L'histoire d'Ikoria - Magic the Gathering


L'histoire d'Ikoria

Articles



Drark Onogard, le , 1698 consultations

Pas les moyens ou l'envie de lire la nouvelle par Django Wrexler ? Envie de connaître les petites histoires des légendaires d'Ikoria ? Cet article est pour vous.

  Ikoria: Lair of Behemoths / La storyline de Magic

Comme pour Eldraine, Wizards nous offre pour cette édition un livre numérique, mais pas de réelle histoire disponible gratuitement. Je vais donc commencer par faire un résumé du livre, à passer pour ceux qui seraient intéressés par la lecture de ce dernier, avant d'effectuer celle carte par carte, que propose le site des Magiciens de la Côte. Notez qu'il existe malheureusement quelques incohérences, comme c'est fréquent lorsque l'histoire s'écrit à trop de mains.

Le livre



L'escouade de Lukka est envoyée aux murailles pour défendre Drannith d'un tigre ailé, interrompant ses quatre jours de vacances desquels il profitait pour boire et passer du temps avec sa fiancée. Le monstre est cependant plus intelligent que les monstres qu'ils avaient rencontrés jusque là : il les tue tous, à l'exception de Lukka et d'un autre, s'arrêtant seulement lorsque Lukka se lie involontairement à la bête. Après avoir appris que le tigre était commandé par une force magique qui le poussait à attaquer la cité, il s'évanouit avec comme dernière image des cristaux oranges.

Il s'éveille dans un hôpital. Malgré les plaintes de Jirina, la fiancée de Lukka, le Général Koudro ordonne d'emprisonner Lukka, et projette de peut-être le tuer. En effet, ayant récemment entendu parler des brideurs qui se liaient spontanément aux monstres, le Général Koudro préférait rester prudent : il ne leur fait pas confiance. Jirina aide toutefois Lukka à s'échapper en simulant son propre enlèvement.

Vivien l'aide dans sa fuite car elle avait senti une magie étrange et avait décidé d'enquêter à ce sujet, trouvant Lukka. La magie qu'elle cherchait était celle des brideurs.

Jirina est désignée pour traquer Lukka, accompagnée pour sa mission d'une troupe de chasseurs mercenaires. Lukka et Vivien trouvent le tigre ailé, et le brideur, qui a des sentiments contraires, s'effondre à nouveau. Une énorme formation de cristal nommée l'Ozolithe est la source de la voix forçant les monstres à attaquer Drannith. Après que Lukka s'est réveillé, Jirina et les chasseurs les trouvent, mais ils s'échappent en chevauchant le tigre ailé. Les chasseurs pensent avoir besoin d'un vaisseau volant afin de poursuivre le chat volant. C'est pourquoi ils se rendent à Vogueciel, où ils louent un navire de pirates célestes.

Lukka et Vivien trouvent quelques brideurs. Apparemment les monstres peuvent communiquer entre eux via les cristaux, qui semblent fonctionner comme des ondes radios, puisqu'ils n'ont pas besoin d'être à proximité pour le faire. Les brideurs peuvent faire de même, et ils se dirigent donc avec Lukka et Vivien vers l'Ozolithe.

Lukka, Vivien, les brideurs, les chasseurs, et les pirates se retrouvent à l'Ozolithe. Ils se battent, rejoints par les cauchemars gardant le cristal, parmi lesquels se trouvait une hydre-cauchemar-émeu. Pendant le combat, Lukka connecte son esprit au cristal, et parle avec la personne contrôlant apparemment l'Ozolithe, personne originaire d'un autre plan. La personne en question n'a pas l'air d'être préoccupée par les vies de ce plan, mais aide tout de même Lukka,* le laissant user du pouvoir de l'Ozolithe. Il commande donc aux cauchemars de dévorer tous les chasseurs, ce qui fait fuir les pirates. Le brideur décide qu'il veut utiliser ce pouvoir pour contrôler les monstres, afin de protéger Drannith. Les brideurs et Vivien ne sont pas emballés par cette idée, puisqu'ils voient les monstres comme des amis, non des esclaves. Le ton monte, si bien que Lukka décide de prendre le contrôle des monstres des brideurs. Vivien est déçue, car elle pensait qu'il était quelqu'un de bien, mais c'est trop tard et elle fuit avec les brideurs, tandis que Lukka sombre dans ses sensations de démiurge.

Lukka avait perdu la trace de son tigre ailé, mais apparemment il a sauvé Jirina alors que le vaisseau pirate était attaqué par des monstres. Le tigre l'a ramenée jusque Drannith, où on lui tire dessus, et on le capture. Jirina en tombe et, sévèrement blessée, elle se réveillera à l'infirmerie. Le Général Koudro réfléchit à exécuter le tigre ailé, mais Jirina est contre car elle pense qu'il est allié à Lukka. Le Général Koudro croit que l'exécuter mettra fin à toute suspicion quant à Jirina, que les gens craignent depuis qu'ils l'ont vue ramenée à la cité par un monstre. C'est aussi un test de loyauté, pour savoir si elle est toujours du côté de la cité, ou de celui des monstres. Le Général va jusqu'à ordonner à sa fille de l'exécuter elle-même, ce qu'elle refuse.

Lukka, avec son armée de monstres grandissante, essaie de retrouver Jirina, mais ne la trouve pas dans les ruines du vaisseau pirate, ni nulle part. Un jour, il reçoit une vision du tigre ailé, et voit Jirina refusant de l'exécuter. Il finit par comprendre que le tigre ailé avait sauvé Jirina, même si Lukka ne le lui avait jamais demandé : il l'avait fait parce qu'il savait que Jirina était importante pour son brideur. Puis, il fut témoin de l'exécution du tigre.

Il rassemble son armée monstrueuse pour marcher sur Drannith, désirant toujours l'utiliser afin de protéger Drannith et revenir à sa vie d'avant. Le Général Koudro considère cette armée comme une menace, et a pour plan d'utiliser sa fille comme une arme contre Lukka, contre son gré. Les Capes de cuivre sortent de Drannith, à la rencontre de l'armée de monstres. Vivien et un des brideurs assassinent les gardes de Jirina pour pouvoir lui parler, mais elle ne peut pas les aider, car c'est désormais une prisonnière.

Lukka demande une audition avec le Général, qui l'accepte, mais seulement afin de pouvoir assassiner Lukka. Il veut qu'il le soit par la main de Jirina, affirmant qu'elle serait de retour dans les bonnes grâces des citoyens si elle le faisait.

La rencontre a lieu, mais Jirina refuse de tuer Lukka, lui disant que c'est ce que voulait son père. Le brideur appelle donc ses monstres pour tuer chaque combattant, à l'exception de Jirina. Il poignarde lui-même le Général, ce qui ne plaît pas à Jirina. Il désire revenir à la cité, et en devenir le maître. Jirina l'assaille, mais il est à peine écorché, puis saute dans une rivière afin de s'enfuir. Lukka lui hurle les mots de traître et de parjure, et que sa mort ne l'attristera pas.

Jirina est sauvée par Vivien et le brideur. Narset pourrait les aider, mais personne ne sait où elle est. Rencontrant un autre brideur, ils se dirigent vers Drannith. Jirina finit par prendre le contrôle des défenses de la cité, et les brideurs approuvent le combat contre Lukka.

Dans la mêlée, une fois que les choses commencent à tourner en la défaveur de Lukka, il essaie de prendre le contrôle de toutes les créatures liées, mais l'eludha est trop fort, l'empêchant de le faire. L'effort surcharge l'Ozolithe, qui explose, et embrase son Étincelle.

Drannith est rebâtie, avec une tolérance plus grande pour les brideurs. Jirina est à présent colonel. Nul ne sait qui est derrière les premières attaques menées par l'Ozolithe. Lukka s'éveille quant à lui sur un autre plan, ayant gardé une fraction du pouvoir qu'il avait sur les créatures alors qu'il était connecté avec l'Ozolithe. Il a peut-être aussi gardé sa démence.

* Certains pensent que cette entité pourrait être Oko. Sans doute guidés par le traumatisme qu'a causé sa carte, c'est toutefois pertinent, dans la mesure où ce cher planeswalker a un amour particulier pour la discorde... Sans aucune autre volonté derrière.

L'histoire



Vivien, partisane des monstres : Le Planeswalker Vivien Reid arrive sur Ikoria pour effectuer des recherches sur sa population de monstres incroyables et uniques. Elle a la plus haute opinion de la nature, bien plus haute que celle qu'elle a de l'humanité. Vivien est impatiente d'en apprendre plus sur les créatures de ce plan.

Lukka, proscrit des Capes de Cuivre : Lukka est un membre des Capes de Cuivre, une force militaire ayant juré de protéger la cité de Drannith des monstres. Quand l'histoire commence, Lukka rêve d'avancer dans la hiérarchie militaire comme le chef de Drannith, le Général Koudro. Mais bientôt il s'embarquera dans un voyage de découverte de soi, réveillant de puissantes capacités qui menacent son rêve.

Général Koudro de Drannith : Le Général Koudro pense que le seul bon monstre est un monstre mort. Il mène la Force de Défense de Drannith, plus communément connue sous le nom de Capes de cuivre, et il utilisera tous les moyens nécessaires à la protection de sa cité et de l'humanité – quoique l'humanité soit ce dont il manque le plus.

Tigre à patagia : Alors qu'il patrouillait sur l'enceinte de Drannith, Lukka est confronté à un majestueux tigre ailé. Il s'est entraîné toute sa vie à chasser et tuer des monstres, et pourtant quelque chose de bien plus profond et primal reste dans son cœur.

Connexion hésitante : Lukka et le tigre sentent un lien entre leurs âmes. C'est l'eludha, une connexion mystique entre un homme et un monstre n'existant que sur Ikoria. Depuis cet instant, les deux savent qu'ils ne pourront jamais se séparer volontairement. Ce genre de lien est un haut crime dans la cité de Drannith.

Confinement dans le sanctuaire : Lukka, maintenant un brideur, est exilé de Drannith par le Général Koudro. Autrefois chargé de défendre les murs de la cité, il est à présent forcé de braver la nature dont il avait voulu la fin. Lukka avait dévoué sa vie à Drannith, et Koudro l'avait renvoyé comme un moins que rien.

Contrarier l'ennemi : Le Général Koudro voit Lukka comme une menace. En tant que militaire, Lukka sait tout ce qu'il y a à savoir par rapport aux défenses de Drannith et doit être éliminé. Poursuivi par les chasseurs, il est sauvé par un mystérieux archer : Vivien Reid.

Choix du sang : Vivien est versée dans l'art de se connecter aux créatures. Elle enseigne à Lukka à communier avec la nature – et son nouveau compagnon. Lukka et le tigre apprennent à combattre comme un seul homme, et ils deviennent vraiment deux moitiés d'un tout.

L'Ozolithe : Vivien remarque des mutations soudaines et autres évolutions parmi la faune locale. Elle et Lukka traquent la source de ces changements, et trouve une formation de cristal massive nommée l'Ozolithe. Lukka sent une énergie pulsant à travers le cristal, et qui l'appelle.

Arsenaliser les monstres : Puisant dans le pouvoir de l'Ozolithe, Lukka réalise qu'il est capable de contrôler les monstres mutés et peut les transformer en armes pour Drannith. C'est une chance de revenir du côté du Général Koudro, et il le fera quoi que cela demande, en dépit des objections de Vivien.

Acte cruel : Le Général Koudro refuse d'écouter les ambitions de Lukka, et ordonne un acte d'extrême cruauté. Terrifiée et dégoûtée, Vivien accepte de rallier les brideurs pour une bataille contre Drannith.

Ultimatum désastreux : Abandonné par son foyer, Lukka décide que le seul moyen pour Koudro d'accepter son plan est par la force. Il amasse une horde de monstres mutants, dans l'objectif d'un coup d'État contre Koudro – car c'est le seul moyen de protéger Drannith.

En tête de la ruée :Dans l'ombre de l'Ozolithe, la force de Lukka dépasse celle des Capes de cuivre de Drannith. Quand tout espoir semble perdu, Vivien, pour qui le contrôle de Lukka sur les monstres est non-naturel et cruel, le charge avec une armée de brideurs. Ces renforts inattendus font tourner la bataille en faveur de Drannith.

Cyclone imprévisible : Frôlant la défaite, Lukka pousse son pouvoir à ses extrêmes limites. L'Ozolithe, limitée à son noyau, expose dans une lumière orangée. Plein de douleur et de magie flamboyante, Lukka pousse un cri bestial et disparaît, transplanant pour la première fois.

Les personnages



Il s'agit ici de notes prises par Vivien lors de son voyage, quant aux différents personnages de l'histoire, plus ou moins importants.

Kogla, le singe titan : « J'ai visité Vogueciel, une ville flottante composée de douzaines de dirigeables. Là-bas j'ai vu la chose la plus amusante : une petite flotte de navires militaires tentant de « sauver » une jeune femme d'un primate géant. Ils ont été si embarrassés lorsqu'ils ont réalisées qu'elle était une brideuse ! »

Nethroi, Zénith de la mort : « En partie chat, en partie bête, cauchemar complet, Nethroi rampe à travers les terres grouillantes d'Indatha. Son souffle contient une terrifiante morte-vie aux carcasses pourries disséminées dans la région. C'est aussi fascinant que terrifiant. C'est-à-dire, extrêmement. »

Vadrok, Zénith du tonnerre : « Vadrok fait sont nid dans les Pics Shroka, une plage de hautes colonnes rocailleuses dans Raugrin. Son terrain de chasse s'étend sur toute la longueur de Raugrin et même quelques lieux de Ketria. Je crois qu'il a la plus longue route de chasse parmi tous les monstres du plan. »

Brokkos, Zénith de l'éternité : « Brokkos voyage à travers les forêts humides de Zagoth. On m'a dit qu'il hibernait sous le marais pendant des semaines – et je l'ai observé s'élever des profondeurs. Rielle croit que Brokkos existe depuis l'aube des temps. Bonjour, l'ancien. »

Snapdax, Zénith de la chasse : « J'explorais les mesas de Savaï quand je trébuchai sur une caverne pleine de crânes. Cela m'a presque pris une quantité fatale de temps pour remarquer son occupant au sommeil léger – le chasseur capricieux Snapdax. Si je n'avais pas invoqué mon rapide monstrosaure, ma tête aurait été son prochain trophée. »

Illuna, Zénith des souhaits : « J'ai entendu la voix d'Illuna ! J'ai remarqué son être éthéré flottant à travers Ketria, murmurant doucement. Je pensais mon poste d'observation caché, mais il me regarda, comme s'il évaluait le fond de mon âme. Il poussa un magnifique cri, qui restera dans mon cœur jusqu'à la fin de mes jours. »

Gyruda, calamité des profondeurs : « Alors que je m'arrêtais à un port pour refaire des provisions, j'ai entendu quelques marins parler d'un kraken démoniaque se faisant un festin des navires de commerce. J'ai essayé de louer un navire pour enquêter, mais je n'ai pu trouver aucun capitaine le voulant. Est-ce qu'un tel monstre pourrait être le compagnon destiné à qui que ce soit ? »

Keruga, le Macrosophe : « Rielle m'a parlé d'un autre grand sage. Alors que je regardais dans les yeux ronds de l'immense hippopotame reptilien, j'ai compris que j'étais en la présence d'une connaissance presque infinie. Je chérirai toujours le trésor de sagesse qu'il m'a donné : un « Buaaaaaaaaaaaagh » qui était tout ce que j'avais besoin d'entendre. »

Lutri, le chasse-sorts : « Cette petite loutre machiavélique a volé une flèche de mon carquois. Je ne sais pas comment, mais elle a été capable de l'utiliser pour libérer une créature comme si le Bestiarc l'avait tirée. Le temps que je réalise ce qu'il venait d'arriver, elle avait disparu sous la surface. »

Umori, le collecteur : « J'ai été témoin de la récolte de cristaux de ce limon, les collant dans son corps comme une sorte de décoration. Assez intéressant, alors que les cristaux cessaient de luire une fois cueillis, le limon peut les faire briller sur commande, créant un spectacle lumineux naturel. »

Jirina Koudro : « Fille du cruel Général Koudro, Jirina a une approche bien plus compassionnelle des monstres et des brideurs. Le fait qu'elle s'oppose aux monstres me trouble toujours, et je garderai un œil sur elle. »

Kalamax, père des tempêtes : « Kalamax erre comme il le souhaite, expulsant assez d'énergie chaotique pour nourrir une ville – ou en détruire une. Il est capable d'ajuster les montagnes, et la ligne d'horizon est changée par son passage. »

Kathrill, distorseur d'aspect : Kathril utilise les vrilles adaptatives sur son corps pour imiter d'autres créatures et repousser de potentiels prédateurs. Bien des chasseurs de monstre ont trouvé leur fin dans ses mandibules et, espérons-le, encore plus feront de même. »

Gavi, garde du nid : « Adoptée comme mère de substitution par une couvée orpheline de bébés chats-dinosaures, Gavi a une connexion aux créatures du monde que même les brideurs envient. Il est difficile pour un humain d'obtenir mon respect, mais elle l'a gagné à juste titre. »

Otrimi, l'éternel taquin : « Cette mystérieuse et machiavélique créature a pour logis les marais de Zagoth. J'ai théorisé qu'elle pouvait être le stage larvaire de l'espèce de Brokkos. J'espère qu'ils sont capables de coexister une fois leur maturité atteinte. »

Empathie primordiale : « Il y a des humains sur ce monde qui se trouvent profondément connectés à un monstre. Cette connexion, nommée « eludha » dans le langage tarrin, est un lien mystique qui relie l'esprit d'une personne et d'un monstre ensemble. Je me demande s'il peut être appris. »

Protocole d'évasion : « Des formations de cristal grandissent à travers Ikoria. Ils brillent à la présence de monstres, et les humains ont appris à les utiliser comme système d'alarme. Je jure en avoir vu devenir plus éclatant à chaque fois qu'un monstre mute. Y a-t-il un lien ? »

Chevill, fléau des monstres : « J'ai rencontré cet homme méprisable dans une taverne de Drannith. Chasseur de monstres est une activité commune sur Ikoria, et il dit être le meilleur de tous. Un bagarre de taverne éclata d'une manière ou d'une autre, et il finit inconscient. Je suis sûre qu'un si grand chasseur peut trouver ce qui est arrivé. »

Rielle, l'éternisciente : « Rielle est une sage des terres sauvages qui dit « savoir presque tout sur presque tout d'Ikoria. » Mon seul scepticisme à propos de cette affirmation vient de la vitesse à laquelle elle a débité la liste des choses qu'elle disait ne pas savoir. »

Obosh, le Perce-proie : « Quand j'ai rencontré cette monstruosité, mon premier réflexe a été de compter ses pattes. Mon second réflexe a été de compter ses pattes, mais à une distance raisonnable. La réponse ? 347. »

Lurrus de la Tanière des rêves : « Alors que j'étudiais les plaines d'Indatha, j'ai trouvé la tanière des plus adorables chatons-cauchemars. En m'avançant plus près pour observer, la mère apparut dans un écran de fumée et j'ai vite pris la poudre d'escampette. »

Jegantha, la Source : « Jegantha est une incarnation du mana. Elle a l'air d'amplifier n'importe quelle magie lancée dans les environs. Un simple sort d'amplification a permis de créer un scarabée colossal. Je me demande ce que cela pourrait faire pour un mage brideur ? »

Kaheera, le Tuteur : « Quand un chasseur humain tue un monstre, ils laissent souvent sa progéniture se débrouiller d'elle-même. Ce monstre semble enclin à protéger n'importe quel jeune qu'il rencontre, et il élève cette couvée variée comme la sienne. La nature donne là où l'humanité prend. »

Zirda, éveilleur de l'aube : « Quand on m'a dit que le soleil résidait en Raugrin, je m'attendais à voir un monstre au pouvoir et à la chaleur intenses. À la place, j'ai trouvé une créature d'une incommensurable beauté. Je l'ai approchée et elle m'a accordée une brève caresse dans sa fourrure. C'était comme la chaleur d'un parfait rayon de soleil. »

Narset des traditions : « J'ai brièvement rencontré Narset quand Nicol Bolas piégea de nombreux planeswalkers sur Ravnica. Elle m'a dit qu'elle venait de Tarkir, un plan avec deux histoires : une où les humains régnaient, une où c'étaient les dragons. Je ne trouve ni l'une ni l'autre vraiment attirante. »

Yorion, nomade céleste : « À Vogueciel, ils parlent d'un majestueux serpent volant avec une corne d'or. Naturellement, ces humains fermés d'esprit spéculent quant à sa valeur pécuniaire ou médicinale. Je me demande si un brideur pourrait s'en servir pour percer tous ces dirigeables gênants qui pullulent dans les cieux. »

Bannir par la lame : « J'ai appris à connaître la Vagabonde alors que nous étions piégés sur Ravnica. Sa méthode de transplanage est fascinante – elle le fait inconsciemment, et doit se concentrer pour rester où elle est. Je l'ai vue un instant ici, mais cet instant passé, elle avait disparu. »

Shabraz, le squale céleste : « Je n'envie pas les gens. Ils sont brutaux, cruels, et destructeurs, laissant peu de valeur sur leur trace. Aujourd'hui, j'ai vu un homme survoler la terre sur un requin ailé. C'est agréable de découvrir constamment des perspectives nouvelles. »

Tourbillon de pensée : « Narset est sur Ikoria pour faire le trait sur sa confrontation avec Nicol Bolas, quelque chose que je peux comprendre. Elle cherche ici l'illumination, un monde où elle peut chercher du mana de la même manière qu'elle l'aurait fait avec les clans oubliés de Tarkir. »

Titanoth rex : Alors que je voyageais à travers Zagoth, j'ai senti un énorme séisme. Il était facile d'en voir la source en levant les yeux. C'est peut-être le monstre le plus gros que j'aie jamais vu, et ça m'a demandé beaucoup de contrôle de ne pas lancer de magie de croissance sur lui. Ç'aurait été excitant, si pas autant perturbateur. »

Edité 4 fois, dernière édition par Drark Onogard le 13/04/2020

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  33

Abscon, abjecte, inadmissible !

  3


Toi aussi, loue son œuvre !


Vous devez vous identifier pour participer.