Commander : ce qu’il faut savoir pour débuter ! - Magic the Gathering

Commander : ce qu’il faut savoir pour débuter !



Articles

MagicArnaud, le , 1566 consultations

A mon commandement ! Sortez vos decks de 100 cartes !

  Débutant / Découverte et apprentissage de Magic

Commander : ce qu'il faut savoir pour débuter !



Commander : les formats
Le Commander est un format singleton (hors terrains de base) qui se joue avec des Decks de 100 cartes, une banlist spécifique et une règle originale permettant d'orienter sa stratégie autour d'une carte de commandant. La carte de commandant doit être une créature légendaire et même si elle compte dans les 100 cartes du Deck, elle commence la partie dans une zone spéciale, la zone de commandement, d'où elle peut être jouée.
A chaque fois qu'un commandant devrait être détruit, exilé ou rejoindre la bibliothèque de son propriétaire ce dernier peut choisir de le remettre dans sa zone de commandement à la place. Ce faisant, il préserve ses possibilités de rejouer son commandant plus tard dans la partie, mais augmente son coût de lancement. Pour chaque fois qu'il a déjà été invoqué depuis la zone de commandement, un commandant coûte 2 mana génériques de plus à lancer depuis cette zone.
Une règle importante concerne l'identité colorée du commandant, qui correspond à tous les symboles de mana présents sur la carte du commandant, que ce soit dans le coût ou les capacités (excepté ce qui figure entre parenthèses), et limite les cartes qui peuvent être inclues dans le Deck.





Exemple : si vous jouez Kaalia, chercheuse de Zénith en tant que commandant, vous ne pouvez pas jouer Portée du Kodama dans votre jeu parce que cette carte est verte alors que Kaalia ne vous donne accès qu'au blanc, au rouge et au noir.
Sans aller plus loin, vous avez déjà l'essentiel des règles qui vous permettent de jouer Commander. Pour qui veut débuter sur ce format, Wizards vend des Decks préconstruits qui contiennent généralement plusieurs alternatives de commandants dans les mêmes identités colorées. Vous pouvez aussi choisir une créature légendaire qui vous plait, ou qui correspond à une stratégie de jeu que vous voulez développer, et construire votre Deck autour.

Le Commander étant par défaut un format casual, vous pourriez vous en tenir là. Le format se joue traditionnellement en multijoueur avec 40 points de vie de départ mais rien ne vous empêche d'y jouer en duel, de modifier ces points de vie de départ ou même d'ignorer la banlist officielle si votre cercle de jeu y est favorable.
Cela étant dit, dès que vous voudrez étendre votre cercle de jeu, en association, en boutique et/ou en tournoi, il faudra forcément respecter des règles plus communément admises, et s'intéresser notamment à la banlist, essentielle pour ne pas construire un Deck qui serait refusé par les autres joueurs.
Et c'est là qu'une question pas évidente se posera : votre Decks sera-t-il Commander ou Duel Commander ?


Commander ou Duel Commander ? C'est quoi la différence ?
Le Commander fait référence au format multijoueur officiel issu du format non officiel EDH (pour Elder Dragon Highlander). Il s'agit d'un format qui privilégie le fun et le gros jeu, avec une banlist relativement réduite qui se soucie avant tout de préserver le plaisir de jeu. L'équilibre des Decks n'est pas une priorité puisque l'aspect multijoueur du format permet en général de focaliser l'attention des joueurs sur les Decks qui risqueraient de prendre trop d'avance sur les autres.
Ce format met en avant la règle zéro, qui consiste à favoriser la discussion sur les attentes des joueurs quant au type de magie qu'ils aiment retrouver los d'une partie. Certains cercles de Commander limitent volontairement les stratégies trop axées sur le contrôle, par exemple, pour que les parties ne s'éternisent pas. D'autres ajoutent des règles pour limiter les combos à un nombre fixé d'occurrences du même effet à chaque tour. D'autres encore passent le montant des points de vie à 30 plutôt qu'à 40. Ce format n'étant pas compétitif, les joueurs doivent être prêts à revoir leurs habitudes de jeu en fonction du groupe dans lequel ils vont jouer. L'idée est que, sans avoir besoin de modifier la banlist (ce qui poserait soucis pour un joueur intégrant un nouveau groupe et n'ayant pas été prévenu), une discussion préalable permet de créer un environnement de jeu plaisant pour tous les participants.
Le Duel Commander est un format dérivé du Commander. Très présent en France (au point d'être parfois appelé french commander en dehors de nos frontières), il fait partie des très nombreux formats non officiels dérivés du Commander. Ce format se joue à 20 points de vie, ce qui oriente naturellement les jeux vers des styles plus agressifs et rend moins fréquents les spoilers que l'on retrouve habituellement dans le Commander. Il dispose également d'une banlist différente, bien plus complète, visant cette fois l'établissement d'un environnement compétitif viable.




L'anneau solaire est une parfaite illustration de cette différence dans les banlists. Autorisé en multijoueur, où voir un joueur se développer outrageusement lui attirera les foudres de ses adversaires, l'anneau solaire est banni en duel, où il donne un avantage trop important au joueur capable de le sortir rapidement.
Le Duel Commander propose également une règle particulière concernant les commandants avec le partenariat. Si vous avez 2 commandants avec le partenariat, vous ne pourrez en jouer qu'un seul par partie depuis sa zone de commandement. Comme cela a déjà été souligné pour la banlist, il s'agit de préserver un bon équilibre, pour éviter que dans un cadre compétitif certains choix de Deckbuiling ne deviennent prédominants et ne nuisent à la diversité du format.


Commander ou Duel Commander ? Comment choisir ?
S'il n'y a pas de meilleur choix dans l'absolu, il y a sans doute un format qui correspond plus à votre pratique et à ce que vous recherchez dans une partie de Magic. Si vous savez que vous jouerez toujours en multijoueur ou en duel, le choix s'impose de lui-même : le Commander est un format multijoueur là où le Duel Commander a été spécifiquement conçu pour être joué en duel.

Le Commander est fait pour vous si :

  • vous êtes prêts à vous entendre avec vos partenaires de jeu sur des règles propres à la table

  • vous aimez les parties imprévisibles

  • vous vous attendez à voir de gros sorts

  • vous n'avez rien contre des parties parfois un peu longues, ou acceptez de jouer avec un timer

  • vous ne jouez pas tant pour gagner que pour le spectacle et l'ambiance



Le Duel Commander est fait pour vous si :

  • vous appréciez les parties rapides et tendues dès le premier tour

  • vous aimez construire des jeux consistants, stables, et optimisés

  • vous cherchez à mettre votre Deck à l'épreuve dans un cadre compétitif



Vous avez tout coché ? Vous pouvez encore créer des Decks différents pour chaque format, créer des Decks respectant les deux banlists à la fois, ou créer votre propre format (un de plus dans la constellation EDH).


Ça y est, j'ai fait mon choix ! Maintenant, où trouver les banlists ?
Pour le Commander : https://magic.wizards.com/fr/banned-restricted-list
Pour le Duel Commander : https://www.duelcommander.com/fr/banned-and-restricted-lists-francais/
En plus des cartes de mise, à bord argenté ou doré, les deux banlists comptent 20 cartes en commun. Ces 20 cartes correspondent globalement à des cartes très puissantes, comme les mox, dont le coût d'achat est si élevé qu'il les rend inaccessibles pour le plus grand nombre. Que ce soit dans un format casual comme le Commander ou compétitif comme le Duel Commander, ces cartes ne sont évidemment pas souhaitables.
Le Commander bannit 25 cartes qui ne le sont pas en Duel Commander. Il s'agit notamment de cartes qui ralentissent le jeu au lieu de le développer (Balance), qui peuvent renverser une partie, voir aboutir à des nuls, de manière totalement imprévisible (Biorythme), ou encore qui tirent un trop gros avantage d'une partie multijoueur (Primordial sylvestre) ou du nombre élevé de points de vie de départ (Griselbrand).






Le Duel Commander bannit une cinquantaine de cartes qui ne le sont pas en Commander, en plus de bannir une trentaine de créatures légendaires en tant que commandant spécifiquement (ces cartes peuvent être inclues dans un Deck, mais pas jouées en tant que commandant). Le choix des commandants bannis répond logiquement à une volonté de ne pas restreindre un format compétitif à quelques choix trop performants. Dans la cinquantaine de cartes bannies jusque dans le deck, on retrouve des pièces à combo (Oracle de Thassa) et des cartes déséquilibrées, généralement pour l'avantage excessif de ressources qu'elles peuvent produire en début de partie (Lotus Joaillier). Ces choix sont logiques dans un format où la consistance des Decks est forte (malgré l'aspect singleton et grâce à l'accès à presque toutes les cartes de l'histoire du jeu) et où le nombre de réponses se limite à celles d'un seul adversaire. Il s'agit de limiter les combos rapides, là où des combos plus exotiques et coûteuses sont moins probables compte tenu des 20 points de vie de départ.






On a tout vu ? En fait...
Léviathan, Conquest, Pauper EDH, Tiny Leader, Archon, Brawl... L'EDH devenu Commander n'a pas fini de produire des formats dérivés originaux. Le destin de ce format pour le fun est assez exceptionnel dans l'histoire de Magic et montre à quel point la communauté peut pousser de nouvelles pratiques en usant de sa créativité ! Nous disposons désormais d'un format officiel, soutenu par Wizards, et d'une myriade de formats alternatifs, dont le Duel Commander n'est qu'un exemple parmi d'autres.

Elder Dragon Highlander : Des ancêtres dragons... il n'en restera qu'un ? Pas sûr 

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  19

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.