Analyse de Tourment - Magic the Gathering


Analyse de Tourment

Articles

Dark Mogwaï, le , 3866 consultations

Avec cette édition le cycle Odyssée prend un tourment décisif (attention jeu de mots) vers le noir : en effet sur les 143 nouvelles cartes éditées, une quarantaine est dédiée à cette couleur. De plus ...

  Analyse d'édition / Tourment

Avec cette édition le cycle Odyssée prend un tourment décisif (attention jeu de mots) vers le noir : en effet sur les 143 nouvelles cartes éditées, une quarantaine est dédiée à cette couleur. De plus vous l’aurez remarqué les boosters ont pris une étrange couleur sombre et annoncent le retour d’un monstre sacré : le Vampire Sengien. Mais ne vous tourmentez pas si Dracula et autres cauchemars cauchemardesques ne vous passionnent pas, vous pourrez toujours vous rattraper sur les autres couleurs qui mine de rien sont très bien desservies. Une nouvelle capacité fait son apparition : il s’agit de la folie qui vous permettra de jouer une carte au moment où vous vous en défaussez pour un prix réduit. Capacité très intéressante qui confirme le nouveau style de jeu de Odyssée où les interactions entre cimetière, carte en main et défausse deviennent prépondérantes dans la partie. Côté nouvelle bestiole on trouve les cauchemars qui une fois arrivés en jeu retirent certains permanents de la partie et une fois repartis du jeu (i.e. une fois au cimetière) ces certains permanents reviennent en jeu, pas très utile vous l’aurez compris.

Notons aussi les rêves, un dans chaque couleur, rituels qui sortent pour 2 manas avec un surcoût de défausse de X cartes de votre main et qui vous permettent de faire X choses amusantes. Certains auront un bel avenir comme Rêves vengeurs, d’autres non. Il convient aussi de noter que cette édition ne contient ni artefact ni cartes multicolores et que les 5 terrains proposés fournissent tous du mana noir. Les communes sont assez intéressantes (mise à part le lot de merdouilles habituelles made in Wizards), on fera donc attention à la pseudo foudre (Tempérament fougueux), à la pseudo messe noire (Messe de la Coterie) et au petit Agame pèlerin qui pour un coût de folie de zéro deviendra la coqueluche des green machine. Les uncos sont plus ou moins bien, plus pour certaines comme Logique circulaire ou Narcissisme qui vous permettra de mettre en pratique la folie. Quant aux rares, c’est la logique habituelle : de très bonnes et les autres pour la collection. Pour conclure Tourment s’avère être une très bonne édition qui finalement n’est pas aussi black que prévue.

Cartes intéressantes :

  • Mutilation, ça ressemble à Colère de Dieu mais c'est du noir.
  • Héros revenu à la vie, un p'tit bloqueur bien sympathique qui ne demande qu'à revenir.
  • Rayonnement, un peu cher mais je te casse un terrain pis je te casse tous les autres.

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  0

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0
Précédent.

Fun quizz

Toi aussi, loue son œuvre !


Vous devez vous identifier pour participer.

Partage l'ami !

     

Tu aimeras aussi...

Sondage

Téléphoné ce crossover avec Dungeons & Dragons ! Vous auriez développé :

Résultats
(déjà 49 votes)