Construire son deck à Magic

Articles
par ylloh, le , 47359 consultations , 1

  Deck / Débutant / Découverte et apprentissage de Magic / Deck



Avertissement : cet article se destine aux newbies qui n'ont pas encore tout compris à Magic, nous ne sommes donc pas rentrés dans les détails. Alors si vous avez franchi ce stade depuis longtemps, nous vous conseillons vivement de fuir ces quelques lignes.

Etape 1 : choisir une couleur.







Commençons par le commencement : Richard Garfield créa Magic. M'enfin reste à se faire un bon deck ce qui n'est pas toujours très facile. Pour débuter donc, il faut choisir une ou plusieurs couleurs de jeu. Le plus judicieux semble choisir une seule couleur ce qui permet d'éviter les mana death à répétions (en français pénurie de mana ; pour les débutants : pas de terrains), et qui surtout permet de faire quelques économies dans l'achat des terrains non de base (hors du type : plaine, montagne, forêt, marais, île). Un jeu bicolore reste toujours possible (pensez à équilibrer les manas de chaque type de couleur), mais n'essayez pas le tricolore si vous n'avez pas au moins 21 terrains produisants plusieurs sortes de mana. Si vous vous acharnez à vouloir jouer plus de trois couleurs, à ce moment il faut choisir une couleur principale, trame de fond du jeu, puis y ajouter des petites touches de vert, de bleu, de blanc etc... Les résultats peut être très surprenant, le pro-tour a déjà été gagné avec un five color black. Mais on vous le répète encore les terrains de base sont proscrits dans ce genre de decks alors rangez vos jolies montagnes et courez acheter des bilands (terrains fournissant deux types de mana) à 10 euros pièces.





Au niveau du choix des couleurs vous êtes totalement libre, mais tout magicien qui se respecte doit connaître les règles du pentacle. Regardez le dos d'une de vos cartes et observez attentivement le pentacle formé par les petites boules de couleurs (NB : y'en a un en dessus pour ceux qui ne l'aurait toujours pas trouvé). Il représente en fait l'équilibre des 5 types de mana présent dans le multivers. Ainsi, par exemple, le blanc s'appuie sur le vert et le bleu et fait face au rouge et au noir. Le blanc est donc allié au vert et au bleu mais présentera de nombreux remèdes efficaces contre le rouge et le noir. De même le bleu repose sur le blanc et le noir et s'oppose au rouge et au vert, et on continue jusqu'à avoir fait le tour du pentacle.


Etape 2 : pas de mana pas de chocolat... (vieux dicton populaire)








Bon ça y est on a choisi sa couleur. Reste le plus dur : remplir son deck. Une bonne tactique est de se limiter dans le nombre de carte ce qui permet d'éviter les excès. Encore une fois le jeu astucieux est de jouer le moins de cartes possibles i.e. 60 plus 1 pour éviter de perdre à la meularde (i.e. ne plus pouvoir piocher de cartes, cela reste très rare). Vient ensuite le choix du nombre de terrains. Cela dépend du type de deck. Pour un jeu très rapide qui vise à tuer en moins de 6 tours choisissez en 18, si le jeu est plus long et requiert beaucoup de mana, vous pouvez monter jusqu'à 24 voire 26.


Etape 3 : remplir son deck



Ensuite vous êtes libre de mettre tout ce que vous voulez. Certains jeux se basent uniquement sur les contresorts ou sur les blasts. Mais ce n'est pas encore à la portée de tout le monde... Pour faire et agir rapidement, il faut équilibrer les coûts d'invocations. C'est à dire jouer des cartes à 1 d'invocation, à 2, à 3, à 4 etc... et ne pas uniquement jouer des cartes imposables avant d'avoir trois terrains. L'idéal une nouvelle fois serait entre 4 et 8 cartes à 1 d'invocation (si possible pas des merdouilles) 8 à 12 qui sortent pour 2, 4 à 8 pour 3, et après comme vous le sentez. Mais le plus souvent pensez que le sort de la partie se joue dans les premiers tours.

Equilibrer ensuite sorts-créatures, surtout si elles sont assorties. Par exemple éviter de jouer Adoration sans créatures (exemple très bête on vous l'accorde). Surtout ne jouez pas une carte si vous vous dites en la voyant : tient ça va faire chier untel. Untel sera peut être ennuyé mais pas forcément deuxtel ni troistel. Le choix d'une carte impose une longue réflexion car il faut que ce petit bout de carton soit utile dans presque toutes les situations. Pour cela il faut tester votre jeu avec le plus de joueurs/decks différents. Si vous trouvez une carte vraiment utile (comme par exemple un Oiseau de paradis dans un jeu vert) mettez-la en quatre exemplaires dans votre jeu (le maximum autorisé), vous aurez plus de chance de la posséder en main et en avoir plusieurs sur le plateau est un avantage. Si votre paquet tourne autour d'une carte ou d'une combinaison de carte (jeu combos), mettre 4 exemplaires de chaque carte est indispensable.


Etape 4 : jouer proxy




Vous hésitez entre telle ou telle carte ? Entre un chevalier blanc (~1 euro) ou un paladin en-vec (~4 euros) ? Certes choix difficile, surtout lorsqu'il qu'il s'agit d'investir quelques dizaines d'euros. Le plus utile dans ce cas est de jouer proxy (avec des étiquettes, des fausses cartes quoi) afin de tester la carte dans différentes conditions. Ainsi vous évitez d'investir pour rien.

Si vous souhaitez générer des proxies à la pelle, n'hésitez pas à utiliser notre générateur de proxies Magic the Gtahering.


Etape 5 : tester son deck



Comme nous l'avons précisé ci dessus les phases de test sont nécessaires pour le bon développement de votre deck, jouez avec un maximum de joueurs et de decks différents. Vous mettrez en relief les points forts et faibles de votre deck et pourrez ainsi le corriger ou le rendre plus rapide.


Pour finir avec ces conseils plus ou moins utiles, l'élaboration d'un deck est une étape longue et coûteuse dans la vie d'un magicien. Elle alterne des phases de réflexion et d'action individuelles ou collectives, mais cette étape est de loin la plus passionnante.

Si vous avez des questions sur la construction d'un deck, n'hésitez pas à les poser sur le forum dédié aux decks Magic the Gathering.





Edité 1 fois, dernière édition par ylloh le 28/10/2014

1 Louanges

exca45, le 26/10/2009

en effait c'est vraiment passionnant, mais pas vraiment couteux si on pioche dans ses réserves. Le proxy (ou appro) est utile pour le test mais faut pas que ça devienne une maladie.

Note : 9/10

Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

Appréciation

Note :  

Contenus relatifs

Partenaire Magic ATP

RIVALS OF IXALAN - Small Pack : 1 Bundle VO + 1 Boite De Boosters VF - (en Français)

126.50 € 103.00 €

Chevalier noir (Oversized 6x9 Promos Arena League) (en anglais)

28.00 € 14.00 €

Tapis De Jeu Ultra Pro - Playmat 6ft - Révolte Ethérique - ACC

89.00 € 72.00 €

Sondage

L'hiver arrive, comme disait l'autre. La solution au froid c'est :

Résultats
(déjà 123 votes)