L'Histoire d'un Elfe

Articles
par Evandar, le , 26363 consultations , 3

  Vert / Chroniques guerrières



Partie I : L'Alagaësia


La Chute. La Chute des Dragonniers. C'est ainsi, Evandar le savait, que les générations futures (s'il y en avait encore en état de penser) appelleraient cette période de l'Histoire de l'Alagaësia, qu'il était en train de vivre.

La trahison. Les combats. La peur. Le sang. La mort. La défaite. La retraite. Se cacher. Ne plus pouvoir sortir sans être attaqué. Les parjures. Le Parjure. Galbatorix. Galbatorix... C'est à cause de lui que tout avait commencé.

Jadis, il y a bien longtemps, au tout début de l'Histoire de l'Alagaësia, les Dragons et les Elfes se faisaient la guerre. Puis naquit Eragon, un Elfe. Il trouva un œuf de Dragon, abandonné, et le conserva. Le dragonneau vint à éclore, et il commença à l'élever. Un lien se noua entre l'Elfe et le Dragon. Plus tard, quand le Dragon fut grand, il révéla au grand jour leur amitié. Les deux espèces virent alors que la guerre n'était pas une fatalité, et la paix possible. Pour la consolider, une alliance magique fut nouée entre les deux races. Le Serment du Sang. Les deux peuples lièrent leurs destinées, créant ainsi la caste des Dragonniers. Qui étaient les garants de la paix et de l'ordre en Alagaësia. Et durant des siècles, les Dragonniers prospérèrent, veillant sur le continent, sur ses habitants, sur la paix. Durant cette période, les humains rejoignirent peu à peu la caste des Dragonniers. Mais pas de nains, même s'ils étaient en bon terme avec les humains et les Elfes.

Puis naquit Galbatorix. On décela chez lui un grand pouvoir, et il fut donc amené chez les Dragonniers, où un dragonneau encore dans on œuf le choisit et sortit de sa coquille pour lui. Il fit ses classes, puis devient Dragonnier. Mais n'apprit cependant pas la modestie.

Un jour, Il se rendit en plein pays Urgal, les ennemis principaux des Dragonniers, ceux contre qui ils avaient acquis leur réputation. Mais sa dragonne fut tuée au cours de l'affrontement. On ne sait comment Galbatorix lui-même survécut. Ni comment il fit pour revenir sur Vroengard, l'île des Dragonniers. Toujours est-il qu'il demanda un nouveau Dragon aux Sages du Conseil. Dragon qui lui fut refusé.

C'est surement alors que la folie, qui avait déjà commencé à le gagner, s'empara définitivement de son esprit. Malgré cela, il resta néanmoins cruel, fourbe, vicieux, et malheureusement, intelligent. Trop, pour le bien de tous. Il partit se terrer dans une caverne, apprit l'art sombre de la sorcellerie.

Puis, un jour maudit, il tua un jeune Dragonnier, juste pour lui voler son Dragon, qui venait tout juste d'éclore. Il asservit le Dragon par les liens de la magie noire et de la sorcellerie, recréant une pâle et pitoyable, mais surtout maléfique imitation du véritable lien existant entre un Dragonnier et son Dragon. Il le nomma Shruikan.

Lorsque le Dragon eut grandi, le jour funeste arriva. Galbatorix se révéla au grand jour, et défia les Dragonniers. Treize de ces derniers se rallièrent à lui, les parjures... Ils tuèrent un à un tout les dragonniers.

Les Elfes tentèrent une dernière charge – et là, au cours de l'affrontement, Evandar fut tué.


Partie II : ... Ailleurs


Ou bien aurait été tué. S'il n'avait pas été transplané.

Il ne comprenait pas. L'instant d'avant, il était sur le champ de bataille, Roi entouré de ses troupes, à combattre les parjures ; puis Galbatorix lui-même avait foncé sur lui... Et il s'était retrouvé ici, dans ce ... Temple ?

Il comprenait de moins en moins. Ses sens aiguisés d'Elfe lui permettait de voir, et ce malgré l'absence de lumière, l'architecture classique d'un temple, et son autel – Son autel. Même d'ici, il sentait l'odeur de la mort et du sang – au début, il se croyait encore sur le champ de bataille, donc il n'y avait pas prêté attention, mais là, maintenant, ça lui emplissait les narines. Mais l'odeur n'était pas tout à fait la même. Ici, elle était plus... Insidieuse, plus vicieuse.

En regardant mieux, il distinguait des reflets sur l'autel, et une flaque juste en dessous, où une goutte tomba.

Il comprit. Des sacrifices. Des fidèles sacrifiaient des êtres vivants – animaux ou non, il n'aurait su le dire, et préférait en réalité ne pas le savoir. Mais il se doutait quand même très fortement de la nature humaine des sacrifiés...

Voilà donc une religion bien barbare, songea-t-il...

Puis une voix s'éleva, semblant venir de nulle part et de partout à la fois, grondante comme un tremblement de terre, menaçante comme le tonnerre, pleine d'orage :

« — Evandar ! Je suis le Grand Dark Mogwaï, je suis le Dieu. La Secte des Magiciens Fous l'a compris, et elle me vénère, à juste titre. J'ai un marché à te proposer : Accepte et adore-moi. Sers-moi. Devient un des leurs. Et je te sauve la vie. Ou alors, refuse, et je te renvois en Alagaësia – où tu vas mourir de la main de Galbatorix lui-même dans la seconde qui suit. Tu sais que je ne mens pas. Alors tu as le choix. Mais sache que si tu acceptes, je te ferai en plus don d'un Anneau Elfique – il vient d'un plan appelé Les Terres du Milieu. C'est la quatrième Anneau Elfique, Kemya, l'Anneau de la Terre. Cependant, dans le cas ou tu accepterais, tu devras me promettre de ne plus jamais revenir en Alagaësia – et comme tu es un Elfe d'honneur, on peut se fier à ta parole, et je sais que si tu promets, tu respecteras. »

Evandar hésitait... La Mort ne l'effrayait pas, et si c'était pour ne plus jamais revoir l'Alagaësia...

D'un autre côté, il n'avait rien à perdre et tout à gagner... Alors il accepta.

Et devint un sectateur. Il apprit les us et coutumes de ces derniers, se fondit dans la masse. Mais il commença à faire des bêtises. De plus en plus. Il était sur la mauvaise pente, et glissait de plus en plus. Tellement qu'il finit par atteindre le fond. Et fut déchu. Il avait fait des bêtises, alors il payait. Il avait déçu, il fut déchu. Il comprit alors beaucoup plus de choses que jusque-là. Et se mit à remonter la pente. Petit à petit. Tout doucement. Il se calma, devint un bon membre. Et on lui accorda la grâce de lui permettre de réintégrer la secte, on lui retira son statut de déchu. Il se mit dans ces même temps à fréquenter l'Arena, l'arène de combat de le SMF. Il participa dans cette arène à nombre de Jeux Olympiques de la SMF. Il y gagna même quelques médailles.

Plus tard, on lui proposa de devenir arbitre-assistant de cette même Arena. Il accepta. Puis, à la suite d'un mémorable combat contre Skyion, Archange en charge de l'arène, combat qu'il perdit, on le nomma Arbitre de l'Arena, en charge des JO SMF.

Il continua dans cette voie, sachant que c'était la bonne. Et, petit à petit, lentement mais sûrement, se fit connaitre, d'une bonne réputation cette fois. Tant et si bien qu'au bout d'un certain temps, on lui proposa de le prendre à l'essai en tant que responsable d'une des nombreuses activités de la SMF, pour la modérer. Et c'est exactement là où il avait péché, et c'était maintenant à lui de contrôler si les autres ne faisaient pas comme lui avant...

Un moment plus tard, on lui annonça que sa période d'essai avait été favorable. Qu'il intégrait les Hautes Sphères de la SMF.

Ce fut pour lui une victoire – celle de l'ex-déchu qui est remonté plus haut que nombre d'autres. Partir de plus bas pour arriver encore plus haut. La distance parcourue était immense, et il n'aurait jamais pensé lui-même arriver si haut après avoir été si bas – à la limite même de se faire sacrifier au Grand Dark Mogwaï ( Gloire à Lui ! ).

Voilà son histoire, celle d'Evandar, Roi des Elfes d'Alagaësia, Membre des Hautes Sphères du Grand Dark Mogwaï ( Loué soit Son Nom ), et ex-déchu.

Un passage par les Épreuves Skyionites plus tard...

Soudain, un phénomène étrange se produisit : la petite sphère rouge obtenu contre l'avatar-guivre se mit à briller, puis une petite boule rouge en sortit, très lumineuse... Lord Dathëdr se mit lui à luire d'une lueur bleue, avant qu'une petite boule bleue sorte et se mette à tournoyer avec la rouge... Le rouge, le bleu, les deux seules couleurs qu'Evandar n'avait pas, qui venait de Dathëdr et de la victoire contre l'avatar... Trois petites boules des couleurs de magie qu'Evan possédaient sortirent de son corps, verte, blanche et noire... Toutes rayonnantes très fort, tourbillonnantes... Le rayonnement s'amplifia de plus en plus, et les couleurs commencèrent à se mélanger, tournoyant en tout sens, formant un tourbillon de lumière, lumière cette fois monochromatique, d'un incroyable mélange des cinq couleurs de base de la magie...

Puis, soudainement, toute cette lumière, ce rayonnement, fondit sur Evandar, le submergeant, l'enveloppant de toutes parts...

Et il disparût.


Partie III : ... Encore ailleurs


Evandar se trouvait désormais dans une immense plaine, sans rien à l'horizon. Et, sans prévenir, sans un seul bruit, Skyion se matérialisa à côté de lui.

« — Et bien dis donc, Evan, tu es plein de surprises... Tu ne m'avais pas dit que tu savais transplaner !
Transplaner ? Mais... Comment est-ce possible ? Je ne sais pas transplaner, je n'en ai pas le pouvoir ! Je ne suis pas un Arpenteur !
— Si. J'ai, pour te retrouver, suivi ta trace à travers les Éternités Aveugles, et je peux t'assurer que tu viens bien de faire ton premier saut inter-plans.
— Alors c'était donc ça... Cette étrange sensation quand le tourbillon de couleurs est entré en moi...
— Oui, sans aucun doute. La réunion des cinq couleurs, le pentagramme complet, a activé ton Étincelle.
— Mon Étincelle ?
— Oui, ton Étincelle d'Arpenteur. N'est pas Arpenteur qui veut, il faut avoir l'Étincelle, et qu'elle s'active. Je suis quasiment sûr que nombres de personnes qui avaient l'Étincelle sont mortes avant son activation. Tu l'as à la naissance, ou ne l'as pas. Ça ne s'apprend pas. »


Les derniers mots de Skyion lui firent revenir en mémoire la promesse que le Grand Dark Mogwaï ( Chantons tous Ses Louanges ! ) lui avait fait faire... C'était donc ça, le Dieu du Mal ( Loué soit Son Nom ! ) le savait, c'est pour ça qu'il avait pris la peine de le sauver, pour avoir un potentiel Arpenteur de plus à son service, et l'avait fait promettre au cas où son Étincelle s'activerait et qu'il soit donc en mesure de revenir sur la plan de l'Alagaësia... Maintenant, il savait que son Étincelle se serait activé si le Dark Mogwaï ne l'avait pas transplané avant, et Il voulait que lorsque son Étincelle s'activerait, il soit à Son service... Voilà pourquoi Il avait pris la peine de le sauver... Et pourquoi il avait été si gentil ( pour un Dieu du Mal ), car il savait que maintenant qu'il pouvait revenir sur son plan d'origine à tout moment, grande serait la tentation... Et Il s'en délecterait, de voir Evandar souffrir de la tentation...

« — Mais, cependant, maintenant que mon Étincelle s'est activé, tu peux m'expliquer comment transplaner ? Et tout ce qui va avec ? Vu que toi, tu as déjà d'innombrables années d'expérience en la matière derrière toi...
— Oui, je peux. Et je vais même le faire. Mais, tout d'abord, suis-moi.»


Et il le fit transplaner sur un autre plan.

« — Ici, le temps n'existe pas, nous en aurons donc autant que nécessaire. »

Et son enseignement commença. Il était impossible à Evan de dire combien de temps il dura, pour des raisons évidentes. Mais ce fut long, très long.

Et, enfin, ce fut fini. Et Evan rentra en transplanant sur le plan ou se trouvait l'Arena, le plan de la SMF. Atterrit pile dans l'arène.


Partie IV : Sur le plan de la SMF


Dathëdr le regardait, étonné :

« — Tu étais là, tenant la sphère avec les cinq médaillons... Tu disparais, et, avant que la sphère ne touche le sol, tu réapparais une centaine de mètres plus loin !
— Je t'expliquerais en chemin... Nous avons une forêt à nettoyer. »


Ils firent donc leurs adieux à tous le monde, et partirent vers la forêt, guidé par le Rhox. Il s'appelait Kabrura.

Pendant le trajet, Evan expliqua à Dathëdr ce qui s'était passé.

« — Eh ben... Te voilà donc désormais un Arpenteur ! »

Quelques jours plus tard, ils arrivèrent à l'orée de la forêt. Elle était sombre, les arbres hauts, et une impression de malveillance s'en dégageait...

Evan & Dathëdr, avec leurs sens d'Elfes, sentirent tout de suite que quelque chose n'allait pas. Habituellement, quand ils rentraient dans une forêt, elle les accueillait, ils étaient en phase. La, ce n'était pas le cas, la forêt elle-même semblait leur être hostile. Ils étaient tous sur leur garde depuis qu'ils étaient rentrés dans la forêt, le Rhox et les deux Elfes, la main sur le pommeau de l'épée. Ils avançaient sans bruits.
Subitement, un bruit dans les fourrés, sur la droite d'Evan. Suivit d'un grognement.
Les réflexes d'Evan furent stupéfiants : en un seul temps, il fit un pas en avant, se tourna, sortit son épée du fourreau et fit un ample mouvement du bras. Tout ça dans un seul et même mouvement.
Le corps du loup qui avait tenté de lui sauter dessus tomba à la verticale du point ou Evan avait porté son coup d'épée, une flèche, tirée par Dathëdr, dans le cœur. La tête, quand à elle, roula par terre, loin du corps.

« — Effectivement, il y a un problème dans ta forêt, et pas des moindres. »

( Librement inspiré des livres Eragon, L'Aîné et Brisingr de Christopher Paolini, pour la première partie ).

Edité 1 fois, dernière édition par ylloh le 05/05/2013

3 Louanges

Nekron, le 08/08/2010

pas génial comme article
pour les connaisseurs d'Eragon, c'est la base de la connaissance de l'histoire, seul truc simpa, c'est d'inclure le Grand Dark

Note : 7/10

Evandar, le 18/04/2010

Je tiens à préciser que toute la partie I ( et notamment le choix du dragon ) n'est qu'une reprise de ce qui est dit dans les livres de Christopher Paolini, histoire de remettre le personnage dans son contexte d'origine. Ce qui veut dire que ce n'est pas de moi.

Mais aussi que cela avait été publié des années avant Avatar, et donc que si il y a eu inspiration, c'est Avatar qui l'a trouvé dans Eragon

kokuouheida, le 18/04/2010

le début avec le choix du dragon ça fait un peu avatar ...
sinon, c'est plutôt une bonne histoire, bonh tu seras pas un grand écrivain, mais c'est tout de même pas mauvais

Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

Appréciation

Note :  

Contenus relatifs

Partenaire Magic ATP

Lot de 100 Unco Communes vrac toutes éditions , LOT B

11.00 € 6.00 €

Portal 3 Kingdoms Anglais - Set Complet (en anglais)

2999.00 € 2490.00 €

Noël - Deck Box Ultra Pro - Dog Peluche - ACC

22.00 € 19.00 €

Sondage

L'hiver arrive, comme disait l'autre. La solution au froid c'est :

Résultats
(déjà 142 votes)