Magic the Gathering - Drark Onogard, Sacrifié de la Secte des Magiciens Fous


Drark Onogard

Modérateur
Sacrifié (10188 points)

Informations Générales

Membre depuis le 14/01/2018

Dernier passage le 21/05/2024 à 23:36:11 ()

Ecrivez-moi par message privé.

Je joue aussi à : Sloubi

Magic

Mon niveau : Connaisseur

Mes couleurs :

Ma carte : Torbran, thane de Mont rouge

Ma combo : Saucisson + Roquefort

Ma signature

GÀL NOM DE LUI

Ma petite histoire

Chargé de la modération de la partie Funcards et Articles et ayant un pied du côté News et Lexique, mon œil de pinailleur saura retrouver la moindre des inexactitudes de vos créations et la révélera cruellement au grand jour avec un plaisir sadique qui m'est propre. Pour votre bien, cela va de soi. Créateur compulsif à tendance démiurge, modeste mégalomane au doute assuré, il est recommandé pour gonfler mon ego et vous assurer mes faveurs de me représenter par le moyen du plus noble des arts, la funcard, comme l'ont fait Deiv, Xaros, Schnurly, ainsi que moi à deux reprises. Si une partie de moi vous fascine particulièrement, vous pouvez bien sûr la représenter, comme cela a été fait pour mon espace mental ou bien mon pouce.

N'hésitez pas à vous libérer de mon joug, même s'il vous faudra être prudent par la suite.. (Les hommages se font aussi entre guillemets français...)

Ma présence en ces lieux diminue malheureusement au moment où j'écris ces lignes. La Secte s'éloigne lentement... A moins que ce ne soit moi qui parte ? Je ne sais, mais sans doute un jour un jeune sectateur lira cette présentation, et j'espère qu'il se dira : C'était quand même un personnage, cet hurluberlu de Drark.

Et, dans mon silence aveugle, je sourirai, car au moins ce mot-ci ne sera pas oublié.

Participations


Le Dark Mogwaï

Retrouvez le Dark Mogwaï et la communauté des Magiciens Fous sur :


Oh Maralen, les cherche-coeurs saignent
Et s'accrochent en haut de tes bas.
Oh Maralen, dans tes veines en lambeaux,
Coule l'amour des Soldats

Mais quand ils meurent ou s'endorment
C'est la douce chaleur de ta voix
Qui les apaise et les traîne
Loin de leur position de combat

Oh Maralen, c'est la haine
Qui nous a amenés là
Mais Maralen, dans tes veines en lambeaux
Coulait l'amour des Soldats

Et quand ils meurent ou s'endorment
C'est dans le spectre creux de tes bras
Qu'ils s'abandonnent et qu'ils brûlent
Comme un Cyclope entre tes doigts

À mon seul désir, Maralen des Chantematins

Proposé par Dark Mogwaï le 19/06/2012

Le sondage du bas d'en bas de la page
Que des petites frappes à Croisetonnerre. Quel·le hors-la-loi aurait dû trainer ses bottes là-bas ?

Résultats (déjà 218 votes)