Peste nécrotique - Magic 2011 - Carte Magic the Gathering

Peste nécrotique
(Necrotic Plague)

Peste nécrotique
(Necrotic Plague)

Ombre nantuko
Horreur infernale

Indice de popularité :

1.00

euros
Acheter sur Magic Corporation

Nom :

Peste nécrotique

Coût :

CCM : 4

Type / sous-type :
Enchantement : aura
Rareté :

Rare

Texte :
Enchanter : créature
La créature enchantée a « Au début de votre entretien, sacrifiez cette créature. »
Quand la créature enchantée meurt, son contrôleur choisit une créature ciblée qu'un de ses adversaires contrôle. Renvoyez la Peste nécrotique sur le champ de bataille depuis le cimetière de son propriétaire, attachée à cette créature.

Oracle | Imprimé

Illustrateur :  Jaime Jones

Numéro de collection : M11 107/249

Date de sortie : 15/07/2010

Liens externes :  

Edition

Magic 2011

Autorisations en tournois :

VTG
 
LGC
 
MDN
 
PIO
 
STD
 

CMD
 
DCM
 
PAU

Necrotic Plague

Enchantment — Aura

Enchant creature
Enchanted creature has "At the beginning of your upkeep, sacrifice this creature."
When enchanted creature dies, its controller chooses target creature one of their opponents controls. Return Necrotic Plague from its owner's graveyard to the battlefield attached to that creature.


Le Dark Mogwaï

Retrouvez le Dark Mogwaï et la communauté des Magiciens Fous sur :


Si l'on fait s'entrechoquer deux pierres identiques, on peut observer qu'elles se repoussent l'une l'autre. Elles s'éloignent d'une distance proportionnelle à la force avec laquelle on les a rassemblées. De même, deux pôles magnétiques ayant une charge identique refusent obstinément de se joindre et s'il on y parvient par la force, ils se séparent aussitôt qu'on les relâche.
Il est donc logique qu'un personnage de renom tel que par exemple Jacques le Vert, ne supporte pas la présence à ses côtés d'une deuxième incarnation de sa personne ni même d'une copie de lui-même. Cela crée un conflit de réalité isomorphique ou son apparence, dont l'issue immédiate est l'élimination physique du problème, à savoir l'une des deux versions de l'infortuné Jacques. Il faut savoir que l'univers ne badine pas lorsqu'on titille la cohérence de sa réalité. Il préfère être radical plutôt que de laisser s'installer l'idée que n'importe quel petit paradoxe pourrait se pointer et poser des questions qui dérangent.

—Psylocibe Ennabar, Élucubrations métaphysiques : la règle des légendes expliquée par le théorème des pierres, pôles et Jacques

Proposé par Dark Mogwaï le 19/06/2012

Le sondage du bas d'en bas de la page
Que des petites frappes à Croisetonnerre. Quel·le hors-la-loi aurait dû trainer ses bottes là-bas ?

Résultats (déjà 252 votes)