The Eye of Yawgmoth - Magic the Gathering


The Eye of Yawgmoth

Funcards

Vanillax, le , 597 consultations , 2

Salut à toi qui lit cette description. Avant de me faire annihiler par les critiques je commence par ce point : oui la carte est en anglais, pour 3 mauvaises raisons : c'est pour rester cohérent av...

  Realcard pure / Créature / Funcard Contest

Cet élément fait partie du Funcards Contest : [FCC]S2020E11 Incarnation.

Cliquez ici pour une image en plus grande qualité.

Salut à toi qui lit cette description.
Avant de me faire annihiler par les critiques je commence par ce point : oui la carte est en anglais, pour 3 mauvaises raisons : c'est pour rester cohérent avec la bulle de dialogue dans l'image que je n'ai pas enlevée, j'aime lire les cartes dans la langue du secoueur de lances et je suis vraiment fainéant.
Mais pour rester dans l'esprit du concours et du site, je vais bien sûr la traduire :

Belfe, ambassadrice phyrexianne 1BB

Texte sur l'image : Je suis Belfe, ambassadrice des phyrexians sur Rajh.

Créature légendaire : elfe et conseiller

Initiative

Á chaque fois qu'un joueur se défausse d'une carte non-terrain, vous pouvez payer X points de vie, où X est le coût converti en mana de cette carte. Si vous faites ainsi, la créature ciblée gagne +X/-X jusqu'à la fin du tour.

Á chaque fois qu'un joueur se défausse d'une carte de terrain, vous pouvez payer 1. Si vous faites ainsi, piochez une carte.

«Au nom de l'Ineffable, je choisirais qui commande ici.»
--Belfe, à Crovax et Greven.


Belfe est un protagoniste authentique de l'histoire de magic ayant oeuvré sur Rajh pendant l'édition némésis.
On trouve des cartes à son nom percheux de Belfe; armure de Belfe, et des textes d'ambiance qu'elle illustre. automate complexe. La carte qu'elle aurait dû cependant avoir n'a jamais été éditée.

L'histoire de Belfe commence quand celle d'Avila, la fille d'Eladämri, seigneur des frondaisons, se termine lorsqu'elle est assassinée par son amant, corrompu par les phyrexians (murderous betrayal). Son corps empoisonné est emporté sur phyrexia, où elle est réassemblée en Belfe, avec de nouveaux implants mécaniques, et une mémoire reprogrammée. On lui injecte notamment l'Œil de Yaugzebul, un artefact permettant à son créateur de voir par ses yeux. Physiquement elle ressemble toujours à Avila (c'est donc toujours une elfe), mais c'est à présent un pion à la solde du père des machines.

Belfe est envoyée sur Rajh, pour permettre à Yaugzebul d'assister à la succession au poste d'Evincar, Volrath en ayant été déchu. C'est donc entre Crovax, Greven, Volrath (qui reviens), et Ertai de s'affronter le commandement, et Belfe nommera le vainqueur. Le sous-type conseiller est celui qui me paraît le mieux refléter son rôle politique.

Le corps augmenté de Belfe est plus rapide et plus fort : d'où mon choix pour l'initiative

C'est un espion : elle est là pour collecter des informations sur les alliés et les ennemis de phyrexia, et donc ses deux capacités suivantes interagissent avec la main; l'information. Belfe vous récompensera pour attaquer la main de l'adversaire avec saisie des pensees et consorts, et prendra avantage des informations que vos adversaires laisseront tomber par volontairement. Elle est aussi là pour surveiller la production de fluipierre, substance indispensable pour réaliser le planeshift de rajh vers Dominaria, et déclencher l'invasion phyrexianne qui en découlera, et la fluipierre coup de fluipierre, coulee de fluipierre se manifeste dans le jeu par des bonus de +X/-X. Le coût en points de vie est typique de la couleur comme de la faction, et impose une certaine limite. L'effet est certes assez violent, mais je suis sûr que Belfe n'était pas un enfant de cœur. D'ailleurs pour ne pas la citer : "Creatures fade in and out of existence. It's an unfortunate side effect. The losses are tolerable."

La dernière capacité représente les facultés d'adaptation et de persévération du personnage : si l'information trouvée est infructueuse, elle peut redoubler d'efforts. En terme de jeu il s'agit surtout de donner du card-advantage à Belfe, et à faire réfléchir l'adversaire à deux fois avant de défausser son terrain sur un crime du corbeau. Le coût de 1 est cependant indispensable à mon avis pour des raisons d'équilibrage, et parce que pour Phyrexia tout a un prix.

L'illustration est tirée d'un comic promotionnel illustré par Kev Walker pour le set Nemesis, que vous pouvez retrouver ici. Elle représente Belfe traversant son portail interplanaire personnel vers Rajh (technologie supérieure, à présent révolue).

J'ai eu quelques idées pour le texte d'ambiance, mais aucune ne m'a parue plus appropriée que la réplique issue du comic, à la fois propre à la situation et au rôle du personnage. L'Ineffable référence ici sans doute Yaugzebul, père des machines et créateur des phyrexians.

L'illustration avait d'ailleurs davantage à donner, aussi je vous propose une version promotionnelle, qui à mes yeux est plus belle mais malheureusement perds en lisibilité.








Qu'est devenue Belfe ?
Elle se rapprochera d'Ertai et sedétournera de son concepteur, en réussissant notamment à ralentir temporairement la production de fluipierre et s'arrachant sa greffe de l'oeil de yaugzebul. Elle sera contrainte de nommer Crovax vainqueur, qui deviendra ensuite l'ascendant evincar que l'on connait.
Elle va aussi rencontrer son père, lequel ne pourra pas se retenir en voyant que sa fille (ou du moins son corps) servait à présent la cause qu'il combattait, et a été fait prisonnier. Elle aura été surprise de la rage qu'il manifesta à sa vue, et va donc chercher à comprendre pourquoi et à le revoir à nouveau. Lors de leur seconde rencontre, dans la salle du rêve, Eladämri en train de s'évader de la fortersse de Volrath avec d'autres prisonniers révèlera à Belfe, venue parlementer avec lui, ses orginies. Elle leur permettra alors de fuir le plan à travers son portail vers Dominaria.

Eladämri cependant ne pouvant supporter la vue de sa fille ainsi transformée, lui injectera les dernières gouttes du poison qui avait tué Avila avant de passer le portail. Celui-ci sera trop puissant pour son organisme, et c'est pourquoi on la retrouve gisante sur l'illustration du portail de Belfe.

Voilà j'espère que la carte vous a plu. Si vous cherchez à en savoir davantage sur le plan ou le personnage je suis sûr que vous pouvez trouver plus d'informations sur son wiki ou sur l''article de tybalt sur son bloc.
Merci de m'avoir lu jusqu'ici !

Validé par Drark Onogard. Edité 1 fois, dernière édition par Drark Onogard le 01/06/2020

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  0

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

Toi aussi, loue son œuvre !


Vous devez vous identifier pour participer.

2 Louange(s) chantée(s) en coeur


Drark Onogard, Le 01/06/2020

Tout d'abord, ta carte respecte bien le sujet, cette fois-ci en sortant de l'ombre un personnage important de l'histoire. Tu crées un des nombreux espions de Phyrexia, et le fait d'une manière qui lui est propre.

Je ne vois aucun défaut de formulation ; il faudrait juste, dans le TA, faire Shift+Entrée pour avoir un retour à la ligne normal, plutôt que double (merci Lanreth...) MSE le fait automatiquement. Aussi, il ne faut aucun espace entre le tiret long et le nom. Je ne suis pas vraiment emballé par l'illustration, notamment à cause de la bulle, mais aussi de son style général ; toutefois, tu as fait l'effort de chercher une véritable image d'elle, et c'est honorable. D'un point de vue mécanique, on peut d'une certaine manière penser à Rien n'est jamais gâché, dont tu reprends le type de capacités, mais avec ta manière propre. On sent bien, avec le -X d'endurance, la perte de points de vie, que c'est une carte phyrexiane ; tu n'as pas spécialement innové, mais tu as intelligemment utilisé les éléments habituels de cette faction. Aujourd'hui, tu aurais pu en faire une créature-artefact, mais c'est vrai qu'elle ne l'aurait pas été, à l'époque.

Originalité : 7/10 Qualité : 8/10 Fun : 8/10
1 réponse(s)
Vanillax, Le 01/06/2020

C'est amusant parce que j'aime beaucoup cette illustration au contraire qui est assez dynamique. Mais je n'ai pas eu beaucoup de choix : à ma connaissance, l'une des seules autres illustrations connues de Belfe qui ne soit pas utilisée par une carte est celle de la 4e de couverture du livre némésis, que l'on peut voir sur le Wiki. Je pense que c'est donc surtout une question de goût.

J'ai hésité à en faire une créature-artefact, ce qui aurait bien sûr fait sens. Mais si on regarde ses amalgames récent, comme xantcha, sleeper agent, ou greven, predator captain ou plus anciennement tsabo tavoc, elles ne l'étaient pas.

Je me rends compte à postériori que j'ai fait quelques erreurs/approximation dans mon récit historique un peu (trop ?) exhaustif : en français, Volrath se pronance Wölrajh et on ne parle pas d'evincar mais d'incarmal. Belfe et Ertaï n'ont pas été en mesure d'arracher l'oeil de yaugzebul, la lentille phyrexianne, mais seulement de la désactiver. Enfin Wölrajh n'était pas vraiment déchu : il était juste parti en mission d'infitration parmi les membres de l'Aquilon sur Mercadia, mais comme il n'a manifestement pas prévenu les bonnes personnes au départ, les phyrexians ont envoyés Belfe sur Rajh et d'autres comme Crovax ont cherché à tirer profit du commandement de la forteresse laissé vacant. Commandement pour lequel il aura à se battre à son retour.

Partage l'ami !

     

Bravo l'artiste :

Originalité :  

Qualité :  

Fun :  

Note :  

Tu aimeras aussi...

INVASION DE FRELONS

 Funcards

Paincast

 Funcards

Sondage

Téléphoné ce crossover avec Dungeons & Dragons ! Vous auriez développé :

Résultats
(déjà 60 votes)