Secrets de la SMF – La Taverne - Magic the Gathering

Secrets de la SMF – La Taverne



Articles

Arwen, le , 143 consultations , 1

Découverte - Prenons la direction du Forum Antique de notre Cité pour une visite extraordinaire d'une institution : La Taverne

  Secte des Magiciens Fous / Chroniques guerrières

Bonjour chers Sectateurs et bienvenue pour ce nouveau numéro de Secrets de la SMF. Je suis Stéban Fern, historien de la Secte et admirateur des Grands de ce monde !

Dans ce numéro, nous allons à la rencontre d'une institution sur les Terres Originelles. Ce lieu mythique est l'un des points d'intérêt et de rencontre les plus importants du plan et a permis la concrétisation de nombreuses aventures et histoires depuis des millénaires. Nombres de sectateurs célèbres sont passés par ici.

Nous traversons donc le quartier ancien de la Cité pour aller vers le Forum Antique et arriver devant l'emplacement actuel de l'établissement légendaire dont je vais vous parler. En effet, depuis l'édification de la Cité, il y a toujours eu la Taverne.

Un lieu, des histoires et des bâtiments.



Comme vous le remarquez sans doute sur l'écriteau, il s'agit de la huitième Taverne en quelques millénaires. L'établissement a en effet subit quelques destructions et reconstructions au fil du temps, notamment à l'aube de l'existence de la Cité. Sans compter la réorganisation totale de la Cité après le Grand Chamboulement.

Passage obligé avant même la création du Fichier Edwige, la Taverne du début de l'Ère des Gourous Fondateurs voyait la création des liens entre les Sectateurs alors que le Chaos régnait encore sur le reste du plan.

Si chacun pouvait trouver un moment de paix loin des affres de la conversion du plan, un chaos différent pouvait également éclater à l'intérieur même de la Taverne.

«  Aaaah ! Pendant mes jeunes années de Sectateur, je peux vous dire qu'il y en avait de l'ambiance ici ! Quand on se retrouvait tous et que, on ne sait pour quelle raison, Smaug et à peu près n'importe qui se jaugeaient d'un regard et... Et c'était le début d'un intéressant moment. La Taverne, elle, était incapable de tenir devant tant d'action ! Surtout que parfois même Thorgor, feu le Prince Démon, pouvait s'y mettre ! Je peux vous le dire, moi, à une période, la toiture et les murs étaient refaits toutes les semaines ! À un moment ils ont même essayé de mettre une porte en Sombracier, et si elle n'a jamais explosé, elle a bien plié... »
- Evandar, Seigneur de Guerre évoquant ses souvenirs d'antan

Que vous y alliez juste pour vous détendre ou pour en apprendre plus, ce lieu peut être le déclenchement d'une carrière ou d'une vocation !

« La Taverne fut le tout premier lieu qui m'a permis de m'intégrer lors de mon arrivée sur les Terres Originelles. C'est aussi ici que j'ai trouvé mon premier travail. Je faisais partie des gardes qui veillaient à la sécurité des clients de Dimup. Cela remonte à si longtemps... J'en ai même perdu le compte des envois de perturbateurs dans l'abreuvoir. Puis peu à peu, mon rôle changea et ma carrière dans le clergé tout juste né s'est lancée. Mais c'est une autre histoire.
Toujours est-il que la Taverne reste un endroit cher à mon cœur. »
- Arwen, Gouroue et Grande Prêtresse à propos des Tavernes un et deux.


Des Taverniers à travers les âges.



D'aussi loin que remontent les archives et les témoignages, le premier Tavernier fut Dimup. Célébrité malheureusement injustement oubliée, il est le précurseur et l'initiateur du concept de la Taverne dans ce quartier du Forum.
C'est également l'inventeur de la fameuse boisson forte appelée CEJA. Vous pouvez toujours la goûter dans l'actuelle Taverne dans sa recette initiale... À vos risques et périls.

Meteaur a repris la suite plusieurs années après la disparition de Dimup. Ce fut une autre ambiance mais l'esprit de rencontre et de partage était toujours présent.

Enfin, nous voici au Taverniers actuel. Entrons pour rencontrer le non moins mythique Vognar. Suivez moi !

Entretien avec un Taverniers


Stéban poussa la porte de la Nouvelle Taverne.
- Steban ! Vous ici, quelle bonne surprise ! Je vous sers quelque chose ? Sur quoi vous travaillez en ce moment ?
-Maître Vognar ! Ou... Dois-je vous appeler Monsieur le Directeur ? Je souhaiterais vous demander de m'accorder un peu de votre temps. Est-ce possible ? Loin de moi l'idée de vouloir vous déranger !
- Vognar suffira. Quand à mon temps...
Le mage sourit.Que puis-je faire pour vous ?
- Afin de présenter la Taverne aux Sectateurs, je souhaiterais vous poser quelques questions et que vous nous racontiez ce que vous voudrez nous révéler sur la Taverne.


Les yeux du demi-elfe aux cheveux frisés pétillaient de cette admiration qu'il avait lorsqu'il engageait une conversation sur la Secte.

- Mais bien sûr, bien sûr ! Installez-vous, je vous dirai tout autour d'un bon repas. Vous prendrez le plat du jour ? Du dragon fumé de Jund.
- Oh ! Je vous remercie Maî... Vognar, mais je dois rester professionnel quand je suis en service !


Stéban s'installa néanmoins à table. Il regardait le plat du jour avec envie avant de se reprendre.

- Pouvez-vous, dans un premier temps, nous indiquer comment vous êtes-vous retrouvé à la tête de cet établissement mythique de la Cité ?
- Je m'en souviens comme si c'était hier.


Un serveur passe à côté de la table.

C'était hier.

Pas pour tout le monde. Bref. À l'époque la Taverne était gérée par Meteaur. Le phénix. Il avait une armée d'anges à son service. Et au service. Malheureusement, avec les années, il a été de plus en plus pris par des occupations extérieures. En son absence, ses servantes se sont affaiblies, à tel point qu'elles n'ont opposé aucune résistance quand j'ai déclaré reprendre la Taverne. J'ai gardé celles qui voulaient continuer à servir, et j'ai libéré les autres... Vous êtes sûr que vous ne voulez pas de ce dragon ?
- je... Non... Non... Ah ! Et donc d'où vous vient cette vocation ? Pour un mage du temps comme vous, même avant votre rang de Kibrille, ce n'est pas un rôle auquel on pense immédiatement ! ... De Jund vous avez dit le Dragon Fumé ?
- L'initiative vient d'un moi jeune et fougueux, très porté sur l'interaction avec les autres. À l'époque, la Taverne était un lieu de rencontres, très fréquenté, loin du placard poussiéreux qu'elle est aujourd'hui. De Jund, oui. Fumé sur place et ramené ici en un instant.


Stéban oscillait entre l'envie de goûter le met proposé et la joie d'entendre toutes ces informations. Il se reprit.

-Et d'après les archives, "votre" Taverne a subi de nombreux aménagements. Par exemple, l'un des points que regrette le Seigneur Evandar est la disparition de la porte de sombracier et des coins. Pouvez-vous nous en dire plus ? Et... Je prendrai bien un peu de dragon avec lequel vous me tentez.
- Ah, oui, au gré des événements et de mes lubies, il m'arrive de réaménager les lieux. Vous vous souvenez de la plage à l'extérieur cet été ?


Le même serveur revint et déposa une assiette encore fumante devant Steban au moment où sa phrase finissait.]
- Oh ! Oui ! J'ai entendu parler de votre aquarium aussi ! Cela devait être merveilleux !

Le demi-elfe regarda son plat et prit ses couverts pour se couper un morceau de dragon qu'il dégusta.

- Merveilleux oui ! La délicatesse et le goût fort... Mmmh !

Le Taverniers s'enorgueillit un instant des compliments. L'archiviste reprit.

- Et combien avez-vous de plats au menu ? Et de boissons ?
- Oui.


La réponse laissa Stéban perplexe. Vognar continua sur le décor.
- Très drôle, mais très complexe à réaliser, cet aquarium. Il a fallu tisser ensemble plusieurs sortilèges pour à la fois maintenir l'eau sans limiter les courants, protéger les consommations, les meubles... Mmh ? Ah, oui, et les clients bien sûr.
- En parlant de clients... Vous avez dû en voir beaucoup des Sectateurs ! Avez-vous des noms à nous citer ? Des anecdotes peut-être ?
- Des pelletées ! Ce bon vieux Bud mériterait pratiquement l'un de vos articles à lui tout seul. Evan - Pardon, le Seigneur de guerre Evandar - et ses fichus coins. Son Altesse Dame Arwen est une autre cliente régulière, même si elle disparaît souvent derrière plusieurs piles de paperasse.

Pour les anecdotes, je pourrais vous parler du concours d'empilement de verres, ou des gens qui entrent sans passer par cette
la voix du mage s'éteint un instant tandis que ses lèvres continuaient de bouger de porte.

Vous saviez que j'avais installé un piè- ahem, un système de protection uniquement à cause de ces gens ?


L'archiviste s'approcha et fit du ton de la confidence.

- J'ai entendu des rumeurs, justement... Il paraît que certains clients qui auraient transplané se seraient retrouvés brusquement dans la dimension à laquelle sont branchées... Les toilettes. Est-ce vrai ?
- Écoutez, plutôt que de confirmer ou d'infirmer ces allégations, je vais me contenter de laisser planer le doute, histoire de décourager d'éventuels rigolos qui voudraient tester mes limites et celles de la Taverne.
- Oooooh ! J'ai compris !
fit-il avec un air de manigance. Il ne faudrait quand même pas donner tous les secrets en même temps ! Enfin, si je puis me permettre l'expression !

Il fit une petite pause pour déguster une nouvelle bouchée de dragon avant de rependre

- Avez-vous vu... ou avez-vous été voir les Tavernes précédentes ? Vous en êtes-vous inspiré de près ou de loin ?

Vognar se redressa sur sa banquette.

- J'y ai été, oui. J'ai rencontré les taverniers précédents, dans plusieurs lignes. Ils sont tous des personnages importants de la Secte, dont pour certains les légendes sont encore contées aujourd'hui, malgré la disproportion certaine entre les anciens et les nouveaux membres. Il peut m'arriver de rendre hommage à l'un ou l'autre, mais de manière générale j'essaie de toujours donner ma patte à l'édifice, afin de ne pas ternir ces légendes qui peinent à survivre.
- Oh, c'est fabuleux ! Qu'est ce que j'aimerai pouvoir observer tout cela parfois ! Mais je me contente des parchemins, des légendes et de l'Histoire. Vous avez raison de préserver tout cela ! C'est précieux ! C'est une richesse pour tous !


Stéban avait des étoiles dans les yeux. Il poursuivit avec autant d'enthousiasme.

- C'est comme cela que vous avez obtenu la mythique recette du CEJA ? Il parait que cette boisson date du tout premier Tavernier, Dimup.
- Vous savez, quelqu'un comme moi qui a un accès trivial aux gens et aux savoirs de tout temps a facilement tendance à oublier la valeur du souvenir et du devoir de mémoire. C'est pourquoi je m'efforce d'être humble et respectueux. Le CEJA est une de ces légendes. Il fait partie de la Taverne, indépendamment de qui la dirige.
- Autre interrogation plus... Délicate... Vous nous avez parlé de façon imagée de la perte d'attractivité de ce monument de notre Culture. A quoi pensez-vous que cela soit dû alors que notre Cité se développe ? La concurrence des autres établissements comme la Crêperie ? Le désamour des quartiers anciens ?


Le visage de Vognar se ferma.

- Le développement des nouveaux quartiers d'activités, effectivement beaucoup plus ouverts, plus desservis et plus facile d'accès, a naturellement un impact fort sur l'attrait d'un établissement aussi ancien que la Taverne. Ajoutez à cela le délaissement total des autorités quand à la circulation dans ces vieux quartiers et vous avez le secret d'une mort lente et silencieuse d'un établissement pourtant iconique.

Le mage marqua une pause.

- Ne vous méprenez pas, le développement des nouveaux quartiers est une excellente chose pour la Secte et pour les Terres Originelles. Je déplore simplement le fait que cela se fasse au détriment des vieux quartiers. Pour autant, je ne suis pas triste. Le développement dont vous parlez pour notre belle cité ne fait que commencer, et bien que je ne puisse vous révéler d'avantage d'informations pour le moment, vous avez déjà un excellent aperçu du futur avec l'ouverture toute récente de l'Académie. Ce n'est que le début, monsieur Fern, attendez-vous à avoir du travail dans un avenir proche.

Vognar s'était peu à peu détendu à mesure qu'il parlait, et toute morosité avait disparu de ses traits. Stéban, quant à lui, prit un air grave.

- Je suis entièrement d'accord avec vous, Monsieur Vognar. Et c'est notamment pour cette raison que nous devons tous nous rappeler l'existence de ces lieux. L'Histoire de cette Cité est riche et son développement peut se faire sans être pour autant au détriment des anciens lieux. En tout cas, c'est ma vision des choses ! Et ces articles sont là pour démontrer tout cela.

La voix de l'archiviste s'était élevée peu à peu, animée par la passion.
- Avez-vous quelque chose à ajouter pour les Sectateurs lisent cette transcription ?
- Je pourrais parler pendant des jours, mais je risquerais de révéler des événement qui ne sont pas encore arrivés. Si vous estimez que vous avez assez de matière pour votre article, c'est bon pour moi.
- Oooh, Monsieur Vognar ! Je suis certain qu'en sortant d'ici, une multitude de questions vont surgir ! Mais tout ce que vous nous avez présenté là est déjà un inestimable témoignage qui, je l'espère, attirera de nouveaux clients ainsi que l'attention des autorités sur la nécessité vitale pour notre Culture de cet établissement !
Je vous remercie pour cet échange !
- Le plaisir était partagé. Revenez quand vous le souhaitez, la porte vous sera toujours ouverte.
- Et merci pour ce Dragon Fumé ! Je le recommande vivement à tout gourmet !


L'archiviste se leva et salua une nouvelle fois le Taverniers avec un sourire, les yeux pétillants d'admiration. Puis il sortit de l'établissement.

Le Tavernier se recula sur sa banquette. Il connaissait la réputation de l'homme, et la réception du public, mais suffiraient-elles à redorer le blason de la Taverne ? Vognar en doutait. Il était frustrant que le futur de la Taverne lui soit flou - c'était un lieu sacré -, mais ce mystère faisait partie de ses raisons de vivre. C'est avec un sourire mi-figue, mi-raisin, que le mage rendit son corps à l'æther.


Un lieu qui ne demande qu'à vivre.



Comme vous l'avez constaté avec cet entretien exceptionnel accordé par Monsieur Vognar, la Taverne est un lieu de rencontre. Mais pour qu'il puisse vivre, il faut que la vie y entre effectivement.

Venez ! Venez donc dans l'établissement mythique et historique au cœur du Forum Antique de la Cité ! Vous pourrez rencontrer nombres d'habitués et peut-être partir dans des aventures et des quêtes merveilleuses à travers notre Culture et à travers l'Histoire !

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  5

Abscon, abjecte, inadmissible !

  1

1 Louange(s) chantée(s) en coeur


Luten von tabbad, Le 05/12/2022

GàL. Merci pour ce merveilleux article

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.