Les Kennys

Articles
par Skyion, le , 44704 consultations , 16

  Connaisseur / Bloc opératoire



Kenny ... ce nom vous dit quelque chose ? C’est un personnage de la série animée South Park, celui qui meurt tout le temps (Oh mon dieu, ils ont tué Kenny !), Mais qui ressuscite à chaque épisode. D’ailleurs, Kenny en verlan, ça donne Nické ! Comment ça, vous ne voyez pas le rapport avec Magic ! Je vais vous l’expliquer de suite.



Définition simple

Ce terme à été utilisé un temps par Lotus Noir (quand ce cher Léo était encore à sa tête) pour désigner des créatures qui s’attirent les foudres de l’adversaire dès qu’elles touchent la table. Au final, elles se font dégager très vite ! Cependant, tout le monde s’obstine à les jouer, c’est le petit coté « résurrection » que l’on retrouve chez le vrai Kenny.



La plupart des kennys sont des petites créatures à faible coût de mana avec une capacité particulièrement gênante. Généralement, elles ne résistent pas aux dégâts directs.

Beaucoup de joueurs appellent ces créatures « Aimants à blasts » ou encore « Paratonnerres ». Ce dernier terme révèle parfaitement le seconde utilité des kennys : encaisser à la place des autres créatures, qui ainsi exécutent vos ordres sans se soucier de quoi que ce soit.

Solutions récurrentes



Les blasts : La réponse classique (et souvent peu chère) des jeux rouges.

Exemples emblématiques :
Foudre : LA référence.
Choc : Le même en plus équilibré.
Incinération : Comme si les dégâts ne suffisaient pas, il fallait qu’en plus, elle empêche de régénérer !
Boule de feu : Pour tuer une ou plusieurs bêtes.
Salve psionique : En bleu, c’est fumé !
Carboniser : En rouge, ce n’est pas mal non plus.
Eclair électrostatique : 2 pour un mana, c’est pas mal. Si la cible est un artefact, il devient énorme.
Choc soudain (le nouveau) : le nouveau pote des dopés.
Arc électrique : Pour en tuer plusieurs … voire t’abîmer au passage.
Feu/Glace (Feu) : Idem, en plus polyvalent, car double.
Dard de lave : Réutilisable.
Chains lightning : Attention a vos propres kennys quand même !
Jet de magma : En plus, je regarde mon avenir !
Cercle des barbares : Si les terrains s’y mettent en plus.


Les anti-créatures : La chasse gardée des jeux noirs, avec des incursions dans les autres couleurs de temps en temps.

Exemples emblématiques :
Terreur : Net et sans bavures.
Retour au pays : LE must.
Putréfier et Mortification : Trop classe !
Mort soudaine : Voir Choc soudain.
Salve obscure : Heureusement pour vous, le dragage ne marche pas sur les kennys. Lol
Etouffer : La plupart des Kennys étant peu chers ...
Vendetta : Attention de ne pas en saigner un trop gros.

Les anti-artefacts : Certaines créatures de cette liste sont aussi des artefacts. Les solutions pour s’en débarrasser ne manquent pas non plus.

Exemples emblématiques :
Désenchantement : Vous avez dit « modèle » ?
Naturalisation : Redeviens naturel !
Fracasser : Retourne à la poussière !
Oxydation : Pour le mana symbolique.

La destruction de masse : On ne sait jamais ! C’est facile de jouer très vite un grand nombre de kennys pas chers.

Exemples emblématiques :
Colère de Dieu : Encore besoin de la présenter ?
Damnation : Déjà un mythe.
Action pernicieuse : Vraiment pernicieuse !
Mutilation : Quand il n’y avait pas encore Damnation.
Pyroclasme : Ou comment cuire une foule de Kennys avec deux ridicules manas.

Les contres : Salve psionique, c’est bien, mais il ne fait pas tout. Heureusement, le bleu dispose de cette catégorie de sorts mythiques que sont les contres. Pour avoir la liste des plus emblématiques, je vous renvoie sur cet article : http://www.smfcorp.net/articles/article.php?id=56.

La liste

Maintenant que vous savez ce dont il est question, il est temps de vous donner quelques exemples.

Les ancêtres
Haïs aux premières heures de Magic, certains d’entre eux gardent une fière allure.

Assassin royal : Pour comprendre sa puissance, faisons une petite comparaison avec un anti-créature aussi ancestral que lui : Terreur. Certes, l’assassin coûte un noir plus cher, mais toutes les créatures y passent, pour peu qu’elles soient engagées, sinon c’est trop facile. En plus, il peu recommencer sans débourser le moindre mana ! Une vraie terreur de son temps, qui peut toujours compter sur son Manipulateur glacial dans le Standard actuel. A lui seul, il dissuade les grosses bêtes d’attaquer. Avec des telles qualités, ne croyez pas que votre adversaire va lui laisser le temps d’agir.

Djaggernaut : Aux tous débuts de Magic, c’était une vraie terreur ! 5/3 pour 4 avec un défaut négligeable, le rêve absolu à l’époque, surtout si le terrain adverse est dégagé, dans ce cas il sera très difficile de perdre. Immunisé à la plupart des anti-créature noirs, il doit toutefois craindre les anti-artefacts en plus des menaces habituelles (Désenchantement, Fracasser ...). Anecdotique aujourd’hui, il a toutefois le mérite d’avoir lancé une mode : celle de l’anti-bête, faut comprendre les joueurs de l’époque, ils en avaient marre de se faire plier en quatre tours.

Oiseaux de paradis : « Mieux vaut prévenir que guérir. C’est pourquoi je déchaîne mes foudres sur cet oiseau plutôt que de subir toutes les misères que tu vas jouer avec. Sans compter que sa venue est signe de jeu multicolore, tu auras plus de mal à réunir les couleurs nécessaires. » Tout est dit ! Ca ne l’a jamais empêché de rester à la mode, car pouvoir disposer du mana de la couleur dont on à besoin, quand on en a besoin, c’est un fantasme absolu pour tout joueur normalement constitué.

Spectre hypnotiseur : De tous temps, une véritable plaie ! Il fait le bonheur des jeux contrôle basés sur la défausse, car il est capable de briser la stratégie adverse à lui tout seul, l’adversaire ne pouvant pas choisir ce qu’il va défausser si jamais le spectre passe (le pire, c’est que comme pour le Larbin gobelin, ca marche aussi avec Fouet de feu et assimilé). Et si il reste sur la table, il peut même devenir un kill lent et douloureux. La haine que lui vouent ses détracteurs et la prolifération des anti-créatures lui valent une absence relative dans les tournois actuels.

Les seigneurs (Maître des zombies, Roi des gobelins ...) : Ils étaient assez anecdotiques au débuts du jeu. Mais avec le développement de leurs races respectives, ils sont devenus des monstres qu’il faut craindre. Par la suite, les elfes ont gagné Championne elfe, quand aux zombies, ils bénéficié du luxe rare de bénéficier d’un second seigneur efficace : le Seigneur des morts-vivants. Pour l’adversaire, l’équation est simple : le roi renforce les troupes ? Supprimons le roi ! Au moins, il aura servi encaisser le blast à la place de ses sujets.


Les attaquants rapides

Lion des savanes, Isamaru, chien de Konda : Dans la série « je suis blanc, je coûte un mana, je suis gros et je n’ai pas de défaut » je demande le chien et le chat. Pas de défaut ? Enfin presque, car le second est légendaire, mais il est plus endurent aussi (2/2 contre 2/1) . Créatures indispensables dans un Wennie blanc agressif (et dans quelques decks Zoo), elles sont vues d’un très mauvais œil quand elles touchent la table car selon la situation de combat, ce sont des « anti-bête » à un mana ou des Choc à répétition contre l’adversaire. C’est dire si elles sont rapidement dégagées du terrain. Dommage, pour ne fois que chien et chat s’entendent.

Dryade raffinée : Traverser le non-basique ? Quelle idée originale ... et bonne, surtout quand on sait que les decks actuels regorgent de terrains non-basiques dans lesquels cette jolie dryade se faufilera pour infliger des blessures faciles. Le Guerrier fantomatique et ses trois d’invocation (contre deux pour la dryade) et sa couleur bleue (peu agressive) peut aller se rhabiller. Mais qui dit ingérable dit proie facile pour les blasts, qui eux, n’ont rien de raffiné.

Maraudeur dauthi : Quand on a trois en force, la distorsion et qu’on n’est pas trop cher, on est forcement mal vu, ce n’est pas ce cher maraudeur qui dira le contraire. Mais il fallait quand même lui trouver un point faible, et le sien fut facile à trouver : 1 en endurance. Du coup, il est facile de s’en débarrasser. Flûte !

Capacités agaçantes

Prêtresse de Titania, Rofellos, émissaire de Llanowar : Vous aimez le mana ? Pas vos adversaires, surtout si vos sources peuvent en produire en masse. De plus, quand on sait que le vert permet d’invoquer toutes les grosses bêtes dont vous pouvez rêver, vous vous doutez que votre adversaire ne va pas leur laisser le temps de poser vos monstres. Des elfes qui auraient bien aimé se retrouver dans le même format que Dent et ongle.

Ouvrier métallurgiste : Ne le laissez pas s’engager ne serait-ce qu’une fois, sinon c’est la mort assurée ! Sa capacité à produire 2 manas par artefact que vous avez en main (il faut la révéler tout de même) en fait un des producteurs de mana les plus explosifs ayant existé ! Pour peu que vous ayez basé votre jeu sur les artefacts (Qui à dit Tinker et son Colosse phyrexian ?) et que vous ayez posé une Clé voltaïque. Une carte qui aurait adoré se retrouver dans le bloc Mirrodin.

Obscur confident : Certes, Finkel est un must du genre, mais Maher n’est pas mal non plus. Créature correcte au coût de mana peu élevé (2/1 pour deux manas), elle est surtout un moteur de pioche hallucinant. Elle ressemble à une Mine rugissante qui n’affecte que vous pour peu que vous ayez assez la vie nécessaire, car vous devrez révéler la carte et payer autant de points de vie que le coût converti de mana de la carte. Cela limite son usage aux decks peu chers, dans lesquels il est un monstre quelque soit le format. Mais n’imaginez pas que votre adversaire va vous laisser vous développer sans rien faire ! Il blastera votre beau confident à la première occasion afin de se réjouir du vide de votre main. C’est triste.



Mère des runes : Elle a le profil type de la créature à première vue peu puissante, mais tellement agaçante quand on la retrouve en face de soi. Et pour cause, elle est capable de rendre inblocable votre meilleure créature (pour peu que l’adversaire ne joue qu’une couleur) ou de la protéger contre les blasts et anti-bêtes. Tout cela pour un investissement initial d’un mana blanc. Alors si je peux vous donner un conseil dégagez-là dès qu’elle est engagée, sinon elle se protégera en réponse et vous aurez gaspillé du mana, et pire, une carte.

Joueuse de flûte elfe : Jouer la bête qu’on veut pour un prix ridicule (un mana vert et son engagement), quel joueur normal se le refuserait ? Surtout que le vert est le refuge des plus grosses d‘entre-elles (ca ne vous empêche pas d’en jouer dans d’autres couleurs). Certes, il y a un investissement initial de 4 manas, elle n’en demeure pas moins rentable dès la première utilisation et carrément fumée au delà. Mais comme la grande majorité des cartes listées ici, son défaut est sa petite taille, et croyez-moi, votre adversaire va en profiter !

Erayo, ascendante soratami : Sous sa forme de créature, elle ne paye pas de mine, mais quand quatre sorts sont joués en un tour (et croyez-moi, ca arrive plus vite qu’on ne le pense dans un deck approprié), elle se transforme en une essence cauchemardesque qui contrecarre le premier sort joué par chacun de vos adversaires à chaque tour, de quoi briser bon nombre de stratégies. Alors dégagez-là tant qu’elle est encore une créature, car se sera beaucoup plus difficile sous sa forme d’enchantement.

Bibliothécaire orque : Quel effet ca vous a fait la première fois que vous l’avez eu en face de vous ? Ca vous a fait rire ... et vous l’avez regretté ! Que je vous explique ce qui s’est passé : quand l’adversaire à activé la capa, il a vu huit cartes qu’il ne pouvait pas prévoir. Certes, il dû retirer de la partie quatre de ces cartes au hasard prenant le risque de jeter une grosse carte, mais quand il replacera les quatre restantes, ce sera dans l’ordre le plus avantageux possible. Et s’il restait quatre cartes peu utiles à ce stade de la partie, rien ne l’empêchera de recommencer le tour suivant. En plus, cette carte est d’une couleur qui avait besoin d’elle : le rouge. Alors ne vous laissez plus distraire par sa tête marrante et virez-le !

Kami du croissant de lune : Il ne paye pas de mine à première vue, car ce n’est autre qu’une Mine rugissante en créature légendaire, donc moins bonne et plus fragile. Seulement voilà, il est apparu dans la même édition qu’un certain Netsuke de hibou en ébène, artefact qui punit l’adversaire sous forme de blessures à l’entretien (4 pour être précis) si il a une main plaine. Du coup, il devenu avantageux que votre adversaire pioche des cartes supplémentaires lui aussi. Quand Kamigawa côtoyait encore le bloc Mirrodin, il était nettement plus facile de se débarrasser d’un artefact, mais les anti-créatures ont repris leurs droits avec l’arrivée de Ravnica et ce pauvre kami en a vu de toutes les couleurs ! Depuis, il est devenu anecdotique.

Sinistre lavomencien et Mage du Parchemin : Ils ont un air de ressemblance ces deux là : 1/1 pour un rouge capables d’infliger deux blessures contre un rouge, leur engagement, et une autre ressource, à savoir deux cartes du cimetière à retirer de la partie pour le lavomencien (le cimetière étant généralement peu employé par les sorciers rouges. Un bon point), et la nomination d’une carte à tirer au hasard dans sa main pour la mage, (facile à activer avec les Rakdos), descendent direct du Parchemin maudit. Le premier a déjà fait ses preuves dans son standard et même en étendu (dans mono-rouge ou encore Zoo par exemple), alors que l’autre trouve peu à peu sa place dans le stendard actuel. Mais ne croyez pas que vos adversaires vont leur laisser une place sur la table de jeu, car c’est bien connu, les flingueurs sont souvant flingués à leur tour. C’est triste vous ne trouvez pas ?

Infiltrateur ombremage : Les créatures sans défauts sont rares, Finkel (comme le nom de créateur) est de celles-là. Le card adventage potentiel couplé à sa capacité d’évasion en fait un must qu’il faut jouer si on a les bonnes couleurs ou gérer si on en joue d’autres. Pas grand-chose à ajouter.

Kitaki, tribut de la guerre : Mais que fait-il là celui là ? Il n’a rien d’une créature qui fait gagner des parties et n’est utile que face a des jeux regorgeant d’artefacts (en réserve quoi). Cependant, il ne faut pas oublier que le standard Mirrodin-Kamigawa était envahi par les artefacts (qui a dit Affinité ?), et que Kitaki fait subir une punition terrible à ceux-là : Payer 1 incolore pour chaque artefact que l’on contrôle pendant son entretien, sous peine de le voir rouiller dans le cimetière. Un entretien tout simplement ingérable ! D’autant qu’il ne coûte que ... deux manas à poser, plus rentable que Désenchantement face à un arrivage massif de métal. Les artefacts ont donc dû se résigner ... ou s’adapter et inclure des solutions. Depuis, l’étendu a élargi son champ d’action. Dur dur d’être un artefact ces temps-ci.

Ghildmage des ombres : Ses capas vous paraissent petites ? Vous avez tort, car combiné à son coût de mana symbolique, elles deviennent puissantes. Au choix, il vous permet de sauver une créature sur point de mourir, ou flinguer une bestiole adverse. C’est sûr, il faut jouer multicolore, heureusement ça ne gâche pas notre plaisir … pour peu qu’il reste sur la table, car ce n’est pas dit que ca fasse plaisir à l’adversaire de le voir en face.

Concierge de l’enfer : Votre meilleure créature est dans votre cimetière ? Sacrifiez-en une petite pour la ramener sur la table. Sans compter que si vous avez mis votre grosse bête au cimetière grâce a Ensevelissement ou Enterré vivant par exemple, vous l’aurez obtenue pour peu cher. Je ne sais pas quel effet ça vous fait, mais moi, la seule idée de voir surgir Akroma, ange de la Colère ou Avatar du malheur à un stade précoce de la partie me donnerait des sueurs froides. Alors si j’étais vous, je le dégagerais direct !

Vipère d’Ohran : La grande force de cette bête, c’est qu’elle est utile quelque soit la situation de combat dans laquelle elle se trouve. Le terrain est dégagé ? Ca fera une carte supplémentaire pour prendre le large. Ce même champ de bataille est encombré ? Cette chère vipère devient alors un anti-bête sympa, qui peut recommencer si la créature en face ne vient pas à bout de ses trois d’endurance. Toutefois, il trouvera souvent un petit quelque chose en face pour le dégeler avant qu’il ne morde.

Serpent mystique : Un intrus vous dites ? Bon d’accord, dès qu’il touche la table, il à déjà fait son petit effet : contrecarrer un sort. Mais si on tient compte du fait qu’il est souvent associé à des effets permettant de le ramener en main pour pouvoir recommencer, vous répondez quoi ? Hein, mais où allez vous !!? Ah d’accord, vous allez inclure des solutions dans votre deck pour vous en débarrasser rapidement. Vous avez raison, car dans le cas contraire, vous n’arriverez jamais à le gérer.

Maître de la guilde du corbeau : Quand il touche votre adversaire, il ne meule pas de un ou de deux. Non, il meule de dix ! Si vous ajoutez quelques piocheurs symétriques genre Mine rugissante (ou plus loin de nous, Prospérité) pour accélérer votre jeu tout en secondant votre sorcier, plus un aura ou un équipement lui donnant une capa d’évasion afin de le rendre insoutenable (comme Cape de frémisoie par exemple), vous avez là une bonne base de deck. Redoutable dans le standard Carnage-Mirrodin, il est aussi devenu maître dans l’art d’attirer les blasts, c’est la rançon du succès.

Reine sorcière : Les joueurs bourrins grincent des dents quand ils la voient en face, à cause de sa capacité à transformer n’importe quelle créature (ou presque) en chiffe molle. Heureusement, comme se sont souvent des joueurs contrôle, ils n’oublient pas d’inclure des solutions dans leur deck. Depuis, sa capa est passé à la postérité avec l’apparition d’un clone bleu : Sorcier de Serendib. Mais bon, ça plaira plus aux joueurs fun qu’aux adeptes de tournois.

Experte en temporalité : Au commencement, il y avait Elémental du temps, puis il y a eu Chevaucheur des alizés et aujourd’hui on a Experte en temporalité. Vous la trouvez chère ? Certes, il faut 6 manas pour dégager un premier permanant, mais n’oublions pas que c’est le plus gros permanant adverse qui sera ciblé et que si elle reste en vie, elle devient rentable. Le problème, c’est qu’en vie, elle ne le reste pas. Faut comprendre le type en face : marre de gaspiller son mana à rejouer ses monstres tendis que vous prenez le large. Au fait, pourquoi est-elle devenue un homme en 9ème édition ?

Chantemer : Les contrôles magiques, sous toutes leurs formes, ont toujours été attirants. Le style de la Chantemer est de piquer une créature, pour la laisser retourner chez elle si une plus intéressante surgit. Le truc vicieux, c’est que si vous trouvez le moyen de sacrifier la créature volée (avec Bombardement des gobelins par exemple) elle devient une flingueuse de bêtes ! Bon d’accord, il faut que l’adversaire contrôle une île, mais avec Revendication par la mer par exemple, ça marche. Mais ne croyez pas qu’on va la laisser agir, il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’avoir un anti-bête pour ça, un anti-aura suffira la plupart du temps.

Ingérence du mage : Pikula est d’autant plus embêtant (surtout pour contrôle et combo) qu’il est capable de stopper les solutions destinées à le tuer. Résultat : un clone qui passerait par là aura le champ libre pour perturber le jeu adverse. Pensez donc a inclure des solutions diverses dans votre deck, avant que mage devienne … ingérable !


Les dopés
On aimerait bien les faire sortir rapidement ceux là, sauf que ... c’est souvent impossible. Et pour cause, ils ont une certaine tendance à gagner des marqueurs à une vitesse incroyable où à grossir à la demande. Petite revue de détail.

Avant-garde elfe : Vous aimez jouer avec des elfes agressifs ? Vous adorerez l’Avant-garde elfe. Son truc, c’est de gagner des forces à chaque fois qu’un congénère touche la table, c’est dire s’il grossissait rapidement lors de sa présence en standard, auprès de tous ses compagnons peu coûteux, et comme il l’est lui-même, il remplit parfaitement son rôle. Ca vous étonne encore que l’elfophobie fut un mal répandu à l’époque de Carnage ?

Dryade quirionaise : Celle-là, elle est tout simplement hors normes ! Pourtant, en la lisant, on serait tentés de rire : elle gagne un compteur quand vous jouez un sort blanc, bleu, noir ou rouge. Problème, elle est verte ! Alors que faire ? L’employer dans un jeu Zoo cinq couleurs par exemple, ou dans un jeu bleu contrôle qui aurait besoin d’un finisseur énorme et peu cher (elle coûte deux maans), quitte à ce qu’il soit dans une autre couleur. Du coup, elle dépasse allègrement les 10/10 très tôt dans la partie. Mais croyez-moi ! Votre adversaire ne va pas attendre qu’elle atteigne cette taille pour s’en débarrasser.

Elu de Titania : Amateurs de pur vert, vous allez l’adorer. Jouable des le tour 2 avec Elfes de Llanowar, il grossit à chaque sort vert joué, et pour peu qu’il s’agisse d’elfes agressifs, ça peut aller va très vite ! Pas la peine de faire un dessin sur la suite, vous la devinez.

Kudzu fouettevigne : Cette fois, c’est les terrains qui servent de nourriture. Certes, un terrain par tour ralentit sa croissance par rapport aux autres bêtes de cette fraction de liste, mais une créature potentiellement plus grosse que son coût de mana est toujours réjouissante à jouer. D’autant plus que les fetch-lands Carnage lui donnent la possibilité de gagner un marqueur supplémentaire par tour. Dans un style plus contrôle, sa combinaison avec Meloku le Miroir voilé et Azusa, égarée mais en quête est pas mal non plus. Et j’en oublie sûrement. Alors si je peu vous donner un conseil, grillez-le tant qu’il est encore une simple plante, car ce sera beaucoup plus dur quand il aura la taille d’une forêt.

Nephilim goétiophage : Il peu présent dans des decks sérieux, et pour cause, il coûte quatre manas de couleurs différentes et démarre à 1/1. Et pourtant ... il gagne non pas un mais DEUX marqueurs à chaque fois que vous jouez un sort ! En plus, à partir de dix marqueurs, il a le piétinement en attaque. Un tel potentiel fait le bonheur des joueurs de Casual ... enfin, de ceux qui le jouent, les autres espérant le voir dégager très vite.

Psychatog : Celui-ci doit sa présence à sa puissance bien sûr, mais surtout au fait qu’il est très difficile de s’en débarrasser ! Il résiste à la plupart des anti-créatures, qui ne peuvent cibler les bêtes noires et au dégâts directs (je lui donne une carte à manger, ca suffit pour qu’il survive) et en plus, c’est un excellant moyen d’activer la Folie (Quoiqu’on lui préfère le Bâtard sauvage pour remplir ce rôle). Heureusement, il reste possible de l’empêcher de grossir (Aiguille à sectionner) ou de punir celui qui en abuserait (Shamane de Brûlebranche). Spirale temporelle lui a donné de nouveaux amis : Choc soudain (pas l’ancien, le nouveau), Mort soudaine et Cie qui détruisent les créatures sans qu’on puisse faire quoi que ce soit pour les arrêter. Cela suffira t-il a stopper l’hégémonie de la meilleure créature de Magic ?

Bâtard sauvage : Comme Psychatog, il grossit à chaque fois qu’on lui donne une carte, le changement de couleur est anecdotique selon moi. Mais s’il n’y avait que ça, ça irait encore. Seulement voilà, en Tourment est sortie la capacité Folie, le bâtard étant un moyen de défausser facilement les cartes qui en étaient dotés, les joueurs du monde entier se sont dits qu’ils pouvaient monter un jeu autour, résultat : Le monstrueux deck bleu-vert folie (je contre avec Logique circulaire, puis je te défonce avec Agame pèlerin et Guivre arrogante). Inutile de dire qu’on ne le voyait pas d’un bon œil dès qu’il effleurait la table.

Les suicidaires
Il existe des créatures qui attirent les problèmes tout naturellement, et pour cause, elles vont font du mal quand elles quittent le jeu. Généralement grosses et peu, leur principale utilité est surtout d’encaisser à la place des autres bêtes.

Fugitif indolant : Ce qui est extraordinaire avec lui, c’est qu’il n’y a pas forcément besoin d’un blast ou d’un anti-bête pour le tuer. N’importe quel sort ou capacité suffit ! Il pourrait servir de paratonnerre pour protéger vos autres bêtes, mais à trois manas, ca ne vaut pas vraiment le coup, quand on sait que votre adversaire jouera le sort le moins cher possible. Ca vous encore de le jouer ?

Bête de guerre phyrexiane : La, ça devient un peu plus intéressant. 3/4 en artefact pour 3, ça claque en aggro ! Le souci, ce que si il quitte la table, il vous inflige 1 blessures (pas grave) et vous fait sacrifier un terrain (plus gênant). L’adversaire va bien sûr tout faire pour exploiter ce défaut, dont l’effet sera atténué si vous avez des sources alternatives de mana.

Servant de Wöhlrajh : Vous êtes suffisamment fou pour penser avoir des créatures à perdre ? Vous allez adorer le Servant de Wöhlrajh. Certes, 3/3 pour 3 c’est bien dans des formats peu compétitifs, mais le défaut est un peu lourd à mon goût, comme si aggro pouvait se permettre de perdre sa force de frappe juste pour le bon plaisir de monsieur le servant.

Les gobelins
Si il y a une race qui est plus sujette que les autres à la mort prématurée, c’est bien la race gobeline ! De plus, les exemples qui suivent se combinent fort bien.

Chef de guere gobelin : Non seulement les gobs vont arriver plus vite (comme si ils ne déboulaient pas assez rapidement déjà), mais en plus, ils seront parés à l’attaque dès leur arrivée en jeu ! Mine de rien, ca vous permet de jouer et de faire attaquer un Pelleteur gobelin pour un mana, et pour deux, le Franc-tireur gobelin peut commencer à flinguer les bestioles adverses, quand ce n’est pas l’adversaire lui-même. Vous savez ce qu’il vous reste à faire si jamais il surgit en face ?

Soudeur gobelin : Il lui fallait un environnement particulier pour se révéler ... et il l’a trouvé ! A savoir le Vintage où il permet de récupérer tous les artefacts surpuissants qui y pullulent. Et avec deux Récupérateur myr, ça marche très bien aussi ! Le hic, c’est que le vintage est le format le plus violant de Magic. Vous devinez aisément la suite.

Larbin gobelin : Pièce indispensable de tout jeu gobelin qui se respecte, il vous permet de mettre en jeu un gobelin de votre main si il blesse l’adversaire et pour cela il n’a pas forcément besoin d’attaquer, avec un Fouet de feu ou assimilé, ça marche ! Quiconque s’est retrouvé face à Commandant des assiégeants dès le tour 2 pourra témoigner de sa puissance. Si fort qu’il a été l’une des rares créatures à avoir été interdites en Etendu (avec Recruteur gobelin aussi), et qu’il est actuellement le Kenny numéro 1 du Legacy. Alors si je peux vous donner un conseil : dégagez-le très vite, sous peine que la partie tourne très vite au vinaigre !



Kiki-Jiki brise miroir : Sans doute le gobelin qui a le plus généré de combos de tout Magic (pas loin de Skwi, nabab gobelin). Leur style, c’est de mettre un paquet de jetons sur la table en un tour pour ensuite nettoyer l’adversaire. Certes, les jetons meurent à la fin du tour, mais n’oublions pas qu’ils gagnent la célérité. Je ne vous ferais pas l’insulte de donner des exemples : chacun d’entre-nous en a un en tête. Alors brisez-le avant qu’il ne brise son miroir, sous peine d’être submergé !



Pelleteur gobelin : Ca devait arriver. Vous avez laissé votre adversaire développer son jeu gobelin. Résultat, un 11/2 dans la face dès le tour 3. Sans compter les quelques copains qui attaquent avec lui, souvent un Commandant des assiégeants et ses renforts. Pardon … vous jouez pur bleu ? Malheur à vous ! Car il en est protégé. Heureusement pour vous, il reste sa faible endurance pour espérer l’enterrer avec sa propre pelle. Elle est ou d’ailleurs ?

Les hors-normes

Grosse taille, coût élevé (ou presque) et capas bizarres … les trois qui suivent cassent les critères initiaux des kennys.

Ange de platine : Je ne résiste pas ! lol. Pour celui-là, la raison est évidante. Comme il supprime toutes les conditions de victoire pour votre adversaire (et de défaite pour vous), celui-ci devra le tuer pour avoir une chance. Le bloc dans lequel il est apparu (Mirrodin) lui a été particulièrement hostile. En effet, ce n’est pas tout de créer une foule d’artefacts, il fallait aussi sortir des moyens de s’en défendre. Et quand on sait que le Dévastateur entravarc était très répandu, les anti-artefacts ont souvent intégré les decks de base. Vous imaginez aisément que dans la plupart des cas, notre ange ne vous laissera qu’un sursis, à moins que vous parveniez à le protéger bien sûr. Beaucoup redoutent (ou s’impatientent) de son retour en 10ème édition, ou il risque de devenir plus Kenny que jamais ! XD

Incarnation personnelle : Son style est inimitable ! Quand il quitte la table, il vous fait perdre la moitié de vos points de vie, ce qui ne va pas échapper au type qui est en face. Cependant, vous avez la possibilité de prévenir les blessures qui lui sont infligées en les redirigeant sur … vous. Oui, vous avez bien entendu ! Pour éviter de perdre des points de vie, vous devrez en dépenser. Quand je pense qu’il est sensé nous incarner … oui c’est ça. Sad

Négateur phyrexian : Il est gros (5/5), il piétine, il est peu cher (2 et un noir) et il a côtoyé Messe noire en standard. Bref, il a tout pour être un cauchemar ! Et pour vous aussi parfois, car il a un défaut énorme : à chaque fois qu’il se prend des blessures, vous devez sacrifier autant de permanents. Du coup, les blasts qu’il se prend ne sont pas forcément destinés à le tuer, mais plutôt à vous faire regretter de l’avoir posé. Ce n’est pas vraiment un Kenny en fait, plutôt un Cartman : Il est gros et il fait tout péter ! (Merci pour l’expression Seingalt Wink )

Des jeux plein de Kennys

Quel jeu efficace n’emploie pas au moins un Kenny ? Aucun ! En revanche, c’est plus dur de donner un exemple de deck qui en contient une flopée. Toutefois, ca existe. La preuve …


Commençons par la liste de tournoi.

Un jeu pur gobs qu’on n’aime pas voir en face. Vu au Grand Prix Philadelphie s’il vous plaît. Il a gagné en plus ! Ca vous les coupe n’est-ce pas ?

- 4 Fiole d'Aethe
- 1 Bricoleur gobelin
- 4 Chef de guerre gobelin
- 3 Commandant des assiégeants
- 1 Franc-Tireur Gobelin
- 4 Incinérateur gemmepaume
- 4 Larbin gobelin
- 4 Matrone gobeline
- 4 Meneur gobelin
- 4 Mogg Fanatique
- 4 Pelleteur Gobelin
- 1 Prospecteur Skirkien

- 4 Contreforts boisés
- 4 Fondrière sanguinolente
- 6 Montagne
- 4 Port rishadan
- 4 Terres Dévastées

Réserve :

- 4 Aiguille à sectionner
- 1 Bricoleur gobelin
- 1 Commandant des assiégeants
- 2 Patron des akki
- 3 Prix du progrès
- 4 Pyrokinésie


A présent, la liste maison.

Ebauche expérimentale : 5 colors kennys : Kennys Inc.
Liste hyper-agressive (qui n’exclut pas une touche défensive) avec que d’la bonne carte ! A vous d’arranger cette liste à votre sauce … si toutefois vous la trouvez pas assez efficace.

2 Grève inondée
2 Fondrière sanguinolente
4 Lande venteuse
4 Contreforts boisés
1 Reliquaire impie
1 Fonderie sacrée
1 Jardin du temple
1 Bassin d’élevage
1 Crypte de sang
3 Terrain de prédilection
1 Forêt

4 Gorille berengeï
4 Sinistre lavomencien
3 Isamaru, chien de Konda
1 Lion des savanes
4 Obscur confidant
4 Dryade quironnaise
4 Ingérence du mage

4 Cape de tatou
4 Flammes tribales
4 Puissance de Gaia
3 Hélice d’éclairs


16 Louanges

Gautier, le 31/08/2011

Il existe maintenant un nouveau Kenny: le Paladin de Puracier. Dès qu'on le joue dans un jeu basé équipement et qu'il arrive à sortir au bon moment...Pouf! il disparait du terrain et réapparait dans le cimetière

Note : 9/10

Josué, le 06/04/2011

Dans le genre kenny aussi il y a Kiku, fleur de la nuit J'adore cette carte qui change le coté restriction de couleur ou autre par une restriction de ratio force/endu, et son faible coup de mana la rends très abordable à mon sens, ce que certains pourraient prendre pour un défait (le coup de mana de la capa activée) est à mon sens pas cher pour de plus qu'un obscur banissement, mais c'est vrai qu'on peux régénérer...
Sinon très bon article, plaisant à lire =)

Note : 10/10

Lanouille, le 27/03/2011

Un article tres mignon mais si je puis me permettre tu as oublié le Kenny ultime l'homme partie des jeux affinité, la pauvre 1/1 pour à tuer dès qu'il sort et qui en plus a un look de SM et donc à qui tu rend service en lui balançant un petit path to exil ou même un choc... Le Disciple du Caveau...

Note : 8/10

falcon_crest, le 23/09/2010

excellent, juste un point ou je ne suis absolument pas d'accord avec toi: la capacité du changement de couleur du batard sauvage est énorme. Elle protège contre la majorité des anti-bêtes (qui ne peuvent pas cibler le noir) (terreur, dark banishing, deces abominable etc.) de certains autres anti-bêtes (qui doivent cibler le noir) (epuration, paladin du nord etc.) et toutes les cartes avec la peur...

Note : 10/10

Zarok, le 15/05/2010

Génial! c'est trop marrant les paratonnerre^^

pour rajoutter mon grain de sel à la liste je dirai Sibylle des fontaines en petite peste qu'on déteste voir arriver en jeu dans un deck elfe^^

et pour moi tu a oublier le meilleur kill du jeu : terminaison
deux mana tu kill n'importe quoi et anti régènère!
(oui je sais quand même, mais c'est des couleurs qui vont bien ensemble non!^^)

Scipion, le 08/05/2009

Je sais que je fais un up très lointain mais il me semble utile de mettre cette liste à jours en rajoutant la maîtresse transmutatrice qui se trouve dans un jeu arto-contrôle. Elle a la fâcheuse habitude de ne rester guère plus de deux ou trois tours. Rappelons que son pouvoir, en plus d'être ennuyeux, lui permet de se sauver elle-même.

Sinon c'est un excellent article, bravo.

Note : 7/10

kevinou, le 05/09/2008

^^ la bonne époque où je joué Kenny, d'abord avec le deck gob' puis après avec un deck noir basé sur la peur, le poison et les boost... yavait aussi le traversé des marais qui fait des marais à l'adversaire.

Bref c'est toujours trippant de voir l'autre s"acharner sur une créature sans défense ( nif mon moustique pourquoi tant de haine ???)

Adras Toriel, le 04/12/2007

Il est tout simplement énorme cet arcticle, je pence l'un des meilleurs avec celui sur carnage, ravnica, les anges, les dragons, et les avatars.
Les fun cards sont tordanteXD
Pour ma par j'aurai aussi mi le Gorille beringuei, le mage du parchemin, garde des âme ou encore traître infernal mais bon je dit sa comme sa ^^

Note : 10/10

falcon_crest, le 16/08/2007

dans les dopé ta oublié le chlorophant 1 marqueur par tour et deux quand on a le seuil? tres vite, ingerable n'est pas le terme approprié. dans un deck qui joue bien seuil. une fois la force au cimtiere, la partie est decidée.

shadow le grand, le 04/07/2007

C'est pas mal et ça donne une bonne ouverture sur d'autres sujets.
Je met quand même un 8 malgrès tout.
Je suis très dur je sais^^

Note : 8/10

cobaltboy, le 21/05/2007

cool comme article!
les fun cards sont tro tro rigolotes et les deck sont cool à essayer contre des potes
comme kenny je cite
muscle sliver
queen sliver
filelame boros
poupée de son avec un artefact dont j'ai oublié le nom
et j'en passe :-d

Note : 9/10

Piwi, le 30/04/2007

Je pense que le filelame boros est aussi un bon kenny (pas encore de force brute? c'est moche!).
Super bon article, et ne sommes nous pas tous des kennys?

Note : 10/10

Vagabond, le 25/04/2007

moi j'aimerais bien ajouté quelque Kenny,
Parce que si les goblins est une race avec plusieurs kenny, une race de créature ne compte presqu'uniquement que ça, et j'ai nommé les slivoïdes.

Pour en nommé que quelques une je dirais :
muscle sliver
crystalline sliver
winged sliver
sliver queen

Note : 10/10

Berganon, le 25/04/2007

Alalala cette article est géniale non mais vraiment Skyon tu est le meilleur !!!!!!!!!!!!On se demande ou tu vas chercher tous sa 0_° .Quand on voit sa ça donne endore plus envie que du sorte ton prochain volume des chroniques guerriére!!!Bravo a toi et a ton courage !!! Cela ne merite qu'un dix.

Note : 10/10

Tybalt, le 25/04/2007

Très bon article, amusant, bien renseigné, plein de choses intéressantes et avec des FC dedans en plus ^^ Dire que je ne connaissais pas ce nom... et pourtant, des Kenny, j'en connais ! Combien de fois je me suis fait virer mon Rofellos, Llnanowar Emissary juste après l'avoir posé ? Et combien de fois on a tous hurlé autour de la table quand ce fichu jeu noir posait un Assassin royal ? De grands moments en vérité ! (D'où l'avantage de jouer des Kenny "inclassables" du type Multani, maro-sorcier : tout le monde cherche à le virer à la première occasion, mais là on peut éclater d'un grand rire machiavélique... eh oui, inciblable, mÛhahahahaha...)

Note : 9/10

Exterminateur, le 25/04/2007

Eh ben ça, c'est de la liste... sacré boulot, chef ^^' (Enfin j'veux pas dire que t'es cuisinier, quand je t'appelle comme ça, c'est juste une méthode de congratulation, hein !)
Si j'avais le temps, j'aurais bien essayé ton deck kenny maison, il a l'air chouette :D
Pis Kenny sans sa cagoule, ça fait marrant ^^

Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

Appréciation

Note :  

Contenus relatifs

Les barbares !

 Articles

Les Eldrazi

 Articles

Les golems

 Articles

Les Avatars

 Articles

Les Drakôns

 Articles

Les élémentaux

 Articles

Les Chats

 Articles

Les rats

 Articles

Les Zombies

 Articles

Partenaire Magic ATP

Balduvian Horde (Oversized 6x9 Promos Arena League) (en anglais)

15.00 € 9.00 €

Token/Jeton - L'age de la destruction - Insecte

0.50 € 0.30 €

Iconic Masters - Boite De 24 Boosters Magic - (en Anglais)

219.00 € 188.00 €

Sondage

L'hiver arrive, comme disait l'autre. La solution au froid c'est :

Résultats
(déjà 134 votes)