Brawl Bolas/Obosh Reanimator [IKO] - Magic the Gathering


Brawl Bolas/Obosh Reanimator [IKO]

Decks



Vanillax, le , 662 consultations , 5

Bienvenue Sectateurs, Comme vous vous en doutiez quand vous avez cliqué sur le lien, je viens vous présenter un deck Nicol Bolas, Dragon-God pour le brawl, pour le standard Ikoria. Et là je vous...

  Connaisseur / Basé sur un thème



Courbe de mana
1 : 14%
3 : 46%
5 : 27%
7 : 11%
9 : 3%
Type
Planeswalkers : 3%
Artefacts : 8%
Créatures : 23%
Sorts : 27%
Terrains : 38%
Rareté
Mythique : 7%
Terrain de base : 17%
Inhabituelle : 20%
Commune : 28%
Rare : 28%
Couleur
Blanches : 2%
Bleues : 10%
Multicolores : 12%
Rouges : 13%
Noires : 17%
Incolores : 47%
Bienvenue Sectateurs,

Comme vous vous en doutiez quand vous avez cliqué sur le lien, je viens vous présenter un deck Nicol Bolas, Dragon-God pour le brawl, pour le standard Ikoria. Et là je vous vois venir : mais ce n'est pas original, tout le monde joue ça, Nicol Bolas superfriends on l'a vu mille fois (si tant est que vous jouiez en brawl, bien sûr ^^).

Détrompez-vous ! Ce deck suit deux axes très différents des listes bolas classiques, qui j'espère vont vous intéresser :
Le premier est celle de jouer non pas superfriends, c'est à dire d'aligner tous les bons planeswalkers des couleurs et de gagner avec (parenthèse historique: Bolas étant l'archenemy de tout un pan de l'histoire de magic et les planeswalkers étant ses principaux adversaires, je continue de trouver bizarre de les jouer côte à côte, ce que ce deck ne fait pas), mais reanimator, un archétype qui a quasiment disparu du paysage du format.
Le second est celle de jouer un compagnon, en la personne d'obosh, le perce-proie. Car bien que les compagnons aient à ce jour envahi magic à tous les niveaux (qui refuse une 8e carte en main, indéfaussable, et qui augmente la synergie avec le reste du deck ?), ils restent plus difficiles à sortir en brawl, où l'aspect singleton doublé de la restriction à jouer des cartes récentes, celles du standard, nous empêche de jouer des carrés de cartes hautement compatibles avec le compagnon, ou de s'étaler sur toute l'étendue du jeu pour en trouver suffisamment de jouables (un point de plus pour le format !).

Pourquoi presque personne ne joues-t-il réanimator en brawl, l'archétype dont le but est de mettre dans son cimetière de puissantes créatures avant de les renvoyer sur le champ de bataille ? Pour les raisons suivantes à mon avis : la première est l'efficacité du ramp : il est partout ! Arcane signet, Paradise Druid, Uro, titan of nature's wrath, j'en passe et des meilleurs. Si vous voulez jouer des grosses bêtes, vous pouvez aussi bien accumuler le mana jusqu'à elles et les hardcaster. La seconde est la qualité des sorts de réanimation : le moins cher, blood for bones, coûte 4 manas, donc 5 manas pour ce deck. Ce n'est pas vraiment animate dead ou reanimate, et heureusement ! Mais ça veut aussi dire qu'il faut patienter avant de pouvoir récolter les fruits de la réanimation. La troisième est la qualité des créatures à réanimer : la plupart sont décentes (agent of treachery, vilis, broker of blood, drakuseth, maw of flames, ...) mais elles ne vont pas vous retourner la partie aussi bien qu'un griselbrand en legacy. Votre adversaire peut y survivre, ou la gérer.

J'ai choisi Bolas comme commandant pour deux raisons : la première pourrait vous surprendre : ce sont ses couleurs ! En effet je jouait précédemment reanimator avec ashiok en bleu/noir qui sont des couleurs classiques dans l'archétype, noir pour les sorts de réanimation et les payoffs, bleu pour la pioche et la dose de contrôle qui fait office d'interaction. Mais je ne pouvais pas jouer drakuseth, maw of flames. Or j'avais très envie de lancer bond of revival sur un drakuseth en brawl. Il fallait donc du rouge. Bolas est arrivé. Ensuite je me suis rendu compte que obosh + drakuseth ça faisait potentiellement beaucoup de dommages ! Je tenais un concept.
La seconde, c'est que c'est vraiment un bon commandant. C'est un removal polyvalent dans la zone de commandement avec son -3, mais vous le sortirez plutôt quand il sera hors de danger pour attaquer l'adversaire avec son +1 : vous gagnez une ressource, il perd une ressource. C'est un très bon card advantage, et un finisher bien plus définitif que le -8 dont je ne me suis encore jamais servi dans ce deck.

Je pourrais passer sur chaque carte une par une, mais c'est du brawl donc 60 cartes ça fait long. Je vais donc me concentrer sur les grands axes. Je démarrerais juste cette partie en disant que c'est la decklist exacte que je joue sur arena, et que donc il y a certaines cartes, lest temples rakdos et dimir par exemple, que je n'ai pas encore incluses car je ne les possède pas et que je n'ai pas jugé fondamental de les crafter pour rendre le deck fonctionnel.

Le deck est exigeant en couleurs de manas : pas de terrains incolores permis ! Par contre on intègrera quelques taplands, que j'ai restreint à 3 par duo de couleurs, + la place des portails : après tout, on a (quasiment) pas de tour 2. Ne vous laissez pas avoir par l'ajout automatique des terrains sur arena ! Bolas demande des marais par dessus tout, alors il faut lui en donner. Je n'ai pas rentré les châteaux rouges et bleus, qui ont trop de risques d'arriver engagés.

Les premiers tours visent à faire un peu d'interaction (non choc n'est pas facultatif), un peu de card-advantage, un peu de défausse aussi pour mettre quelques payoffs au cimetière. Le tour 3 est clé puisque si vous pouvez y poser un caillou à mana, c'est une importante accélération pour le deck qui peut sortir bolas/obosh/réanimation un tour plus tôt. Il y a aussi un petit package d'automeule avec ashiok, dream render et Merfolk secretkeeper. Mais vers la fin de la partie n'hésitez pas à meuler l'adversaire.

A partir des 5 manas vous pouvez jouer/réanimer des choses, malheureusement plus souvent depuis votre cimetière que celui de votre adversaire. Et ça devient rigolo. Si le plan de jeu vous le permet, vous pouvez aussi partir sur une stratégie Bolas +1, qui est souvent fonctionnelle. Si vous y êtes contraint, jouer obosh est aussi intéressant, car il s'agit tout de même d'un bloqueur 6/5, rien dont on peut rire.

Mystical dispute est incontournable, Massacre Girl et flame sweep font de bon boardwipes, Murderous Rider, Purphoros's intervention et Bedevil de la bonne gestion ciblée, Gravebreaker Lamia et Doom Whisperer nous aident à remplir le cimetière en plus d'avoir de bons bodys, agent of treachery est notre cible all-star de réanimation, seulement dépassé par drakuseth sur bond of revival parce que DAMAGES ! Vous pouvez même réanimer plusieurs fois la même bestiole dans une même partie, parce que contrairement au legacy vous ne gagnez pas toujours tout de suite en le faisant. Scholar of the ages est excellente dans cette optique de value.

Est-ce que le deck est fort ? Je pense que oui, pour l'avoir joué pas mal de fois, il se défend bien et je le trouve très amusant. Rien de tel que de battre les listes bolas classique avec. Est-il optimal ? Pas tout à fait. Bonecrusher Giant et Midnight clock méritent qu'on les teste. Mais je ne saurais pas trop quoi enlver pour, même si je les avais. Est-il vraiment compétitif, si tant est que ce terme ait un sens sur ce format (qui peine à trouver des tournois) ? Je ne pense pas. Le brawl est un format très divers, mais il cache pleins de commandants affreux. Teferi, time raveler, Niv-Mizzet Reborn, Winota, joiner of forces, Kinnan, bonder prodigy, Kenrith, the returned king, ... je sais que j'en oublie. Vous pouvez les batttre, ce n'est pas impossible, ça arrive même régulièrement, mais c'est toujours plus difficile.

Voilà j'espère que la liste vous a plu, et je vous félicite si vous m'avez lu jusqu'ici. Je vous encourage à la tester si vous aimez le concept, et je me ferais un plaisir de répondre à vos questions ou d'écouter vos retours.

Tchao !



Bonus : avez-vous trouvé l'intrus dans la decklist ? Il s'agit en fait de la command tower, que je n'ai pas pu insérer autrement. ^^

Edité 7 fois, dernière édition par Grimm le 18/05/2020

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  2

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

Toi aussi, loue son œuvre !


Vous devez vous identifier pour participer.

5 Louange(s) chantée(s) en coeur


Ximatt, Le 18/05/2020

Une liste qui a fait ses preuves, avec des dégats qui sortent de nulle part tout d'un coup !
Voilà tout d'abord, en vrac, quelques cartes qui pourraient aider ton plan de jeu (en respectant la limitation d'obosh) :
- Les scions royaux, ça fait le beurre, l'argent du beurre, et même la crémière, s'ils restent suffisamment longtemps.
- Notion's rain peut aussi t'aider à creuser un peu plus dans ton deck

Je suis assez peu convaincu par
- livrer au mal
- purphoros intervention

Mais dans l'ensemble - et je dis ça après t'avoir affronté de nombreuses fois, pour le meilleur comme pour le pire, c'est un bon deck

Note : 9/10

1 réponse(s)
Vanillax, Le 22/05/2020

Merci pour ton retour !
The royal scions est une excellente idée : je l'essayerais.
J'ai déjà essayé Notion rain en revanche, et je n'ai pas été convaincu : en début de game on préfèrera lancer un manarock au T3, et en lategame cette carte perds de son utilité.
Livrer au mal est une pet card : la value une fois bolas sur le terrain est énorme (surtout que c'est facile pour nous de mettre les outils au cimetière), mais sinon c'est un peu difficile à sortir. La carte n'est donc nullement indispensable. Mais c'est super flavor, et illustré par SebMcKinnon
Purphoros's intervention en revanche ne m'a jamais déçu : removal du T2 comme du T8, sa polyvalence sur le second mode en fait une intéressante 3e copie de murderous rider/bedevil. Elle a aussi le bon goût de gérer Haktos the unscarred et autres lavabrink venturer; ce qui dans ce deck impair est un gros + !

Grimm, Le 18/05/2020

Comme je le disais sous le deck de Sphax, le Brawl semble arriver en force. C'est frais, c'est nouveau, c'est bô. Nous avons déjà un deck très agressif, et un deck contrôle. Va nous falloir un peu de combo pour assaisonner tout ça.

Encore une fois, je n'ai pas une foultitude de choses constructives à dire n'étant pas un grand amateur et encore moins un connaisseur du format. De fait, je te remercie également d'avoir bien étoffé ton commentaire pour nous permettre de bien tout saisir, toutes ces informations sont bien utiles.

D'un coup d'oeil, je ne distingue aucune aberration, donc je suppose que tout ce que je peux te souhaiter est de bien t'amuser.

2 réponse(s)
Vanillax, Le 22/05/2020

Merci pour ton commentaire !
C'est tout autant un deck de contrôle que de combo dans ce format mine de rien. Car si le plan de jeu est de sortir de grosses menaces en quelques cartes, on ne rivalise pas tout à fait avec la value d'un niv-mizzet reborn ou de [[insert random.simic.deck]]. Il faut donc réussir à gagner avant d'atteindre leur lategame.
Je suis content de voir que mon long commentaire n'ait pas été inutile. Je craignais d'en avoir trop dit au risque de ne pas être assez focus sur le deck lui-même.

Grimm, Le 23/05/2020

Pour la longueur, ne t'inquiète pas. Lorsqu'il s'agit d'expliquer une création aux autres sectateurs, on n'en dit jamais trop.

Après, je ne suis pas vraiment d'accord avec toi quand tu dis que c'est tout autant contrôle que combo. Quand je parle de decks combos, je parle de decks tournant réellement autour d'une combo centrale avec pour objectif premier d'assembler ladite combo (Scepter + reversal, Squandered Resources + Splendid Reclamation + Gitrog...).
La value que peut produire un deck n'a rien avoir avec cela, d'ailleurs.

Partage l'ami !

     

Bravo l'artiste :

Note :  

Tu aimeras aussi...

Deck dakkon

 Decks

Sondage

Quelle légende aurait dû avoir sa carte dans l'édition Commander Légendes ?

Résultats
(déjà 72 votes)