Le Guide du Planeswalker : Innistrad, chasse de minuit - Magic the Gathering

Le Guide du Planeswalker : Innistrad, chasse de minuit



Articles

Drark Onogard, le , 506 consultations

Bienvenue sur Innistrad, un plan glaçant peuplé de loups-garous, vampires, et d’autres choses qui vous sautent dessus dans la nuit.

  La storyline de Magic / Innistrad : chasse de minuit

Mon cher Vadrik,

Je regrette de l'écrire, mais je dois faire face à la vérité. Le jour est en train de perdre sa guerre contre la nuit qui l'envahit.
Cet automne dans les provinces est plus froid que d'habitude, la moisson plus pauvre. La nuit laisse une pellicule de givre sur les champs de citrouilles et sur les dernières feuilles accrochées aux bois de Kessig. Aucune horreur tentaculaire n'a été vue depuis la fermeture des Calamités, et la Mère de mélopée sommeille paisiblement derrière la face de la lune. Mais j'ai entendu des paysans murmurer à propos d'un problème, d'une fausseté dans le tic-tac des heures, une courbure dans la forme des ténèbres.
Je crains que tout n'ait pas été remis en place après les Calamités. Et sur ce monde, il y a toujours ceux qui prendront avantage des ténèbres.
Bien sûr, j'entends les hurlements dans la nuit. D'abord, les Kessigiens pensaient que c'était une bénédiction de Sigarda que, depuis les Calamités, ces hurlements s'éteignaient toujours comme des plaintes solitaires à une lune indifférente. Mais de plus en plus, les bruits de loups se font écho, se multiplient, complets, forts, terrifiants, chœur de gorges sauvages.
Sur leur chemin, les loups-garous font la fête. Ils célèbrent leur souffle chaud dans l'air glacé, l'odeur de la chair dans leurs narines, la courbure de leurs squelettes en harmonie avec l'émergence de la lune. Ils célèbrent que la nuit étreigne le jour, qui n'est plus que de quelques pâles heures, et ils célèbrent que la nuit soit bientôt leur.
Tandis que j'écris cela, j'entends ma propre meute gémir dans les bois derrière moi. Je sens la façon dont ils frappent de leur patte, avec urgence, la terre, comment leurs battements de cœur s'accélèrent tandis qu'ils regardent vers l'Ulvenwald assombri. Je sais qu'ils sentent l'attirance du hurlement, car je le sens aussi. Nous devons chercher un moyen de remettre les choses en ordre, et bientôt.

Bien à toi,
Arlinn




Bienvenue sur Innistrad, un plan glaçant peuplé de loups-garous, vampires, et d'autres choses qui vous sautent dessus dans la nuit. Commençons par un petit rappel :

Précédemment







L'animosité destructrice entre deux anciens Planeswalkers, Nahiri et Sorin, commença il y a une centaine de générations. Un désagrément amer poussa Sorin à la décision un peu rude de piéger Nahiri dans une prison magique, où elle resta pendant des siècles. L'animosité eut des effets deux ans plus tôt quand une Nahiri libérée attira le titan Eldrazi Emrakul sur le plan natal de Sorin, Innistrad, pour accomplir sa vengeance.

La présence d'Emrakul déchaîna une vague de folie, transformant le plan à chaque niveau. Les villageois eurent des visions délirantes en tous genres et d'étranges mutations corporelles. Les anges, normalement gardiens de l'humanité, furent rendus fous et devinrent une terrible inquisition contre la populace, menée par l'archange Avacyn, Avacyn, autrefois symbole d'espoir et de sécurité, qui fut détruite par son créateur, plein d'amertume : Sorin.

Un groupe de Planeswalkers héroïques connu sous le nom de Sentinelles vint à l'aide d'Innistrad. La nécromancienne Liliana invoqua une armée massive de zombies pour aider à combattre la vague d'horreurs Eldrazi, et les autres joignirent leurs forces pour piéger Emrakul dans la lune d'Innistrad, qui est entièrement faite d'une substance magique connue sous le nom d'argent de lune.

Les Calamités

Cette terrifiante série d'événements est maintenant connue sous le nom de Calamités. Ce terme a un certain sens raffiné de l'euphémisme. Nul ne veut revivre l'horreur de ce temps, donc dans une conversation polie, « les Calamités » est une manière courtoise de le nommer.

Avacyn & Sigarda







Tandis que la folie d'Emrakul s'est dissipée, elle a été remplacée par de nouvelles difficultés. Les humains d'Innistrad font de nouveau face à la nuit sans leur protectrice Avacyn. Maintenant leurs pensées se tournent vers le passé – vieilles traditions, vieilles protections, vieilles peurs.

Certains citoyens d'Innistrad ont commencé à tourner leurs prières vers l'archange Sigarda, l'ange le plus puissant laissé dans le sillage des Calamités. Sigarda était l'un des quelques anges qui ne succombèrent jamais à l'influence d'Emrakul, et elle combattit noblement pour défendre l'humanité contre les monstruosités Eldrazi. Elle a pris le rôle d'Avacyn aussi bien qu'elle le peut, répondant aux prières ferventes des personnes perdues ou en danger. Le peuple lui a donné de nombreux épithètes : Sigarda la Véritable, Sigarda chasse-ténèbres, Sigarda l'Espoir des Perdus.

Le collier d'Avacyn, symbole de son Eglise







A travers toutes les provinces, les villageois ont pris sur eux de réparer à la main les symboles corrompus d'Avacyn. Les formes allongées des pierres mutées ont été détruites, leur pierre récupérée pour les réparations. Aujourd'hui, les pierres tombales, les mausolées, les monuments sur la route dévoilent tous des symboles restaurés d'Avacyn. Chacun fut fait par un dur travail à la main, brisé et re-cimenté ensemble ou attaché ensemble avec câble et ficelle. Ce sont des symboles de l'espoir et de la confiance en soi – même quand aucun ange n'est venu pour corriger ce monde, les gens sont venus pour corriger ce qu'ils pouvaient.

Perturbation lunaire

Une fois Emrakul bannie dans la lune, le grand sigil sur sa face formé par le sort d'emprisonnement finit par s'effacer. Cependant, l'Eldrazi réside toujours à l'intérieur, sommeillant paisiblement. Des astronomanciens renommés de la Congrégation de sorcières de Cerf-Orient croient que la résidence dans la lune du titan cosmique pourrait être lié au nouveau problème d'Innistrad.

Le cycle jour-nuit d'Innistrad se déséquilibre. La lumière du soleil se ternit, les nuits deviennent toujours plus longues, et un givre descend sur le monde qui frissonne. Plus de nuit signifie plus d'attaques par les loups-garous, vampires et autres terrifiantes créatures qui ont un grand intérêt dans la création d'une nuit éternelle...

La Hurlemeute de Tovolar







Le meneur loup-garou Tovolar menait autrefois la hurlemeute Mondronen. Sa hurlemeute ainsi que d'autres fut démantelée, chassée par les anges lorsqu'Avacyn fut libérée. Maintenant, dans les ténèbres grandissantes depuis les Calamités, Tovolar voit une chance de mener à nouveau. Guidé par une fierté féroce de sa nature lupine, il cherche à unifier toutes les hurlemeutes sous sa loi. Il se bat pour la liberté d'embrasser la bête sauvage en soi, et beaucoup de loups-garous ont quitté leur foyer humain pour le rejoindre. Maintenant qu'il a une meute puissante derrière lui, il arrêtera la Congrégation de Cerf-Orient et quiconque qui voudrait ramener le soleil.

Les loups-garous de Noiresouche







Le balancement puissant de la lune errante a produit une nouvelle portée de loups-garous nommés les Noiresouches. Sous leur forme humaine, ces loups-garous sont des gens remarquablement grands, maigres avec un air sinistre dans leur apparence. Ils ne font pas confiance aux autres, méprisant les étrangers de leurs yeux caves et brillants, à la fois suspicieux et ennuyés. Dans leur forme lupine, ils deviennent bien plus larges que les autres loups-garous et développent une force prodigieuse. Ils sont capables de déchirer la pierre avec leurs griffes et de craquer des os avec la plus légère morsure, et on les dit résistant même l'argent béni. Les loups-garous de Noiresouche sont les armes de pointe de Tovolar, les vraies sources de pouvoir de son armée.

Envoûteuses des haies

Dans les temps d'avant Avacyn, une poignée de congrégations et de cultes druidiques apportaient au peuple la magie dans les provinces. Ils pratiquaient l'ancienne magie des haies et des rituels dans la nature devant améliorer les rendements en blé, donner de la chance aux mariages, protéger les familles des créatures de la nuit. La plupart des pratiquantes de ces traditions, envoûteuses des haies ou simplement envoûteuses, étaient des ermites et des proscrites, mais leurs traditions pénétraient aussi les villes et villages. Quand Avacyn fut créée, les villageois se tournèrent vers elle pour être protégés, et on ne reposa plus sur la magie des haies. Les congrégations d'envoûteuses des haies s'évaporèrent ou se retirèrent dans l'obscurité. Aujourd'hui, plus de résidents des provinces se tournent vers les traditions et les anciennes congrégations se réunissent de nouveau, surtout à Kessig et en Néphalie.

La Congrégation de Cerf-Orient







L'une des plus petites congrégations d'envoûteuses des haies était connue comme Congrégation de Cerf-Orient, une cabale dédiée à la nature et la communauté. Durant les deux dernières années, elles ont commencé à se rencontrer de nouveau avec leur meneuse, Katilda, la plupart de leurs membres venant de petites villes autour de Montbabil. Elles voient des signes de spiritualité partout et sont concentrées sur la résurrection de l'ancienne tradition de la Fête des moissons.

Le Festival de la Fête des moissons







Sur un monde où la survie n'est jamais une garantie, la vie doit être célébrée. La Fête des moissons était un ancien festival de la moisson, une célébration annuelle de la vie et de la communauté dans les années précédant l'Église d'Avacyn. Les villageois commémoraient la Fête des moissons annuelle avec des festins, danses, chants, masques, feux de joie et effigies. La Congrégation de Cerf-Orient croit que ce festival est crucial pour accomplir un rituel qui restaurerait l'équilibre du jour et de la nuit sur Innistrad.







Les arbres de l'Ulvenwald brillent de bougies, lanternes et feux follets magiques. Banderoles et rubans décorent les branches. Les voyageurs sur la route vers la Fête des moissons peuvent aussi voir des effigies en osier de loups-garous, vampires, zombies, et d'autres terrifiantes créatures, être brûlées avec provocation, en triomphe, durant le festival.

Le Celestus







Bâti par les envoûteuses des haies il y a ça des siècles, le Celestus est un mécanisme astronomique au cœur de l'Ulvenwald. Son but était de tracer les mouvements des étoiles et de la lune. Katilda et la Congrégation de Cerf-Orient croit qu'elle peut utiliser un sort pour restaurer l'équilibre jour-nuit, mais cela requerra d'activer le Celestus. Pour ce faire, un mécanisme nommé la Serrure d'or solaire au centre du Celestus doit être jointe avec un objet enchanté en argent béni, appelé la Clef d'argent de lune. Malheureusement la Clef d'argent de lune a été perdu il y a des générations...

Les ruines de Thraben La grande aventure de Gisa !







Mon très cher frère,

Bien que j'aie grandement apprécié n'avoir pas de nouvelle de toi, j'ai décidé que d'étaler sur ton visage mes succès avait trop de prix et de poids face au plaisir d'un silence de deux ans. Bien que ta petite amie goule, Lillian Vest ou quoi que ce soit, puisse t'avoir jeté, elle a laissé derrière elle tous ses jouets : cette masse de zombies qu'elle a levés pour combattre toutes ces choses à tentacules. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais elle les a tous laissés déambuler dans les rues de Thraben. Les gens étaient terrifiés, et ils ont fui. C'était hilarant !
Cependant je ne suis pas du genre à regarder les dents d'un cadavre donné, alors j'ai pris les rennes. Maintenant j'ai une armée zombie et une ville tout entière à moi. Je vis dans la chambre la plus extravagante dans le bâtiment le moins détruit, et nos petits jeux ne me manquent pas le moins du monde. J'ai même un rival contre lequel faire la guerre. Son nom est Wilbur, et je le déteste, mais un peu d'attention est agréable avant que je le tue – encore.
Oh, qu'est-ce ? Tu vis avec un vieillard dégondé et n'as rien accompli de remarquable en deux ans ? Tellement triste. J'ai envoyé cette lettre avec une goule à laquelle j'ai commandé de ne faire que pleurer, seulement pour démontrer à quel point je suis triste pour toi.

Réponds-moi vite,
Gisa

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  17

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.