Interview de Damien Guillemard, WPN Store Community Manager chez WotC - Magic the Gathering

Interview de Damien Guillemard, WPN Store Community Manager chez WotC



Articles

Dark Mogwaï, le , 19926 consultations , 4

En échange de la bienveillance du Dark Mogwaï et de quelques viennoiseries, Damien Guillemard nous livre tous les plus effroyables secrets sur notre JCC préféré. Renversant !

  Interviews

Partie 1: Un métier, une corporate strategy et quelques viennoiseries...



Vous travaillez pour Wizards of the Coast. C'est le rêve de nombreux joueurs de pouvoir passer du côté obscur de la Force. Comment s'y prend-t-on pour y parvenir ? Vous avez vendu votre âme ? Quels supplices avez-vous dû subir ?


J'ai en effet vendu mon âme à Wizards of the Coast (WotC)... bien avant de commencer pour eux ! J'étais un gentil organisateur et arbitre de tournois Magic : The Gathering depuis 1996. Le virus s'est répandu en moi très vite et en 2001, j'ai vraiment basculé du côté obscur de la force, en passant le seuil du bureau WotC. Rien que d'y penser, j'en ai encore des frissons... Bosser avec des gens passionnés par un jeu de cartes, ça fait super geek quand même !

Pour faire partie de l'équipe du Jeu Organisé, il n'y a de diplôme particulier à avoir. J'ai été contacté par WotC pour devenir DCI Manager, car j'étais un organisateur et arbitre actif. Je me promenais un peu partout dans la partie nord de la France, ainsi que sur quelques Grand Prix et Pro Tour européens.

Mes diplômes en histoire et en japonais ne m'ont vraiment pas servi ! C'est surtout ma passion et mon sens de l'organisation qui m'ont permis d'être choisi.

Dans la partie marketing et commercial, c'est différent. Depuis quelques années, on privilégie en priorité l'expérience professionnelle dans le domaine recherché.

Avec l'ancien responsable marketing, Pierre-François Periquet, je ne me suis pas ennuyé ! Un bon p'tit gars de chez WotC doit savoir décharger rapidement et énergiquement un camion... Donc un des supplices préférés de PF est de balancer des cartons de 6 boites de boosters MTG, et bien sûr, à la chaine et très vite, sinon c'est pas drôle ! Je crois qu'il tient ça de sa passion pour le rugby.

Autre supplice, PF n'aime pas voir un bureau bien rangé. Donc quand il a l'occasion, il vide des cartons remplis de boosters, ou alors il démonte le fauteuil, l'écran, planque des trucs, ...

Bon, ce sont des supplices assez gentils finalement. Par contre, il en a un assez, hmmm comment dire, ... tranchant ! Il utilise les cartes comme des shurikens. Il arrive à les planter dans les plaques du plafond, et il a même coupé une personne au visage avec... Grâce à lui, j'ai gagné plusieurs niveaux en esquive


Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans ce travail ? (A part avoir les nouvelles cartes en tout premier bien entendu).


Sans hésitation, c'est le contact avec les organisateurs non-magasins et les arbitres.

Je suis très reconnaissant envers eux car ils font vivre le jeu au niveau local, par passion. Ils prennent souvent des week-ends entiers pour proposer aux joueurs des tournois sympas.

Ce sont des rapports plus humains, ça change radicalement la façon de travailler, d'aborder les choses.

Avec un magasin, son but est de proposer des événements MTG pour faire vivre sa communauté, et au final sa boutique. Ce sont surtout des relations commerciales.

Je n'ai pas les mêmes attentes et exigences en fonction de mon interlocuteur. Mon passé d'organisateur et d'arbitre m'aide à comprendre les contraintes et besoins des arbitres et organisateurs non-magasins.


Le staff de Wizards of the Coast France est-il important ? Pouvez-vous nous expliquer rapidement comment est organisée votre équipe ?


L'équipe française est composée de 5 personnes :
- Nicolas Gabillon, responsable marketing des marques WotC
- Marine Aucher, responsable commercial
- Thomas Schneider, Game Support
- Jérôme Mioso, WPN store lead
- Ma pomme, WPN store community manager

Nico s'occupe de promouvoir nos marques en France. Il travaille avec la presse, crée des campagnes de pub sur internet, des actions locales à la radio, etc... Son objectif est que nos marques soient le plus visible et le connu possible.

Marine travaille avec nos distributeurs officiels en France. Elle met en place des actions commerciales pour que les ventes se portent bien ! Ca demande de partager des informations stratégiques avec les distributeurs pour prévoir des actions au moment des sorties en magasin.

Jérôme, Thomas et moi faisons partis du Jeu Organisé. Notre job est de permettre aux gens de jouer à MTG (et à d'autres jeux comme Dungeons & Dragons) partout en France !

Jérôme travaille principalement avec les magasins et guide les nouveaux en leur expliquant ce qu'est le Jeu Organisé, l'intérêt pour eux d'en faire, comment accueillir et fidéliser les joueurs, etc... Il s'occupe aussi des ligues en magasin et du programme Friday Night Magic. Son action est basée sur l'activité au quotidien en boutique.

Thomas est notre Watch Tower (cf. DC Comic !) et il bosse à domicile. Il est là pour répondre à toutes les questions des joueurs, résoudre leurs soucis. Il est aussi le soutien technique des magasins. Faire du Jeu Organisé requiert par exemple d'utiliser un logiciel de gestion de tournois. Thomas est là pour aider les organisateurs à bien l'utiliser et il les dépanne régulièrement.

Quand à moi, je travaille maintenant beaucoup aussi avec les magasins, tout en continuant de gérer les communautés d'organisateurs non-magasins, d'arbitres et de joueurs. Je m'occupe des événements spéciaux, comme les avant-premières, les Game Day, les PTQs, le Championnat de France, etc...


Etre une filiale d'un géant américain (en l'occurrence Hasbro) n'est pas facile au quotidien, et être une filiale étrangère d'une filiale d'un géant américain relève de la science fiction. Comment fait-on pour survivre dans ces conditions ? Ne vous retrouvez-vous pas en simple exécutant d'une stratégie américaine toute tracée ? Avez-vous quand même votre mot à dire sur l'orientation des animations marketing françaises et éventuellement sur l'évolution du jeu ? Par exemple pour le changement des règles de Magic 2010, avez-vous été consulté ?


Nous avons quasiment peu d'impact sur la stratégie de la société. Elle est définie à Seattle, au siège de WotC US. Depuis 3 ans, nous travaillons à uniformiser tous nos programmes partout dans le monde, que ce soit pour le Jeu Organisé ou le marketing. Elle est loin l'époque où nous pouvions créer des programmes uniquement destinés au marché français.

Mais, cette stratégie est très logique. Qu'importe où un joueur se trouve, s'il veut faire un Friday Night Magic ou une Avant-Première, ça sera le même fonctionnement, la même dotation, etc...

Oui, c'est vrai qu'on devient au final de simples exécutants de la stratégie US, mais vu les résultats et sa cohérence, il aurait été stupide de s'y opposer. Un des avantages de WotC, c'est que notre société fait évoluer constamment sa stratégie. On ne reste pas dans un immobilisme, au risque de se prendre un mur car on n'a pas vu le changement arriver. Ca peut être déroutant au début, ou aller contre la bonne vieille mentalité française, qui est d'être toujours contre le changement, mais ça permet d'avoir un job qui n'était pas routinier !

Nous sommes consultés sur certaines questions marketing et Jeu organisé pour qu'on puisse donner notre avis, mais à moins de pointer quelque chose de totalement illogique, on a peu de poids !

Concernant le design des extensions par exemple, nous n'avons pas connaissance des développements en cours. On découvre le thème du prochain bloc quelques mois avant sa sortie, et pour les cartes, c'est en même temps que les joueurs au fur et à mesure des articles sur notre site officiel, le mois qui précède les avant-premières.

Pour les changements de règles, on les découvre aussi un mois ou deux avant la sortie

Quelque part, ce n'est pas frustrant car ce n'est pas mon job de parler des règles par exemple avec la R&D. Elle a sa vision du développement de Magic sur les deux, trois années qui viennent. Chacun sa spécialité, moi c'est le Jeu Organisé !


Existe-t-il une volonté de développer le merchandising autour de Magic ? Il y a certes déjà des jeux-vidéos, des accessoires de jeu, des romans et des comics (il paraît même qu'il y aurait des cartes à collectionner !), mais peut-on espérer voir un jour sur nos écrans un film, une série ou des dessins-animés ayant pour cadre le Multivers (après tout, GI-Joe, une autre marque d'Hasbro a bien fait un petit tour par Hollywood) ? A quand une peluche Psychatog ?


Depuis 2007 environ, nous avons changé notre façon de communiquer autour de MTG. Avant, nous mettions surtout en avant le jeu de cartes. Nous avons voulu relever le défi d'en faire une marque à part entière, c'est-à-dire que quand on parle de Magic : The Gathering, la personne n'a pas seulement en tête notre jeu de cartes, mais elle pense aussi à tout ce qu'il y a autour, un univers riche, des jeux vidéo, des romans, etc...

C'est comme Nike par exemple, ils ont des chaussures de sport, des vêtements, des ballons de foot, etc... tout ça pop dans la tête quand tu y penses.

Pour Magic, ça s'est concrétisé avec l'apparition des Planeswalkers, avec Lorwyn. On communique beaucoup sur eux, ils représentent la marque. Vous en voyez un, vous pensez aussitôt à Magic ! On les retrouvent donc sur de nombreux supports comme Duel of the Planeswalkers sur Xbox 360, PS3 et PC (petite pub, le 15 juin, c'est la sortie de Duel of the Planeswalkers 2012 :P non, non pas taper Grand Mogwaï ...).

Un film sur Magic ? Pourquoi pas ! Cette idée revient régulièrement. Je pense qu'on attend le bon scénario pour éviter de faire une daube qui ne sortira qu'en Dvd... ou alors que Peter Jackson soit libre J

Le fait d'appartenir à Hasbro peut aider à voir un jour ce projet se réaliser. La société travaille beaucoup avec le cinéma, avec Gi-Joe et Transformers.

Question goodies, on laisse plutôt faire des sociétés partenaires comme Ultra Pro. Ils font ça bien mieux que nous, comme c'est leur spécialité ! Il faudra que tu leur demandes pour une peluche Psychatog !


Pain au chocolat, pain aux raisins, ou les deux ?


Ca dépend de mon humeur...je dirai les deux, mais je fais gaffe à ma ligne pour être beau comme le Grand Mogwaï... quoi j'suis pas crédible ?



Partie 2 : Magic l'assemblée, ses excentricités, et sa faune si ... particulière !



Comment expliquez-vous les quelques coquilles qui sont passées sur les traductions françaises des cartes Magic (elles sont certes de moins en moins nombreuses, mais on se souvient encore d'un certain Meurtrisseur du taureau, ou autre Zombie liquéfieur) ? Qu'est ce qui explique la créativité débridée de certaines traductions? ("blade" traduit par "Scramasaxe" pour le Scramasaxe de la Sixième bande par exemple) et le manque flagrant d'inspiration pour d'autres (on pense par exemple au texte d'ambiance du Gorille beringeï, traduit littéralement en perdant le jeu de mots au passage) ?


Quand le traducteur reçoit les cartes, c'est sous forme d'un tableau Excel où une cellule est égale à une phrase. Une extension d'octobre représente environ 1900 cellules. C'est un peu le bronx à relire ! Il est aussi aidé d'un logiciel qui ajoute automatiquement certaines traductions déjà existantes.

C'est vrai que rarement, le traducteur et son équipe de relecteurs ne voient pas une coquille, du genre le mot « ciblé » qui n'est pas dans la partie française. D'expérience, je sais que c'est assez lourd à tout relire et demande d'être très concentré. Le traducteur et son équipe sont les premiers à se dire « Merde, on a une erreur dans une carte... ».

Les choses s'arrangent au fil des ans, mais on ne sera jamais à l'abri d'un couac.

Parfois, l'erreur vient du programme, après la traduction et la relecture. On l'a eu récemment sur la Mox d'opale. Le traducteur a repéré le problème quand il a reçu la planche des cartes, prête à partir chez l'imprimeur, alors que tout était bon après la traduction.

On a certaines contraintes concernant les textes d'ambiance et les noms de carte. Dès qu'on touche à une carte déjà existante, on ne peut rien modifier. Le traducteur doit conserver la traduction d'origine, même si ça serait bien mieux et logique de changer.

Dans certains cas, la R&D ne souhaite simplement pas que le sens du texte soit modifié dans les différentes langues traduites. C'est par exemple, un jeu de mot qui s'intègre dans la storyline.

Il y a beaucoup de discussions entre les équipes de traduction et la R&D. Trouver le juste équilibre n'est pas facile.

En France, nous avons eu jusqu'à présent deux traducteurs. L'actuel est en place depuis au moins 1999-2000. Plus les années passent, plus il se lâche sur les noms, comme le Troll à la trique ! Ca nous fait bien marrer au bureau. Il a un vocabulaire monstrueux et il adore Magic. Tu mélanges tout ça, et tu obtiens des trouvailles hallucinantes.

Son plus grand regret, c'est de ne pas pouvoir changer la traduction du type « Chat ». Que ça soit un lion ou un petit minou, son type sera « chat » car depuis 1995, c'est comme ça. Les US sont très stricts sur ce point... « Félin », ça serait plus cohérent, comme le Mage de l'ingérence... Ha, celui là, lors de sa réimpression, ce fut encore l'objet d'un long débat où l'équipe de traduction française voulait vraiment le corriger !

Grand Mogwaï, tu ne peux pas changer ça toi ?


Dans quelques années Magic verra une nouvelle génération arriver, celle des Jean-Kevin Kikoolol nés avec une souris à la main, chantres du zapping et du prêt à consommer sans avoir lu la notice. Pensez-vous Magic l'assemblée et la structure qui l'accompagne suffisamment armés pour séduire ces êtres 2.0 ?


On la fait évoluer pour suivre ces nouvelles tendances. Un de nos deux grands objectifs actuellement est de transformer ces joueurs digitaux en joueurs « papier ». Avec Duel of the Planeswalkers, on va vers eux et on leur offre une carte promotionnelle en entrant dans une boutique, là bas, dans le vrai monde ! On oriente aussi beaucoup notre communication vers Internet avec la grande mode des sites relookés en fonction du produit à mettre en avant.

Mais on ne veut pas changer la nature de Magic. Magic, c'est autour d'une table avec des potes, et une bière ou la limonade (pour le Grand Mogwaï). C'est un jeu où les interactions réelles entre les joueurs sont importantes et malgré les évolutions des dernières années dans la façon de consommer (téléphone portable, fast food, fringues) ou de jouer (MMORPG, etc...), Magic tient bon. On continue de travailler sur le sentiment d'appartenance du joueur à un groupe, une communauté de joueurs et qu'il trouve toujours une personne avec qui jouer dans sa boutique préférée.


Internet a donné l'occasion aux joueurs de Magic l'Assemblée de tous les pays de se fédérer très rapidement en communautés plus ou moins farfelues qui ont développé de nombreux moyens pour échanger leurs astuces de jeu. Ceci sous les yeux de Wizards of the Coast qui a rattrapé le coup avec un léger décalage en lançant et en diffusant des informations officielles et inédites en plusieurs langues. Voyez-vous un avenir commun entre ces communautés Internet et Wizards of the Coast ? N'existerait-il pas un projet caché de création d'un site communautaire autour de Magic par WotC, un truc tout beau, tout pro, tout chaud, pour récupérer tous les joueurs égarés ?


Hannn Grand Mogwaï, tu me fends le cœur ! Tu ne connais pas Wizards Community Ca illustre notre volonté de fédérer toutes les communautés de joueurs sur un unique site. Mais c'est dur car des sites comme Facebook ou Twitter sont déjà bien ancrés dans les habitudes des joueurs et il est difficile de leur demander en plus d'aller sur un énième site.

On continue de pousser Wizards Community, j'essaie tant bien que mal de proposer des news sur la page française.

Mais plus le temps passe, plus je donne de l'importance à notre page officielle sur Facebook. On doit aller là où sont les joueurs.

On a aussi la volonté de traduire le plus de contenu possible de www.magicthegathering.com. Le français n'aime pas trop lire de l'anglais ! En fonction de l'évolution de notre communication et des communautés, j'espère qu'on arrivera à avoir des traductions d'articles plus régulièrement.


Prenez-vous le temps de consulter les sites communautaires francophones sur Magic (à part la SMF bien entendu, on sait qu'il s'agit de votre page d'accueil) ? Vous attendiez-vous à ce que les communautés soient aussi créatives autour de Magic (funcards, cartes altérées, fan fictions, fan arts, etc.) ?


Je me promène quasiment tous les jours sur différents sites communautaires française. Bien sûr, la SMF en fait partie :p Bon pas en page d'accueil, car c'est celle d'Hasbro France... pas le choix, c'est imposé !!

Au début de Magic, penser à tout ce qu'il y a autour d'MTG sur la toile, c'était dans nos rêves les plus fous !

Maintenant, nous ne sommes pas trop étonnés quand on voit ce que les fans peuvent faire quand ils aiment une marque ou un acteur.

Par contre, je suis assez admiratif quand je vois la qualité de certains sites ou de cartes altérées. On imagine le temps et l'engagement nécessaire pour tout cela et c'est dingue ! C'est aussi une source d'idées. On voit ce que les gens aiment dans Magic et si on le peut le transposer dans une extension par exemple, c'est parfait.

On a un exemple concret, le 17 juin, on sort 5 decks Commander. Tout part d'une idée d'un groupe d'arbitres qui ont un jour décidé de créer un format de jeu, avec ses règles et ses interdictions. Il est devenu tellement populaire qu'en sortant ces decks, on fait plaisir aux joueurs, tout en reconnaissant la créativité des concepteurs.


Les designers de Magic ont pour instructions de ne pas regarder de funcards (dixit Mark Rosewater), mais qu'en est-il des autres membres du staff ? Regardent-ils de temps en temps les créations des fans ?


Nous les regardons par curiosité. Perso, j'aime bien voir les idées des fans. Quand je veux me détendre un peu, je surfe sur les sites de funcards et cartes altérées. Il est important qu'on suive cela, si on ne veut pas se couper de la réalité du terrain. Mais comme Mark le dit, les designers ne les regardent pas, et nous n'allons pas les ennuyer avec ça !


Comment définiriez-vous l'environnement concurrentiel dans lequel évolue Magic ? L'avantage du précurseur (et l'amélioration continue) permettra-t-il au jeu de toujours surnager au dessus de ses concurrents, ou existe-t-il de vraies et sérieuses menaces ? Quel est le concurrent le plus sérieux de Magic interne au marché des JCC (on pense à WoW TCG, mais peut-être se trompe-t-on) ? et externe ?


Il est sain. Autant pour nous que pour les magasins, il est préférable qu'il ait plusieurs jeux de cartes en même temps. Les joueurs passent d'un jeu à un autre, en revenant toujours sur leur jeu préféré. Pour une boutique, ça lui permet de vivre sur plusieurs produits au lieu de dépendre d'un unique jeu, ce qui est dangereux.

A l'heure actuelle, trois jeux de cartes dominent le marché : Magic : The Gathering, Pokemon et Yu Gi Oh. Les deux derniers ne sont pas sur la même tranche d'âge que Magic, ils sont plutôt destinés aux 6-15 ans. Ils préparent le terrain pour nous

Au fil des ans, nous en avons vu des concurrents sérieux pour Magic : Le Seigneur des anneaux, DC Versus et World of Warcraft. Mais, à l'inverse de Magic, ils sont basés sur un effet de mode. Magic a dépassé ce stade après 3-4 ans d'existence (sorti en 1993), en ayant le mérite de se baser sur aucun background connu du grand public. Finalement, ils n'ont pas entamé la popularité de Magic.

Avec les habitudes de consommation actuelles, tout ce qui lié au divertissement va être un concurrent pour nous. On pense bien évidemment à World of Warcraft, le MMORPG. Pas facile de jouer à Magic, quand on est devant son écran, et je sais de quoi je parle :p

Mais c'est plus large encore. Quand un joueur a de l'argent en poche, il va réfléchir comment l'utiliser, un ciné ? un resto ? Magic ? C'est là où notre marketing et la R&D bossent dur. On doit continuellement stimuler l'intérêt du joueur pour Magic en innovant. Même s'il est la référence dans le milieu du TCG, rien n'est jamais acquis éternellement. D'où le focus sur la marque Magic, en plus de continuer de proposer des extensions avec des thèmes variés chaque année, avec quelques retours à la source qui font plaisir avec Mirrodin, par exemple. On cherche aussi à recruter toujours plus de nouveaux joueurs, on améliore nos outils d'acquisition et on aide un maximum les magasins pour qu'ils soient le point central de la communauté de joueurs locale.


Quel rôle doivent jouer les arpent... planewalkers auprès des joueurs et dans les univers de Magic ? Vont-ils être encore davantage mis en avant ?


Ils lient tous les plans de Magic et donnent de la cohérence à notre multivers.

Jusqu'à Lorwyn, nous avions différents plans comme Dominaria et Mirrodin, sans réelle connection entre eux. A terme, cela aurait été un point faible pour Magic. Grâce à nos amis les Planeswalkers, nous gagnons en cohérence. Même au niveau de notre communication, nous avons enfin des visages, qui représentent Magic. Notre but est que dès qu'une personne voit un Planeswalker, elle se dit « Tiens, ça c'est Magic ! ».

Nous les mettons en effet de plus en plus en avant. Avec la sortie de Duel of the Planeswalkers 2012 en juin et Magic 2012 en juillet, notre campagne de communication est exclusivement basée sur eux. Le Grand mogwaï a dû voir le trailer où des planeswalkers se rallient à Giddeon.



Partie 3 : Et sinon de vous à nous...



Y-a-t-il un jeu dont vous auriez aimé avoir la responsabilité du développement (et qui n'est bien sûr pas édité par Hasbro ?


J'aurai aimé travailler sur World of Warcraft tcg.

Je suis grand fan de l'univers, du MMORPG et j'ai joué un moment au jeu de cartes. Le jeu a vraiment de bonnes idées comme la gestion des ressources. Bye bye la contrainte du mana qu'à Magic. J'apprécie aussi de retrouver des armes, armures ou personnages célèbres du jeu vidéo par exemple dans les dessins des cartes.

Mais je pense aussi que son principal handicap est la gestion des classes, qui limite les possibilités de jeu. En format limité, le fait qu'il y ait 10 classes de personnages ne permet pas beaucoup de fantaisie, auquel tu vas rajouter le choix entre l'Alliance et la Horde...


Avez-vous déjà rencontré Richard Garfield ? Si oui, quelle impression vous a-t-il laissée ?


J'ai eu la chance de le rencontrer plusieurs fois.

C'est une personne très gentille et posée. Il m'a donné l'impression d'être simple et de ne pas avoir la grosse tête en voyant le succès de Magic. Il est toujours accessible et n'hésite pas à signer des cartes ou poser avec des joueurs pour des photos.

C'est un vrai fou de jeux et il en invente tout le temps, comme son dernier jeu de plateau, King of Tokyo que j'adore !

Ca me rappelle ma première rencontre avec lui. Ce fut lors des Championnats du Monde de Toronto, en 2001. Le lundi, nous étions plusieurs à attendre dans le hall de l'hôtel pour aller à l'aéroport. Richard nous a proposé de nous faire tester une de ses idées de jeux.

Il sort donc un jeu de cartes classique (tu sais celui avec As, Roi, Dame ) et le but c'est de devenir le prophète de la table. Une sérié de cartes est face visible sur la table et faut deviner ce que les autres ont en main, en « enquêtant » auprès de chaque joueur. Le prophète est celui qui en trouve le plus. Grosso modo, c'était ça (ma mémoire me fait défaut pour les détails) ! C'était très sympa et un peu comme le Brainstorm.


Mais au fait, jouez-vous à Magic ? Si oui, à quelle fréquence et depuis quand ? Quel est votre niveau de jeu ? (Depuis que nous savons que le Dark Mogwaï lui-même vous a inculqué les bases, il nous tarde de savoir si vous avez été bon élève).


J'ai commencé à jouer à Magic fin 1995. Un gars dans notre club de jeu de rôle y jouait et j'ai été attiré par un Leviathan ! Remarque, ça m'a pas quitté car le bleu reste ma couleur préférée, juste le fait de pouvoir dire « non », c'est appréciable.

Avant de rentrer chez Wotc (en 2001), je jouais chaque semaine avec un groupe de joueurs au Havre et je me suis même qualifié pour le Championnat de France 2000, dans un Last Chance Qualifier à 32 joueurs en élimination directe, à Ostelent (premier game center français, mais fermé depuis quelques années). Je jouais un deck bleu avec des Pies voleuses et les bons contres du bloc Saga d'Urza. Un petit jeu fait moi-même, j'étais bien content J

Je n'ai pas fait d'autres performances car j'arbitrais et organisais principalement.

De 2001 à 2007, je jouais régulièrement au bureau le midi, avec Oren, qui s'occupait à l'époque du Service Consommateur. Depuis son départ, j'ai peu d'occasion de jouer à Magic malheureusement :( Pas que je ne le veuille pas, mais je n'ai personne avec qui jouer (c'est le moment où le Dark Mogwaï sort le violon). Mes collègues savent jouer, mais ne sont pas accro et le temps nous manque toujours.

Sur quelques blocs, il m'est arrivé de ne faire qu'un ou deux paquets scellé par extension. C'est vraiment pas terrible et frustrant d'être dans ce milieu et de ne pas pouvoir jouer. Faut pas croire la légende urbaine qui dit qu'on joue toute la journée ! C'est même trop rare L

Depuis que j'ai recruté Thomas, notre Game Support, en février 2011, à chaque fois qu'il vient au bureau, on joue ensemble !

Je fais trop de missplay à mon goût en ce moment car je manque d'entrainement. La dernière grosse erreur, c'était la semaine dernière, on testait les nouveaux decks Commander et j'ai eu la brillante idée de cloner une légende... Je sais, Dark Mogwaï, tu dois être déçu L Mais promis, je vais m'entrainer plus souvent maintenant !


Y-a-t-il une question que nous avons oublié de vous poser ? (oui on est un peu feignants)


On a dit plus haut que connaître les cartes longtemps à l'avance c'était l'aspect le plus cool de ton boulot. Maintenant, tu peux cracher le morceau...c'est quoi Innistrad ?


Et la réponse ?


Genre, c'est le truc le plus cool ! Pour un mec qui n'a pas le droit de jouer dans un tournoi officiel, même pas dans une avant-première, connaître les cartes à l'avance, ça perd de son charme très vite. Ca crée aussi un décalage au moment de la sortie, car je vois les listes 6 mois avant. J'ai en tête le futur, et ça retire beaucoup le plaisir de la découverte lors d'une sortie.

Innistrad, mhhhh, ça va être cool ! Le thème choisit me plait beaucoup. Franchement, j'ai hâte d'y jouer, après avoir lu la liste.

On a posté sur www.magithegathering.com un dessin pour annoncer Innistrad... mais il ne montre finalement pas grand-chose :P Nous devrions commencer à dévoiler des choses, mi août/début septembre. Stay tuned !


Pour finir, notre fameuse question rituelle : à quand votre allégeance au Dark Mogwaï (Gloire à Lui) ?


Houla, ce n'est pas que je ne veux pas, mais mon calendrier Outlook déborde déjà de rendez-vous, de déplacements et autres meetings... et le reste du temps, j'ai piscine...

Bon, on peut faire un deal, Dark Mogwaï, viens au Championnat de France Magic : the Gathering à La Rochelle du 21 au 24 juillet 2011, et on s'arrange !

Hé attends, avec la photo où j'avoue que le Dark Mogwaï m'a appris à Magic, c'est pas un peu comme une allégeance ? C'était à la Japan Expo 2008 de mémoire







ndlr : c'était la Japan Expo 2009, le temps passe...

Bye les magiciens fous, continuez ce que vous faites, c'est la classe à Dallas comme dirait Jean-Claude Convenant (le premier qui critique mes références, c'est un ban !)


Merci Damien pour avoir pris le temps de répondre à cette longue interview avec autant de verve, bonne continuation à vous et à toute l'équipe de WotC France !

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  2

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

4 Louange(s) chantée(s) en coeur


paco369, Le 21/06/2011

bravo !
c'est super de pouvoir lire ce genre d'interview à la fois intéressante et complète. beau boulot la SMF et merci à Damien Guillemard d'avoir répondu de manière si développée !

Rincevent, Le 08/06/2011

Très intéressant tout ça. Je le savais pour le logiciel de traduction automatique ! On retrouve quand-même régulièrement des traductions qui semblent un peu hors-de-propos. C'est bien dommage que le traducteur n'aie pas les illustrations.

Thorgor, Le 05/06/2011

Ah, ça fait plaisir de longues réponses comme ça !
Tout ça est très intéressant, merci Damien !
Maintenant on sait comment sont produites toutes les Grandeurs & Misères des traducteurs de Magic :P

RELLIK, Le 04/06/2011

Nice interview ! Ca fait plaisir les gens qui prennent de leur temps pour nous répondre Je me disais bien que sa tête me disait quelque chose... Bon et à quand l'interview de Richard Garfield ?

Note : 9/10

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.