(Re)formule du jour : Dominaria Uni - Magic the Gathering

(Re)formule du jour : Dominaria Uni



Articles

Pit142857, le , 124 consultations , 2

Bonjour la secte ! Dans ce numéro de (Re)formule du jour, on va s'intéresser aux reformulations faites par Wizard of the Coast à l'occasion de la sortie de l'extension Dominaria Uni et de l'extension Commander associé, ainsi qu'à quelques formulations intéressantes que j'ai pu trouver dans cette extension.

  Bloc opératoire / Dominaria Uni

Bonjour la secte ! Dans ce numéro de (Re)formule du jour, on va s'intéresser aux reformulations faites par Wizard of the Coast à l'occasion de la sortie de l'extension Dominaria Uni et de l'extension Commander associé, ainsi qu'à quelques formulations intéressantes que j'ai pu trouver dans cette extension.

Les remarques qui suivent proviennent de l'article Oracle Changes (en anglais).

Des mots manquants



Deux cartes avaient un mot en moins.

Errata jour 1




Un artefact manquant


On a l'habitude, il faut qu'à chaque nouvelle extension, une carte subisse un errata avant sa sortie. Cette fois-ci, il s'agit de Yotia déclare la guerre. Dans la capacité du chapitre III, la phrase « Jusqu'à un artefact ciblé que vous contrôlez devient une créature » est devenue « Jusqu'à un artefact ciblé que vous contrôlez devient une créature-artefact ». En effet, le but était que la créature ainsi animée reste un artefact.

On aurait pu vouloir dire « Jusqu'à un artefact ciblé que vous contrôlez devient une créature en plus de ses autres types » comme sur Zur, intrigant éternel, mais cette formulation n'est quasiment jamais utilisée dans le cas des artefacts. En effet, dire « devient une créature-artefact » sous-entend systématiquement que c'est en plus de ses autres types. Cette règle n'existe que pour le cas où on devient une créature-artefact, et pour aucun autre type. Cette règle est apparue à la sortie de l'extension Mirrodin première du nom.

Une carte avec le mot « carte » en moins




Pas mon type


Sur la carte Rancœur fatale, il y avait écrit « Chaque adversaire choisit un permanent qu'il contrôle qui partage un type avec le permanent sacrifié ». Or, dans les formulations, le mot « type » n'a aucun sens seul. Il faut toujours préciser « type de créature », « type de terrain de base », « type de carte », etc. Ici, Wizard voulait parler de « type de carte », les mots manquants ont donc été rajoutés.

Des erreurs de formulation



Wizard aussi fait des erreurs de formulation, voici trois erreurs qu'ils ont fait, et qui ont été corrigées avec la sortie de Dominaria Uni.

Déphasage




Changement de sujet


La carte Hors du temps formulait « dégagez toutes les créatures, puis faites-les passer hors phase ». Cependant, on ne doit pas demander à un joueur de faire passer un permanent hors phase, on doit directement demander au permanent de passer lui-même hors phase. Cela a donc été modifié en « dégagez toutes les créatures, puis ces créatures passent hors phase ».

Un déterminant possessif ambigu




Qui est qui ?


La carte Classe : clerc formule dans son niveau 3 « renvoyez sur le champ de bataille une carte de créature ciblée depuis votre cimetière. Vous gagnez un nombre de points de vie égal à son endurance. » L'ambigüité vient du mot « son » dans « son endurance ». De l'endurance de quoi parle-t-on ? Logiquement, en appliquant les règles de français, cela renvoie à « une carte de créature ciblée ». Cependant, ce que Wizard voulait, c'est que l'on gagne un nombre de points de vie égale à l'endurance de la créature qu'est devenue cette carte une fois ramenée sur le champ de bataille. Cela a une importance pour les cartes qui ont endurance différente sur le champ de bataille et dans le cimetière, comme Clone ou Shanna, héritage de Sissay, qui ont notamment une endurance de 0 dans le cimetière. Ainsi, la nouvelle formulation est « renvoyez sur le champ de bataille une carte de créature ciblée depuis votre cimetière. Vous gagnez un nombre de points de vie égal à l'endurance de cette créature. »

Cela m'a fait penser à la fameuse carte Retour au pays qui dit « Exilez une créature ciblée. Son contrôleur gagne un nombre de points de vie égal à sa force. » Ici, « sa » dans « sa force » fait référence à la force de la créature ciblée qui a été exilée. Cela a donc l'effet inverse de Classe : clerc, on veut gagner un nombre de points de vie égale à la force de la créature telle qu'elle était sur le champ de bataille, et non la force de la carte qu'est devenue cette créature après avoir été exilée. Cela permet également d'éviter que Clone ou Shanna, héritage de Sissay ne fasse gagner 0 point de vie.

Jeton mourant à la fin du tour




Opération non commutative


Il y a deux formulations en concurrence pour faire en sorte qu'un jeton créé disparaisse à la fin du tour ou du combat. Soit on formule comme sur le Cavalier courseflamme :
Citation :
Créez un jeton ... Exilez ce jeton à la fin du combat.

Soit on formule comme sur Sparkspitter :
Citation :
Créez un jeton ... Il a « À la fin du combat, sacrifiez ce permanent. »

Remarquez la différence d'ordre des mots. Dans le premier cas, on écrit « Exilez ce jeton à la fin du combat », et dans le deuxième cas, on écrit « À la fin du combat, sacrifiez ce permanent. » Cela s'explique par le fait que le premier cas est une capacité déclenchée retardée créée en même temps que le jeton. Dans ce genre de capacité, on a pour habitude de mettre la condition de déclenchement à la fin de la phrase. Dans le deuxième cas, il s'agit d'une capacité déclenchée normale que possède le jeton. Il faut donc écrire la condition de déclenchement au début.

Parlons maintenant de Délina, mage sauvage. Il est écrit « Créez un jeton engagé et attaquant qui est une copie de cette créature, excepté qu'il n'est pas légendaire et qu'il a « Exilez cette créature à la fin du combat ». » On comprend qu'il y a eu confusion entre les deux formulations possibles, car l'ordre des mots dans « Exilez cette créature à la fin du combat » n'est pas le bon. Cela a été corrigé en « À la fin du combat, exilez cette créature. »

Formulations et règles du jeu



Comme à chaque sortie d'extension, certaines règles sont ajoutées ou modifiées. Cette fois-ci, deux changements de règles sont en lien avec la formulation, je trouve donc intéressant de vous en parler.

Règle des légendes




La """""règle des légendes"""""


La « règle des légendes » est une règle qui dit :
Règle 704.5j a dit :
Si un joueur contrôle au moins deux permanents légendaires avec le même nom, ce joueur choisit un de ces permanents, et le reste est mis dans les cimetières de leurs propriétaires.

A priori, il n'y a aucun problème avec cette règle. Cependant, il existe des cartes, comme Cadric, embraseur d'âme, qui disent que la « règle des légendes » ne s'applique pas à certains permanents (dans le cas de Cadric, aux permanents qui sont des jetons). Or, si vous lisez bien la règle des légendes, celle-ci ne s'applique pas à des permanents, elle s'applique à des joueurs : « Si un joueur blablabla... » La règle des légendes a donc été reformulée pour qu'elle s'applique directement à des permanents, et donc faire en sorte que les capacités comme celles de Cadric, embraseur d'âme fonctionnent réellement :
Règle 704.5j a dit :
Si au moins deux permanents légendaires avec le même nom sont contrôlés par le même joueur, ce joueur choisit un de ces permanents, et le reste est mis dans les cimetières de leurs propriétaires.


Chapitre final




It's the final countdown!


La carte Faveur de l'historien introduit un nouveau terme : « chapitre final d'une saga ». Il n'y a aucun problème avec ça, il fallait juste décrire dans les règles ce que ce terme signifie, ce qui a été fait.

Formulations remarquables



Voici quelques formulations que je trouve intéressantes.

La liste des types de cartes de permanent




Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?


La carte Nattes, cauchemar éveillé est intéressante, car elle formule « vous pouvez sacrifier un artefact, une créature, un enchantement, un terrain ou un planeswalker ». Cependant, dans l'énorme majorité de cas, il est équivalent de simplement dire « vous pouvez sacrifier un permanent ». Le très rare cas où cela fait une différence, c'est quand un permanent n'a pas de type de permanent (ce qui arrive par exemple quand on utilise la deuxième capacité du Transmutateur neurok sur un artefact qui n'est normalement pas une créature, mais qui a été animé via la Marche des machines). Si on admet que ça n'est pas une raison suffisante pour justifier une telle formulation, voici mes autres pistes.

Peut-être que cela est dû à une ancienne version où il fallait forcément sacrifier un permanent avec le même type que celui choisi. Par exemple, si on choisissait « créature », chaque adversaire devait forcément sacrifier une créature, même si on a personnellement choisi de sacrifier une créature-artefact. La formulation aurait été « Au début de votre étape de fin, choisissez artefact, créature, enchantement, terrain ou planeswalker. Vous pouvez sacrifier un permanent de ce type. Si vous faites ainsi, chaque adversaire peut sacrifier un permanent de ce type. Pour chaque adversaire qui ne fait pas ainsi, ce joueur perd 2 points de vie et vous piochez une carte. » Cette piste n'est pas non plus convaincante, car on aurait pu simplement dire « Au début de votre étape de fin, choisissez un type de carte. Vous pouvez sacrifier un permanent de ce type. Si vous faites ainsi, chaque adversaire peut sacrifier un permanent de ce type. Pour chaque adversaire qui ne fait pas ainsi, ce joueur perd 2 points de vie et vous piochez une carte. », un peu comme sur le Foudroyeur de Monde

Certains pensent que ça annoncerait la venue d'un nouveau type de permanent, mais je n'y crois absolument pas. Si ça avait été le cas, l'Urne de naissance aurait aussi dû nous annoncer la même chose il y a 6 ans. Je n'ai d'ailleurs pas plus d'explications pour cette carte, peut-être le fait que ça soit une commune a motivé Wizard à ne pas écrire sobrement « carte de permanent », et à faire plutôt l'énumération complète des différents types de cartes de permanent à la place.

D'ailleurs, peut-être que cette énumération est là pour rappeler aux joueurs ce qu'est un type de carte de permanent. Je ne suis pas forcément convaincu par cette hypothèse, car les joueurs savent en principe ce qu'est un type de carte, notamment grâce au Délire ou au Tarmogoyf.

Finalement, après réflexion, une dernière idée me vient. Wizard aime bien adapter ses formulations à la place qu'il a sur sa carte. Dès fois, s'il n'y a pas assez de place, Wizard rogne un peu ses formulations habituelles pour que ça rentre (cf. Circu, lobotomiste dimir qui ciblait une bibliothèque* ou Haldan, arcaniste avide qui utilisait sciemment une formulation désuète*). Ainsi, quand il y a beaucoup de place, il serait logique de penser que Wizard en profite pour détailler certaines capacités compliquées. Je pense que c'est ce qui s'est passé sur cette carte et sur l'Urne de naissance cité plus haut.

* Cf. Guilds of Ravnica Oracle Changes et Ikoria Oracle Changes

Additionner force et endurance




J'additionne les additions


La carte Exterminer est la deuxième carte de tout Magic à utiliser le terme « de force et d'endurance totale ». L'autre carte est Paire sauvage. Comme j'aime bien les formulations peu utilisées, je tenais à vous le partager. D'ailleurs, sur cette dernière, cela a été traduit en « total de force et d'endurance », bien qu'en VO, ces deux cartes aient la même formulation.

Effet prospectif




Kelde hommage !


La dernière capacité de l'Équipe d'assaut kelde permet de donner la célérité à nos créatures. Cependant, plutôt que d'écrire « Quand l'Équipe d'assaut kelde arrive sur le champ de bataille, les créatures que vous contrôlez acquièrent la célérité jusqu'à la fin du tour. », il a été décidé de formuler « Tant que l'Équipe d'assaut kelde est arrivée sur le champ de bataille ce tour-ci, les créatures que vous contrôlez ont la célérité. » Cela a plusieurs conséquences, notamment de pouvoir donner la célérité à des créatures arrivées plus tard dans le tour, mais aussi d'arrêter de donner la célérité si l'Équipe d'assaut kelde quitte le champ de bataille.

Si je devais justifier ce choix, voici ce que je dirais. Déjà, dès qu'on voit qu'une capacité statique a été utilisée à la place d'une capacité déclenchée, on peut tout de suite penser à Magic Arena. En effet, chaque capacité qui se déclenche sur Arena fait une petite animation. Supprimer une capacité déclenchée, c'est supprimer une animation, et cela permet donc d'accélérer le déroulement du jeu. De plus, dans le cas de l'Équipe d'assaut kelde, si on avait mis une capacité déclenchée, la carte aurait eu deux capacités qui se déclenchent quand la créature arrive sur le champ de bataille (dans le cas où elle est kickée, bien entendu). Or, dès que l'on a plusieurs capacités déclenchées qui se déclenchent en même temps, Arena nous demande dans quel ordre on souhaite les mettre sur la pile, ce qui ralentit le jeu. En plus, ce ralentissement aurait ici été inutile, puisqu'on aurait forcément voulu créer les jetons avant de donner la célérité à nos créatures, afin de donner la célérité aux jetons ainsi créés. Cela aurait donc impliquer de mettre la capacité déclenchée qui crée les jetons en deuxième, et l'autre en premier. Or, par défaut, Arena met les capacités déclenchées d'une même carte dans l'ordre dans lequel ils sont écrits sur la carte, à savoir l'inverse de ce qu'on aurait voulu dans notre cas ! Il aurait donc fallu à chaque fois changer l'ordre par défaut, ce qui prend encore davantage de temps.

En bref, je pense que l'existence d'Arena y est pour beaucoup sur le choix de formulation de l'Équipe d'assaut kelde. Il y a peut-être d'autres raisons, n'hésitez pas à en proposer si vous en voyez !

Une formulation à usage unique ?




Je crois que cette carte est destinée au format Commander...


La Voyageuse fallaji a pour première capacité « La Voyageuse fallaji est de toutes les couleurs. Cette capacité n'affecte pas son identité couleur. » Je ne pense pas que l'on reverra cette capacité sur une autre carte, donc je trouvais intéressant de vous la faire remarquer. En effet, cette carte est multicolore pour que son autre capacité soit vraiment intéressante, mais en rendant cette carte pentacolore, on la rend quasiment injouable en Commander, d'où la précision « Cette capacité n'affecte pas son identité couleur. »

Textes de rappel



J'aime bien les textes de rappel. Cette fois-ci, on va parler de textes de rappel conditionnés par l'extension dans laquelle ils sortent.

Les auras sont des sorts qui ciblent




Copier-coller


La carte Lierre, volesort joyeuse a un texte de rappel qui rappelle de façon subtile qu'il n'y a pas que les éphémères ou les rituels qui ciblent, mais qu'il y a aussi les auras.

Ce qui m'intéresse ici, c'est qu'il y a aussi la mutation qui permet de cibler, mais que ça n'est pas rappelé. En effet, ça aurait été peu utile, car il s'agit d'un cas assez marginal. En général, ce genre de cas marginal n'est rappelé que s'il peut se produire avec des cartes issues de la même extension (comme sur la Subjugation mystique, sorti en même temps que la mutation). Dans ce genre de cas, ça n'est plus vraiment un cas marginal, car il a beaucoup de chances d'apparaitre pendant une partie, notamment en limité, où on joue souvent avec une seule extension. Par exemple, si Lierre, volesort joyeuse avait été éditée dans une extension avec des cartes qui ont la mutation, il y aurait surement été rappelé « Une copie d'un sort de mutation devient un jeton. »

Un texte de rappel d'un cas marginal






Avant - Après


Le Charognard faucon de nuit a perdu son texte de rappel « (Les cartes des cimetières n'ont que les caractéristiques de leur recto.) » Ce texte de rappel avait pour but d'aider dans le cas où une carte recto-verso était dans le cimetière, car le Charognard faucon de nuit était initialement sorti dans une extension avec des cartes recto-verso. Il est maintenant réédité dans Dominaria Uni, une extension sans carte recto-verso, il n'y a donc plus de raison de laisser ce texte de rappel.

C'est tout pour cette extension, à la prochaine !

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  8

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

2 Louange(s) chantée(s) en coeur


Patmol25, Le 25/09/2022

Rancoeur fatale est de new cappenna mais sion super article comme toujours

1 réponse(s)
Pit142857, Le 25/09/2022

Merci !

Tout à fait ! Les sections qui parlent des erreurs qui ont été corrigées (ici, Des mots manquants et Des erreurs de formulation) parlent des erreurs qui ont été repérées et corrigées par Wizard à la sortie de la nouvelle extension, même si ce sont sur des cartes plus vielles ! Elles proviennent de l'article Oracle Change de l'extension (cliquez ici, en anglais)

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.