Carte à Jou(e)r : Water Gun Balloon Game - Magic the Gathering

Carte à Jou(e)r : Water Gun Balloon Game



Articles

Pit142857, le , 268 consultations , 2

Cette semaine, ça fait pop !

  Bloc opératoire

Bienvenue dans Carte à Jou(e)r, la mini-série qui se penche sur les mises à jour de carte qui ont pu avoir lieu ces quinze dernières années. Comme chaque semaine, je vais vous montrer deux versions d'une même carte, et vous pourrez vous amuser à trouver la différence de formulation entre les deux. Vous pouvez aussi essayer de comprendre par vous-même ce qui a pu pousser à faire ce changement. Pas d'inquiétude, la réponse se trouve juste en dessous !

Cette semaine, nous allons nous pencher sur une carte à bords argentés, le Water Gun Balloon Game.

Ancienne version





Nouvelle version


Comme toutes les cartes à bords argentés, elle n'existe qu'en anglais. Voici une traduction des deux versions :
Ancienne version a dit :

Au moment où Water Gun Balloon Game arrive en jeu, chaque joueur met un marqueur « pop ! » sur 0.
À chaque fois qu'un joueur lance un sort, déplacez le marqueur « pop ! » de ce joueur d'1.
À chaque fois que le marqueur « pop ! » d'un joueur atteint 5, ce joueur met en jeu un jeton de créature 5/5 rose Ours en peluche géant et remet tous les marqueurs « pop ! » à 0.
Nouvelle version a dit :

Au moment où Water Gun Balloon Game arrive sur le champ de batailee, chaque joueur met un marqueur « pop ! » sur « 0 ».
À chaque fois qu'un joueur lance un sort, déplacez le marqueur « pop ! » de ce joueur d'un.
À chaque fois que le marqueur « pop ! » d'un joueur atteint « 5 », ce joueur crée un jeton de créature 5/5 rose Ours en peluche géant et remet tous les marqueurs « pop ! » à « 0 ».


Tout d'abord, on remarque les différences liées à l'évolution du vocabulaire de Magic : « en jeu » est devenu « sur le champ de bataille », et « met en jeu un jeton » est devenu « crée un jeton ».

Sinon, et c'est ce qui m'intéresse, on remarque que les nombres ont changé de format : 0 et 5 sont devenus « 0 » et « 5 », alors que « d'1 » est devenu « d'un ». Pour résumer ce qui nous intéresse, l'ancienne version disait informellement un truc du genre « Commencer avec le marqueur sur 0, déplacez-le d'1, et quand il arrive à 5, remettez-le à 0 », alors que la nouvelle version dirait « Commencer avec le marqueur sur « 0 », déplacez-le d'un, et quand il arrive à « 5 », remettez-le à « 0 » ».

Il n'y a pas de raison officielle à ce changement, mais je pense que l'on peut la deviner. L'ancienne version interprétait 0, 1, et 5 comme des nombres entiers, de la même façon que l'on pourrait interpréter le total de point de vie d'un joueur. Il s'agit d'un nombre, et celui-ci peut être additionné ou soustrait. La nouvelle version interprète en revanche « 0 » et « 5 » comme des labels. On pourrait théoriquement remplacer ces labels par ce qu'on veut, écrire « pas d'eau » pour « 0 », « bravo ! » pour « 5 », etc. Dans cette optique là, comme on à affaire à de simple labels et non à des nombres, quand il faut « déplacer d'une case le marqueur », on ne peut plus écrire le nombre « une » en chiffres, il faut l'écrire en lettres. Il s'agit en effet d'une règle implicite de Magic que j'expliquerai dans le paragraphe suivant. Cette interprétation ressemble un peu aux donjons, où on a des salles avec des labels, et un marqueur que l'on déplace d'une case à chaque fois. En fait, dans la nouvelle version de Water Gun Balloon Game, c'est un peu comme si on avait un donjon où les salles serait en enfilade, et s'appelleraient « 0 », « 1 », « 2 », « 3 », « 4 » et « 5 », ce qui est quand même vachement nul comme noms. Ainsi, cette nouvelle interprétation de la carte a induit une nouvelle formulation. Cette nouvelle formulation a aussi pu être motivé par le Baron Von Count, qui utilise également cette interprétation similaire aux donjons. Dans un soucis d'harmonisation, il est logique que Water Gun Balloon Game reçoive un errata pour ressembler au Baron Von Count

Remarque concernant les nombres : il y a une règle implicite pour savoir s'il faut écrire un nombre en chiffres ou en lettres. Tout d'abord, faisons un bilan non-exhaustif de ce que l'on peut compter à Magic. On peut compter des permanents, des jetons, des cartes, des marqueurs, des dégâts, des points de vie, la force d'une créature, son endurance, la loyauté d'un planeswalker, du mana, etc. Quand on compte chacun de ces termes, il faut soit l'écrire en chiffres, soit en lettres, selon ce que l'on compte. Par exemple, on écrira systématiquement « sept cartes », « 7 points de vie », « une force de 7 », « sept ». Ça serait une erreur d'écrire « 7 cartes ». Pour savoir s'il faut écrire un nombre en chiffres ou en lettres, le plus simple reste de regarder sur une carte existante. Cependant, on peut essayer de trouver la raison derrière ces choix qui peuvent paraitre arbitraires. Voici mon analyse :

  • (« règle des anglais ») En fait, si on est anglais, c'est tout simple. Si on dit "How much?", on écrit en chiffres ; si on dit "How many?", on écrit en lettres. Sauf que si on n'est pas très fort en anglais, il y a peu de change que cette remarque aide. Voici quand même quelques exemples : on dit "how much damage", donc on écrit « 3 dégâts » ; on dit "how many counters", donc on écrit "trois marqueurs". De plus, il y a une exception pour le mana. On dit souvent "how much mana", mais on dénombre le mana en chiffres.

  • (« règle de la valeur ») Voici une règle équivalente qui ne fait pas appel à l'anglais. Si le truc que l'on compte est entièrement déterminé par sa valeur et qu'il n'est rien de plus qu'une valeur, on le dénombrera avec des chiffres. Par exemple, les points de vie d'un joueur sont entièrement déterminés par leur valeur (c'est-à-dire le nombre de points de vie). Si je dis qu'un joueur a 17 points de vie, tout est dit. De même pour la force, l'endurance, la loyauté, les dégâts ou la valeur de mana.
    Dans tous les autres cas, il faut l'écrire en toutes lettres. En général, cela signifie que ce que l'on compte est plus compliqué qu'une simple valeur, et peut notamment avoir des propriétés. Par exemple, quand on parle d'une créature, d'un jeton, d'un mana, d'un marqueur, d'un emblème ou d'une carte, on voit bien qu'il leur manque des caractéristiques. Cela peut aussi être quelque chose d'abstrait, comme un nombre de fois, ou une notion, comme un tour. On écrit donc « trois cartes », « trois fois », « trois tours ».

  • (« règle du demi ») Une astuce alternative. Pour savoir si on dénombre un truc en chiffres ou en lettres, il faut se demander si la notion de « 0,5 truc » a du sens, et si ce « 0,5 truc » peut être obtenue sans rien couper en deux. Si oui, on dénombre en chiffres. Sinon, on dénombre en lettres. Cette notion est assez proche de la « règle des anglais », car quand on dit "how much?", cela signifie que la réponse est une quantité, et que l'on peut répondre par un nombre à virgule suivi d'une unité ("How much water? 2.5 kg" ) , d'où le fait que dire « 0,5 truc » ait du sens.
    Voici quelques exemples. Avoir 0,5 point de vie a du sens et demande de ne rien couper en deux, on écrit juste « 0,5 » sur sa feuille de points de vie. Pareil pour le force ou l'endurance. En revanche, pour piocher 0,5 carte, avoir 0,5 tour supplémentaire, ou répéter un processus 0,5 fois ; il faudrait couper une carte en deux, et pour le reste, ça n'a même pas vraiment de sens. Pour 0,5 mana rouge, ça pourrait avoir du sens, mais c'est obtenu en coupant un symbole de mana rouge en deux.

La « règle de la valeur » et la « règle du demi » sont censées aboutir au même résultat. Cependant, dès fois, la limité est fine et on a du mal à trancher. Les deux exemples les plus ambigus que je vois sont les symboles de mana dont je viens de parler, et les tickets d'Unfinity, qui se comptent tous les deux en lettres. Pour les symboles de mana, c'est assez logique, car on compte déjà le mana en lettres (grâce à la « règle de la valeur », car un mana est plus qu'un nombre : et sont tous les deux « un mana », mais sont pourtant différents). Pour les tickets d'Unfinity, on peut penser que ça pourrait se dénombrer en chiffres à cause de la « règle de la valeur », mais si le nombre de tickets que l'on possède n'est pas juste un nombre que l'on écrit sur une feuille, mais plutôt un réel tas de petits tickets, on comprend avec la « règle du demi » qu'il faut écrire ça en chiffres.
Il y a aussi des choses qui sont systématiquement écrites en chiffres, car elle ne compte rien, mais sont plutôt des symboles ou des paramètres : le contenu des symboles de mana et de loyauté (, ), le nombre de côtés d'un dé écrit en abrégé (« d6 »), le paramètre d'un mot-clé, même si ce qu'il dénombre devrait être écrit en lettres (« Suspension 6 », alors que le texte de rappel écrit bien « six marqueurs « temps » »).
Enfin, en cas d'opération, il faut mettre les opérandes dans le formats du résultats. C'est ce que dit l'article Dark Ascension Update Bulletin, paragraphe "Ivory Tower". Par exemple, sur Liliana, dernier espoir, il est écrit « créez X jetons de créature 2/2 noire Zombie, X étant deux plus le nombre de zombies que vous contrôlez. » Ici, « deux » est écrit en lettres car il sert à calculer un nombre de jetons, et les jetons se comptent en lettres. En revanche, le Bombardement galvanique écrit bien « Le Bombardement galvanique inflige X blessures à une créature ciblée, X étant 2 plus le nombre de cartes appelées Bombardement galvanique dans votre cimetière. », car on compte ici un nombre de blessures, et cela se compte en chiffres. Notamment, dans ce dernier exemple, et c'est là le piège, il faut bien faire attention à ne pas prendre en compte le fait que l'on additionne ce « 2 » avec un nombre de cartes (qui lui s'écrirait en lettres) : on ne prend compte que le résultat de l'opération. Ne vous inquiétez pas si vous vous trompez par moment sur cette règle, WotC aussi fait quelques erreurs. J'ai repéré Food Chain, Puppet Raiser et Metamorphosis sur environ 140 cartes qui font des opérations (ou devrais-je dire « cent quarante cartes »).

Ultime remarque, concernant les guillemets anglais cette fois-ci : si vous n'avez regardé la VO, vous aurez remarqué que la ponctuation extérieure était écrite à l'intérieur des guillemets : "0," "5." C'est tout à fait normal, les cartes Magic anglaises suivent toujours cette convention. Regardez par exemple Icingdeath, Frost Tyrant, il est écrit « create Icingdeath, Frost Tongue, a legendary white Equipment artifact token with "Equipped creature gets +2/+0," "Whenever equipped creature attacks, tap target creature defending player controls," and equip . » Les guillemets sont littéralement côte à côte, avec la virgule censée les séparer se trouvant à gauche des premiers guillemets.

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  2

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

2 Louange(s) chantée(s) en coeur


Shagore, Le 20/08/2022

Une autre modification que tu ne notes pas et que tu ne traduis pas, c'est que le premier indique de mettre le marqueur “sur un 0” tandis que le second indique de le mettre “sur “0””. L'article disparaît entre les deux

1 réponse(s)
Pit142857, Le 20/08/2022

Bien vu, je n'avais même pas remarqué ! Je n'ai pas d'explication quant à ce changement en particulier, mais j'imagine que ça a un rapport avec les autres changements

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.