Dragon Ball JCC

Articles
par ylloh, le , 40248 consultations , 6

  Dragon Ball Z / Dragon Ball Z / Les autres JCC



Description : Dragon Ball
Type : jeu de cartes à collectionner
Auteur : Inconnu
Editeur : Carddass/Bandaï (Cardass édite les JCC de Bandaï)
Date de création : 2000
Pour : à partir de 7 ans
Nombre de joueurs : 2
Durée : 15 minutes
Prise en main : facile
Thème : Michey Mousse ? Euh non, Dragon Ball...
Mécanique : réflexion, stratégie
Hasard : 2/6
Prix : Starter : 15 euros / Boosters : 4 euros

Kaméhaméhaaaaaaaaaaaaa

Dragon Ball est un manga d'Akira Toryama qui a vu le jour en 1984. Avec plus de 250 millions d'exemplaires vendus dans le monde, les aventures du petit garçon à la queue animale (avec une grosse queue de singe ou un prolongement flexible et poilu du corps, c'est bon vous y êtes ?) font figure de tête de proue mondiale de la culture manga japonaise.

Issue du manga, la série télévisée, d'une violence assez rare, a été diffusée en France de 1988 à 1996 et a fait les beaux jours du Club Dorothée, émission phare de la jeunesse des années 1990.

Et derrière ce succès planétaire se cache une intrigue simple, très simple, très très simple. San Goku, le héros principal, parcourt le monde à la recherche de boules magiques qui permettent d'invoquer un Dragon tout aussi magique dont le pouvoir est d'exaucer un vœux. Bien sûr son chemin est parsemé de méchant, très méchant, très très méchant. Et pour les battre San Goku devient fort, très fort, très très fort. Jusqu'au point de pouvoir détruire des planètes ou de se faire mandater par les Dieux eux-mêmes pour aller botter les fesses de l'incarnation du mal absolu.

Et quel est le rapport avec les jeux de cartes à collectionner ? Et bien, devant le succès de la série dans le monde entier la machine commerciale s'est mise en route : films, figurines, jeux vidéos, posters, cartes à collectionner et bien sûr jeux de cartes à collectionner…

Le JCC

Le but de Dragon Ball est de vider la pioche de son adversaire. Pour cela le joueur dispose d'un paquet de cartes(ou deck) de 40 cartes maximum constitué de personnages (l'équivalent des créatures à Magic l'assemblée), d'actions, de Dragon Ball et de Shenron. La partie se déroule en tour par tour : chaque joueur pioche des cartes, attaque son adversaire avec ses personnages, lance des effets puis passe son tour.

Depuis le lancement du jeu, 6 séries de cartes sont sorties portant le total de cartes disponibles à 682.

Dragon Ball a donc tout du JCC archi-classique et déjà vu, mais en taquinant gentiment la bestiole on découvre rapidement quelques nouveautés agréables.

Anatomie des cartes

1. les personnages

Inspirés directement de la série, les personnages sont la pierre angulaire, le fer de lance, le cheval de bataille, la substantifique moelle, la force vitale, la cerise sur le gâteau, la fleur d'oranger, le petit sucre d'orge du jeu. La structure d'un personnage est la suivante :

Les personnages jouent trois grands rôles :

  • Constituer la main armée du joueur : en fonction de leur "NC" (chiffre en haut à droite des cartes) chaque estocade portée directement par un personnage à l'adversaire diminuera sa pioche de "NC" cartes et donc abaisse son niveau de vie. Si les personnages peuvent attaquer un joueur, ils peuvent aussi le défendre des attaques des personnages adverses. Un combat entre deux personnages est remporté par celui qui a le plus de PA (force du personnage, chiffre en haut au milieu). Les personnages qui perdent un combat sont retirés de la partie.
  • Payer le prix d'appel des autres personnages ou des actions, en effet en inclinant de 90 degré sur la droite un personnage, il permet de payer un prix d'appel correspondant à son type. Un personnage ne peut arriver en jeu que si tous ses coûts d'appel ont été payés.
  • Rechercher les dragon balls dans le but d'invoquer Shenron.

Quelques remarques sur les personnages :

  • Vous l'avez compris les personnages jouent le rôle de ressources pour invoquer les autres cartes du jeu. Ce sont l'équivalent des terrains à Magic l'assemblée. Les bons personnages ont bien entendu un prix d'appel qui demande plusieurs types, il arrive ainsi fréquemment d'être dans l'incapacité de les mettre en jeu par faute de manque d'un personnage avec le type correspondant (on retrouve le célèbre phénomène de pénurie de mana de Magic l'Assemblée).
  • Si des personnages amis dans la série sont en jeu, leurs capacités peuvent venir à s'accroître. Par exemple San Goku augmentera les pouvoirs de Bulma si elle est en jeu.
  • Les types des personnages correspondent à leur profil dans la série, on retrouve par exemple les cyborgs (C15, C16, etc.), les supers (les très gentils), les criminels (les très méchants), les dieux (les très pieux), etc.

2. Les actions

Jouables pendant le tour d'un joueur elles peuvent venir influencer le cours de la partie en améliorant les caractéristiques des personnages.

3. Les dragon balls

Numérotées de 1 à 7, une fois réunies, elles permettent d'appeler le Shenron mais jouent aussi un rôle d'accélérateur de ressource. En effet un personnage en possession d'une Dragon Ball produit deux coût d'appel correspondant à son type et non plus un. Les Dragon Balls ne peuvent être jouées que sur des personnages. Il n'est pas nécessaire de mettre des Dragon Balls dans son jeu, c'est juste un plus qui peut venir renverser le cours de la partie.

4. Les Shenron

Ce sont des cartes en général à la puissance exagérée qui peuvent faire gagner directement le joueur qui les joue, la seule limite à leur puissance étant la difficulté à réunir les 7 Dragon Balls. Elles ne peuvent être jouée que si un joueur possède les 7 dragon balls en jeu.

Le plateau de jeu

Petite particularité de Dragon Ball par rapport à d'autres JCC comme Magic l'Assemblée, le plateau de jeu se compose de deux zones de jeu et de 4 tas de cartes.

Les zones de jeu :

  • le champ de bataille : zone sur laquelle se déroulent les combats, si un joueur n'a plus de personnages sur son champ de bataille, il encaisse directement les attaques de son adversaire.
  • la "Kame House" : zone de support du champ de bataille, les personnages placés sur cette zone ne peuvent que rechercher des dragons balls, participer à l'appel d'autres personnages et d'actions, ou monter au combat.

Les tas de cartes :

  • le monde de Kaïo : pioche du joueur, si le monde de Kaïo d'un joueur vient à ne contenir plus aucune carte, ce joueur perd la partie.
  • l'enfer : pioche additionnelle alimentée par toutes les cartes perdues suite à une attaque par un personnage adversaire ou parce que le joueur avait plus de 6 cartes en main. Piocher dans la pile Enfer permet de recycler des cartes perdues au combat ou défaussées mais aussi d'éviter d'abaisser trop rapidement son niveau de vie.
  • les cartes extra : petit paquet additionnel de 8 cartes utilisables uniquement lorsque des effets de cartes jouées le permettent. Cette réserve de carte est là pour renforcer le deck de son propriétaire en cours de partie.
  • la défausse : lieu des personnages morts au combat ou des cartes actions utilisées. Les cartes dans défausse ne sont plus considérées dans la partie.

Structure d'un tour

1. Au début d'un tour le joueur doit piocher une ou deux cartes dans sa pile monde de Kaïo ou Enfer.

2. Vient ensuite une phase action ou le joueur peut aller chercher des Dragon Balls, lancer quelques cartes actions ou invoquer Shenron.

3. Nous trouvons après la phase de bataille ou le joueur déclare ses attaquants, qui combattent les éventuels défenseur adverses puis si l'occasion se présente, frappent l'adversaire qui perdra alors autant de cartes de son monde de Kaïo que de NC cumulés parmi ses assaillants. Les cartes retirées du monde de Kaïo viennent alimenter la pile Enfer. On remarquera que les combats se déroulent en un contre un, c'est à dire qu'un personnage attaquant ne peut être bloqué que par un et un seul défenseur. L'assaut de méga gros thons comme Cell (7000 PA) peut être circoncis par un personnage nettement moins puissant comme Plume (500 PA). Certes l'issue sera fatale pour Plume, mais l'attaque de Cell, personnage difficile à mettre en jeu, sera sans effet.

4. A la bataille se succède la phase de mouvement, particulièrement stratégique puisque c'est pendant cette phase que le joueur pourra venir renforcer ses lignes d'attaques avec les personnages présents dans la Kame House ou retirer des personnages du champ de bataille pour aller chercher des Dragon Balls ou appeler d'autres personnages.

5. Le tour se termine par la phase d'appel des personnages (ce positionnement en fin de tour donne un effet équivalent au mal d'invocation de Magic l'Assemblée : lors de leur arrivée en jeu les créatures ne peuvent rien faire pendant un tour).

Et ben alors ?

La force de Dragon Ball tient dans sa prise en main rapide, les règles sont simples et claires et les habitués des JCC comprendront les mécanismes en quelques minutes. De plus l'univers de la série est très bien respecté, les personnages avec un passé commun créeront des synergies très intéressantes au niveau du jeu.

Cependant au bout de quelques parties on se rend vite compte d'un fait : les personnages n'étant pas dotés de capacité d'évasion (ou capacité à traverser directement les lignes ennemies) on passe la plupart de son temps à constituer des armées mexicaines qui se regardent en chien de faïence... La partie s'enlise alors jusqu'à ce qu'un des joueurs sorte son Shenron et renverse totalement le cours du jeu.

Dragon Ball pèche par sa linéarité. Les parties qui se suivent et se ressemblent et à moins de jouer sur les types des personnages, la structure des decks est souvent la même (des personnages, des personnages, des personnages et ah oui il y a aussi des personnages). Le jeu est bien moins riche qu'un Word of Wardcraft ou un Magic l'Assemblée qui permettent de créer différents types de jeu et offrent des parties beaucoup plus variées.

D'un autre côté il est difficile reprocher à Dragon Ball sa légèreté, sachant qu'il est destiné au plus jeunes d'entre nous (cela se remarque notamment au niveau des cartes où les règles "tutoient" les joueurs). L'esprit de la série est là, c'est le principal. C'est amusant d'enchaîner une ou deux parties et puis après on passe à autre chose.

Espérons que Dragon Ball serve de tremplin pour les jeunes vers des jeux plus complets qui offrent plus de rebondissements.

Il ne faut pas oublier de mentionner le hic majeur de ce jeu : le prix. Car avec 15 euros pour un starter de 32 cartes et 4 euros pour un booster de 8 cartes, l'addition est lourde. Sachant que la cible du jeu est bien entendue les plus jeunes d'entre nous, Dragon Ball risque de ne pas faire bon ménage avec le portefeuille des parents. Encore une fois avec ce genre de marketing les meilleurs joueurs seront au final les plus aisés... Merci Bandaï pour cet effort de démocratisation !

Fou Pas fou
L'esprit de la série est là.
Grande simplicité de prise en main.
Des mécanismes de jeu inédits.
Le prix.
La linéarité du jeu.

Un bon jeu certes, mais pour les amateurs de réflexion et de coups tordus, Dragon Ball restera oublié entre quelques billes et une collection de pogs. A réserver aux aficionados de la série et à nos jeunes mais néanmoins chères têtes blondes, sans aucun jeu de mots bien entenu :).

Edité 1 fois, dernière édition par ylloh le 06/08/2013

6 Louanges

JB laflemme, le 04/09/2012

Le jeu de cartes massacre un peu le manga, il faut le dire.... On pourrait croire qu'il y a du potentiel mais on en arrive vite à poser le plus gros thon possible. ( je le sais car j'y ai joué, et c'était pas joli à voir )
Par contre les illustrations sont pas mal.

Très bon article, au fait.

Note : 8/10

_Féanor_, le 27/07/2008

@endlam: nul???
tu sais que c'est au moins dragon ball?
C'est un manga qui as eu tellement de succes qu'il a était adapaté partout( tv, jeux video, jcc...)
Mais dire que dragon ball c'est nul...
C'est hilarant!!
Quand au jcc, bon, bein c'est bandai donc pr les prix, fallais pas s'attendre a des miracles.
Un jeu simple qui permet donc de s'initier au jcc

Endlam, le 07/05/2008

Bon article !
Déja la série TV c'était N.U.L(le scenar':
Le type veut détruire la planéte et tout le bazar), et maintenant le jeu de cartes ...
Heureusement, Magic est la .

Note : 8/10

eveille du fou, le 22/02/2008

tré bon larticle... enfin bon je trouve que le jeu de carte est un peu bidon mais le manga est génial.......... et aussi les dessins animé

Note : 8/10

flodeperpi, le 05/01/2008

Tu est assez balaise, tu arrive à faire un bon article sur un sujet assez nul mais tu as bien expliqué le fonctionnemment de se jeu et je pense que tu as passé du temps pour faire des recherches.

Note : 9/10

Adras Toriel, le 08/12/2007

Bheu c'est un peu ma période sa dragon ball Z^^ J'étais à fond dedans quand j'était petit.
Mais en jeu de carte je trouve sa vraiment nulXD
Par contre l'arcticle est trés bien je l'avou.

Note : 7/10

Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

Appréciation

Note :  

Contenus relatifs

EPIC TCG

 Articles

Bella Sara

 Articles

Dragon boules

 Fanarts

Partenaire Magic ATP

MARVEL - Mug/Tasse - 320 ml - "Logo Classic"

13.00 € 10.00 €

Forteresse / Stronghold - Set Complet (en Français)

200.00 € 190.00 €

RIVALS OF IXALAN - Super Pack : 1 Boite De Boosters VO + 2 Planeswalker Deck VO - (EN ANGLAIS)

117.00 € 94.00 €

Sondage

L'hiver arrive, comme disait l'autre. La solution au froid c'est :

Résultats
(déjà 140 votes)