Le Digital Only - Alchemy Horizons : Baldur’s Gate - Magic the Gathering

Le Digital Only - Alchemy Horizons : Baldur’s Gate



Articles

Kalitas_PkMTG, le , 135 consultations

Avec la sortie du set Alchemy Horizons : Baldur’s Gate, une assez grosse mise à jour sur MTGA vient d’avoir lieu le 7 juillet 2022. C’est probablement le plus gros contenu Digital-Only jamais sorti jusqu’à maintenant, et il y a matière à faire avec ça. Nouvelles mécaniques, nouvelles cartes, plus exactement un set dédicacé à l’Alchimie et plus, bref, je vous décortique tout ça !

  Jouer Online

Salut à tous !

Avec la sortie du set Alchemy Horizons : Baldur's Gate, une assez grosse mise à jour sur MTGA vient d'avoir lieu le 7 juillet 2022. C'est probablement le plus gros contenu Digital-Only jamais sorti jusqu'à maintenant, et il y a matière à faire avec ça. Nouvelles mécaniques, nouvelles cartes, plus exactement un set dédicacé à l'Alchimie et plus, bref, je vous décortique tout ça !

Comprendre le set





Alchemy Horizons : Baldur's Gate est donc le nouveau set disponible sur MTGA. Il s'agit d'un set inspiré de Commander Legends : Battle for Baldur's Gate, qui sera légal en Alchimie et en Historique (ainsi qu'en Brawl Historique par conséquent). En temps normal, pour bénéficier d'un set Alchimie, il faut un « vrai » set en plus pour être secondé par ces cartes Digital-Only : ainsi, chaque set Alchimie sorti jusque-là n'existent principalement qu'en raison de la sortie des derniers sets Innistrad, de Kamigawa : La Dynastie Néon et Les Rues de la Nouvelle-Capenna. Or ici, à la manière des sets Horizons du Moderne qui sont de nouvelles cartes légales en Modern sans passer par le standard, Alchemy Horizons : Baldur's Gate crée des cartes légales en Alchimie sans pour autant qu'il y ait de nouvelles cartes dans le format standard. Et là où les précédents sets Alchimie comportent une trentaine de cartes, celui-ci en contient 266, soit l'équivalent d'un set classique, donc il s'agit vraiment d'un set à part entière. Pour dire à quel point et encore insister dessus, c'est le set du pack de maîtrise de Magic Arena à l'heure actuelle.
Ce set va reprendre des personnages représentés dans Commander Legends : Battle for Baldur's Gate et d'autres cartes du set soit en les « réimprimant », soit en leur donnant un nouveau look assorti au Digital-Only, et là où c'est intéressant, c'est que Wizards of the Coast réutilisera les mêmes illustrations pour toutes les versions (j'en reparlerai lorsque j'aborderai la mécanique Spécialisation). D'autres reprints de Forgotten Realms : aventures dans les Royaumes Oubliés (y compris parmi le « commander set ») seront également très fréquents.

Et donc ce set, il vient avec de nouvelles mécaniques et d'autres particularités, et c'est ce que je vais aborder dans les prochaines parties.

Les mécaniques du set

Alchemy Horizons : Baldur's Gate comporte trois nouvelles mécaniques assorties au Digital-Only, que sont la Spécialisation, la Gémelléité et les faveurs (qui ne sont pas réellement une nouvelle mécanique mais j'y reviendrai). Le set propose également de nouvelles façons de jouer autour de certaines mécaniques, notamment le Draft dans un grimoire. J'accorderai une sous-partie consacrée à chacune des nouvelles mécaniques (ainsi qu'une façon d'essayer de les représenter en version papier), mais également à d'autres aspects et cartes du set qu'il sera intéressant de mentionner. Alors je vous propose de regarder ça !

Spécialisation





Texte de rappel a dit :
, choisissez une couleur, défaussez-vous d'une carte de cette couleur ou d'un type de terrain de base associé : Cette créature se spécialise perpétuellement dans cette couleur. N'activez cette capacité que lorsque vous pourriez lancer un rituel.


La spécialisation est la nouvelle mécanique donnée aux nouvelles versions des créatures légendaires de Commander Legends : Battle for Baldur's Gate qui étaient dotées de la mécanique « Choisir un passé ». Lorsque la créature est sur le champ de bataille, on peut activer sa spécialisation, faisant que pour le reste de la partie, la carte en devient une autre : le même personnage, mais avec un nom différent, un effet différent mais souvent associé à la carte de base, une F/E potentiellement différente, etc... et toujours un mana supplémentaire dans le coût de mana de la carte, mana qui correspondra à la couleur dans laquelle la créature s'est spécialisée (par exemple, si je spécialise dans le bleu une créature qui coûte , elle coûtera ). Et pour les joueurs de Brawl Historique qui se le demandent, leur identité de couleur de base ne comporte que la couleur de la version standard de la carte, mais vous êtes autorisé à choisir une deuxième couleur au moment où vous construisez votre deck (couleur qui sera révélée à l'avance à votre adversaire). Cela permet de construire ces decks toujours avec une identité bicolore comme leur version papier en étaient capables (et vous pouvez toujours les construire avec une seule couleur). Enfin, souvenez-vous que dans le précédent article, j'avais dit que les effets perpétuels pouvaient être retirés des commandants lorsqu'ils retournent en zone de commandement. Eh bien, sachez que la spécialisation est considérée comme un effet perpétuel, ce qui signifie que lorsqu'on choisit de supprimer les effets perpétuels, le commandant va dé-spécialiser au passage.
La plupart des commandants de Commander Legends : Battle for Baldur's Gate sont refaits à la sauce Alchimie ici, mais il y a tout de même certaines exceptions. Déjà, tous ces commandants ne sont pas présents : Abdel Adrian, pupille de Gorion et Erinis, traqueuse des ténèbres sont deux exemples de personnages non repris dans Alchemy Horizons. Ensuite, il y a deux personnages non présents dans le Baldur's Gate papier mais font leur apparition dans Alchemy Horizons : Klement, Novice Acolyte et Lukamina, Moon Druid. Ces deux-là sont également les seuls à bénéficier d'illustrations différentes pour chacune de leurs spécialisations (avec la version bleue de Lae'zel, Lae'zel, Illithid Thrall). Enfin, même si l'illustration utilisée est la même (du moins dans la grande majorité des cas, par conséquent), un pattern de couleurs léger sera employé pour une petite différenciation entre les images selon la couleur de la spécialisation.















Pour ce qui est de représenter la mécanique en version papier, on peut visualiser le fait d'avoir la Spécialisation comme le fait qu'une carte ait 6 faces. Il suffira d'échanger la carte avec la version spécialisée au moment où la capacité se résoudra. Mais comme certaines de ces cartes emploient des mécaniques Digital-Only, il faudra se casser pour les appliquer. Heureusement, je propose des idées dans ce but, et pour le voir je vous renvoie à mon précédent article que vous pourrez retrouver ici.


Gémelléité





Texte de rappel a dit :
Quand une créature avec la gémelléité attaque, si ce n'est pas un jeton, conjurez une réplique dans votre main, puis les deux perdent perpétuellement la gémelléité.


Là où la spécialisation remplace la mécanique « Choisir un passé », la gémelléité remplace la mécanique Myriade : en effet, MTGA ne propose que des formats en 1v1, faisant que la Myriade n'a jamais le moindre effet dans le jeu. La gémelléité propose donc une façon d'obtenir une copie d'une créature en 1v1. Alors non, on ne crée pas un jeton engagé et attaquant, on est en Digital-Only, les choses ne sont évidemment pas aussi simples. Le fonctionnement de la capacité avec d'autres mots et le suivant : vous attaquez avec votre créature avec la gémelléité, donc vous en conjurez une seconde copie dans votre main (vous avez donc la carte originale sur le champ de bataille ET dans votre main pour le reste de la partie). En revanche, après cette opération, la gémelléité disparaîtra perpétuellement sur les deux cartes, qui deviendront incapables de conjurer une nouvelle copie lorsqu'elles attaqueront.
Il est important de préciser que plusieurs instances de gémelléité se déclenchent séparément, ce qui fait que, par exemple, quand une créature acquiert la gémelléité (exemples de cartes le permettent : Ulder Ravengard, Marshal, Sworn to the Legion) alors qu'elle l'a déjà, elle conjurera deux répliques d'elle-même. Enfin, une créature qui a perdu la gémelléité mais qui l'obtient de nouveau peut de nouveau conjurer une réplique, mais une seule, puisqu'elle a déjà utilisé sa gémelléité précédemment.










Pour sa représentation papier, il suffit de mélanger les principes dont j'ai parlé pour les mécaniques d'effets perpétuels et de conjuration de carte : en gros, avoir des copies des cartes en stock à côté, et incruster des bouts de papier dans les protège-cartes de chacune pour montrer qu'elles ont perdu la gémelléité.

Les faveurs





Texte de rappel a dit :
Pas de texte de rappel.


Les faveurs ne sont pas réellement une nouvelle mécanique : en réalité, ce n'est que donner un nom à un principe déjà présent avec les cartes Bloodrage Alpha, Electrostatic Blast, Molten Impact et Tenacious Pup. Ces quatre cartes, pour rappel, demandaient à se souvenir d'un effet qui aura lieu une fois un peu plus tard dans la partie, lorsqu'une condition spécifique (très souvent le lancement d'un sort) se réalisera. Les faveurs donnent une sorte de « marqueur » pour s'en souvenir, et emploient donc ce terme (celui de « faveur ») pour qualifier cette action.










Il y a des choses à propos de cette mécanique que j'ai eu du mal à saisir, alors je m'en suis de nouveau remis à l'ami Pit. Il s'agit d'une partie plus « théorique » moins consistante pour la plupart des joueurs, alors je vous la mets en spoilers. N'hésitez pas à regarder si ça vous intéresse.
Spoiler: Montrer
Je lui ai demandé ces deux choses :
Kalitas_PkMTG a dit :

- Fonctionnellement, les faveurs fonctionnent exactement comme les cartes type Bloodrage Alpha, qui font la même chose que quand on gagne une faveur, sans utiliser le concept de faveur. Ceci est dû au fait que les faveurs sont apparues après. Le truc, c'est que les anciennes cartes n'ont pas été erratées de sorte à utiliser le concept de faveurs. Pourquoi ?
- Si le problème de Bloodrage Alpha et ses comparses pré-Alchemy Horizons qui les rendait Digital-Only était surtout lié à des problèmes de mémoire, que dire des faveurs, qui font la même chose, mais ici, donnent un marqueur certes pas le plus concret dont on puisse rêver, mais ça donne littéralement un moyen de se rappeler « ah j'ai cette faveur, donc la prochaine fois que je lance tel sort, l'effet se déclenche », c'est beaucoup moins de chances d'oublier le truc. Alors certes, si les faveurs donnent des effets liés au Digital-Only (genre « quand vous lancez votre prochain sort de créature, elle acquiert perpétuellement le vol »), ce n'est pas le cas de toutes, qui peuvent utiliser des marqueurs mot-clé (ex : Champions of Tyr)... Du coup, j'en viens à me demander : y a-t-il une réelle justification à faire à ce que la mécanique des faveurs soit une mécanique purement Digital-Only ?

Voici sa réponse :
Pit142857 a dit :
En général, les anciennes cartes ne sont pas erratées quand une nouvelle mécanique apparait. Par exemple, Mistform Ultimus n'a pas reçu le changelin. La principale exception est l'apparition d'un nom pour une mécanique qui est déjà fortement présente, comme c'était le cas pour la portée ou la menace par exemple.
Pour les faveurs, il n'y a qu'une occurrence de cette capacité sans parler de faveur, donc c'est possible qu'elle ne soit pas erratée (en réalité il y en a quatre, mais elles n'étaient pas venues à l'esprit de Pit). Après, vu que c'est du 100% digital, ça m'étonne un peu ; ça ne couterait pas cher à errater, et ça serait mieux pour les joueurs d'avoir le marqueur de faveur pour cette carte-là.
Pour la version papier, j'ai plusieurs hypothèses :
- Comme les faveurs sont pour l'instant toutes à caractère obligatoire, on peut obtenir la situation suivante :
J'ai une faveur, je joue un sort de créature A mais j'oublie la faveur, puis plus tard, je joue un sort de créature B et je pense à la faveur pour cette créature, et plus tard, je me rends compte que c'est la créature A qui aurait dû avoir le bonus et non la B. Cette situation est probable car il peut y avoir plusieurs tours entre chacune de ces actions, ce qui augmente les chances d'oublier. Si les faveurs étaient optionnelles, ça réglerait ce problème (Du genre : « À chaque fois que vous lancez un sort de créature, vous pouvez [action]. Si vous le faites, exilez cette faveur. »)
- Comme il y a beaucoup de faveurs différentes, j'ai peur qu'avoir juste un marqueur pour s'en rappeler ne soit pas suffisant, et qu'on ait besoin de vraiment utiliser une carte de rappel (du style de celles pour les emblèmes). Sans ça, on pourrait oublier le texte exact des différentes faveurs que l'on a actuellement.
En réglant ces problèmes, peut-être que les faveurs arriveront dans le jeu papier. Par exemple, toutes les faveurs auraient le texte « À chaque fois que vous lancez un sort de créature, vous pouvez faire qu'il arrive sur le champ de bataille avec un marqueur +1/+1 sur lui. Si vous le faites, exilez cette faveur. » Comme ça, un seul texte à retenir, et oublier d'utiliser nos faveurs n'est pas un problème.


Donc à priori, la raison la plus plausible du non-errata des cartes précédentes serait le trop faible nombre d'exemplaires de ces cartes. Ce qui n'a pas de sens, puisque comme le dit Pit, nous sommes ici en Digital-Only, donc un errata ne coûte absolument rien (ils en ont déjà fait en masse pour rééquilibrer des cartes). De plus, ce n'est pas comme si, maintenant que la mécanique est créée, Wizards of the Coast va créer de nouvelles cartes qui n'utilisent pas le principe de faveurs mais qui, fonctionnellement, font la même chose.


Drafter dans un grimoire (featuring The Hourglass Coven)

Texte de rappel a dit :
Pour drafter dans un grimoire, sélectionnez l'une des trois cartes aléatoires du grimoire de cette carte pour l'ajouter à votre main.






Vous connaissez déjà cette mécanique, j'en ai déjà parlé dans mon article précédent. Pourquoi en reparler maintenant ?
Eh bien, à cause d'une seule carte : The Hourglass Coven. Jusque-là, chaque livre de sort dans lequel on peut drafter (j'exclus donc le Tome of the Infinite) comportait 15 cartes, on ne draftait qu'une seule fois par capacité de draft (si une carte permettait de drafter plusieurs fois seule, c'était toujours en ne prenant qu'une seule carte à la fois), et les cartes qui composaient les livres de sorts n'étaient jamais des cartes Digital-Only. The Hourglass Coven casse ces trois règles : cette carte en contient 9 dans son livre de sorts, on drafte deux cartes dedans à la fois, et aucune de ces cartes n'existait précédemment. C'est donc la première carte qui va à l'encontre des « règles internes » des cartes permettant de Drafter dans un grimoire, ouvrant la possibilité à des cartes futures de potentiellement faire de même. Il est toutefois intéressant de noter que l'illustration est la même pour la carte d'origine comme pour chacune de celles qui sont draftées. Et pour ceux qui veulent la jouer en format papier, faites comme pour les autres cartes du genre : ayez les copies en réserve pour drafter. Et là où vous avez de la chance, c'est qu'à part ce Draft dans un grimoire, vous ne retrouverez ni dans le Coven, ni dans les Hags (ces cartes qui sont draftées par The Hourglass Coven) d'autres propriétés du Digital-Only.

Les reprints

Alchemy Horizons : Baldur's Gate, contrairement aux précédents sets Alchimie, ne procure pas uniquement des cartes Digital-Only : en effet, des « réimpressions » de cartes existant en version papier y sont également présentes. Pour distinguer les cartes Digital-Only de ces dernières, un « marqueur A » est placé à l'emplacement équivalent à celui de la pastille de rareté sur les cartes Digital-Only.










Concernant les cartes « réimprimées », on peut retrouver des cartes emblématiques du set comme l'Archiviste d'Oghma, le cycle des Ancient Dragons, ou des commandants réimprimés qui ne font pas partie du main set Commander Legends (je pense à Nalia de'Arnise, Prosper, lié au grimoire, Catti-brie de Castelmithral et j'en passe), mais également des versions rééquilibrées de certaines cartes.
En effet, la plupart de ces cartes ont été designées pour le format Commander, qui est situé à un power-level différent. Certaines de ces cartes ne sont donc pas adaptées, et nécessitent un rééquilibrage pour les ajuster aux formats où elles seront légales. Quatre cartes répondent à ce critère : le Manuel des monstres, le Dragon sismique, Baba Lysaga, sorcière de la nuit et Minsc et Bouh, héros éternels (il y a aussi la Goule du sépulcre mais ce rééquilibrage existait déjà). Et vu que l'Historique et le Brawl Historique sont les plus gros formats dans lesquels ces cartes seront légales, les versions originales de ces cartes n'existent même pas sur MTGA (vous ne trouverez donc pas de Minsc et Bouh à quatre manas).










Le dernier mot










Avant de clore cet article, je tenais à revenir sur un point qui ne concerne pas Alchemy Horizons, mais qui est plutôt important à propos du format Alchimie et du Digital-Only : la dernière annonce de rééquilibrage. Aux côtés de nerfs comme celui du Familier de chaudron ou de Winota, unisseuse de forces (débannie de l'Historique au passage), une décision surprenante : un ban, celui de l'Ignus grimaçant en Alchimie. C'est en effet étonnant de voir une carte bannie dans un format qui propose des rééquilibrages comme solution pour éviter le ban. Alors, pourquoi bannir l'Ignus et pas simplement le rééquilibrer ?
La réponse est extrêmement simple : nos amis de Wizbro ont essayé de rééquilibrer la carte. Cependant, ils ne trouvaient aucune solution qui faisait que soit la carte ne permettait plus l'existence du combo dont elle faisait partie, soit la carte fasse complètement autre chose. Ils en ont convenu que la solution la plus simple pour la carte restait le ban pur et simple, faisant de l'Ignus grimaçant la première carte bannie du format Alchimie.

Concernant l'apparition du set Alchemy Horizons : Baldur's Gate, il est une preuve que Wizards of the Coast n'ont pas l'intention d'arrêter leur principe de Digital-Only. Les nombreuses plaintes des fans sur le format n'ont pas l'air de les faire changer d'avis, en même temps, il paraît compliqué de vouloir arrêter un projet dans lequel beaucoup d'investissement a été et continue à être fourni. Quoi qu'il en soit, attendez-vous à profiter du contenu Digital-Only pour encore très longtemps.

C'est tout ce que j'avais à dire concernant Alchemy Horizons, merci d'avoir suivi cet article ! On se retrouve bientôt, et moi, je vous dis à la prochaine !

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  4

Abscon, abjecte, inadmissible !

  1

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.