Meurtres au Manoir Karlov : épisode 11 - Magic the Gathering

Meurtres au Manoir Karlov : épisode 11

Meurtres au Manoir Karlov : épisode 11

Les meurtres sont résolus, mais un mystère demeure. Où était le Pacte des Guildes vivant pendant toute cette affaire ? Alquist Proft a la réponse.

  La storyline de Magic / Meurtres au Manoir Karlov

Les meurtres sont résolus, mais un mystère demeure. Où était le Pacte des Guildes vivant pendant toute cette affaire ? Alquist Proft a la réponse.

  La storyline de Magic / Meurtres au Manoir Karlov



Articles

le , par Drark Onogard
343

Les meurtres sont résolus, mais un mystère demeure. Où était le Pacte des Guildes vivant pendant toute cette affaire ? Alquist Proft a la réponse. Vous trouverez l'article original ici.

Episode 11 : Augures et présages



Les pas de Proft emplissaient de leur écho le couloir, avant qu'il entre dans la chambre occupée actuellement par Niv-Mizzet, Cérébropyre et Pacte des Guildes vivants. Ceux d'Etrata ne faisaient aucun bruit. Elle avançait à côté du détective aussi silencieusement qu'un fantôme, l'air amusée du regard irrité qu'il lui lança.

Niv-Mizzet se détourna de l'énorme livre de platine qu'il étudiait, fixant des yeux les deux petites créatures. « Ah, mes hôtes, les salua-t-il.
– Obtenir un rendez-vous ne fut pas chose facile, répondit Proft.
– C'est intentionnel.
– Étant donné que vous êtes celui qui a émis le désir de me parler, je me serais attendu à quelque passe-droit dans la démarche. »

Niv-Mizzet fit un mouvement du cou, qui aurait pu être interprété comme un haussement d'épaules de la part d'une créature de plus petite taille.

Proft fronça les sourcils. « J'aurais pensé que votre ancienne guilde serait ravie d'apprendre que j'ai dévoilé un meurtrier et sauvé leur chef actuel avant qu'elle ne puisse le faire assassiner à son tour. »
Niv-Mizzet agita une griffe. « Certains, oui. D'autres, non. La chambellane Maree aurait pu être ravie de la mort de Zarek, compte tenu de ce que cela signifierait pour sa position. Elle m'a dit à quel point vous étiez intelligent. J'ai été très impressionné, vraiment.
– Impressionner le Cérébropyre n'est pas une mince affaire. Est-ce que cela me permet d'obtenir la réponse à une question ?
– Peut-être. Demandez, et je vous répondrai peut-être.
– Comment pouviez-vous ne pas être au courant ? »

Un changement infinitésimal sembla passer sur le visage du dragon.

Proft continua. « Trostani utilisait la substance même de Ravnica pour tuer ceux qu'elle considérait comme des ennemis de la cité. Vous êtes le protecteur de toute Ravnica. Comment avez-vous pu l'ignorer ? Vous avez dû voir ses machinations. Elle n'est pas plus intelligente que vous.
– J'étais occupé à autre chose, répondit Niv-Mizzet, un peu raide. Son petit jeu était inintéressant, et je me suis donc concentré sur ce qui comptait.
– Ah. Le projet sur lequel Kylox travaillait pour vous.
– Que savez-vous de Kylox ? »
Etrata tira sur la manche de Proft. « Tu te souviens que je suis censée t'empêcher de mourir ? Cela inclut de t'empêcher de contrarier les êtres les plus puissants de Ravnica. »
Proft ne bougea pas. « Pas grand-chose, au début. C'était un allié. Un ami, en quelque sorte. Notre relation était faite de faveurs et d'obligations, mais je l'aimais bien quand même. Et puis il a accepté de vous aider, n'est-ce pas ? Et il est mort pour ça. Quel projet pouvait bien valoir sa vie ? C'était un homme prudent. Il ne prendrait pas ce genre de risque s'il ne le jugeait pas nécessaire. »

Niv-Mizzet ne répondit rien.

Proft en profita pour continuer : " »ais il travaillait pour vous, il est mort, et vous n'aimez pas que l'on fasse obstacle à vos affaires. Pourtant, vous n'êtes pas intervenu après sa mort. Au début, cela m'a troublé. Vous étiez là, responsable de tout Ravnica, à nous ignorer dans nos moments difficiles, à nous ignorer alors que vous aviez été personnellement insultés. Mais en y réfléchissant, j'ai réalisé que la seule raison pour laquelle vous vous teniez à l'écart était que vous travailliez sur quelque chose de plus grand. Quelque chose que vous considériez comme une menace bien plus grande et existentielle que quelques petits meurtres. Vous es mort et vous êtes revenu. Vous savez que la mort est un inconvénient plus qu'une fin. J'ai commencé à me renseigner. »

Niz-Mizzet ne disait toujours rien.

« Kylox n'était pas le seul à travailler pour vous. Vous avez des agents dans toutes les guildes, qui travaillent d'arrache-pied sur différents aspects du même projet. Vous ne les laissez pas communiquer – pourquoi, si ce n'est parce que vous craignez que quelqu'un ne découvre comment exploiter ce que vous essayez encore de comprendre ?
– Proft, dit Etrata avec plus d'insistance. Peut-être que ce n'est pas le moment de montrer ton intelligence au Cérébropyre, mais plutôt de lui dire ce à quoi tu fais allusion avant qu'il ne nous mange tous les deux.
– Bien sûr. » Proft se racla la gorge, se concentrant à nouveau sur Niv-Mizzet. « J'ai récupéré le cryptex de Kylox dans son laboratoire lorsqu'il a été enlevé. J'ai eu le temps de le décoder, et je sais ce que vous préparez. Je suis au courant du projet Percée de présage. »

Niv-Mizzet cligna des yeux, lentement, ostensiblement. Etrata n'avait jamais vu un clignement d'œil ressembler à une menace.

« Qu'est-ce que vous croyez savoir ? demanda-t-il, ses mots ressemblant au grincement et au claquement de la porte d'une crypte, lourds et immuables.
– Je sais qu'après l'invasion, des failles ont commencé à s'ouvrir dans le tissu du plan. Dans tous les plans, d'après ce que j'ai pu recueillir. Vos agents les appellent les percées de présage. Un nom curieux. Puis-je demander ?...
– Un phénomène naturel du plan de Kaldheim. J'ai connu beaucoup de voyageurs venant de là. Maintenant, s'il vous plaît. » Il y avait une note de menace dans la voix de Niv-Mizzet. « Continuez.
– Ces percées de présage se sont ouvertes dans toute la ville. Un esprit moins averti pourrait les considérer comme aléatoires, mais vous – vous avez vu le modèle, et vous avez demandé à vos agents de les cartographier. Les étudier. Les comprendre. Vous voulez contrôler les percées de présage.
– Elles représentent un moyen de quitter notre plan et d'y entrer, dit Niv-Mizzet. En tant que Pacte des Guildes vivant, ils sont sous ma responsabilité. Ils pourraient être utilisés pour exploiter les failles de notre sécurité, attiser le mécontentement ou faire passer en contrebande des marchandises de l'extérieur, au détriment des marchands ravnicans.
– Et je suis sûr que vos raisons sont tout à fait nobles, » dit Proft.
Niv-Mizzet plissa les yeux. « Vous m'accusez de quelque chose, inspecteur ?
– Ne contrarions pas le gentil dragon, glissa Etrata.
– Vous avez l'intention de cartographier, de surveiller et de contrôler toutes les percées de présage de Ravnica, dit Proft, sans se préoccuper de leurs interjections. Plus encore, vous voulez faire de Ravnica le centre de ce nouveau Multivers fraîchement connecté. Le centre glorieux de tout cela. N'est-ce pas ?
– Oui, répondit simplement Niv-Mizzet.
– Eh bien, comme vous êtes en train de mettre le bazar dans ce processus, j'aimerais vous proposer nos services, » dit Proft.

Pour la première fois, Niv-Mizzet eut l'air vraiment surpris.

Etrata se passa une main sur le visage.

« Vos capacités de déduction ne seraient pas de trop, admit lentement le dragon.
– C'est excellent. Maintenant, il y a la petite question de nos frais de fonctionnement, vous comprenez, inéluctables avec les problèmes économiques actuels... »

Alors c'était comment ?

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous êtes l'une ou l'un de celles et ceux qui ont choisi la rébellion contre le brouillard de la toile qui étouffe les esprits, identifiez-vous pour participer. Sinon vous avez encore une chance d'éveiller vos sens, en rejoignant notre communauté de Magiciens Fous.

Le Dark Mogwaï

Retrouvez le Dark Mogwaï et la communauté des Magiciens Fous sur :

Je suis le pacte ténébreux, le veuf, l'inconsolé
Le Prince de l'Ile Lointaine à la Tour d'Ivoire abolie
Ma seule étoile de fer est morte et mon luth constellé
Porte le Soleil du Sacrifice de la Mélancolie

Dans la Nuit de l'Hiver toi qui m'a consolé
Rend moi le Pendelhavre et les Mers bouillonantes
Cette Fleur de Lotus qui plaisait temps à mon Coeur Noir du Bois
Et la Treille où le pampre au Lotus noir s'allie

Suis-je Cromat ou Memnarch, l'Innommable ou Zur l'enchanteur ?
Mon front est rouge encore du baiser de la Reine sorcière
J'ai nagé dans la Grotte impie ou rêve la Sirène Wojek

Et j'ai, deux fois vainqueur traversé le Pont des Enfers
Modulant tour à tour, sur la Lyre gobeline,
Le Voleur de Soupirs et le Cri de Terashi

—Gérard le naval

Proposé par Dark Mogwaï le 19/06/2012

Le sondage du bas d'en bas de la page
Que des petites frappes à Croisetonnerre. Quel·le hors-la-loi aurait dû trainer ses bottes là-bas ?

Résultats (déjà 66 votes)