Insérez cri de guerre - Magic the Gathering

Insérez cri de guerre



Funcards

The Mighty Chicken, le , 326 consultations , 1

Bon, ça faisait un moment que j'étais pas entré en compétition - Me voici! Donc voici un cycle qui représente les cinq guildes que j'ai choisi (Je me suis pas cassé les noix à les faire tout...

  Realcard pure / Ephémère/Rituel / Médiéval-fantastique

Cet élément fait partie du Funcards Contest : [FCC-Cycle]S2021E04 Pacte des guildes

Bon, ça faisait un moment que j'étais pas entré en compétition - Me voici!

Donc voici un cycle qui représente les cinq guildes que j'ai choisi (Je me suis pas cassé les noix à les faire toutes, ç'aurait été bien trop long) s'entraidant afin de mettre à bas leurs enemis commun. Ces "ennemis" ne sont en aucun cas basés sur le lore, j'y suis allé avec ce qui me semblait être juste et sensé pour les points communs/peu communs.

Les guildes en question sont: Azorius, Selesnya, Dimir, Rakdos et Gruul.

Donc chacune des cartes du cycle ont la même première capa, celle qui fait qu'elles coûtent de moins pour chaque carte de même nom dans le cimetière. Cette capa représente le fait qu'une fois qu'on a confiance envers d'autres groupes, il est beaucoup plus facile de s'y allier pour des actions spécifiques: plus d'actions spécifiques ont été réalisées avec d'autres groupes, plus la confiance entre ces groupes se construit. Donc voici le cycle et les cartes revues de façon individuelles:

Haine collective






Ici, on cherche à représenter l'alliance (potentielle) de Gruul et Selesnya contre Dimir. Selesnya et Gruul partagent un grand sens de la communauté, que ce soit au niveau des clans ou du conclave. Dimir cherche à infiltrer ces communautés et en dérober les secrets; rien de plus normal que les deux guildes cherchent à s'en débarasser.

Afin de "nerf" dimir mécaniquement à travers la carte, j'ai cherché à contrer la Surveillance avec une mécanique qui jouerait sur le nombre de cartes dans le cimetière de l'adversaire ciblé. Pour symboliser Selesnya, on a un buff massif de créatures, et pour Gruul une célérité sur le tas.

Ça donne un espèce de buff qui se concentre sur les créatures détruites au préalable afin de se buffer soi-même, avec un bonus si le joueur adverse joue auto-mill.

Haine hypocrite






Azorius et Dimir ont comme point commun de tirer de gros avantages de la civilisation et de l'ordre établi, le premier pour la puissance que ça lui confère, et le second pour les secrets récoltables de cette façon. Gruul, anarchistes dans l'âme, est donc une cible tout simplement parfaite.

Pour contrer Gruul, la carte décide d'engager toutes les créatures adverses, permettant au deck contrôles de souffler un peu contre les decks aggros, dont Gruul fait typiquement partie. De plus, une petite défausse ne fera jamais de mal, alors que Dimir efface la mémoire adverse...

Ça donne un outil de contrôle pas forcément intéressant à prime abord, mais avec la première capa elle devient rapidement beaucoup plus puissante.

Haine furieuse






Ici, Gruul et Rakdos décident de s'allier contre Azorius. Pas vraiment besoin d'expliquer le motif je crois, ce qui se passe quand des barbares et des cultistes fous tombent sur les forces de l'ordre est tout sauf imprévisible.

Afin de contrer Azorius, et la capacité Adendum, malheureusement il n'y a guère autre chose à faire qu'un contresort. Je dis malheureusement parce que le contresort fait un color pie break, et pas un petit. Enfin bon, c'est un moindre mal, j'oserais dire, parce que la carte communique parfaitement le concept. L'anarchie pure, on retire les règles et on fait le chaos; un contresort avec des blessures à la clé.

Enfin bon, ça me fait mal au coeur ce color pie break mais pour mon concept de cycle je n'avais pas vraiment le choix, donc.... va falloir faire avec.

Haine rédemptrice






Ok, Selesnya et Azorius ont une passion pour le bien-être des citoyens (enfin, en théorie). Vous savez qui aime faire du mal à la population? Nos amis les Rakdos!

Pour contrer la mécanique de Spectacle, on a affaire à un genre de fog mais qui ne cible pas les créatures. En plus, si y'a des créatures mortes ce tour-ci, vous piochez des cartes, avec l'espoir de pouvoir les utiliser contre les sacripants qui ont tué vos protégés. Boros aurait bien fonctionné là aussi, mais bon, apparement la guilde avait d'autres chats à fouetter.

Haine sadique






Vous connaissez ces scènes tragiques où le héros rencontre son village en flamme, duquel il est le seul survivant? Et si ce méfait avait été fait spécifiquement pour le faire souffrir, lui? Ou pour passer un message? Mais quelles guildes auraient la cruauté de faire ça? Spoiler: Dimir et Rakdos.

Bon, quand on cherche à vaincre Selesnya, on leur enlève la force du nombre. Ainsi, on tuera tous leurs satanés token 1/1 et en profiterons pour blesser le coeur du héros avec une blessure pour chaque décès.

Un genre de mini board-wipe/burn.


Bon, j'espère que vous avez apprécié ma participation, pour ma part je crois qu'il est temps d'aller manger de la quiche. Tourlou!
TMC.

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  2

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

1 Louange(s) chantée(s) en coeur


Drark Onogard, Le 01/03/2021

Dommage de n'avoir utilisé que la moitié des guildes comme un bon nombre de personnes. Cependant, le choix du coût pour le cycle est pertinent et la qualité de cycle est bien montrée par l'identité de capacité des cartes.

Pour la première, plutôt "Les créatures que vous contrôlez gagnent +X/+X et acquièrent la célérité jusqu'à la fin du tour, X étant le nombre de cartes de créature dans le cimetière de l'adversaire ciblé." Tout cela m'a l'air bien bourrin, mais l'absence de piétinement l'empêche d'être trop menaçante.

La Haine hypocrite lie moins bien les deux guildes, qui chacune ont leur capacité ; mais au moins leurs identités sont bien respectées.

Pour la Haine furieuse, "Contrecarrez / contrecarré", un joueur ne peut pas être la source de blessures, et "contrôleur". Sinon, je ne suis pas tout à fait sûr que Réponse gutturale soit un exemple en matière de roue des couleurs, et encore moins lorsqu'il est question de l'identité des guildes de Ravnica.

On ne prévient que les blessures qui "devraient être infligées". La carte ne me semble pas très liée aux capacités des guildes, mais est assez intéressante et originale pour que je l'en excuse.

Je réitère sur la source des blessures, qui doivent être au pluriel. Un espace après le point, et "Les créatures que vos adversaires contrôlent..." Encore une fois, manque de lien avec les guildes, mais excusable.

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.