Résumés de l'histoire principale de Bloomburrow - Magic the Gathering

Résumés de l'histoire principale de Bloomburrow

Résumés de l'histoire principale de Bloomburrow

Dans un monde où les seules sociétés sont constituées d’animaux adorables en lutte constante contre des bêtes cosmiques représentant le chaos de la nature, Mabel, une courageuse souricéenne, se lance dans une quête pour rétablir l’équilibre du monde, tandis que Ral poursuit la trace de Jace, qu’il avait cru mort.

  La storyline de Magic / Bloomburrow

Dans un monde où les seules sociétés sont constituées d’animaux adorables en lutte constante contre des bêtes cosmiques représentant le chaos de la nature, Mabel, une courageuse souricéenne, se lance dans une quête pour rétablir l’équilibre du monde, tandis que Ral poursuit la trace de Jace, qu’il avait cru mort.

  La storyline de Magic / Bloomburrow



Articles

le , par Drark Onogard
459

Dans un monde où les seules sociétés sont constituées d'animaux adorables en lutte constante contre des bêtes cosmiques représentant le chaos de la nature, Mabel, une courageuse souricéenne, se lance dans une quête pour rétablir l'équilibre du monde, tandis que Ral poursuit la trace de Jace, qu'il avait cru mort.

Préparez-vous à entrer dans l'histoire de Bloomburrow écrite par Valerie Valdes et résumée par mes soins, afin que vous ayez au plus vite la quintessence des événements de l'édition, qui suit une double aventure : l'une, propre au plan, l'autre, liée à l'intrigue globale des dernières éditions.

Un petit rappel, en spoiler, des événements de Croisetonnerre (traduits intégralement sur le site de la SMF) nécessaires à la compréhension de la quête de Ral :

Spoiler: Montrer
Sur le plan far west de Croisetonnerre, Jace Beleren a fondé une équipe des plus grands criminels du Multivers afin d'ouvrir le caveau de Maag Taranau où se trouvent de grandes richesses et de grands pouvoirs. Maître d'illusions, il a fait tout cela en cachant son identité sous le masque d'Ashiok, tisseur de cauchemars pendant qu'il passait pour mort notamment auprès de Ral Zarek. À la fin de l'histoire, il découvre son identité et s'enfuit avec son amante Vraska, la silencieuse, qui elle aussi passait pour morte, et Rapine, la clé qui ouvre tout et ce qu'ils cherchaient dans le caveau : cette petite créature est comme une carte du Multivers, qui leur permet d'identifier les percées de présage, et dépasser ainsi la perte de l'Etincelle de Vraska, qui ne peut donc plus transplaner. Mais tout cela, Ral l'ignore : tout ce qu'il sait, c'est que Jace a une fois de plus fui ses responsabilités en simulant sa mort.


Résumés de l'histoire principale de Bloomburrow



Épisode 1. La Calamité tombe sur Vallée.



L'histoire se joue deux ans après l'Invasion phyrexiane.




Pour découvrir Bloomburrow, nous suivons d'abord l'histoire de Helga, voyante inquiète, une batracéenne du petit village de Bordétang où vivent en communauté léporidéens (lapin), loutréens, batracéens (grenouille) et souricéens. La jeune batracéenne est assez peu adaptée à cette vie et aux corvées collectives : orpheline, couvée par feus ses grands-parents, elle est incapable d'accomplir une tâche jusqu'au bout, et se réfugie dans la recherche de visions prophétiques.

Lors de ses séances de méditation, elle dessine souvent ce qu'elle voit dans son carnet ; et cette fois, quand elle l'ouvre, elle y trouve un dessin terrible, qui ressemble au Faucon de Soleil, mais avec quatre ailes, une langue fourchue et d'autres caractéristiques monstrueuses. Quelque chose qu'elle n'aurait pu simplement inventer. Elle se décide alors à en parler à Iver, le mage-batracéen de Bordétang.

Mais tandis qu'elle le cherche, Maha, la Chouette de Nuit, apparaît dans le ciel. C'est une des Bêtes calamiteuses : porteurs de grêle, de maladies, ce sont des manifestations saisonnières et chaotiques des changements violents de la nature. Le prédateur met le village à sac de ses serres et répand la nuit dans les cieux, mais Helga parvient à s'enfuir. Elle qui, d'habitude, se laisse porter par les événements doit maintenant faire un choix et vivre dans le présent : elle décide d'aller à un autre village chercher de l'aide.


Pendant ce temps se déroulent les joyeux préparatifs de la fête d'anniversaire de Mabel, héritière de Flamme du roc. Tandis que ses enfants Pip, Foggy et Rosalyn font les pitres les uns empilés sur les autres, le maire de Bonnecolline, un léporidéen du nom d'Oliver, lui rend visite pour lui arracher, force politesses, qu'elle exhibe lors de sa fête l'artefact qui est l'héritage de sa famille ; une demande inconvenante, qu'elle repousse avec moins d'habileté que ne l'auraient fait son père ou sa mère – mais ils sont en vacances dans le nord du pays.

On vient alors chercher Oliver : une batracéenne, presque morte, à Criquétang, et qui ne laisse entendre dans ses balbutiements que les mots : « Bête... calamiteuse... ». Mabel la recueille chez elle, le temps qu'elle se rétablisse – pour être la première à savoir ce qui s'est passé.


Ral Zarek enrage depuis qu'il sait Jace ravivé, lui qu'il croyait mort pendant l'Invasion. Il veut le retrouver pour le tuer – ou pour comprendre pourquoi il s'est fait passer pour mort, s'est donné l'apparence d'Ashiok, tisseur de cauchemars et a monté une équipe de choc, tout ça pour obtenir un étrange animal enfermé dans un coffre-fort d'un plan reculé.

Pour le retrouver, il demande son aide à l'Impératrice vagabonde, qui sait suivre les traînées d'aether laissées par les Planeswalkers. Ou plutôt savait : dépouillée de son Étincelle, elle ne peut guère lui conseiller que d'ouvrir son âme en allant au dernier lieu où il a vu Jace. Et contre toute attente, il parvient sur un plan inconnu, Bloomburrow, où les plantes ont l'air si grandes. C'est alors qu'il voit que ses mains sont désormais des pattes de loutre, qu'il est tout entier une loutre : Jace le lui paiera.

Épisode 2. Une fête attendue.



Helga, dans son sommeil troublé, a la vision de la Chouette attaquant d'autres villages inconnus – et en fond, observant tout cela d'un air sombre, une belette avec une cicatrice à l'œil. Quand elle se réveille, la batracéenne raconte tout ce qui est arrivé, son dessin et sa vision à l'auditoire : Oliver ne la croit pas, contrairement à Mabel.

Pour le léporidéen, ils sont tout à fait protégés : Vallée, la région la plus civilisée de Bloomburrow, ne connaît que peu d'attaques de Bêtes calamiteuses, depuis l'âge de l'Ordre de la Feuille de Houx. La plupart sont prévisibles : l'Élan de Printemps est déjà passé, et ce n'est pas l'heure pour le Faucon de Soleil ; quant aux imprévisibles, comme le Serpent de Mildiou ou le Chat de Sécheresse, ils ne les craignent que modérément.

Mabel, au contraire, veut mener une expédition à Bordétang, pour au moins aider les survivants. Il lui faudra certes laisser ses adorables enfants et son mari Clem, mais ce sacrifice est nécessaire.

Elle monte donc dans son grenier chercher l'héritage de la famille, Flamme du roc : une épée faite à partir d'une dent du Loup d'Incendie, Brutebraise, gueule purificatrice, qui a appartenu à son ancêtre, Lys de la Vallée, fondatrice de l'Ordre de la Feuille de Houx. Finalement, il sera peut-être nécessaire de montrer l'arme pour galvaniser les troupes. Elle la saisit et sent la chaleur de la magie envahir son corps ; elle voit aussi les runes rayonner un instant sur la lame, un présage qu'elle n'avait jamais vu.

Ainsi, dehors, elle profite du discours de sa fête d'anniversaire pour présenter à tous l'inquiétante situation, et révèle son épée enflammée pour donner du cœur à ses compagnons. Ainsi, en plus d'Helga et elle, viendront :
  • Kâlins, horrible gardien, un colossal et jovial blaireau de trois fois sa taille ;
  • Finnéas, as de l'arc, un léporidéen si bon archer qu'il n'a plus le droit de participer aux compétitions ;
  • Gev, brûleur à écailles, un lézardin occupé, pendant la fête, à jongler avec des masses enflammées ;
  • Zoraline, meneuse du cosmos, une chiroptéréenne (chauve-souris) rêveuse qui voit dans cette quête l'avènement de son destin.










Ne reste qu'à se coucher, pour se mettre en route dès l'aube.

Épisode 3. Perdre et trouver.



En chemin, nos héros en viennent naturellement à se présenter un peu. Helga était née près de la Cité des Trois Arbres, mais son étang a été asséché un été : ses grands-parents, ses parents et elle sont alors partis à Bordétang. Finnéas vient d'une famille de fermiers, qui a toujours habité à Bonnecolline : c'est la première fois qu'il ira plus loin que ses champs. Quant à Gev, il raconte une fantastique histoire d'expédition accomplie en compagnie du taciturne Kâlins, au Cimetière calamiteux — tout est faux, affirme Mabel. Mais s'il se cache derrière un tel mensonge, c'est qu'il y a eu de grands malheurs lors de la véritable expédition.




Arrivés à Bordétang, ils ne peuvent que constater la dévastation que la Chouette a répandue. Kâlins sent la trace des survivants : ils ont fui vers Prédefoin. Mais avant de se diriger là-bas, l'équipe remarque deux sciuriens qui fouillent les décombres — or, il n'y en avait pas au village. Ce sont des pillards, employés par un certain Griffecruelle, qui les envoie derrière les Bêtes calamiteuses. Helga les confronte, mais ce sont des nécromanciens : le temps que l'équipe use de ses talents pour exterminer les squelettes, les sciuriens se sont enfuis. Zoraline a cependant vu qu'ils partaient le long de Longue-Rivière, en direction sans doute de la Cité des Trois Arbres. Les villageois partis à Prédefoin y sont sans doute déjà en sécurité : mieux vaut en apprendre plus sur ce Griffecruelle et ses plans.

L'équipe décide donc de se rendre à cette ville, la plus importante de Vallée, créée autour de la conjonction d'un saule, d'un érable et d'un chêne immenses. Accueillis sur les navires de loutréens, ils arrivent au port, sous le saule, et entreprennent de chercher les sciuriens en demandant aux passants s'ils les ont vus.




Si cette recherche est infructueuse, elle les dirige vers quelqu'un qui est aussi en train de chercher quelqu'un. C'est un loutréen à l'habit étrange, impoli et maladroit — il se déplace comme s'il oubliait qu'il avait une queue. C'est Ral, bien en peine de trouver Jace, dont il ne sait pas même l'espèce : il ne peut guère décrire que son manteau bleu et ses tatouages — qui seraient peut-être rendus sur Bloomburrow par de la fourrure blanche, descendant de la bouche au menton ?

Helga cherche alors frénétiquement dans son carnet, et le trouve : un renard avec la fourrure ainsi marquée. Elle a eu une vision de lui, accompagné d'un lézard aux écailles noires et vertes — Vraska la silencieuse — et d'une petite créature inconnue — Rapine, la clé qui ouvre tout —, tous trois suivis par un nuage d'orage.

Ils n'ont pas le temps de plus en parler : l'eau du port monte dangereusement, et la cause en est vite révélée. Le Brochet d'Inondation. Tous sont emportés par les flots, et Mabel manque se noyer ; mais Kâlins les sauve tous en les portant au-dessus de l'eau. Ils échouent, épuisés, dans un lieu inconnu : le territoire des ratusséens. Et ils ne sont pas heureux d'avoir des intrus.




Épisode 4. Divination et invocation d'orages.



Tombée dans les terriers des ratusséens, notre équipe est menacée de mort avant que Coffey, vieux sage de ce peuple, n'arrive et ne voie un signe dans leur arrivée, portés par la rivière. Ainsi, il les accueille avec toute l'hospitalité qui leur est due, et raconte une partie de l'histoire de ces terriers, creusés il y a des siècles par une race d'insectes géants aujourd'hui disparus. Eux, les ratusséens, sont la mémoire vivante de Bloomburrow et de Vallée, et ils gravent dans leurs terriers les récits des grands événements du plan.

Si les autres ratusséens étaient si agressifs face aux étrangers, c'est que peu de temps auparavant, d'autres étaient venus : Griffecruelle et son équipe de mercenaires, qui ont ravagé l'endroit. Coffey explique que Griffecruelle, qui sans doute obéit aux ordres de quelqu'un au-dessus de lui, détient un œuf de Bête calamiteuse, grâce auquel il a une certaine influence sur elles. Mabel se donne alors pour mission de lui prendre cet œuf et de le restituer aux Bêtes, pour rétablir l'équilibre du monde.

Mais encore faut-il le retrouver, et ils n'ont pour cela aucun indice... sinon les visions d'Helga, qui s'efforce de surmonter son impression d'imposture en pensant que Mabel et Ral lui ont spontanément fait confiance. Et, faisant le vide dans son esprit, son carnet en main, elle se met à dessiner un lieu : Portfontaine, une ville qu'elle n'était pas pressée de retrouver – c'est là qu'elle a suivi les enseignements magiques du Roi Glarb, souvenir d'un grand échec pour elle.

Ils s'y rendent malgré tout, et décident de couper à travers un champ de pissenlits, bien que ce soit le territoire d'une dangereuse créature à quatre ailes – celle qu'Helga a dessinée en vision. Entourée d'un orage, la bête apparaît : ce n'est pas une Bête calamiteuse, et pourtant elle a quelques similitudes... Ral comprend que c'est un dragon d'un autre plan, transformé en rapace -- sinon Kolaghan, seigneur-dragon, du moins un de sa couvée.




Tant qu'ils sont silencieux, la bête ne les aperçoit pas ; mais un grain de pissenlit chatouille une narine de Zoraline, toujours endormie de jour : elle éternue et attire ainsi l'attention du dragon sur tout le groupe. Ral décide cependant de les couvrir avec l'aide de Finnéas : l'archer tire une flèche à la tête de cuivre sur la créature, et Ral se sert de ce conducteur pour la surcharger d'électricité. Il ne l'abat pas, mais lui fait assez mal pour qu'elle décide de rebrousser chemin : tous finissent par se trouver à couvert.




Épisode 5. La nuit tombe sur Portfontaine.





Arrivés à la ville de Portfontaine, infusée de magie, ils se rendent devant le Roi Glarb, augure de Calamité, l'ancien maître de Helga : si quelqu'un peut les aider à trouver les mercenaires, c'est lui ; qui sait quels complices Griffecruelle peut bien avoir en ville ? Helga doit donc surmonter sa honte face à son ancien maître, qu'elle avait amené, à cause de sa déconcentration habituelle, à se donner un violent coup à la tête au moyen de sa magie — tous deux voulaient rattraper son bâton qui menaçait de tomber du dernier niveau de la ville, elle au moyen d'un portail, lui d'un fouet d'eau : le fouet a passé le portail, et a frappé son porteur.

L'équipe lui explique donc qu'un mercenaire du nom de Griffecruelle cause de nombreuses attaques de Bêtes calamiteuses parce qu'il en a volé un œuf ; cela, ils sont seuls à le savoir, avec les ratusséens qui les avaient accueillis.

C'est alors que le Roi révèle être en possession de l'œuf : c'est lui le commanditaire de Griffecruelle, lui qui désirait l'œuf afin de maîtriser, par sa magie, la bête qui naîtra, et d'en faire le champion de Vallée contre les autres Bêtes calamiteuses. Mais pour cela, il doit se débarrasser des témoins hostiles : d'un coup de son hydromancie, il les ligote tous, et laisse Griffecruelle et ses Sinistrombres exécuter les prisonniers.

C'était sans compter sur la magie de Helga : puisant dans la confiance que Mabel a toujours, maternellement, placé en elle, elle les libère tous. Ainsi la mêlée s'engage entre tous, et en particulier un duel où le fourbe Griffecruelle, aidé des portails du Roi Glarb qui empêche Mabel d'esquiver, manque tuer la souricéenne, n'était que son épée devient toute flamme. Ainsi elle parvient à le désarmer, et lui laisse la vie sauve.



Quant au Roi Glarb, il tente d'enfermer Helga dans un bloc de glace, mais est contraint de disparaître par un portail lorsque le Faucon d'Orage aux quatre ailes descend en piqué du ciel pour le dévorer. Le danger est d'autant plus grand que Ral ne peut utiliser d'électricité sans risquer de blesser toute la ville d'eau — ce que peut aussi faire le faucon. Mabel se place alors en hauteur pour attirer l'attention de la bête, qui s'attaque à la souricéenne impuissante...



Mais son vol est interrompu par la Chouette de Nuit qui le saisit dans ses serres, et le contraint à la fuite. Ne reste qu'une chose à faire : Mabel descend chercher l'œuf, et en mère le rend à la mère inquiète, qui le récupère avant de s'envoler au loin.



Ainsi, le roi Glarb, Augure de Calamité a fui Portfontaine, ainsi que Griffecruelle et ses hommes, qui restent recherchés ; nos héros quant à eux retournent à Bonnecolline et sont fêtés là-bas, suite au récit enthousiasmant de Gev et au discours pompeux du maire Oliver. Helga, finalement, préfère y rester que de revenir dans sa famille, qui la considère moins ; quant à Ral, il voudrait revenir auprès de Tomik, car il est clair qu'il ne trouvera pas Jace ici. Mais avant qu'il ne parte, Mabel lui offre un manteau pour lui et son mari, et surtout les yeux de Helga se vident et elle délivre une prophétie : « Les rois dans l'ombre vont revenir. Le mage en bleu provoquera la fin. » Ainsi, Ral repart sans réponse, mais avec une nouvelle question pour le guider : qui sont ces rois ?




La suite très bientôt...



Cette histoire est certes finie, mais pour mieux rebondir à l'édition suivante ! Pour ne rien manquer de la suite de l'histoire principale (et des aventures secondaires qui auront lieu sur Bloomburrow), n'hésitez pas à suivre la SMF sur Discord, Facebook ou Twitter-X !

Alors c'était comment ?

Vous aussi, louez son œuvre !


Si vous êtes l'une ou l'un de celles et ceux qui ont choisi la rébellion contre le brouillard de la toile qui étouffe les esprits, identifiez-vous pour participer. Sinon vous avez encore une chance d'éveiller vos sens, en rejoignant notre communauté de Magiciens Fous.

Le Dark Mogwaï

Retrouvez le Dark Mogwaï et la communauté des Magiciens Fous sur :

Skwi-wi : Dis, Korn, tu devrais demander à Entaï de t'enchanter avec des Réflexes... Comme ça tu nous ferais des Korn-Flakes...
Korn : *Sprotch*

Proposé par Dark Mogwaï le 19/06/2012

Le sondage du bas d'en bas de la page
Dans quelle communauté faut-il piocher pour recruter de bons assassins ?

Résultats (déjà 169 votes)