Invasion des machines : résumés de l’histoire principale - partie 2 - Magic the Gathering

Invasion des machines : résumés de l’histoire principale - partie 2

Invasion des machines : résumés de l’histoire principale - partie 2

Une partie 2 ? Eh oui, pour la clef de voûte d’un tel arc, il fallait plus que cinq épisodes d’histoire principale… Alors, sans plus attendre, lançons-nous de nouveau dans l’histoire !

  La storyline de Magic / L'invasion des machines

Une partie 2 ? Eh oui, pour la clef de voûte d’un tel arc, il fallait plus que cinq épisodes d’histoire principale… Alors, sans plus attendre, lançons-nous de nouveau dans l’histoire !

  La storyline de Magic / L'invasion des machines



Articles

le , par Drark Onogard
1500 | Louanges 2

Marche des machines : résumés de l'histoire principale : partie 2



Une partie 2 ? Eh oui, pour la clef de voûte d'un tel arc, il fallait plus que cinq épisodes d'histoire principale... Alors, sans plus attendre, lançons-nous de nouveau dans l'histoire !

Comme c'est la partie 2, je ne saurais que trop recommander ceux qui ne les ont pas lus de jeter un œil aux résumés des cinq premiers épisodes, ici.

Episode 6 : Dernière à partir



Elspeth voit une scène : une femme tuée par une bête phyrexiane ; sa fille, terrifiée face à la créature ; mais elle s'interpose et tue la bête. Peu à peu, elle se rend compte que cette fille, c'est elle ; qu'elle a transplané avec le Silex...

Elle est dans sa propre conscience, comme Urza, et un être, qui prend la forme d'elle enfant, ou de sa mère, lui demande de faire un choix, choisir où aider. Elle voit divers plans attaqués – et la Nouvelle Capenna, ravagée par une Atraxa insensible à tout assaut. Mais le plan a ses défenseurs : les séraphins. On aura plus besoin d'elle ailleurs.

Theros. La voix dans sa conscience devient Daxos ; il lui montre Ajani, prêchant dans un temple la grandeur de l'unité, par rapport aux dieux qui ne sont puissants que par la croyance qu'on a en eux. Il convertit les prêtres pour convertir les dieux – Héliode. Le dieu l'a trahie ; mais cela veut-il dire qu'elle doit l'abandonner ? Mais choisir Theros, c'est combattre Ajani. Les vies de Theros n'ont pas plus de valeur que celles d'un autre plan : les dieux parachevés ne ravageraient que ce plan.







Elle voit Ikoria, puis Alara, puis la Nouvelle Phyrexia. Ses amis en mauvaise posture – Koth, Chandra et Wrenn menés par Nissa. Urabrask supplicié par la roue, puis découpé en morceaux. Des Mirrans en cours de parachèvement. Karn, spectateur impuissant et démembré de l'horreur. C'est là qu'elle doit être – mais la voix l'interrompt. Tuer Norn ne mettra pas fin à Phyrexia.

Le temps s'arrête : la voix exige qu'elle prenne sa décision. Une de ses paroles provoque une réminiscence : « Quand une branche est pourrie... » – au-delà du temps et de l'espace, Wrenn l'avait aussi dit. Alors, elle voit la scène, à cela près que tous sont translucides comme des fantômes, à l'exception de Nissa et de Wrenn. Pourquoi Nissa, qu'elle avait à peine croisée ? Elle comprend alors : il faut occuper Nissa assez longtemps pour que Wrenn se lie profondément au Briseur de royaumes.

Alors, Elspeth prend la décision d'intervenir sur la Nouvelle Phyrexia, et redevient un corps – devenue enfin celle qu'elle était depuis toujours, au fond d'elle. Serra – l'être qui la conseillait – la quitte imperceptiblement...







Et quand les griffes de Jin-Gitaxias, sous les ordres de Norn, devraient s'abattre sur la tête de Karn, elles croisent l'épée de la chevaleresse.

Episode 7 : Intervention divine



Karn, dans son agonie continue, observe les conséquences de ses erreurs, leur triomphe. Par orgueil il avait façonné ce plan, qu'il aurait pu sauver s'il l'avait surveillé. Mais il s'était éloigné et, par ignorance, y avait déjà transporté du pétrole phyrexian : Venser avait déjà sacrifié sa vie pour lui, mais aujourd'hui, tous vont mourir par sa faute. Quant à lui, Norn le torturera jusqu'à s'en lasser, et ses membres serviront à la création d'un autre être.

Quand les griffes de Gitaxias devraient le frapper pour son silence, cependant, un ange en armure s'interpose – Elspeth. Elle ne prend pas le temps de combattre, et lance un sort de guérison sur Chandra, sur Koth. Norn, paniquée par l'arrivée de sa plus grande peur, lui lance en vain tous les objets qu'elle trouve. C'est la déroute complète : Jin-Gitaxias ne peut pas raisonner le tyran, et les captifs soignés s'enfuient.







Melira, le remède vivant porte Karn, Chandra porte Wrenn, dont les jambes ont été arrachées. Koth les protège d'un bouclier magique. Wrenn a besoin d'être connectée à l'Arbre pour atteindre Téfeiri, et elle a besoin de Chandra pour atteindre l'arbre – mais Nissa bloque le passage de la pyromancienne. Elspeth est occupée à distraire Norn, Koth à protéger les autres. La dryade ne sait encore comment ils s'en sortiront, mais elle a la foi.

Maintenant angélique, Elspeth voit les choses avec hauteur : elle n'a plus peur de Norn. Pourtant, la Mère des Machines, en un claquement de doigts, se complète des parties de tous ses soldats brisés et devient gigantesque, en un claquement de doigts un mur s'élève du sol pour empêcher Elspeth de voler au secours des dissidents.

Elspeth a beau faire saigner Norn de son épée, celle-ci, qui l'a saisie, ne la lâche pas. Elle prend plaisir à l'interroger, à lui montrer le peu de différences qu'il y a entre ses aspirations angéliques et celles des Phyrexians. L'ange s'échappe de ses mains, et inverse la tendance : en effet, peu de différences entre elles ; elles ont toutes deux leurs désirs, leurs erreurs. Après tout, Norn n'accorde-t-elle pas de l'importance à Elspeth, là où tout Phyrexia voudrait l'ignorer ?







Pendant ce temps, les quelques survivants sont poursuivis par des légions entières, et un cri retentit : Mélira est abattue. Le temps presse. Elspeth parvient à faire exprimer à la Mère des Machines son individualité : elle la hait. La mettre hors d'elle lui permet de s'enfuir – aider Wrenn et Chandra.

Episode 8 : Wrenn & Huit



En tant que dryade, Wrenn se croyait chez elle sur n'importe quel plan : il suffit d'un arbre. La Nouvelle Phyrexia est la seule exception : elle n'entend même plus le chant du Briseur de royaumes, elle ne sait si elle pourra se greffer, si elle aura le temps de se lier à lui. Mais dans leur fuite, Melira est frappée violemment par un barbillon – elle doit au moins essayer.

Les Mirrans se battent pour couvrir la fuite de Chandra vers l'Arbre, mais Nissa finit par l'intercepter, la saisir à la gorge, car la pyromancienne est incapable de se tourner vers elle, de lui faire du mal. La dryade paralytique passe de mains en mains de Mirran, jusqu'à ce que Melira la porte jusqu'à l'arbre. Même si la guérisseuse lui donne de la vigueur, elle a besoin de Chandra : le feu de son cœur risque de la dévorer.







Elle tente d'entrer en dialogue avec l'arbre, mais son chant n'a pas l'air d'être entendu. En effet, elle est prise entre deux prédateurs, son propre feu et le Briseur de royaumes. Ce dernier veut la convaincre qu'elle n'est rien, qu'il n'y a que Phyrexia, mais elle résiste à ces pensées.

C'est alors qu'intervient l'ange, qui fait lâcher prise à Nissa : Chandra arrive aussitôt aider la dryade à contrôler le feu, à le modeler. Son chant finit par trouver, dans l'obscurité, au milieu des paroles phyrexianes, un petit arbre. Par le feu, elle le protège ; par le feu, elle le fait grandir – la volonté de tout arbre. Elle voit alors tous les plans envahis. C'est un autre qu'elle veut voir : Zhalfir. Elle ne peut y aller qu'en fermant les yeux, et elle y arrive : la branche de l'arbre déchire un portail sur la région déphasée.







Elle voit Téfeiri, la reine et toute une armée. Elle sait ce qu'elle doit faire : la laisser traverser entière, quoiqu'il en coûte pour Wrenn et le Briseur de royaumes. Il n'y a que comme cela qu'ils auront une chance contre l'armée phyrexiane : avec une autre armée, quoique moins nombreuse, qui s'est préparée à la guerre depuis des siècles. Au moins, elle mourra sur Zhalfir – un lieu qu'elle peut appeler chez elle.

Et sur Phyrexia, un portail s'ouvre sur l'horreur incarnée : un monde vert, entretenu. Beau.

Episode 9 : Les vieux péchés de la Nouvelle Phyrexia



Les anges de Capenna avaient prévenu de la menace phyrexiane leurs semblables à travers le Multivers ; mais cela n'avait pas suffi, et Atraxa, ange corrompu, massacre la Nouvelle Capenna. C'est finalement ni les anges ni les démons qui la vainquent, mais la ville elle-même, qui s'effondre sur ses fondations, sapée par les Riveteurs. Des siècles d'histoire mortelle s'effondrent sur elle.

Du haut de la ville, l'essence de Giada observe ; mais il n'est pas encore temps d'intervenir. Pendant ce temps, les anges profitent du portail du Briseur de royaumes, maintenant allié, pour que leur forme éthérique vienne au secours des habitants de Théros — sans anges, mais qui a besoin d'aide. Ils détournent l'attention d'Héliode — tué par la dague de Kaya. Les anges aident à sauver les plans, un à un ; puis ils arrivent sur la Nouvelle Phyrexia. Elspeth et Giada s'échangent quelques mots télépathiquement.

Téfeiri et les Zhalfirins se lancent à l'assaut de la Nouvelle Phyrexia, qui commence à échanger de place avec Zhalfir — à disparaître. Le mage du temps bloque un peu Vorinclex, mais un instant de déconcentration et il est plaqué au sol par le praetor.

Grâce aux anges qui ont traversé le portail, l'infection ne peut plus les saisir. Elspeth s'occupe de Nissa, et assigne pour mission aux autres de descendre Jin-Gitaxias et Norn. Le praetor bleu s'est déjà retourné, avec son armée, contre l'égoïste, mais fait face à Ajani. Mais Téfeiri fige le léonin pour éviter de le tuer, et le fait emporter par les Zhalfirins. Une fois Jin-Gitaxias broyé, les Zhalfirins battent en retraite par le portail qui rétrécit, emportant tant que possible les morts à honorer. En fait, tous doivent fuir ; mais Chandra refuse de laisser Nissa, qu'elle emporte assommée par Elspeth.

Seul Karn, qui a un corps nouvellement forgé, veut rester le temps de faire le nécessaire. Elesh Norn pourrait mourir de ses blessures ; il s'assure plutôt de la désintégrer. Et ensuite seulement, il marche vers Zhalfir.







Episode 10 : Les rythmes de la vie



Je mets une partie du résumé de cet épisode en spoiler : non pas que la surprise soit grande sur ce retour à la normale, mais ce que je mets en spoiler pourrait vous gâcher les histoires secondaires, qui arrivent à partir de la semaine prochaine. Je ne vous en conseille pas la lecture si vous désirez recevoir les résumés avec un peu de surprise, d'autant que le principal est joué : revenez-y plutôt lorsque vous aurez lu les histoires dont ils donnent la conclusion.

Au milieu de la liesse et des tambours de Zhalfir, Téfeiri doit planter Wrenn – un simple gland, pour lequel il faut choisir le meilleur emplacement, les meilleurs arbres.







Mais ensuite, il devrait retourner auprès des siens, fils prodigue séparé d'eux durant des siècles, quelques années seulement pour eux. Il devrait fêter la victoire, avec les Mirrans qui découvrent, sur leur nouveau plan, la culture zhalifirine, et vice-versa, grâce au conteur Thrun. Il ne le fait que lorsque la musique s'est arrêtée et la nuit tombée. De Mirrodin, cependant, Zhalfir a gardé les cinq soleils, effet secondaire de la superposition des plans ; de Jace et de Vraska, nulle nouvelle.

Nissa et Ajani sont dans des lits, où des soigneurs tentent de leur retirer autant de métal que possible, sans les tuer. Ils semblent... désactivés : le pétrole luisant ne reçoit plus de signal, puisque la Nouvelle Phyrexia a disparu ; ils pourraient ne jamais se réveiller. Melira, quant à elle, est dans un sale état : elle ne passera pas la nuit. Mais elle propose un plan, pour qu'un soigneur restaure, un jour peut-être, Nissa et Ajani : il suffit qu'il leur reste leur cœur intact.

Koth s'inquiète auprès d'Elspeth, qui quoique changée reste son amie, que ce plan doive coûter la vie à Melira, et l'étincelle de Venser à Karn, pour filtrer leur corps et leur âme, à laquelle est attachée l'étincelle. Il reste amer à l'idée que ces Planeswalkers aient droit à une seconde chance, contrairement à tant de Mirrans parachevés ; mais elle défend que Melira choisit ainsi sa mort, et que Koth peut faire de Zhalfir son foyer, s'il se laisse être accueilli.

Alors ils accomplissent le plan : Venser manquera à Karn, qui use de son étincelle pour effectuer un transfert ; Melira meurt bien dans le processus. Mais Ajani et Nissa sont restaurés : ils s'effondrent de fatigue, mais vivants – et non plus parachevés. Un baiser de Chandra et Nissa conclut cet arc narratif.







Spoiler: Montrer
Sur Kamigawa, Nashi rentre chez lui, tenant la main de sa mère, Tamiyo, sous forme d'esprit.
Sur Kaldheim, Harald compte avec angoisse les minutes : il attend que son frère, tiré par le serpent au fond des eaux, reparaisse – voilà cinq heures. Et Tyvar sort, ce vantard – qu'il est heureux de retrouver.
Sur Kaladesh, Pia Nalaar, acculée par les Phyrexians, s'apprête à sauter – mais les ennemis s'effondrent avant elle.


Résumé des résumés



Elspeth revient sur la Nouvelle Phyrexia, transfigurée comme ange : elle sème la panique dans les rangs et en Elesh Norn, ce qui donne aux Planeswalkers un avantage qui leur permet de greffer Wrenn sur Briseur de royaumes. Alors, non seulement elle atteint Zhalfir, en se perdant volontairement dans le Multivers, et ouvre là un portail sur la Nouvelle Phyrexia, d'où déferlent les Zhalfirins et Téfeiri, mais encore elle permet aux anges de la Nouvelle Capenna, une fois Atraxa vaincue, de rétablir l'ordre sur chaque plan, un à un, avant d'apporter leur insensibilité à la phyrésie à tous ceux présents sur la Nouvelle Phyrexia.

Jin-Gitaxias retourne alors son armée contre Elesh Norn, et la dissension au sein du camp censé représenter l'unité achève de donner la victoire aux Planeswalkers : le praetor bleu est broyé, la praetor blanche est désintégrée par Karn lui-même.

Ensuite, tous battent en retraite sur Zhalfir, Zhalfirins, Planeswalkers et Mirrans : les plans vont échanger de place. Ainsi, la Nouvelle Phyrexia deviendra inaccessible : par conséquent, tous les parachevés, qui ne reçoivent plus de signal par le pétrole luisant, sont comme désactivés, y compris Ajani et Nissa, qui ont été assommés et emmenés sur Zhalfir. Sur ce plan où se trouve désormais un peu de Mirrodin – des Mirrans et leurs cinq soleils – Karn sacrifie son étincelle (ou plutôt, celle de Venser) et Melira sa vie pour dé-parachever Ajani et Nissa : et enfin, Chandra embrasse l'elfe qu'elle aime.

Alors c'était comment ?

2 Louange(s) chantée(s) en coeur



414 points
Khos le Zémourien
Le 31/03/2023

Merci pour ce boulot de Romain (non-parachevé du coup ?).

Déçu mais alors trééééééés déçu de la conclusion !!! Je ne m'attendais pas à une Victoire Phyrexianne...faut quand même vendre des cartes :/ Ils pouvaient pas juste dire les méchants gagnent : FIN de MAGIC !
Quoique...une ou deux extensions sur ce thème de guerres phyrexiannes, en mode les Campagnes du Multivers aurait pu être vendeur !

C'est vraiment un lore gâché ! Puis au vu du contexte actuel au niveau géopolitique, tellement RIDICULE ! Quand on pense que les récits célébres de notre pop-culture sont inspirés ou font écho à des éléments de l'Histoire réel, exemple l'imagerie du Second Reich de l'Empire dans Star Wars, Saroumane et l'industrialisation & cie
On aurait pu avoir un multivers scindé en plusieurs parties avec des plans phyrexiannisés, des plans en mode résistances et des plans où tout va bien on fait avancer une histoire pépouze...et dans 2 ou 3 ans de notre temps réel une victoire à grande échelle...c'est tellement bâclé !
En plus ils se permettent de garder le truc sous le chapeau (Phyrexia déphasé MDR !) au cas où...Comme ça, quand Wizbro sera au point mort à force de nous inonder de produits marketés et forçant à la consommation; HOP PHYREXIA COME BACK du trou du c** du Multivers ! Nulle, Nulle, Nulle...tous ça pour ça !

Pour rappel le contexte actuel a des menaces de 3em Guerre Mondiale et donc une menace REEL comme source d'inspiration de ce récit...Y'a moyen de proposer un récit et une toile de fonds pour le jeu qui ne se règle pas en un claquement de doigts (ou des doigts) angéliques, la solution à TOUT ! LE HALOOOOOOOO ! Allez voir si en Ukraine ça se règle à coup de scénarium, de miracles impromptues et autres actions individuelles qui négligent totalement les forces en présences et les conséquences à long termes...attendez une minute...c'est la position et la vison types Américaines !!! Récit AMERICANO CENTRE à la noix d'Arbre Monde !!!

Edité 3 fois, dernière édition par Khos le Zémourien le 31/03/2023


10188 points
Drark Onogard
Le 29/03/2023

Voilà, l'histoire principale est finie ! Ce n'est pas une heure très raisonnable, mais je ne me voyais pas dormir avant de vous l'avoir partagée...

Vous aussi, louez son œuvre !


Si vous êtes l'une ou l'un de celles et ceux qui ont choisi la rébellion contre le brouillard de la toile qui étouffe les esprits, identifiez-vous pour participer. Sinon vous avez encore une chance d'éveiller vos sens, en rejoignant notre communauté de Magiciens Fous.

Le Dark Mogwaï

Retrouvez le Dark Mogwaï et la communauté des Magiciens Fous sur :

Tawnos (01/01/65) : Urza, Urza ! Les Phyrexians s'infiltrent sur Dominaria ! Il faut réagir ! Tu te sens prêt à les combattre ?
Urza (12/06/4205) : Oui.

—Multiverse chat log

Proposé par Dark Mogwaï le 19/06/2012

Le sondage du bas d'en bas de la page
Que des petites frappes à Croisetonnerre. Quel·le hors-la-loi aurait dû trainer ses bottes là-bas ?

Résultats (déjà 218 votes)