Interview exclusive de Ricard Garfield - Magic the Gathering

Interview exclusive de Ricard Garfield

Interview exclusive de Ricard Garfield

Outre des avis tranchés sur la tournure prise par Magic the Gathering ces dernières années, ces propos exclusifs vous révèleront ce qui pourrait bien être le concept du prochain bloc.

  1er Avril / Annonce

Outre des avis tranchés sur la tournure prise par Magic the Gathering ces dernières années, ces propos exclusifs vous révèleront ce qui pourrait bien être le concept du prochain bloc.

  1er Avril / Annonce



Articles

le , par ylloh
1107 | Louanges 2

L'aboutissement du projet d'une vie. Le 16 mars dernier à 4 pm heure de New York, après 23 années de traque, de négociations, d'échec à un doigt du but, près de 666 mails envoyés, 130 kg de bûche de chèvre engloutis, nous avons enfin pu réaliser le rêve du Dark Mogwaï (GàL) : voler quelques minutes de la vie de Ricard Garfield pour une interview flash sur ce jeu de cartes fantastique qui nous réunit tous : Magic the Gathering.
C'est avec une émotion non feinte que nous vous livrons en exclusivité ses propos, des idées chocs, sans filtre, de vraies convictions, qui pour sûr vont inspirer votre vision du jeu, donner un coup de fouet salvateur à votre game style.

Ricard Garfield, avant toute chose, merci. Merci de nous recevoir et merci d'avoir créé ce jeu qui porte si bien son nom. Réunir autant de joueurs dans le monde depuis de si nombreuses années, n'est-ce pas Magic ?

Merci, j'apprécie. Oui tout est magique là-dedans, tu ne trouves pas ? La magie dans l'air !

Ouais, cool. Cette question brûle les lèvres de toute la communauté. Mais quelle est votre couleur préférée ?

Bleu. Un ciel bleu, une mer bleue, une île, une pina colada et vous êtes inatteignable, hors du jeu et du temps. Coller une peur bleue à son adversaire, il n'y a que ça de vrai.

Et votre carte préférée ?

Ma carte bleue. Enfin c'est plutôt celle de ma femme ! Ah ah ! Tu me couperas ça au montage, on ne peut plus rire de ça aujourd'hui.

OK. Parlons évolutions des bonnes mœurs justement. À vos débuts, entre satanisme, héroïne over sexy et référence au KKK, n'avez-vous pas eu l'impression d'avoir laissé la liberté artistique prendre le pas sur la responsabilité que nous avons de transmettre quelque chose de constructif à nos jeunes pour qu'à leur tour ils bâtissent un monde meilleur ?

Quand tu es jeune tu as une énergie créative infinie que tu n'arrives plus à avoir à 60 piges. Le problème c'est que tu as un magma d'hormone à la place du cerveau. Alors forcément ça dérape. À l'époque une femme sexy ne choquait pas mais une femme barbue oui. Maintenant c'est le contraire. Mauvais exemple encore, tu me les brises avec tes questions, tu me la couperas aussi au montage.

OK... Vous n'êtes plus aux manettes de la diffusion de votre création, peut-être heureusement. Entre rythme infernal de sorties d'édition, accélération de la virtualisation et cross-over over-grotesques, les joueurs, surtout les plus anciens, sont épuisés. Vous aussi ?

Ca va je dors bien. Toute création doit échapper à son créateur. Demande donc au Docteur Frankenstein. J'ai signé des accords de confidentialité, je ne vais pas me prononcer sur le merdier sans nom actuel. Dans Magic ce qui compte ce n'est pas la victoire, c'est la quête. On s'en fout si la carte représente un hérisson en rut ou un gogo dancer qui a laissé ses cojones au freezer. Ce qui compte c'est le plan que tu vas monter pour botter l'arrière-train de ton adversaire. Quelles cartes tu vas réunir, comment tu vas voyager pour aller les trouver, ta stratégie de jeu, tes tactiques pour résister aux premiers tours, ce regard de fer que tu vas lui planter dans le cœur pour qu'il chie dans son froc à chaque fois que tu pioches.
Rester le cul collé sur sa chaise à jouer contre des robots ou collectionner des petits poneys n'a pas de sens. La partie c'est l'orgasme, t'en ressors cool et satisfait. Mais tout ce qui t'a fait vibrer c'est ce qu'il s'est passé avant.
D'ailleurs ce sera, le nom du prochain bloc. The quest. Une extension où les boosters ne seront pas vendus en ligne mais disséminés dans des endroits à découvrir, offert lors de tournois ou de duels remportés contre maîtres. Des cartes à gagner dans le sang, la sueur et les larmes. Tout le sel de la vie. L'extension des vrais héros. Un truc dans lequel les influenceurs de Dubaï n'iront même pas mettre les mains.
F*ck, j'ai trop parlé. Tu me couperas cette question aussi au montage.

Mais si on coupe tout qu'est-ce que les gens vont retenir de cette interview ?

Magic c'est cool, un terrain de jeu infini renouvelé sans cesse, une communauté de passionnés, un créateur comblé qui vit de ses rentes avec sa famille et son chien. Tout le bullshit que tu vois sur le site de WotC. Tu demandes à Chat GPT de t'écrire l'interview à partir de la biographie Wikipédia, je signe et puis voilà. Tu mets une photo de moi qui sourit et on en reste là.

Mais mon exclusivité internationale ? Mon habilité journalistique qui m'a permis d'extirper vos plus obscures arrières pensées ?

Tu te bouges le derche et t'essaie d'interviewer le vrai Richard Garfield. Parce que moi dans la vie je suis Garfield Ricard, simple joueur de Magic irlandais que t'as croisé dans un pub à Dunkerque. C'est bien beau de faire de la pute à clics mais ce n'est pas avec ça que tu vas faire tourner ton site.

Manquerait plus que tu publies ça le 1er avril, et là mec, t'auras touché le fond. Tu me diras, tant que tu me touches pas le fion, tu pourras encore te relever. Celle-là elle est bonne, tu me la gardes en revanche. Allez tavernier, une autre !

Alors c'était comment ?

2 Louange(s) chantée(s) en coeur



Vous aussi, louez son œuvre !


Si vous êtes l'une ou l'un de celles et ceux qui ont choisi la rébellion contre le brouillard de la toile qui étouffe les esprits, identifiez-vous pour participer. Sinon vous avez encore une chance d'éveiller vos sens, en rejoignant notre communauté de Magiciens Fous.

L'auteur

ylloh
mdo
Modérateur

Gourou | Yvelines
Un gourou n'exige rien de ses disciples mais au contraire les aide à élargir leur vision.

Voir le profil complet

Partage l'ami !

     

Vous aimerez aussi...


Le Dark Mogwaï

Retrouvez le Dark Mogwaï et la communauté des Magiciens Fous sur :

Il parait que la bouteille elkine, il faut la voir pour y croire. Moi je dis, j'y croirai quand j'y boirai.

—Les mémoires de Bud, pilier de taverne

Proposé par Dark Mogwaï le 19/06/2012

Le sondage du bas d'en bas de la page
Que des petites frappes à Croisetonnerre. Quel·le hors-la-loi aurait dû trainer ses bottes là-bas ?

Résultats (déjà 228 votes)