Magic, business et côte Lotus Noir - Magic the Gathering

Magic, business et côte Lotus Noir



Articles

Souben, le , 46354 consultations , 43

Cartes, argent, cartes, argent, ça résume bien le petit monde de Magic. Enquête au coeur du marché noir français et du magazine qui essaye d'en tirer les ficelles.

  Connaisseur / Archives

Cet article est une archive, son contenu et les propos tenus par son auteur ne sont plus d'actualités. Ils restent néanmoins témoin d'un état d'esprit d'une époque passée.

A travers mon expérience de magicien, vous aller voir que Magic est avant tout un business qu'un jeu.

J'ai commencé à jouer à Magic en 1995 (en classe de seconde), je n'avais pas de cartes, mes copains magiciens, en terminale, me prêtaient leurs decks pour jouer avec eux. On habitait Paris, et l'on traînait souvent à Jussieu, là devant une boutique plus que renommée, tous les joueurs se réunissaient sur le trottoir pour échanger, vendre, acheter ou discuter cartes Magic. Un mercredi, dans la foule, j'ai surpris une conversation, un type disant qu'il travaillait pour la revue "Lotus Noir", aller écrire un article sur une carte "mirror universe" et selon lui après la publication, les joueurs s'arracheront la carte. A l'époque n'étant pas fortuné (je ne pouvais pas m'acheter de starter pour un faire un deck) j'en ai parlé à un copain qui avait plus de ressources que moi, Arthur (évidemment j'ai changé le prénom), ce dernier me crût à moitié, puis carrément quand le journaliste commençait à racheter tous les mirror présents sur la place. Pris de vitesse et n'ayant pas les mêmes moyens financiers, nous prîmes les deux derniers. Le samedi midi à la fin des cours, Arthur me croisa dans les couloirs avec le dernier numéro du lotus noir (c'était le 2ème ou 3ème numéro, je m'en souviens plus trop) il l'ouvrit sur un article et en photo, devinez la carte "Mirror universe"!!! Bref sitôt feuilleter direction Jussieu avec les mirrors et vive la plus value. Arthur voyant que la carte ne serait jamais rééditée en garda un, et vendit l'autre avec un plus value de 150 francs. En accord avec lui, sur cette dernière, il me donna 50 francs.
La semaine suivante, le mercredi, des joueurs magiciens que je connaissais dont Arthur vinrent me trouver pour me proposer un deal. Pour avoir des rares potables à coup sûr, ils voulaient acheter une boîte entière de starters (soit environ 24 starters à 60 francs l'unité, si mes souvenirs sont bons) à trois, mais leur troisième larron s'étant désisté au dernier moment, ils avaient pensé à moi, car il leur manquait 50 francs pour réaliser l'achat, même en allant au maximum. Et là j'ai aligné le billet de l'autre jour.

Alors là, mes amis l'extase, car ils m'ont laissé le soin d'ouvrir la boîte et tous les starters pour trier toutes les cartes durant tout l'après midi. A l'époque la rareté n'était pas indiquée sur la carte comme maintenant, alors carte par carte, couleur par couleur, et type par type (terrain, créatures, sorts, etcŠ). Comme je n'avais pas de cartes et ma faible participation dans l'achat, je leur ai dit que je reprenais les terrains de bases avec toutes les communes. Tellement enchanté de se débarrasser aussi vite du tas de communes qui allaient les encombrait, ils me donnèrent en plus quelques "uncos".

Et dés le départ, j'ai compris, Magic est un business, avec les communes, j'ai fait des decks 4x15 monochromes. Au départ, il n'y avait pas de pré-construits pour les nouveaux joueurs. Alors les gros vendeurs (ceux qui avaient commencé dés le début) me refilèrent leurs tas de communes et aiguillèrent les nouveaux joueurs vers moi. Je vendais un deck 60 francs, deux deck 100 francs. Et bien tout était partie dans la journée, avec le bénéfice, j'ai négocié le prix pour une boîte de starters, que j'ai acheté pour moi seul, et rebelote. La vente des decks de communes me fournissait l'argent pour acheter les boîtes. Les rares et uncos vendues au détail faisait mon bénéfice. Ainsi au bout de un an, j'ai récupéré aux bas mots, environ 10 000 francs. Sympa pour passer le permis, un ordinateur, et des vacances au skiŠ

Au fur à mesure, on tisse des contacts, et en fait si à l'époque j'aurais pu mettre 10 000 francs pour acheter un stock de carte, je serai comme les gros vendeurs aujourd'hui, les boîtes de nouvelles éditions directement commandées chez wizard, arrivé à domicile par la poste, le jour où les boutiques reçoivent les boîte, la veille des avants premières. Le jour de parution grand public, ces vendeurs peuvent présenter toute la nouvelle collection en premium. Bein oui, car ils vendent toujours, et se font du fric en vendant au détail.

A votre avis qui approvisionnent en cartes les boutiques qui font de la vente à l'unité, c'est eux. En effet, les boutiques sont sur d'avoir les cartes, tout en gardant leurs paquets scellés (exemple de boutique : Ostellen). Alors les prix c'est les gros vendeurs qui les font, puis les journaux font leur enquête, mais à qui l'on achète ? Bonjour, les côtes !!!.

Et la côte du Lotus noir, vraie?? Fausse !! Au départ le magazine n'était qu'un trimestriel, dur de réagir par rapport au marché, maintenant c'est mieux c'est un mensuel. Mais le problème des cotes c'est qu'elles ne tiennent pas compte des disparités du marché. Des explications, en veux-tu en voilà.

Les premières éditions ont été tirées à faible tirage, le plus gros en France localisé à Paris et même là, je sais qu'il y a des gens qu'ont encore chez eux des starters Alpha et bêta non-ouverts (personnellement il doit y avoir environ une demi-douzaine). Alors imaginer si dans chaque il y a un Black lotus (sachant qu'en Europe il doit y en avoir à bord noir grand maxi une vingtaine d'exemplaires), les prix risquent de dégringoler rapidement, s'ils passent sur le marché.

Autre truc, la province est le parent pauvre en carte de premières éditions. A Montpellier, j'ai vendu facilement des 3ème bords noirs au prix double de Paris. Alors en vacances faîtes des affaires, prenez vos cartes. Les gouroux habitant en Seine et Marne, le diront c'est plus ou moins difficile de trouver dans leur grand département des anciennes cartes, à Provins avez-vous eut des revise ???

Autre exemple dû à la disparité des éditions dans le monde. Aux USA, en bords noirs dans les premières séries de bases, il n'y a que Alpha et bêta, puis le premier stand alone Ice age, entre il n'y a rien. Alors qu'en Europe, wizard a édité des cartes en bords noirs pour rééquilibrer les quantités de cartes auprès des collectionneurs, il s'agit de ceux qu'on appèle la 3ème à bords noirs, qui n'est rien d'autre que la 4ème mais à bords noirs, toujours dans un soucis de combler le retard des collectionneurs, wizard a réédité à bords noirs toutes les cartes anciennes non rééditées en 3ème bord noirs, c'est l'extension unique européenne "Renaissance". Résultats beaucoup d'américains via Internet, ou tout autre moyen de communication, s'approvisionnent en France en carte à bords noirs. Et oui le prix est divisé par deux voir trois entre du Bêta et nos prix surgonflés de la troisième bords noirs.

Une dernière chose avant la conclusion ; le prix des cartes est fixé selon l'offre et la demande. Alors les cartes en type deux, format le plus joué, sont toujours chères que le type étendu. A part les très anciens "spoilers", il y a peu de demande donc les prix sont stables. Et des cartes de 4ème édition ont tendance à être vendu au rabais, car peu joué, mais surtout incompatibles ou prises de tête à jouer avec les règles en vigueur.

En conclusion, j'ai commencé à la bonne époque, ce qui m'a permis de réaliser des bénéfices et avoir un petit deck en type 1 gratuit qui tourne bien (il est publié, c'est le blanc/Bleu sans îles). C'est triste à dire, mais je me suis enrichi sur le dos des débutants car les préconstruits n'existaient pas. D'autre part pour les provinciaux, aller un samedi au moins une fois dans sa vie de magicien faire un tour à Paris, à Jussieu, la bourse est ouverte de 10 heure à 19 heures non-stop, et vous ne le regretteriez pas (sauf si vous regarder votre portefeuille).Pour moi, toutes les côtes sont erronées car elles ne reflètent pas le marché pour toutes les raisons évoquées.

Le mot de la fin, si vous acheter des cartes, prenez des cartes en très bon état et surtout à bords noirs, car il faut penser toujours à la revente, si vous prenez des bords blancs, vous achetez à perte. Le bord noir indique un tirage limité, donc une idée de collection, donc une idée de fric. Le bord noir se vend entre 10 à 25 % plus cher que du bord blanc.

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  4

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

43 Louange(s) chantée(s) en coeur


koozniak, Le 14/06/2012

C'est bon au passage de relire un univers dans lequel j'ai évolué moi aussi (j'ai commencé à jouer à magic alors que j'étais à Jussieu en 96): on allait chez "chef", l'indien qui tenait un café en face de la boutique "l'oeuf cube"et des vendeurs collés devant (c'était le seul rade de Jussieu où on pouvait jouer...et il n'y avait que des joueurs de magic chez lui!!). Puis "Ostellen" a ouvert ses portes dans le 11è (à côté de chez ma meuf de l'époque, magic me suivait à la trace). Et "Ostellen" ferma ses portes (c'était prévisible, un gouffre financier, la plupart des clients restaient sur les tables immenses à jouer sans consommer, et passés les 3 ans d'aides à l'entreprise nouvellement formée, patatrac), et j'ai arrêté magic 15 ans pour reprendre (avec joie) aujourd'hui. Alors oui magic est un foutu business (je me rappelle de "Gérard" un bon business man de ciquante ans environ à l'époque, toujours fourré à Jussieu uniquement pour refourguer ses cartes...et il en avait des cartes le "Gégé"); c'était devenu son "taf", il excellait là-dedans (bon relationnel, liasse de billets pour faire la monnaie dans la poche, classeurs bien rangés par éditions, coffre à voiture rempli au cas où la demande serait forte). Mais bon, cela n'empêche, magic reste le jeu le plus stratégique et le plus passionnant qu'il m'ait été donné de jouer, et c'est un féru de starcraft 2 ou civilisation qui vous parle. Reste son ôût, certes énorme, surtout pour le joueur de vintage que je suis...

omega_soul, Le 04/02/2010

Perso je trouve que le business autour de MAGIC fait vivre le jeu encore un peu plus. Et personne n'est obligé de vendre, échanger, acheter à des particuliers .... tout dépend de la personne et de sa mentalité. Moi j'adore regarder les classeurs et tomber sur une vielle carte ou simplement regarder la collection de la personne, ca me fait entrer dans l'univers. Après c'est chaqu'un son point de vue et sa manière de faire, les collectionneurs et les businessman.

Masumaro, Le 06/08/2009

Magic ...un grand business .achetez , troquer , vendre ,achetez troquer vendre ....Defois ca peut rapporter gros !

Note : 9/10

Merluin, Le 16/05/2009

Lisez un peu Dostoïevski (le joueur), c'est exactement ça. La passion du jeu.
Les meilleures affaires en achats sont sur le net, en magasin je ne fais que des échanges.
Et effectivement la province, c'est galère...

Note : 7/10

kevteur, Le 29/08/2008

Pour ce qui est de la cote, il suffit de connaître la valeur des cartes, pas celle des magazines.
mais bo pour les acharne

kevteur, Le 29/08/2008

Faut quand même penser que Wizard qui se casse le cul a faire des carte Magic mais c'est vrais que c'est hyper payant.

John_Hannibal_Smith_01, Le 09/05/2007

Je suis d'accord sur tout l'article, mais bon, Wizards n'est pas une association de charité, donc c'est normal que du business s'organise autour.

Note : 7/10

ping94, Le 11/04/2007

Magnifique article qui nous decrira plus que jamais l'arnaque de magic, la folie du colectionneur et l'immentissime bourse, mais jussieu ne fait que s'embourgeoiser et tomber das l'oubli , j'y suis retourné il ya a1semaine , ke nombre de personne a été divisé par deux et les bonnes affaires aussi, avant , j'emmenais 10 euros pour m'acheter tout ce qu'il fallait pour mes decks et j'echangeais contre des gars/filles sympas(maintenat, je dois l'avouer , je n'ai vu qu'UNE seule fille)et encoer , pas grande colectionneuse , mainetnat , je dois emporter 30 euros , rien que pour m'acheter queklques boosters et des cartes a l'unités viet fait , on revend meme des cartes pourris en varc et puis l'ambaince et de ce style : toi pourquoi tu pete mon classeur , maintenat tu m'avchete ma cartes au double et va te faier voir , tu ferai mieux d'acheterle mana rouge , ma carte vaux 10 cts de plus que la tienne; a propos du mana rouge , j'ai remarqué que le changement d'equipe n'a rien changé a l'arnaque , cela n'a gere fait que augementer les pigeons ,et je comprend , meme si ce magaziine est sympa , que certains gens arrettenet magic a cause de lui , moi meme j'ai arreté magic pendant un an et je n'ai repris que recemment , en un mot , il me fallait lier ect article pour me refaire une vision , merci pour tout et tres bon travail.

Note : 10/10

Dr.Ummeur, Le 23/03/2007

Super bon article , mais faut quand même penser que Wizard font Magic parce que c'est clair que c'est hyper payant ...
Mais faut pas non plus penser qu'ils sont capitaliste a fond. Parce que c'est les joueurs qui payent des prix de fou pour une carte

Article qui porte a pensé ...

Note : 8/10

raphfdc, Le 20/03/2007

article trèèèès interessant,qui nous fait réaliser a quel point magic a changé aujourd'hui,puisque plus jamais,des cartes n'atteindront une telle notoriété...
ça me fait aussi penser que je me suis bien fait pigeonner quand j'ais commencé a jouer ralalala.C'était en 94,ma mère avait offert a moi et mon frere chacun un starter et 3 boosters de revised bord noir,nous spécifiantque c'était des éditions limitées qui allaient prendre de la valeur!Bon,j'avais 7 ans.j'ais quand meme vachement kiffé et aujourdui que je regarde ce qui me reste de ces premiers boosters,ben ya plus aucune rare...au mieux un beringei quoi.frustrant aujourdui que je me réinteresse a magic apré une longue pause.Il est bien ce jeu

Anti, Le 09/03/2007

Article cohérent et informatif, mais cela est valable pour tous les JCC et pour tous les JC en général je pense...

Le buisness entre joueurs ne peut de toute façon pas être prédit par les côte...

Note : 8/10

Drk Sun, Le 04/03/2007

Très bon article ! Ca relève une face de Magic que jusqu'ici j'ignorais - ou préférais ignorer - et dont je me passais bien.
Mais il faut se rendre à l'évidence, en ce bas monde aucun bonheur, aussi éphémère soit-il, n'est sauf des affaires d'argent et autre marketing.
Le seul point négatif, et qui entre nous me rend assez triste vu le reste de l'article, c'est que j'ai un peu l'impression que tu parles de notre passe-temps favoris comme une véritable usine à fric n'ayant pour raison d'exister que de nous délester de nos sousous sans se soucier de nos envies, et ce, même après avoir décider d'arrêter. D'accord, Magic est une grosse affaire qui tourne ronrond, les bénéfices sont énormes autant du point de vue de la sortie de nouvelles éditions que de la revente et cote d'anciennes, ça peut paraitre pollué par le besoin toujours plus croissant d'argent, mais ce n'est pas une raison pour tout de suite le qualifié de "pompe-tunes" comme aiment l'appeler certains. En ces temps de mondialisation et de surexploitation il n'y a - et aura jamais - d'entreprise qui pourraient réussir à survivre - oui, survivre, un terme tellement dur, mais aussi tellement vrai - sans s'axer sérieusement sur l'argent récoltable toujours grandissant.
Pour moi Magic reste avant tout un jeu de carte qui tout en se créant une place a réussit à s'intégrer dans la société actuelle et à s'adapter depuis ses débuts, au prix de nombreux sacrifices (vous êtes-vous déjà demander si Richard Garfield avait créer ce jeu seulement pour l'amusement, sans viser d'argent ? si, pour d'autre personnes que les joueurs, le nouveau design restait quand même quelque chose qui laissait un vide ?).
Derrière les billets ne se cache pas forcément des personnes avides de fric, ce sont aussi des humains tout comme nous, et une chose peut facilement en cacher une autre.
Aussi ne vous demandez-vous pas si nous aussi ne sommes pas un peu corrompus par cette envie d'avoir toujours plus, puisque nous avons réussit à déceler là-dedans une organisation visant à récolter encore et encore, au lieu de s'être dit tout naturellement "c'est vrai, Magic n'est qu'une pompe à fric, mais je sais aussi que c'est faux, et ça je n'ai pas besoin de preuves pour le savoir".

En tous cas c'est ce que moi j'en pense, arrêter de se focaliser sur le négatif d'une chose, et mettre l'argent de côté puisque c'est cela que l'on déteste tant et ce qu'on cherche le plus quelque part, en se disant "voilà la raison pour laquelle j'aime ça, et rien au monde ne pourra réussir à me faire flancher, car je sais qu'au fond, ce n'est pas tout à fait vrai".

Note : 8/10

Mitternacht, Le 20/01/2007

Heh et oui Magic c'est qu'une usine à fric ^^ Alors on passe et Magic The Gathering et PAF on devient capitaliste ! Mais pas tout de suite, on a le mal d'invocation hahaha ! Je sors... ->[-]

Note : 8/10

whiteblade, Le 30/12/2006

Super ton article. Moi qui habite la campagne j'irais faire un tour à Paris un de ces quatre!
Au fait y faudrait faire un article: Pourquoi ne pas viré du site les bouffon du genre psycho qui a écrit ce commentaire de merde? (page3)

Note : 9/10

Piwi, Le 25/10/2006

Bravo très bon article qui peut permettre aux débutants de ne pas se faire entuber(et même à Jussieu il y a des arnaqueurs).D'ailleurs, tu passe toujours à Jussieu, devant cette boutique "petit de la poule, avec des coins"(les connaisseurs comprendront) ?Moi j'y suis tout les mercredis.

Note : 10/10

cerbere22, Le 13/09/2006

Oui, c'est vrai, et moi, je suis là pour défendre Lotus Noir. En fait, c'est tout simple. La côte tourne autour de la moyenne.

druide, Le 07/09/2006

J'avais jamais regarder sa sous cette angle. Pour moi magic sa représente des jours et des nuits de délire a combatre mes amis.

fillemagique_mel, Le 16/08/2006

moi je ne trouve pas que magic coute cher en tant que tel les deck et les booster sont a prix tres bien lorsquet u ais ou aller pour... ce qui est par exemple un peu plus cher ces quand tu achete des carte a part alors la ces peu etre cher... je vous laisse la dsus puisque jai rien a ajouter lollllll

Vangel, Le 14/08/2006

Comme dans tout, il y a plusieurs mondes a magic.
Le monde du fric, le monde des tournois, le monde des joueurs casual etc.
Je ne crois pas qu'il faille blamer ce jeu d'etre devenu une pompe a fric, etant donne que ce n'est que la logique evolution d'un loisir qui fonctionne a l'echelle planetaire. Le monde du jeu video ou des comics n'est pas different. Je trouve meme que ca permet, au meme titre que des actions en bourse, de contenter certains dans leur envie d'amasser des pepettes. Et puis franchement, depuis bien logtemps je n'achete plus de boite, et preferant acheter a l'unite. En negociant, je m'y retrouve et je n'ai plus des dizaines de cageots de terrains et de communes qui s'entassent...

maurice, Le 28/07/2006

suppppppeeeeeeeeerrrrrrrrrr!!!j'ai adoré tu a bien expliquer et tout et tout .tu ferais un très bon journaliste allez a+

Note : 10/10

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.