Les légendes de Strixhaven - Magic the Gathering


Les légendes de Strixhaven

Articles

Drark Onogard, le , 459 consultations

Strixhaven : Académie des Mages a autant de légendes qu'il y a de livres dans le Biblioplexe. Enfin, beaucoup à vous présenter.

  La storyline de Magic / Strixhaven : l'Académie des Mages

Strixhaven : Académie des Mages a autant de légendes qu'il y a de livres dans le Biblioplexe. Ok, vous m'avez compris – il y a un nombre infini de livres dans le Biblioplexe, donc cette déclaration est un peu hyperbolique, mais il y a beaucoup de légendes à découvrir. Alors, installez-vous confortablement avec votre mascotte (cette étape peut être difficile pour les étudiants de Forsapience) et renseignez-vous sur les légendes de Strixhaven.

Les légendes de Strixhaven



STRIXHAVEN

Mavinda, partisane des étudiants : Mavinda Becaigu est la conseillère d'orientation des étudiants de Strixhaven. Qu'il s'agisse d'aider les étudiants à résoudre des problèmes interpersonnels ou de choisir leur université, Mavinda est toujours là avec des mots sages et une aile réconfortante.

Même si elle apparaît comme pacifique et compréhensive, Mavinda ne doit pas être sous-estimée. En tant qu'employée de Strixhaven, elle est une puissante mage à part entière et utilise une puissante magie empathique. Bien qu'elle utilise normalement cette magie pour calmer ses élèves et mieux comprendre leurs sentiments, elle est capable de provoquer des émotions plus délétères pour d'autres.

Codie, codex vociférateur : Le Codex Vocifera est un tome vieux de plusieurs siècles de connaissances mystiques alambiquées qui est devenu grognon et conscient de lui-même. Il erre dans l'université en haletant, lisant constamment son propre texte à haute voix. Si cela vous attire, il vous suivra pendant des heures jusqu'à ce que vous soyez plongé dans une crise de frustration.

Certains pensent que le Codex est le résultat d'un sort d'invocation d'esprit Forsapience qui a mal tourné, tandis que d'autres pensent qu'il s'agit d'une blague cruelle de l'univers. Il ne prend pas gentiment son surnom accordé par les étudiants, « Codie », mais malheureusement, ses objections ont fait que le surnom est resté.

LES DRAGONS FONDATEURS

Shadrix Plumargent, Beledros Flestrefleur, Tanazir Quandrix, Galazeth Prismari et Velomachus Forsapience : À la naissance du monde, alors que le mana de deux mondes se chevauchaient de manière conflictuelle, de nombreuses formes de vie adaptées à la nouvelle structure et de nombreuses nouvelles formes de vie virent le jour. Cinq vortex de mana particulièrement puissants se chevauchant devinrent des sphères lumineuses, à partir desquelles éclorent cinq dragons. Ces dragons sont devenus des emblèmes de la magie du plan, symboles vivants des forces de choc des cinq dichotomies.

Les Dragons fondateurs furent les premiers à maîtriser la magie des cinq combinaisons opposées. Lorsque les races humanoïdes apparurent, les dragons furent d'abord irrités que les mortels essaient d'exploiter les forces sauvages de la magie, mais ils réalisèrent que seule une étude disciplinée serait entre de bonnes mains. Ainsi, il y a des siècles, les dragons fondèrent une institution consacrée à l'étude des cinq dichotomies de mana, et cette institution est maintenant connue sous le nom de Strixhaven. Les cinq universités étaient basés sur la magie maîtrisée par chacun de ces dragons.

À ce jour, les Dragons fondateurs parcourent le monde, les cinq sages des cieux mortels. Ils ne s'associent plus directement avec Strixhaven, préférant laisser les doyens des universités, ou leur porte-parole humain Taiva, parler à leur place. La sagesse des dragons est vaste, mais leur tempérament peut être court. Les mages ne les recherchent que pour apprendre le plus insaisissable des secrets.

PLUMARGENT

Killian, duelliste d'encre : Killian est un étudiant compétitif et motivé de Plumargent qui se met beaucoup de pression. Bien que les talents de Killian puissent sembler ne lui demander aucun effort, il s'entraîne secrètement pendant de longues heures chaque jour.







Shaile, doyenne de l'irradiance : La doyenne Shaile de Plumargent est un hibou toujours optimiste avec une voix puissante et dramatique. Elle est maître de la littérature et cite souvent des passages obscurs de textes célèbres. Ses conseils qui remplissent l'âme et ses références éclairées sont connus pour faire briller les gens.

Shaile croit que les gens sont généralement bons et souhaite enseigner à ses élèves les moyens de rendre le monde meilleur. Elle et le doyen Embrose se disputent souvent le programme de Plumargent, mais l'équilibre trouvé entre eux est beaucoup plus éloquent que leurs mots eux-mêmes ne peuvent le décrire.

Embrose, doyen des ombres : Le doyen Embrose de Plumargent est un maître poète sans pitié dont la magie de l'encre domine. Prompt avec des traits d'esprit acérés, le doyen Embrose a vu de nombreux étudiants mage se débarrasser de Strixhaven et n'a rien de bon à dire sur ceux qui ne font pas l'affaire.

Cynique, Embrose pense que la plupart des gens sont appliqués pour eux-mêmes. Il demande à ses élèves d'apprendre à utiliser la magie fondée sur le langage pour « obtenir ce qu'ils méritent ». Bien qu'il se dispute souvent avec la doyenne Shaile, il a un profond respect (à contrecœur) pour la chouette.

Breena, la démagogue : Breena a toujours eu l'aptitude de réussir. Si elle veut que vous fassiez quelque chose, vous ne vous contenterez pas de le faire – vous serez sûr que c'était votre idée depuis le début. Ses étudiants et ses collègues sont suspendus à chacun de ses mots, et devant une foule, elle est une force de charisme, rehaussant ses discours avec d'élégants tourbillons de magie d'encre. C'est une mage d'élite qui peut facilement se défendre dans un combat, mais elle préfère vaincre ses ennemis avec des mots seuls.

Un agent de l'Oriq a déjà été piégé et a tenté de la recruter, menaçant la vie de ses élèves si elle ne se conformait pas. En une heure, elle l'a convaincu lui de la libérer, de se remettre sur le droit chemin et de chercher la sagesse des Archaïques.







Nils, argousin de la discipline : Nils se dit optimiste, car il croit au potentiel de grandeur de chaque élève. Cependant, cela signifie également qu'il est constamment déçu par leurs choix sous-optimaux, et il est surtout connu pour sa sévérité inébranlable et ses grondements qui se font hérisser les cheveux.

|carte]Faïn, le courtier[/carte] : Vous avez perdu un manuel important? Envie d'une friandise rare de chez vous? Avez-vous besoin de quelque chose d'interdit? Entre Faïn. Il dispose d'un vaste réseau de connexions sur et hors du campus, et il peut se procurer à peu près tout, à condition que vous puissiez payer son prix.

Félisa, croc de Plumargent : Félisa, une vampire, est la reine des abeilles de Plumargent. Elle est élégante, populaire et incroyablement spirituelle. Quand vous êtes dans ses bonnes grâces, comme tout le monde veut l'être, elle est l'image du charme – mais soyez du mauvais côté, et elle (et son entourage fidèle) peut être absolument vicieux. Si elle ne peut pas vous écraser avec des mots seuls, elle le fera dans un duel de mage après les heures conventionnelles.

PRISMARI

Rootha, artiste mercurielle : Rootha Bourrascœur est une mage-étudiante de Prismari. Elle est intense, passionnée et obsédée par le perfectionnement de son art. Elle tombe souvent amoureuse d'une idée visionnaire, passe des semaines à travailler pour la rendre incroyable, puis déteste soudain sa création et la détruit un jour plus tard. Elle recherche la renommée et la reconnaissance de son art, alors elle se pousse souvent au-delà de ses propres limites.

Uvilda, doyenne de la perfection : Maître de la technique artistique, la doyenne Uvilda de Prismari ne dort littéralement jamais (les djinns d'Arcavios n'en ont pas besoin). Elle s'entraîne dans toutes les disciplines de la magie élémentaire de l'eau chaque fois qu'elle ne se concentre pas sur son programme. Elle est connue pour ses commentaires individuels – après un examen, elle peut souffler à un étudiant-mage un petit conseil qui bouleverse complètement sa vision du monde.

Uvilda croit que le bon art vient de la tête. Pour elle, les traits soigneusement mesurés et le placement délibéré des objets font la différence entre un art pleinement réalisé et un désordre total. Si le doyen Nassari interrompt une fois de plus son travail minutieux avec ses expressions explosives, Uvilda est prête à s'inscrire à Quandrix pour apprendre à les réduire.







Nassari, doyen de l'expression : Le doyen Nassari de Prismari veut toujours voir un art plus grand, plus radical dans son concept et plus émouvant. Pour son projet final en tant qu'étudiant-mage, Nassari a déjà « provoqué » un tremblement de terre qui a presque détruit trois bâtiments du campus. La pièce a reçu une ovation de la part du corps étudiant-mage... et un pouce grincheux vers le bas des golems de construction du campus.

Nassari sait que la vraie expression vient du cœur. Il encourage ses élèves à traiter le monde entier comme leur toile, répandant émotion et excitation dans leur sillage. Nassari ne tient pas compte des chefs-d'œuvre discrets d'Uvilda – en fait, il oublie souvent qu'Uvilda y travaille.

Zaffaï, conducteur de foudre : Dès que Zaffaï est devenu majeur, ses parents l'ont envoyé à Strixhaven, lui assurant que son génie musical naissant méritait la meilleure instruction au monde. (En vérité, bien que son talent fût en effet prodigieux, ils étaient aussi fatigués que leur maison soit frappée au hasard par la foudre ou engloutie dans des cyclones chaque fois qu'il pratiquait.) Même s'il s'épanouissait à la fois en tant que mage et musicien, il découvrit une nouvelle aptitude : diriger.

En plus d'enseigner, il est le Grand Maestro de l'Orchestre des Arcanes de Strixhaven, une activité extrascolaire d'élite pour les meilleurs étudiants de Prismari. Ils ne pratiquent qu'en plein air, pour des raisons évidentes, et leurs concerts remplissent le ciel de belles explosions de magie élémentaire.

Octavia, thèse vivante : Conçu comme le projet final d'un diplômé il y a de nombreuses années, Octavia a élu domicile sur le campus et n'est jamais reparti. Après tout, à son humble avis, chaque étudiant mérite la chance de voir l'Art Véritable en personne. Certains disent que c'est incohérent, mais ce n'est vraiment qu'un penseur très conceptuel .

Rionya, danseuse du feu : Les étudiants Prismari sont libres de faire des projets seuls ou en groupe. Rionya a été la première à choisir « les deux ». Elle a peu de patience pour expliquer sa vision aux autres, mais il y a une collaboratrice qui suivra toujours sa chorégraphie en parfaite harmonie : elle-même.

Veyran, voix de la dualité : En plus d'être une élémentaliste accompli, Veyran sert de mentor à de nombreux juremages Prismari. Elle prône avec enthousiasme l'importance à la fois de la passion brute et de la technique disciplinée dans toute poursuite artistique. Si un nouvel élève est bouleversé ou débordé, elle est prompte à appeler de belles créatures élémentaires amusantes pour leur remonter le moral.

FORSAPIENCE

Quintorius, historien de terrain : Quintorius Kand est un archéomancien doux et sincère. Expulsé d'une académie militaire, il découvre sa véritable passion en tant qu'étudiant-mage de Forsapience. Quintorius est un lecteur effréné avec une tête pleine d'informations. Il ne veut rien de plus que de « se retrouver » après une longue adolescence à errer d'un chemin à un autre et croit pouvoir y parvenir en explorant les merveilleux lieux historiques du monde. Il pourrait certainement tirer profit d'un peu de conseils pour l'aider à trouver son chemin.

Plargg, doyen du chaos : Le doyen Plargg de Forsapience est un orque bourru et aveugle spécialisé dans l'histoire militaire. Connu comme un enseignant exigeant, les élèves le recherchent cependant pour sa connaissance de centaines de pans de l'Histoire et pour ses leçons d'utilisation de la puissante magie des parchemins. Il a inventé le « lettrage à chaud », une forme de gaufrage parchemin magique qui fournit une manière tactile de lire des textes.

Plargg pense que l'histoire est pleine de chaos imprévisible et de guerre et que ses élèves doivent être prêts à tout. Il enseigne qu'il n'y a pas de récompenses sans risque et que ses excursions se terminent toujours par de multiples voyages au bureau de l'infirmière. Il accorde peu d'attention au travail de la doyenne Augusta, rejetant ses tentatives de trouver de l'ordre dans le chaos comme une perte de temps imprudente.

Augusta, doyenne de l'ordre : La doyenne Augusta de Forsapience, professeur d'études sur les esprits, a été nommée lèvepassé la plus talentueuse de l'académie – elle peut non seulement invoquer des personnages historiques fantomatiques, mais aussi évoquer des dioramas entiers d'événements historiques pour ses conférences.

Augusta croit que l'histoire se répète comme un progrès ordonné vers un idéal. Elle croit que les erreurs du passé peuvent éclairer les choix du présent, créant un monde de paix, d'ordre et de règles. Elle fait suivre les études très à la lettre – celle du livre – et est très déçue des étudiants qui se lancent dans les dangereux voyages éducatifs du doyen Plargg.

Hofri Spectreforge : Les médiums de combat Forsapience peuvent faire appel aux esprits et les transformer en soldats robustes en les hébergeant dans des statues représentant leurs êtres vivants. Si aucune statue n'est disponible, le médium moyen est incapable de manifester physiquement l'esprit. Hofri n'est pas un médium moyen.

Lorsque Hofri s'est inscrit à Strixhaven, il croyait que son avenir était avec Prismari. Étudiant assidu, il maîtrisait rapidement les compétences techniques, mais sa magie laissait à désirer. Après avoir discuté avec la conseillère de l'école, Mavinda, Hofri a décidé de tenter sa chance avec Forsapience. Il s'est avéré qu'il jouait naturellement avec la magie des esprits – un véritable Forsapience de part en part.

Cependant, son temps à Prismari n'était guère perdu. Combinant son talent artistique avec son sens spirituel aigu, Hofri a pu visualiser l'apparence mortelle d'un esprit et construire une forme de statue viable pour qu'il l'habite. Personne dans l'histoire de Forsapience n'a été en mesure de créer une statue d'esprit à partir de rien, et Hofri s'est vu offrir un poste de professeur après l'obtention de son diplôme, ce qu'il a accepté avec joie.

Osgir, le reconstructeur : Même d'après les normes de Forsapience, Osgir est obsédé par les reliques du passé. Qu'il s'agisse d'une magnifique couronne ornée de bijoux ou d'une vieille pelisse laide, chaque trésor le relie aux civilisations d'autrefois. En tant qu'étudiant, il était constamment en détention pour avoir accumulé les meilleures trouvailles des sites de fouilles de Forsapience dans sa chambre ; il a perdu le compte du nombre de fois où on lui a dit sévèrement : « L'histoire nous appartient à tous ! »

Alors, naturellement, il a maîtrisé l'art magique de la restauration duplicative. Non seulement il peut parfaitement recréer un objet ou un appareil ancien à partir de la plus petite ferraille, mais il peut en produire une seconde version identique à chaque fois, pour sa collection personnelle. Il affiche quelque chose de différent chaque semaine dans son bureau de Forsapience, d'une puissante épée tueuse de démons à une délicate boîte à musique elfique.







Losheel, érudite en mécanique : Losheel admet fièrement qu'elle est prête à travailler très dur pour être aussi paresseuse que possible. Elle tourne son esprit brillant vers la construction d'aides mécaniques toujours plus efficaces, dans le but de pouvoir un jour faire tout ce qu'elle veut sans se lever.

Laelia, la lame reforgée : Lorsque l'esprit de Laelia a été réveillé pour la première fois, elle était furieuse d'apprendre qu'elle était morte. Incapable de se venger des soldats qui l'ont trahie il y a si longtemps, elle a créé un club de duel, où elle forme des étudiants à l'art du combat magique.

Alibou, témoin ancien : Il y a des décennies, une équipe de fouilles de Forsapience était ravie de déterrer un ancien golem de guerre dans les ruines de Caerdoon. Ils furent considérablement plus excités quand il prit vie et, qu'au lieu de les massacrer, il commença à corriger leurs idées fausses sur les techniques de combat de l'Ere sanglante. Il préfère la conversation à l'effusion de sang mais s'est engagé à défendre l'académie si nécessaire.

FLESTREFLEUR

Dina, la macéreuse forte d'âmes : Dina est une étrange étudiante-mage de Flestrefleur, sombre et obsédée par le thé. Elle a toujours voulu guérir les maladies et apprend à concocter toutes sortes de breuvages à base de plantes et de créatures bizarres des marais. Si elle vous propose une tasse de thé, vous devriez probablement refuser.

Valentin, doyen de la veine : Le doyen Valentin de Flestrefleur est un vampire ancien et sensible qui boit le sang de créatures vivantes dans tout le bayou. Valentin est une sorte de sangromancien - il reçoit des visions du sang qu'il consomme et peut utiliser ces visions pour apprendre de sombres vérités sur une créature ou un lieu.

Valentin n'a aucun scrupule à exploiter les créatures du bayou à des fins personnelles. Ses cours se concentrent souvent sur la dissection et la décomposition. Lui et la doyenne Lisette se disputent souvent sur son traitement audacieux des animaux, mais cela ne l'a pas empêchée d'utiliser ses découvertes pour ses propres recherches.

Lisette, doyenne de la racine : La doyenne Lisette de Flestrefleur est une puissante sorcière de la nature. Elle est une guérisseuse et une herboriste de classe mondiale ; on dit même qu'elle a guéri une fois le Dragon fondateur de Forsapience d'une maladie secrète. Les cours de Lisette sont plus axés sur la démonstration et l'expérience pratique que sur les mots ou les conférences. Quand Lisette parle, elle parle doucement, dans des métaphores étranges et colorées.

Lisette croit à la préservation de la nature et à la diffusion de la vie. Elle inculque à ses élèves le respect de tous les êtres vivants et le désir d'aider Arcavios à s'épanouir. Bien que le traitement des créatures vivantes par Valentin la dégoûte, elle sait également qu'elle peut utiliser les résultats de sa cruauté pour aider les vies futures.

Blex, nuisible agaçant : La vie d'un nuisible Flestrefleur est agréable mais courte. Élevés par les élèves, les nuisibles sont traités avec beaucoup de soin et de gentillesse – jusqu'à ce que leur force vitale soit inévitablement consommée par le lancement d'un sortilège puissant. Après avoir vu plusieurs de ses compagnons nuisibles sortir de leurs enclos et ne jamais revenir, Blex planifia son évasion.

Dans une démonstration de retenue et d'intelligence atypique pour un nuisible, Blex cacha une partie de sa nourriture – des insectes vivants et se tortillant – jusqu'à ce qu'il soit temps d'être pris. Le pauvre étudiant qui pénétra dans sa cage eut le visage plein de mille-pattes, et Blex disparut dans les sous-bois du bayou.

En guise de bizutage, les nouveaux étudiants de Flestrefleur se font dire qu'un nuisible s'est échappé et qu'il est de leur devoir de le récupérer. Peu d'élèves parviennent à localiser Blex, mais ceux qui le font sont choqués par la créature éructante, trop grosse, devant eux.

Saulebrune, voyant d'essence : Personne ne sait quel âge a vraiment Saulebrune. Elle prétend être en vie depuis l'Ere sanglante, et bien que beaucoup pensent que c'est une exagération, personne d'autre n'a vécu assez longtemps pour le réfuter. Il y a de nombreuses années, un groupe d'étudiants rebelles fut désespérément perdu dans la Tourbière de détention et tenta de se réfugier dans ce qui s'est avéré être les racines de Saulebrune. Elle les protégea gentiment d'une meute de bogroffs affamés et les ramena à la Salle Pentibia, leur donnant des leçons sur les bonnes pratiques de récolte d'herbes pendant qu'ils voyageaient.

Ses leçons se révélèrent si efficaces qu'on lui demanda de rester et de devenir professeur. Elle adore transmettre ses connaissances des herbes médicinales, de la culture des nuisibles et des techniques de dissection à des générations de nouveaux étudiants, et a toujours une tasse de thé en train de se préparer dans son bureau.

Tivash, invocateur de ténèbres : Il est difficile d'étudier les secrets de la vie et de la mort sans se salir les mains, ce qui est la première chose que Tivash enseigne aux nouveaux étudiants de Flestrefleur. Certains appellent les forces obscures qu'il manipule « le mal », mais il affirme que le pouvoir n'est bon ou mauvais que par la façon dont vous l'utilisez.

Yedora, jardinière des tombes : Yedora est la jardinière et l'entrepreneur de pompes funèbres non officiel de Strixhaven. Les étudiants et les diplômés souhaitent souvent passer leur vie après la mort dans leur académie bien-aimée, et elle honore volontiers ce souhait. Chaque arbre qu'elle plante représente l'essence d'un mage déchu, et elle se souvient de chacun de leurs noms.

Gyome, maître queux : Quiconque pense qu'un troll ne peut pas être un grand chef n'a jamais rencontré Gyome. Il combine des ingrédients locaux avec des saveurs de sa patrie sauvage de Bosquefougère dans un menu en constante évolution de nouvelles spécialités, et les étudiants de chaque université parcourent Torutbejonc en masse pour sa nourriture. La seule « plainte » qu'il reçoive est que ses portions sont déraisonnablement importantes.

QUANDRIX

Zimone, prodige de Quandrix : Zimone Wola est un jeune prodige qui a été acceptée tôt à Strixhaven. Elle est experte dans de nombreuses formes d'arts mystiques, mais a finalement été attirée par la magie mathématique de Quandrix. Son objectif actuel est de décrypter la célèbre conjecture de Vorzani, un théorème magique non résolu concernant des séquences infinies de formes de mana alternant de manière imprévisible. Ses talents considérables n'ont pas échappé à l'attention, et les forces obscures d'Oriq se préparent à faire leur déménagement.







Kianne, doyenne de la substance : Brillant et excentrique, la doyenne Kianne de Quandrix est l'un des plus éminents savants en mana du plan. Elle a visité et étudié des phénomènes bizarres de l'homme autour d'Arcavios, des Lacis et des arches étoilées aux anciens sanctuaires sans nom. Elle adore partager ses folles théories sur le mana avec tous ceux qui l'écouteront.

Kianne croit en l'utilisation des mathématiques pour mieux comprendre la nature physique de la réalité. Elle met l'accent sur la magie pratique qui améliore la vie quotidienne grâce à des calculs appliqués. Elle lève les yeux au ciel en entendant les théories du doyen Imbraham, le rejetant comme vivant dans un monde imaginaire.







Imbraham, doyen de la théorie : Le doyen Imbraham de Quandrix est un hibou sévère et rusé dont l'esprit est aussi perçant que son bec courbé. Il est connu pour faire pivoter sa tête d'environ 180 degrés pour s'adresser à ses étudiants tout en continuant à dessiner rapidement des théorèmes complexes au tableau. Imbraham aime les nombres plus que les gens ou le plein air – certains disent qu'il n'a pas été vu à l'extérieur de certaines chambres du campus Quandrix depuis des années.

Imbraham ne veut rien de plus que de percer les mystères d'Arcavios à travers des théories extrêmement compliquées. Il offre à ses étudiants des primes permanentes sur n'importe laquelle de ses équations non résolues – des primes qui n'ont pas été réclamées jusqu'à ce que Zimone commence les cours.







Adrix et Nev, jumemages : Au milieu des eaux riches en mana des îles Pinzari, les jumeaux Adrix et Nev ont grandi littéralement en nageant dans la magie. À un âge précoce, ils ont commencé à voir des tendances dans les marées et les courants qui échappaient même aux savants les plus estimés de leur société. Une fois, ils ont sauvé une centaine de vies en prédisant l'arrivée soudaine d'un tsunami sournois malgré une mer trompeusement calme – après cela, tous les doutes sur leurs prouesses ont été balayés.

À Strixhaven, ils ont reçu une autorisation spéciale pour enseigner en duo, mêlant maîtrise du mana bleu et vert. Ils débattent constamment des mérites de divers principes mathématiques ésotériques, mais si l'un de leurs élèves est en danger, ils se lancent dans l'action en parfaite harmonie.

Deekah, théoricienne fractale : Deekah voit le monde comme une séquence sans fin d'équations interconnectées, ce qui pour elle est la plus belle chose imaginable. Elle explore de nouveaux théorèmes en leur donnant une forme physique, et ses créations géométriques exquises sont toujours un spectacle passionnant sur le campus.

Ruxa, professeur patient : Aussi excitantes que soient les nouvelles et folles théories, Ruxa sait qu'elles ne valent rien sans une compréhension approfondie des bases. Il enseigne à des étudiants de tous niveaux, et même ses élèves les plus expérimentés bénéficient massivement d'une compréhension beaucoup plus profonde des éléments constitutifs du monde.

Esix, efflorescence fractale : Une fois, chargé de concevoir une équation infinie, un groupe d'étudiants de Quandrix créa accidentellement Esix, un théorème vivant obsédé par l'infini. Au fil des ans, quelques professeurs tentèrent de le désactiver, mais toutes leurs formules finissent par se diviser par zéro et s'annihilent. Esix ne semble jamais prendre conscience de ces menaces potentielles, consommées telles quelles par ses propres calculs.

SUR TOUT ARCAVIOS

Extus, suzerain de l'Oriq : Extus fréquenta Strixhaven dans le cadre de l'université Plumargent il y a de nombreuses années, mais les cinq Dragons fondateurs refusèrent de lui attribuer le rôle d'Oracle. Afin de se venger, Extus espère invoquer un être destructeur titanesque appelé l'Avatar de Sang, démolir l'Université de Strixhaven et réclamer sa bibliothèque de sorts de renommée mondiale pour lui-même.

Extus est tout ego – il croit qu'il est le plus grand mage de tout le plan d'Arcavios. Son arrogance est parsemée de crises de rage – il est furieux que les autres n'apprécient pas et ne reconnaissent pas sa supériorité, et il s'en prend à quiconque ne lui montre pas une déférence totale.

Jadzi, Oracle d'Arcavios : L'Oracle est le mage le plus sage et le plus accompli du plan. La tâche de toute une vie d'Oracle est de s'assurer que la magie est utilisée pour aider les gens et non à des fins maléfiques. Pour être l'Oracle, il faut comprendre les vérités fondamentales sur la nature de la magie, connaître et utiliser des centaines ou des milliers de sorts, et posséder un jugement et une vertu impeccables.

L'oracle actuel est une femme âgée nommée Jadzi. Elle est diplômée de Strixhaven et dotée d'une mémoire incroyable. On dit qu'elle connaît l'emplacement de chaque arche étoilée sur Arcavios.

Mila, compagnon astucieux : Mila est une créature magique semblable à un renard originaire d'Arcavios. Lorsqu'elle est menacée, elle est capable d'invoquer des flammes brûlantes pour se protéger. Quand Lukka arriva sur le plan, Mila commença à le suivre – ce que Lukka accepta à contrecœur. Après avoir été « lié » par magie grâce aux pouvoirs de Lukka, un véritable partenariat a commencé à émerger.





Edité 4 fois, dernière édition par Drark Onogard le 21/04/2021

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  7

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

Toi aussi, loue son œuvre !


Vous devez vous identifier pour participer.

Partage l'ami !

     

Tu aimeras aussi...

Sondage

Une boîte à bac Strixhaven ! Vous, vous avez appris la VRAIE magie à :

Résultats
(déjà 165 votes)