[FCC de l'Été - FSC] Les Eldrazis et l'exil, une véritable histoire d'amour - Magic the Gathering

[FCC de l'Été - FSC] Les Eldrazis et l'exil, une véritable histoire d'amour



Funcards

Newall SombreLame, le , 101 consultations , 1

Bien le bonjour à vous ! Dès l'annonce du sujet, j'ai eu envie de faire des Eldrazi, et de jouer avec l'exil. Et peu après l'annonce du sujet, Deiv annonce qu'il veut se mettre à la création d...

  Realcard pure / Autre / Médiéval-fantastique

Cet élément fait partie du Funcards Contest : [FCC des vacances] Le set de l'été

Bien le bonjour à vous !

Dès l'annonce du sujet, j'ai eu envie de faire des Eldrazi, et de jouer avec l'exil. Et peu après l'annonce du sujet, Deiv annonce qu'il veut se mettre à la création de Secret Lair, avec comme centre névralgique des personnages de la SMF. J'ai été choisi pour être le premier, et je l'en remercie bien fort !

Mais du coup, pourquoi ne pas faire d'une pierre deux coups ? Je suis (in-RP, rassurez-vous) un Eldrazi, et j'étais obligé de faire au moins une carte interagissant avec l'exil.

Nous y voilà donc. Mon thème : Les Eldrazi, avec Jeu d'exil en sous-thème. Ce dernier n'est pas forcément présent sur chaque carte, ceci dit.

Commençons déjà par les cartes que vous connaissez sans doute si vous êtes sur le Discord de la SMF (Venez, on est bien !), je parle bien sûr de celles du Secret Lair !

Tout d'abord, Newall, ma représentation.

Spoiler: Montrer






Une transformation dont la formulation vient des Éternels-Dieu de WAR, mon Étincelle s'étant embrasée par le toucher d'Emrakul, modifiant mon corps et mon esprit sans espoir de retour. Mon ancien moi est plus ou moins mort à cet instant. De plus, c'est aussi une façon plus original de se protéger contre Foudre.
La capacité activé du recto permet de préparer le verso, en allant chercher des cartes plus chères (ou des terrains), mais avec un coût non-négligeable.

Ensuite, le verso. Vous noterez que sa F/E est plus ou moins le double de celles du recto, ce qui est un clin d'œil à La Lune Hermétique, dans laquelle plusieurs Eldrazifications ont fonctionné de la même façon. Sa première capa permet de comboter vite et bien, tant que l'on a du mana et les cartes pour suivre. Ceci dit, la contrainte d'un coût de X+1 exactement est plutôt lourde. La seconde capa, quant à elle, est une nouvelle forme de protection, mélange de Parade et d'Ingestion, et donc typiquement Eldrazi. On peut la voir comme une lente corruption de ceux qui tentent de m'affecter, même si c'est un poil plus compliqué in-RP. C'est aussi une façon de mettre des cartes en exil, pour pouvoir les utiliser ensuite. Comment ? Patience.


Avant cela, voyez une autre carte typiquement Eldrazi, et plus particulièrement liée à Emrakul, ou à Kozilek dans une moindre mesure. Ces deux titans peuvent pervertir les êtres, mais la corruption d'Emrakul est plus profonde, et avec plus de tentacules et moins de plaques.
Spoiler: Montrer









Une autre caractéristique des Eldrazi, outre l'incolore et l'exil, ce sont les tentacules ! Peu de cartes ont joué sur cet aspect jusque là, mais Theros: Beyond Death nous a offert le sous-type Tentacule, avec le Kraken du nadir. Il aurait été bête de ne pas en profiter ! J'ai aussi voulu une carte modale recto-verso (MDFC), et avec un coût hybride. L'un des côtés est plus bleu, le second plus vert. Et chaque côté fait des tentacules.
Le recto, pour une valeur de mana de 3, peut créer des jetons Tentacule selon le sort ciblé, de la même façon qu'un Refuser fait des blessures. Et si le sort est suffisamment gros, on fait un effet à la Botte dédaigneuse.
Pour sa part, le verso coût cinq manas, et une créature non-jeton. Mais il permet de construire un board "progressif", puisque nous auront toutes les F/E depuis 2/2 jusqu'à X+1/X+1, avec X la valeur de mana de la créature en question ; et plus si affinité et tentacules. Même si ça peut paraître fort, pensez bien que c'est un rituel à 5 sans impact immédiat !


Donc, comment jouer avec l'exil ? Eh bien, il suffit de jouer de l'exil ! Comment ça "pas clair" ? Bon, regardez, vous allez comprendre.
Spoiler: Montrer





Vous voyez ? Ceci dit, il n'a pas fallu oublié que l'exil est une zone partagée par tous les joueurs, il faut donc préciser que l'on doit posséder les cartes que l'on joue depuis celui-ci, si on veut limiter. Ou alors, jouer avec les cartes de l'adversaire, mais avec un contre-coup, pour éviter une trop grande puissance des cartes.
Donc, ici, nous avons une aura. Bien. Elle représente l'effet que peut avoir Newall° sur d'autres, en de rares occasions, les convertissant comme Emrakul l'a converti, et comme le Dark Mogwaï (GàL) aussi, dans un autre sens du terme.
J'ai donc choisi ici de reprendre deux mécaniques importantes du Funset SMF : Les marqueurs « folie » et les Membres de la Secte, pour bien montrer la conversion.
Au lancement (comme pour la plupart des Eldrazi avec un effet, plutôt qu'en ETB), on peut donc protéger l'un de nos Membres, même si ça restera souvent anecdotique.
Moins anecdotiques est la seconde capacité. Elle a beau ne servir à rien seule, et demande un certain set-up, je suis quand même très fier de son design ! Elle permet de jouer des sorts depuis l'exil, en ajoutant un coût en marqueurs (loyauté ou folie), et en PV si on ne possède pas ce que l'on joue. À noter deux choses : tous les coûts doivent toujours être payés, faites donc attention a en avoir les couleurs (surtout pour les sorts adverses), et les terrains peuvent être joués, mais toujours dans la limite que vous avez (adverse aussi, donc, pour accéder à des couleurs que l'on n'aurait pas).


Et enfin, un artefact, fiole de mon Essence que j'ai confié à Deiv, incarnant un scientifique et invocateur, et qui possède certaines des propriétés Eldrazi, malgré sa coloration. En effet, l'absorption n'a pas ici été suffisamment importante pour décolorer le sort (explication proposée pour expliquer la coloration des Eldrazi dans Rise of the Eldrazi)
Spoiler: Montrer





Évidemment, toujours une capacité au lancement plutôt qu'à l'ETB, qui permet d'Ingérer plusieurs cartes, et d'en jouer les permanents. Ici, comme précédemment, il faut toujours payer les couleurs, et on peut jouer les terrains, on n'impose pas de coût supplémentaire à la jouabilité de ce que l'on ne possède pas, mais on restreint aux permanents.
Pour éviter un inintérêt avec X=0 ou lorsque l'on a tout joué, on a aussi une fonction ramp intégrée, inspirée des Filtre-land.


Et on en a fini avec les cartes du Secret Lair qui font aussi partie de ce mini-set. Mais on n'en a pas fini pour autant !

Voici tout d'abord un élan. Vous me prévenez quand vous avez fini votre épisode de PTSD d'Oko, voleur de couronnes, que je puisse continuer.
Spoiler: Montrer









Hélas, de telles vestiges Innistradis d'Emrakul ne seront pas visible dans les deux sets Innistrad à venir, mais ce n'est pas grave ! Bref, qu'avons-nous ? Une 2/2 pour trois avec un ETB qui ramp ce que l'on peut rapprocher de cartes comme la Multitude de raptors. Elle peut être utile si on lance d'autres sorts depuis l'exil (à nous ou non), mais a en contrepartie un coût très lourd en demandes spécifiques (le m'empêche de dire "très coloré".
On voit bien ici les synergies que l'on peut créer autour des cartes permettant de jouer depuis l'exil.


Des cartes comme celle qui suit, qui aurait pu se retrouver dans le Secret Lair si j'en avais eu l'idée avant qu'il ne soit fini.
Spoiler: Montrer





Une carte très inspirée de la légendaire Yawgmoth's Will, ou de la plus récente Volonté de Gaïa. Sauf que cette fois-ci, on peut jouer depuis l'exil. Cependant, pour éviter les combo (trop) débiles à base de sort avec le flashback ou de sort qui s'exilent, on remélange dans la bibliothèque. On pourra y avoir de nouveau accès plus tard (ou notre adversaire, d'ailleurs). La carte est-elle forte ? Sans aucun doute. L'est-elle trop ? Aucune idée.
Petite note aux amateurs de lore : Hecsoim est un plan que j'ai crée (moi, Newall, pas Newall° in-RP), et sur lequel j°'ai transplané pour la première fois. Corrompu par Emrakul, j°'ai mené ce plan au bord de la destruction, avant d'en être chassé. Mais je (et je°) suis désormais un dévot du DM (GàL).

Mais ce n'est pas le tout de jouer depuis l'exil, il faut aussi y mettre des cartes !
Quoi de mieux pour le bleu qu'un contresort ?
Spoiler: Montrer





Un non-contresort, pardi !
On peut donc exiler un sort de créature ou de planeswalker, et rendre ce sort incolore avec les manas appropriés pour un meilleur effet. Mais pourquoi ne pas l'avoir rendu incolore dès le départ avec la carence ? Trois raison à cela. La première, c'est l'image. Je la trouve vraiment belle et raccord, mais elle ne va pas du tout à la verticale. La seconde, c'est que c'est un moyen simple de montrer la contamination Eldrazi : plus elle est présente (avec le sort devenant incolore), plus l'effet est puissant (enfin, relativement). La troisième est encore une question de lore : On se trouve ici dans une version alternative de Zendikar, dans laquelle les Eldrazi ont vaincu, et tout ce qui reste ce fait lentement transformer.


Ensuite, une autre façon d'exiler des cartes.
Spoiler: Montrer









Inspiré de la célèbre Inquisition de Kozilek, et de la moins célèbre Transgress the Mind, on a aussi la possibilité de créer un scion si on s'en est servi sur une carte de créature. Rien que du plutôt classique, en somme, mais j'aime tout de même l'idée de base.


On revient enfin au lanceurs depuis l'exil !
Spoiler: Montrer





Cet enchantement offre un effet permettant de jouer depuis l'exil, et sans restriction sur le mana ! Cependant, on doit payer trois points de vie pour lancer ce que l'on ne possède pas, et on ne peut pas jouer les terrains. Aussi, la carte est très lente seule, et exile la carte du dessous des bibliothèques, donc bien moins contrôlable que le dessus.

Et enfin, une carte blanche.
Spoiler: Montrer





Inspiré par la Sentinelle d'Esper, les Eldrazi ont ici perverti le monde jusqu'à ses concepts les plus fondamentaux, y substituant les leurs. On a donc une option répétable pour exiler des cartes, mais relativement simple à empêcher pour les adversaires. De plus, il faut encore payer pour pouvoir les jouer, et avec une restriction plus difficile si on ne les possède pas. La restriction sur ce qui est jouable est assez grande, limitant aux créatures. Mais on peut aussi exiler nos cartes assez facilement, à raison d'une par tour.


Enfin, un dernier point : la plupart de ces cartes synergisent bien entre elles, et une carte exilée pas l'Essence du vide peut être jouée avec l'Éclosion de l'aberration !

Et pour ceux qui sont toujours là, voici un lien vers de précédentes FunCards que j'ai faites, et qui pourraient s'ajouter à ce mini-set :
Le mot de capacité Insatiable
Ce que représentent les Titans
Et si Zendikar avait perdu ? (Moins dans le thème, mais j'aime beaucoup l'histoire racontée, et explique aussi en partie ce que pourrait être devenu un monde dans lequel se produit Annihiler l'essence)

Et si vous êtes toujours là après cet immense pavé, à bientôt pour de nouvelles funcards, des bisous à ceux qui voteront pour moi, et aux autres aussi !

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  2

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

1 Louange(s) chantée(s) en coeur


Deiv, Le 17/09/2021

Ce qui me plait vraiment dans ce set c'est que les eldrazis ont depuis le début un lien avec l'exil. Il se greffe donc super bien sur les anciennes cartes. C'est un excellent tour de force qui donne tout son intérêt à ta création.
Un travail bien pensé.

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.