Celui qui laisse l'hérétique vivre...

Celui qui laisse l'hérétique vivre...

Celui qui laisse l'hérétique vivre...

Discussion ouverte par Vognar Le 31/03/2023

Discussion ouverte par Vognar Le 31/03/2023


Vognar

Le Prétoire était un édifice dont le but ostentatoire était d'écraser. Qui passait devant la gigantesque double-porte de bois sculpté marchait dans l'ombre menaçante du regard de Dieu. Qui franchissait cette porte ressentait le poids de Son jugement implacable. Pour autant, le bâtiment n'était pas laid, loin de là. Sa pierre grise et froide veinée de marbre faisait montre d'un trésor d'architecture. Ses vitraux gigantesques racontaient la création de l'Ordre. La beauté du Prétoire venait de son aura, menaçante et rassurante à la fois. Au dessus de la porte, incrustées dans le même marbre noir que la Pyramide, des lettres aux formes abyssales formaient les mots suivants :

Celui qui laisse l'hérétique vivre partage le crime de son existence.

À l'intérieur, l'agencement des salles, du mobilier et du matériel, avait été optimisé avec soin, mais il était devenu information confidentielle à la seconde où les travaux avaient pris fin, et plusieurs architectes ainsi que nombre d'ouvriers avaient été remerciés d'une balle amnésiante en plein visage.

Katerilyn s'approcha de la porte et leva ses yeux vides vers la devise. Imprégnés de Sa magie, les mots brûlaient presque autant que les kibrilles dans la vision altérée de l'ange. Celle-ci les récita religieusement, avant de s'approcher et de pousser un battant. Elle remonta lentement l'allé centrale de la salle principale. Les talons de ses bottes claquaient durement sur le sol carrelé. Elle croisa de toutes fraîches recrues qu'elle salua de la tête. Après un couloir, un escalier et un autre couloir, elle arriva dans l'aile des dortoirs. L'inquisitrice en chef avait insisté pour qu'aucun rang, pas même le sien, n'ait de chambre différente des autres. Elle entra dans la sienne et referma la porte derrière elle. Quelques pas, et elle s'effondra sur son lit. Sa dernière mission avait été éprouvante et elle n'avait pas dormi pendant trois jours. Un sourire se dessina sur ses lèvres tandis que son corps s'enfonçait dans la couette et que son âme était bercée par l'énergie du lieu.


descendant ascendant


Réponse(s)


66666 points

Vognar - Taverniers - Le 18/05/2023

L'air sentait la poudre et la sueur, et résonnait des tirs d'armes à feu et du fracas des lames qui s'entrechoquaient. Katerilyn remonta les champs d'entraînement en écoutant les rapports de ses officiers.

- Cette première génération de recrues est très prometteuse de mon côté, annonça le Sabre, le naga responsable de l'entraînement aux armes de mêlée. L'entraînement demandera rapidement le remplacement de beaucoup de matériel.
- Faites la liste et envoyez la commande au Comptoir. Et vous ?
- Les armes à feu sont largement préférées aux armes dites médiévales, souligna le Fusil, le vedalken responsable de l'entraînement aux armes à distance. Il faudra augmenter et diminuer les stocks des munitions appropriées.
- Ajoutez ça à la commande. Autre chose ?
- Les préceptes du clergé sont fortement ancrés dans les recrues, mais leur force mentale laisse généralement à désirer, déplora le Sceau, la spectre responsable de l'entraînement mental. L'entraînement prendra du temps, et beaucoup abandonneront.
- Préoccupant. À surveiller.
- Tous ne sont pas au même niveau cependant, et trois éléments sortent du lot. Olrac est une véritable forteresse psychique, je n'ai jamais vu ça. Sur un individu non-entraîné, je veux dire. Et Lihg a pulvérisé les barrières mentales de tous ses camarades.
- Olrac, le djinn ? S'étonna le Sabre. C'est mon meilleur élément !
- Le mien aussi, ajouta le Fusil.
- Messieurs-dames, calmez-vous. S'il est si prometteur, nous évaluerons cet Olrac prochainement.

66666 points

Vognar - Taverniers - Le 19/05/2023

Olrac s'approcha de l'autel et vint se placer en face de Katerilyn. La tête droite, le regard fier, le djinn transpirait la confiance en lui. L'inquisitrice en chef prit un petit objet sur l'autel avant de se retourner vers lui.

- Olrac. Aujourd'hui, tu as passé les trois épreuves déterminant l'accès au rang d'inquisiteur, et tu as triomphé lors de chacune d'elles. Arbore cet insigne avec fierté, sers-Le avec dévotion, et n'oublie jamais. Celui qui laisse l'hérétique vivre...

Le djinn tendit sa main vaporeuse et attira à lui le médaillon que lui tendait Katerilyn. Celui-ci se dissolut dans son corps, et le I frappé du visage ricanant du Dark Mogwaï apparût sur son torse comme un tatouage. Il finit la phrase de l'ange avec sa voix grave et résonnante :

- ... partage le crime de son existence.

Edité 3 fois, dernière édition par Vognar Le 19/05/2023

Répondre

Si vous êtes l'une ou l'un de celles et ceux qui ont choisi la rébellion contre le brouillard de la toile qui étouffe les esprits, identifiez-vous pour participer. Sinon vous avez encore une chance d'éveiller vos sens, en rejoignant notre communauté de Magiciens Fous.

Le Dark Mogwaï

Retrouvez le Dark Mogwaï et la communauté des Magiciens Fous sur :


A moins que quelque chose de bizarre n'arrive, la carte qui a été révélée est celle qui sera piochée..

—Les bonnes paroles des designers, Bougies de Leng

Proposé par Drark Onogard le 25/01/2020

Le sondage du bas d'en bas de la page
Que des petites frappes à Croisetonnerre. Quel·le hors-la-loi aurait dû trainer ses bottes là-bas ?

Résultats (déjà 364 votes)