L'histoire de Crovax et de Sélénia

Articles
par Tybalt, le , 34830 consultations , 23

  Débutant / La storyline de Magic / Crovax le maudit / Sélénia, l'ange noir

L'histoire de Crovax et de Sélénia est l'une des plus belles intrigues imaginées à l'occasion de la saga de l'Aquilon : une très belle variation sur le thème de l'amour désespéré et de la plongée dans les ténèbres.

     





Cette histoire, qui est l'une des nombreuses histoires de personnages incluses dans la saga de l'Aquilon (courant d'Aquilon à Apocalypse), je l'ai déjà en partie racontée dans les articles correspondants, mais je vais la reprendre ici brièvement pour en donner quelques détails supplémentaires. Cette histoire est à mon avis l'une des plus réussies et des plus émouvantes de la saga, et surtout elle montre bien comment une histoire longue et finalement assez complexe peut être racontée aux joueurs par le biais des seules cartes. On ne peut la reconstituer entièrement, par contre, que si on connaît les cartes en question. Voyons, lesquelles connaissiez-vous et lesquelles allez-vous découvrir ici ?


Un bien sombre jeune homme (Aquilon)

Dans Aquilon, nous rencontrons Crovax, un jeune homme appartenant à une famille d'Urborg, contrée marécageuse de Dominaria qui figure sur les cartes noires de l'extension. Comme le montre la citation de Crovax sur les Zombies nécrophages, c'est une contrée lugubre : "Prenez un coquillage sur mes rivages et portez-le à votre oreille. Vous n'entendrez pas la mer, mais les soupirs des déchus."



Par le passé, Crovax a été contacté par des forces ténébreuses qui ont cherché à obtenir son allégeance. Sur Hommage infernal (Aquilon), Crovax dit : "Je n'aurais pas voulu échanger mon âme contre cette saleté qu'ils nomment pouvoir. Alors ils la prirent et me condamnèrent à la solitude." Crovax a justement refusé de faire cet hommage infernal.
Les événements qu'il évoque sur Goule des tumulus (Aquilon) semblent poursuivre l'histoire : "Ils ont tué ma famille pour me refuser un avenir. Ils ont dévoré mes ancêtres pour me refuser un passé." [Je traduis] Il semble donc que la famille de Crovax ait été horriblement tuée, puis les tombes profanées par des goules.
Les goules des tumulus sont-elles les seules responsables de cette atrocité ? Ce n'est pas sûr. Deux cartes noires d'Aquilon, Tressegibet et Morinfen, sont des légendes, ce qui prouve qu'elles doivent avoir une importance particulière. Impression confirmée par la présence d'autres citations de Crovax sur leurs cartes. De Tressegibet, il dit : "Si sa peau ressemble à de la pierre, c'est pour la rendre assortie à son coeur." [je traduis] Sur Morinfen : "J'ai regardé au fond de ses yeux, et son âme était si vide que je n'y ai vu ni lumière, ni reflet."



Crypte fracassée (Aquilon)
Douleur obsédante (Aquilon)
Crovax est montré en train de fracasser une crypte et de profaner des tombes (Crypte fracassée). Est-il victime d'une crise de folie ? Des tombes surgissent des fantômes qui viennent le tourmenter (Douleur obsédante). "La peine à laquelle je suis condamnée ne connaîtra pas de fin." (Douleur obsédante)
Crovax est récupéré par l'équipage du vaisseau volant l'Aquilon, dont le capitaine par intérim, Gerrard, lui demande de se joindre à eux dans leurs recherches pour venir au secours de leur capitaine kidnappée, Sissay. "Vous devez être fous pour me vouloir à bord de l'Aquilon. Mais je serais fou de rester ici avec ma famille en putrescence. J'accepte." Crovax est pessimiste sur sa capacité à aider les gens de l'Aquilon. Il semble douter de sa propre santé mentale, mais déterminé à aller de l'avant malgré son passé.


Crovax le noble et Sélénia l'ambigüe (Tempête)

Dans Tempête, l'Aquilon s'aventure dans le monde sombre de Rajh, domaine du terrble Wöhlrajh, à la recherche de Sissay et de la collection d'artefacts appelée l'Héritage.
Sur la carte Chuchotements de la muse, on voit Crovax méditer, avec, sur son épaule, la forme immatérielle d'une ange qui se penche pour murmurer à son oreille. "J'ai suivi sa chanson, seulement pour m'apercevoir qu'il s'agissait d'un chant funèbre." [Je traduis]

Le livret d'histoire fourni avec les paquets de base Tempête nous fournit davantage d'informations (p. 23) sur Crovax et sur cet ange, dont les illustrations correspondent aux personnages figurant sur les cartes.
"Sélénia : Autrefois, Sléénia était l'ange gardien de Crovax et sa noble famille. Aujourd'hui, elle est totalement sous le contrôle de Wöhlrajh. Elle a été créée par un mélange de magies noires et blanches, et son but est trouble. Sa seule existence semble pousser Crovax vers les ténèbres. Elle est liée à lui, et sait toujours à peu près où il se trouve, ce qu'il éprouve et ce qu'il compte faire. Elle utilisa ce lien pour mener le [i]Prédateur [/i]à l'Aquilon au moment où Gerrard et son équipage arrivèrent sur Rajh.
Crovax : Le noble Crovax faisait autrefois partie de l'équipage de l'Aquilon. Il a vécu une longue suite de terribles tragédies. Son ange gardien Sélénia a disparu, et une bonne partie de sa famille a été assassinée par les agents de Wöhlrajh. Crovax sombra dans la dépression et se mit à agir inconsidérément. Lorsqu'il laissa son domaine d'Urborg pour partir à la recherche de sa bien aimée Sélénia, Crovax détruisit sans le vouloir ce qui restait de sa famille. Brûlant du désir de se venger, et rêvant toujours de retrouver son ange gardien, il a rejoint l'équipage de l'Aquilon."
La carte Vanguard de Crovax (publiée dans la 2ème série Vanguard en 1997 en même temps que les extensions du Cycle de Rajh) résume ses origines et ses motivations : "Comment échappe-t-on à une malédiction ? Pour Crovax, noble et riche, la réponse consiste sans doute à se joindre à l'équipage de l'Aquilon dans sa quête pour sauver la capitaine kidnappée, Sissay. Au cours de ses voyages, il espère en secret retrouver Sélénia, l'être angélique qui a l'abandonné en même temps que sa famille, il y a des années." [Je traduis] On remarquera que contrairement au livret, la Vanguard mentionne la malédiction.

Le reste de l'histoire de l'extension, dans le même livret, précise que "Sélénia méprise Grevën et Wöhlrajh, et se rangerait du côté de Crovax si elle en était capable, mais elle ne peut désobéir aux ordres de Wöhlrajh, à savoir détruire ses ennemis et prendre possession de l'Héritage." (p. 35) Au cours du récit, Sélénia tente de capturer Gerrard pour le ramener à bord du Prédateur, le vaisseau volant commandé par Grêvën il-Vec, serviteur de Wöhlrajh, mais Gerrard lui échappe.



Ainsi l'histoire prend forme et explique les éléments présents sur les cartes d'Aquilon. Les démons et les goules qui ont massacré la famille de Crovax et ont manqué le faire sombrer dans la folie sont des agents de Wöhlrajh. Crovax a bel et bien eu un comportement irraisonné pendant les événements évoqués sur les cartes d'Aquilon. Ses deux motivations sont claires : la vengeance envers ses tourmenteurs, et la quête de son ange gardien qu'il aime désespérément. L'ange Sélénia, quant à elle, est une création mixte de la magie blanche et de la magie noire, mais son créateur n'est pas précisé ; elle semble originaire d'Urborg, comme Crovax.

Les deux personnages sont marqués du sceau de l'ambiguïté, au sens où chacun d'eux est double : Crovax, bien qu'appartenant à la couleur noire, qui fournit au jeu la plupart de ses "méchants" (Wöhlrajh et les Phyrexians sont représentés sur les cartes noires), fait partie de l'équipage de l'Aquilon, donc des "gentils" (leur chef, Gerrard, étant l'archétype du héros "blanc", le héros loyal et indéfectible, représenté dès Aquilon sur la carte Maître d'armes puis édité en légende, Gerrard Capashen, dans Apocalypse). Crovax a l'âme noble, ses intentions sont louables et sincères : il pourrait aussi bien être représenté par une carte blanche, et n'est noir que par "contamination" des forces maléfiques auxquelles il a été confronté par le passé - à moins que cette noirceur ne soit due à des forces maléfiques insoupçonnées que renferme son âme, mais toujours malgré lui. Sélénia, à l'inverse, est une ange. Dans les univers de Magic, ces créatures sont traditionnellement représentées par les cartes blanches (leur modèle premier étant l' Ange de Serra). Le rôle de Sélénia elle-même était bien celui d'un ange "normal" au départ, comme le montre la carte Protectrice angélique, qui fait indirectement allusion à elle par la voix de Crovax : "Ma famille se tenait à l'abri de sa lumière. L'obscurité s'est contentée d'attendre." [Je traduis] Mais à présent, Sélénia est contrainte de servir des forces maléfiques : son aspect "noir" lui a été imposé de l'extérieur et la rattache au camp des "méchants". Crovax est noir mais blanc ; Sélénia est blanche mais noire : double procédé d'inversion qui représente des caractères complexes sur des cartes dont on aurait tort de croire qu'elles condamnent les personnages à rester plats. On peut saluer la nouveauté de ces procédés simples mais efficaces, car à l'époque de Tempête, de tels mélanges de couleurs opposées chez un même personnage n'allaient pas de soi.

La carte Sélénia, l'ange noir (Tempête) confirme ces informations en donnant à Sélénia le statut d'ange et de légende, et en faisant d'elle une carte dorée, à la fois blanche et noire. "Je suis la lumière. Je suis la ténèbre. Je dois donner ma vie pour servir, et même la mort ne peut me délivrer."



Affaiblissement (Tempête) suit immédiatement le premier combat entre l'Aquilon et le Prédateur. Il montre Crovax dans les cales de l'Aquilon, se tenant la tête des deux mains (on verra que ce n'est pas la dernière fois). "Crovax avait vu Sélénia mener le Prédateur vers l'Aquilon. Tandis que la bataille faisait rage sur le pont, il sentait sa force fondre dans le feu de sa trahison." [Je traduis.] La colère de Crovax semble lui inspirer des pensées bien macabres : sur la carte Lie de la douleur (Tempête), dont la place dans l'intrigue n'est pas facile à fixer, mais qui a lieu quelque part après une bataille (probablement ce même combat entre le Prédateur et l'Aquilon), lorsque Crovax regarde les corps des matelots morts sur le pont de l'Aquilon : "Crovax contempla les morts, et pendant quelques sombres secondes il vit un banquet."
Force de géant (Tempête) montre Crovax en train de soulever à lui seul un tronc d'arbre sous lequel est coincé un homme blessé, sous le regard ébahi et effrayé de la guérisseuse Orime, autre membre d'équipage de l'Aquilon. C'est elle qu'évoque le texte d'ambiance : "Crovax paraît seulement rempli d'ombres", songea Orime. "D'où lui vient sa force ?" [Je traduis] Crovax possède donc une force surhumaine (suffisante pour soulever à lui seul un tronc d'arbre), dont on ignore la provenance et qui ne peut qu'inquiéter ses compagnons.
Sur la carte Labyrinthe de racines, en revanche, Crovax est montré en membre d'équipage on ne peut plus normal, observant d'un air soucieux des racines tortueuses. "Nous devrions accélérer les réparations. Je crois que la forêt a des projets pour nous." A ce stade de l'histoire, l'Aquilon s'est posé en catastrophe dans la forêt de Linciel, comme le montre la carte Répit et subit la double menace de la forêt elle-même et des elfes qui y vivent. Crovax peut donc être normal, parfois - mais l'optimisme n'est pas son fort : "S'ils lancent l'abordage nous sommes perdus" prévint Orime. Crovax acquiesça. "Et s'ils n'en font rien, que devenons-nous ?" [Je traduis]



Un autre épisode de l'histoire de Tempête montre également Crovax sous un jour plus fiable : Coup mortel, l'une des rares cartes rouges figurant ce personnage, le montre en pleine action ; à voir le texte d'ambiance, c'est pendant le combat de l'Aquilon contre les monstruosités des Mort-fosse de Rajh. "Charogne ! Garde tes distances. Ma lame viendra à toi !" [Je traduis]
Mais pendant ce temps, dans les profondeurs de sa Forteresse, Wöhlrajh contemple la progression de l'Aquilon et se prépare à refermer son piège sur l'équipage - et surtout sur Crovax, comme le montre le texte d'ambiance de Cri interminable : "J'ai fait pleurer Crovax. A présent je vais le faire crier. Sa douleur n'aura pas de fin, et elle le liera à moi." [Je traduis.] N'oublions pas que sur Rajh, une Pluie de larmes (Tempête) est chose courante...




Crovax le maudit (Forteresse)

Dans Forteresse, les aventuriers de l'Aquilon pénètrent dans la forteresse de Wöhlrajh pour y retrouver Sissay. Les cartes où figurent Crovax et Sélénia permettent de reconstituer la suite de l'histoire, qui prend un tour de plus en plus sombre.



Sur Amok, Crovax fou furieux massacre une créature protéiforme : "La rage de Crovax était horrifiante. En l'espace de quelques instants, il ne resta plus du changeforme que du sang et des lambeaux de chair." [Je traduis.] Nouvelle manifestation de la force surhumaine de Crovax, cette fois comme puissance destructrice ; de quoi rappeler Crypte fracassée.
Céphalalgie (Forteresse) montre Crovax en situation inverse, victime apparemment du mal dont la carte porte le nom : de terribles maux de tête. Gerrard prend soin de lui. Texte d'ambiance : "Tu peux fuir ta douleur", expliqua Gerrard à Crovax. "Mais, crois-moi d'expérience, tu te fatigueras avant elle." [Je traduis] L'origine de ces maux de tête est aussi énigmatique que celle de la force surhumaine de Crovax. Tout contribue à faire de lui un personnage tourmenté par des forces inconnues pour des raisons inconnues, à la fois humain et inhumain : une parfaite figure de littérature fantastique.

Il est peut-être temps de remarquer que la carte du domaine natal de Crovax, Urborg, éditée dans l'une des premières extensions, Legends (les pays et hauts lieux de Dominaria ayant été repris par la suite d'une extension à l'autre et approfondis par la storyline), comprend une citation d'Edgar Allan Poe. Dans la première édition de Magic, l'édition Alpha, les citations de cet auteur figurent surtout sur des cartes noires, ou, dans une moindre mesure, bleues. Crovax se situe dans la continuité directe par rapport aux choix esthétiques qui ont présidé à l'élaboration de la couleur noire de Magic, mais contrairement aux précédentes grandes figures de cette couleur, ce n'est pas un simple méchant sorcier ou un serviteur des ténèbres, mais, comme on l'a vu, une figure complexe et tourmentée... encore plus proche de l'univers de Poe (ou, sous nos latitudes, du Horla de Maupassant). Aussi bien l'humeur de Crovax le porte-t-elle fréquemment à des réflexions fort lovecraftiennes sur la vanité des espérances humaines ; voyez par exemple le texte d'ambiance des Rats aux dents tranchantes (Aquilon) : "Les hommes et les rats sont pareilement affamés. Nous de nos jouets, eux de notre chair."

Provocation montre Crovax en compagnie de Mirri, la guerrière-chat de l'Aquilon ; tous deux progressent sur un étroit pont de pierre et se trouvent face à Sélénia. Sélénia et Mirri s'élancent l'une contre l'autre. "Mirri n'eut que le temps de réagir, pas celui de réfléchir."
La phase suivante du combat se trouve sur la carte Botte mortelle. Crovax, resté seul face à Sélénia, lui porte un coup d'épée à la poitrine. "Sélénia se figea un instant, et la lame de Crovax trouva son chemin. L'ange se fracassa comme du verre, et Crovax sentit son esprit se briser avec elle. La malédiction venait de s'accomplir." Il y avait donc bien malédiction : conduit par un destin fatal, Crovax vient de tuer son ange gardien.



C'est donc en toute bonne logique que la carte de Crovax s'appelle Crovax le maudit, où l'on découvre que Crovax est désormais un vampire. L'illustration le montre en train de hurler (de douleur ? de colère ? des deux ?) sur un fond rouge rappelant le rouge qui dominait déjà sur l'image de Botte mortelle. Autour de lui volent les plumes de l'ange qu'il a tuée. L'apparence de Crovax sur cette image n'est pas la même que sur les autres : ses canines sont plus longues et surtout ses ongles sont à présent des griffes ; son regard est plus dément que jamais.
Conviction montre Mirri et Crovax portés par le minotaure Tahngarth, autre membre d'équipage de l'Aquilon. Tous deux ont donc subis des dommages dans le combat contre Sélénia. Mais sur cette carte, Crovax semble encore on ne peut plus normal, bien qu'on ne voit pas très bien pourquoi il est lui aussi inconscient. Le choc de la mort de l'ange a-t-il été si grand ?
La carte Epée de l'Elu est la seule trace de Sélénia après sa disparition : l'arme qu'elle maniait, et qui, contrairement à elle, ne s'est pas "fracassée comme du verre". Son statut d'artefact légendaire et sa capacité réservée aux légendes mettent l'accent sur son lien avec l'histoire. Texte d'ambiance : "Il restait un éclat de Sélénia."




Mirri la curieuse (Exode)

Exode montre à nouveau la suite de l'histoire, toujours par indices éparpillés sur les cartes.
Vertige fascinateur, outre une illustration sans rapport direct avec les personnages, donne une citation de Crovax : "Lorsque j'ai fait tomber mon ange, je n'ai fait que marquer le début ma chute." [Je traduis] La mort de Sélénia augure donc une nouvelle plongée dans les ténèbres pour Crovax, ce qui peut expliquer l'apparence vampirique qu'il a prise sur sa carte.
Cauchemar récurent donne une autre citation tout aussi sombre : "Le sommeil est ma prison et le cauchemar ma définition." [Je traduis] Après les maux de tête, voici que le sommeil de Crovax est troublé à son tour ; serait-il en mauvais termes avec son inconscient ?



Convalescence montre Orime dans une cabine de l'Aquilon, veillant sur Mirri et Crovax (celui-ci, assis sur sa couchette à l'arrière-plan, se tient la tête... comme dans Céphalalgie). Texte d'ambiance : "Sélénia avait gravement blessé Mirri, mais les plaies de la chair pouvaient être soignées. Les blessures qu'elle laissait au plus profond de l'âme de Crovax ne se refermeraient pas." Tout informations cela confirme ce que l'on pouvait attendre à partir des allusions des cartes de Forteresse.
La fin de l'histoire, en revanche, se précipite. Curiosité (Exode) montre une Mirri blessée et portant un bandage ensanglanté à l'abdomen en train d'observer à la dérobée Crovax, qui monte un escalier, sans doute sortant de la cabine où tous deux se reposaient dans Convalescence, et probablement pour accéder au pont. "Mirri ne désirait rien d'autre que le repos, mais elle ne put ignorer le soupçon qui la tenaillait en observant la silhouette de Crovax qui s'éloignait furtivement." [Je traduis] Crovax serait-il sur le point de se retourner contre ses compagnons ?
Comment en vient-on à la Tuerie ? Rien ne le précise sur les cartes. Toujours est-il que cette apparition de Crovax sur les cartes du bloc Tempête, la dernière dans la chronologie de l'intrigue telle qu'on peut la reconstituer à partir des cartes, montre Crovax et Mirri engagés dans un corps à corps mortel, Crovax semblable à l'image de sa carte Crovax le maudit, dans sa forme vampirique : griffes sorties, cheveux hérissés, regard fou, et, semble-t-il, force surhumaine. La mort de Sélénia a précipité Crovax vers les ténèbres.




Sélénia, l'ange captive (Epopée d'Urza)

L'histoire pourrait s'arrêter là, mais il n'en est rien.
L'Epopée d'Urza n'a en apparence rien à voir avec la saga de l'Aquilon ; mais elle en pose en fait les bases, notamment en expliquant la construction du vaisseau, la vraie nature de l'Héritage et les origines des membres de son équipage. On n'y apprend rien sur Crovax, mais une carte fait allusion à Sélénia.
Et ce n'est pas la moitié d'une allusion. Persécution (Epopée d'Urza) montre une ange emprisonnée derrière des barreaux, plongée dans l'ombre ; une plume blanche, peut-être un symbole de liberté et d'innocence perdues, ou peut-être présage des plumes de Crovax le maudit, volette devant sa prison. La citation dit : "J'ai perdu contre les Phyrexians ma meilleure combattante. Je prie pour que Dame Sélénia ait connu une mort honorable."



Les cartes blanches de L'Epopée d'Urza représentent les anges du Royaume de Serra, un monde placé sous le signe du mana blanc. Sélénia serait donc originaire de ce monde, et non d'Urborg, comme Tempête le laissait penser. Elle aurait été capturée par les Phyrexians... avant de réapparaître plusieurs centaines d'années plus tard (puisque L'Epopée d'Urza remonte loin dans le temps avant l'époque des événements d'Aquilon, Tempête et de leurs suites) quelque part en Urborg comme ange gardien de la famille de Crovax. Nous savons pertinemment qu'elle n'a pas connu une "mort honorable", comme le suppose l'auteur de la citation. Quant à savoir si elle est morte et a été ressuscitée par magie noire sous la forme que nous connaissons déjà, cela n'est pas impossible, si l'on interprète dans ce sens ce que Sélénia dit elle-même sur sa carte (Sélénia, l'ange noir), à savoir que la mort même ne peut la délivrer. Il est également possible qu'elle ait simplement été corrompue de force pendant sa captivité sur Phyrexia. Quel qu'ait été son sort exact, elle a vécu très longtemps.
Quand on sait en outre que l'auteur de la citation de Persécution n'est autre que Radieuse, archange, on peut dresser un parallèle intéressant entre les deux personnages. Radieuse, comme Sélénia, est une figure trouble. Fidèle servante et combattante pour le compte de Serra, elle a apparemment tentée de se rebeller contre sa maîtresse à un moment donnée, et a été châtiée pour cela (Humiliation). Dans L'Epopée d'Urza, elle reste fidèle à Serra et combat férocement les Phyrexians. Dans L'Héritage d'Urza, une fois que Serra a abandonné son Royaume à une corruption inévitable, Radieuse se change en chef tyrannique et entreprend de purifier le Royaume de toute souillure apportée par le mana noir des Phyrexians, allant jusqu'à massacrer les siens pour parvenir à son but ; le mage Urza n'a pas trop de toutes ses ressources pour la mettre hors d'état de nuire. A force de vouloir être trop pure, elle se rend aussi détestable que ses ennemis. Elle n'est pas si éloignée de Sélénia, dont les appâts pour Crovax se présentaient toujours sous la forme de l'ange pure et inaccessible, pureté qui n'était qu'apparente. Sélénia, en revanche, reste une figure bien plus complexe que Radieuse. Radieuse est la lumière qui brûle en prétendant éclairer ; Sélénia possède toute la puissance évocatrice du clair-obscur.

L'incarmal en devenir (Némésis)

Quelques extensions plus tard, lorsque l'histoire de l'Aquilon reprend là où Exode l'avait laissée, nous retrouvons, de la façon la plus inattendue, le personnage de Crovax. Mais ce n'est plus vraiment le même Crovax. Souvenez-vous. Nous avions connu un Crovax tourmenté, partagé entre une profonde faiblesse et des crises de violence incontrôlée, amoureux d'un ange déchu, inquiet sur sa propre nature, capable de se défier de lui-même, sombre, pessimiste, mais résolu à ne pas se laisser dépérir. Que reste-t-il de Crovax une fois la malédiction accomplie ? Un monstre. Est-ce seulement un monstre admirable, froid, hautain et implacable, aussi noble dans le mal que d'autres dans le bien, dans le genre du Baron Sengir ?
Non. Le nouveau Crovax, sacré incarmal de Rajh et successeur de Wöhlrajh, est un tas de muscles sur pattes prolongé par une grosse hache : l'ascendant evincar. "En vérité, je vous le dis, les temps changent."



Incarmal en devenir montre, sans être une carte de légende, la "nouvelle incarnation" de Crovax, un Crovax remodelé par les Phyrexians et changé en bête de guerre assoiffée de carnage. Exit la subtilité de Wöhlrajh, précédent grand ennemi de l'Aquilon et de son héros Gerrard : Crovax n'est pas là pour feinter, se déguiser, fuir et réapparaître plus tard, il est là pour taper, point. Comme le dit lui-même Mark Zug, illustrateur de la carte, en présentant l'image sur son site web, "Ce type est tellement maléfique qu'il en devient drôle." Ou pas...

Dernière caresse (Invasion, Planeshift, Apocalypse)

Disparue, donc, la romance impossible, le beau ténébreux à la Edgar Allan Poe, le vampire malgré lui amoureux de l'ange déchue malgré elle ? Pas tout à fait, heureusement.
Crovax apparaît sur de nombreuses cartes comme l'incarnation du mal par excellence - et ça tombe bien puisqu'il est à présent incar-mal : Sombre triomphe le montre victorieux de Wöhlrajh et prêt à en reprendre le règne sanglant - ironie du sort pour Wöhlrajh, qui se proposait de faire subir à Crovax un Cri interminable, et se retrouve lui-même démembré par un cruel Renversement. Discipline de la Forteresse, Massacre et Faim violente le montrent dans son rôle attendu de seigneur du mal mais aussi de seigneur vampire, capable de se nourrir de la force vitale de ses victimes.
Dans le bloc Invasion, il garde le même rôle. En tant que nouveau Grand Méchant, Crovax est devenu la némésis de Gerrard, son opposé exact, dépourvu de son ambiguïté première. Seul Domaine luxuriant, véritable paysage état d'âme façon littérature romantique, montre la réalité de ce nouveau Crovax en montrant ce que devient son domaine d'Urborg lorsqu'il y revient pendant l'Invasion. "La décrépitude de la maison ancestrale de Crovax correspondait bien à l'état de son âme." [Je traduis] Le tout se terminera bien entendu par le prévisible combat final entre Crovax et Gerrard, à l'issue tout aussi prévisible : Verdict de Gerrard.



Mais une carte, une seule petite carte, vient apporter une touche de nuance à cette brute épaisse. Dernière caresse montre Crovax, apparemment réduit à l'état de fantôme, apparaître à une créature assise qui est incontestablement une ange, mais une ange des ténèbres. Est-ce Sélénia ? On ne la reconnaît pas vraiment, et elle est censée être morte aussi. Les Phyrexians, disent les romans, l'ont ressuscitée pour Crovax en récompense de son accession victorieuse au statut d'incarmal. Peut-être est-ce là cette seconde Sélénia, pâle copie de la précédente, mais que Crovax, à en juger par son expression étonnamment pacifique, aime toujours autant à ce qu'il semble. Ou si ce n'est pas Sélénia, alors qui ? Peut-être l'Ange de la désolation, dont la ressemblance avec l'ange de Dernière caresse est troublante. Ou faut-il voir une nouvelle "incarnation" de Sélénia derrière l' Ange de la désolation ?



L'histoire de Crovax et de Sélénia est à mon avis l'une des plus belles intrigues imaginées à l'occasion de la saga de l'Aquilon : une très belle variation sur le thème de l'amour désespéré et de la plongée dans les ténèbres. J'espère que ce petit tour à travers les cartes qui en sont autant d'indices vous aura plu autant qu'à moi.


Une fin alternative : la rédemption de Crovax (Chaos planaire - mise à jour du 16/07/2008)



Fin 2006, avec le bloc Spirale temporelle, Magic, après plusieurs années passées à explorer d'autres plans, revient sur son monde d'origine, Dominaria. Le piètre état du monde, vidé de son mana et déchiré dans sa structure même par les failles spatio-temporelles creusées au fil des siècles par les multiples cataclysmes magiques provoqués par les Arpenteurs, fournit un intéressant prétexte à un retour sur le passé de Dominaria (Spirale temporelle), mais aussi à l'exploration de présents alternatifs (Chaos planaire) et à des aperçus de futurs possibles (Vision de l'avenir), tout en décrivant la quête pénible et pleine de sacrifices qui permettra à une poignée de héros de sauver Dominaria de la destruction.
La séquence nostalgique de Spirale temporelle consistait en partie en des réimpressions d'anciennes cartes "surgies du passé" par le biais des failles, ou bien, dans les cartes du bloc proprement dit, en de multiples hommages, clins d'oeil et allusions (presque érudites à force de subtilité) à des cartes d'anciennes extensions. Mais paradoxalement, la saga de l'Aquilon, la plus importante histoire jamais développée par Magic, était entièrement absente de ce retour sur le passé. En réalité, Wizards la réservait pour la deuxième extension du bloc : Chaos planaire. Dans celle-ci, la trame du temps se disloque de plus en plus, au point que Dominaria est partagé entre son "vrai" présent et plusieurs autres présents alternatifs résultant de trames temporelles différentes, des uchronies en quelque sorte. Comme le dit le rituel Rattachement : "Les failles puisent les produits divergents des passés alternatifs dans des flux temporels infinis et les ramènent dans le présent" - un excellent concept, tout droit sorti des romans de science-fiction mais mis au service d'un univers de fantasy. Et le personnage principal choisi pour être repris dans Chaos planaire n'est autre que Crovax... concurrencé par Mirri, de la façon la plus inattendue.
L'histoire alternative présentée ici n'est pas évoquée dans les romans du bloc Spirale temporelle (ceux-ci se focalisent sur le "vrai" présent de Dominaria). En revanche, elle est racontée dans la nouvelle Destiny de Michael G. Ryan, mise en ligne sur le mini-site Chaos planaire pendant les semaines d'avant-premières. Si vous lisez l'anglais, vous pouvez aller la lire sur cette page, puis revenir voir le résumé ci-dessous, montrant comment cette histoire alternative apparaît sur les cartes. Sinon, il faudra vous contenter de cet article :-p

Chaos planaire reprend l'histoire de Crovax au moment où celui-ci, à la fin de Forteresse, est sur le point de tuer Sélénia, donc d'être corrompu par la malédiction attachée à son ange noire. Mais au moment où il va lui porter la botte mortelle qui causera sa propre transformation en vampire, il décide de renoncer à se battre, et de se laisser tuer par sa bien-aimée plutôt que de la tuer lui-même en se défendant.
Mais au moment où Sélénia s'apprête à tuer Crovax, Mirri, bien que grièvement blessée par l'ange dans le combat qui a précédé, s'interpose, et c'est elle qui porte la botte mortelle à Sélénia.
Sélénia morte et disparue dans un tourbillon de magie blanche et noire, les deux héros quittent la Forteresse inconscients et en piètre état tous les deux, portés par le minotaure Tahngarth. Nous les retrouvons dans l'entrepont de l'Aquilon, tels qu'ils figuraient dans Exode sur la carte Convalescence. Mirri, grièvement blessée par l'épée de Sélénia, meurt sous les yeux de Crovax et d'Orime impuissants. Mais quelques instants plus tard - lorsque Crovax se retrouve seul avec elle après le départ d'Orime - Mirri se réveille, les pupilles blanches, et lorsqu'elle parle, c'est la voix de Sélénia que Crovax entend. L'esprit de l'ange noir s'est-il réfugié dans le corps de la guerrière chat pour échapper à la mort ? Non... Crovax se rend vite compte que l'entité qu'est devenue Mirri n'est pas Sélénia. Ce qui possède Mirri, c'est la malédiction qui était destinée à Crovax par les pouvoirs maléfiques qui avaient fait de Sélénia une ange déchue. De nouveau, comme au début d'Aquilon lorsqu'il avait été contacté pour la toute première fois par les émissaires de Yaugzebul, Crovax doit choisir : accepter d'être submergé par les ténèbres... ou vivre avec la culpabilité d'avoir laissé son amie se faire corrompre à sa place. Puisque Crovax a refusé d'accomplir son destin fatal en tuant son ange gardien, son amie paiera à sa place : Mirri, guerrière chat est devenue Mirri la maudite.

Image


Voyant que Crovax n'a aucune envie de s'offrir aux forces de Phyrexia, "Mirri" se jette sur lui pour le tuer. Crovax s'enfuit, et les deux combattants se retrouvent sur le pont, où la bataille fait rage entre l'Aquilon et le Prédateur. A un moment donné, une explosion ébranle le vaisseau, et malgré leurs compagnons qui tentent de les rattraper, Crovax et Mirri basculent par-dessus bord et atterrissent dans les jardins de Wöhlrajh, où ils entament un corps à corps mortel. Ils se retrouvent ainsi dans la situation de la carte Tuerie, mais les rôles sont inversés : c'est Mirri la vampire et c'est Crovax la victime.
Comme dans l'histoire originelle, Gerrard retarde le départ de l'Aquilon pour tenter de sauver ses deux compagnons. Mais ici, aucun des deux combattants ne meurt. Crovax parvient à s'enfuir et à s'agripper à l'échelle de corde lancée depuis le vaisseau, abandonnant Mirri à sa malédiction. C'est ce que représente la carte Sens à vif, dont l'illustration a été réalisée par Pete Venters, comme celle de Tuerie, probablement pour mieux marquer le lien entre les deux scènes et le basculement opéré dans l'histoire. "Crovax sentit que Mirri n'était pas préparée à la malédiction qui l'assaillait. Il prit la fuite, son cœur brisé de sanglots" (admirez la traduction pathétique).

Image Image


Libéré de sa malédiction, Crovax devient un personnage entièrement bénéfique, l'opposé exact de l'évolution qu'il avait connue dans Invasion. A l'ascendant evincar vient répondre Crovax, héros en devenir, donc dont l'illustration est l'exact symétrique. "Crovax était destiné à être maudit par un ange, mais le noble connut la rédemption dans une autre ligne temporelle." Remarquez, sur l'illustration également réalisée par Pete Venters, que Crovax a endossé une cape de plumes blanches rappelant les plumes de Sélénia, et que l'épée qu'il porte dans la main droite n'est autre que l'épée de l'élu. On note aussi, en bas à droite, flottant dans l'eau stagnante, le masque qui est le symbole de Phyrexia (et qui sert de symbole à l'extension Apocalypse), symbolisant l'échec de Yaugzebul à corrompre Crovax. Celui-ci va pouvoir se consacrer à la défense de son domaine d'Urborg, et lui donner un destin différent : le logo de la Coalition urzalienne, sur sa boucle de ceinture (voyez Drapeau de la coalition et Relique de la Coalition), montre qu'il combat probablement contre les Phyrexians pendant l'Invasion dans cette trame temporelle. Cette persistance d'un aspect bénéfique dans un pays chargé en mana noir était déjà observable dans le personnage de Vent des vertus (Lord Windgrace en VO... désolé, c'est la traduction officielle) qui est un Arpenteur des Plans d'alignement blanc, puisqu'il assiste loyalement Urza pendant l'Invasion (cf. Lumière divine et Fureur selon l'Arpenteur), et qui dans le "vrai" présent du bloc Spirale temporelle, gouverne Urborg, tombe de Yaugzebul, pays on ne peut plus maléfique.
Mais que devient Mirri la maudite ? La carte Hymne funèbre kor en donne un aperçu inquiétant : des êtres à la peau bleutée, rappelant les humains de la tribu en-kor de Tempête-Forteresse, mais à l'aspect plus félin, célèbrent un rituel macabre. Et le texte d'ambiance est on ne peut plus suggestif : "La nouvelle incarmal de Rajh élimina les moggs violents et les remplaça par de nouveaux esclaves plus appropriés à sa grâce féline." Ce n'est donc pas Crovax qui supplante Wöhlrajh le déchu dans cette version de l'histoire, mais Mirri la maudite !
Mais l'incarmal de Rajh est-il vraiment Wöhlrajh ? Le texte d'ambiance de profusion d'annulations semble dire qu'il a lui aussi fait un choix différent de ce que l'on attendait dans l'histoire "normale". Comment les choses auraient-elles continué dans une pareille trame temporelle ? Difficile à dire, mais ce qui est sûr, c'est que dans ces multiples Dominaria alternatifs où l'ange de Serra est devenue Sphinx de Serra et où Urza et Mishra ont délaissé la fabrication d'artefacts au profit de la magie élémentaire brute (Plasma primordial), tout redevient possible !

Image



A voir :
Matt Cavotta, Time Twists and Destinies Interchange, rubrique "Taste the Magic", 25 janvier 2007 :
http://www.wizards.com/default.asp?x=mtgcom/daily/mc74
Michael G. Ryan, Destiny, nouvelle en 3 parties sur le mini-site de Chaos planaire , janvier 2007 :
http://www.wizards.com/default.asp?x=magic/planarchaos2/story1

Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

23 Louanges

Naalar
Le 26/03/2013

Un très bon article qui démontre la complexité de l'univers de Magic et de ses auteurs qui nous montrent leur imagination prolifique et sadique à vouloir toujours nous faire languir des tenants et aboutissants de leurs histoire. (je pensais ne pouvoir jamais finir cette phrase... O.o)

Ceci dit, j'ai remarqué une légère coquille : Sens à vif n'a pas été illustrée par Pete Venters mais Jim Nelson... ça foire un peu ton interprétation sur ce point là seulement, mais le reste est un super article

Il mérite bien un petit 9, cet article... (j'enlève un point juste pour la coquille ^^")

Note : 9/10



Edité 1 fois, dernière édition par Naalar le 26/03/2013

Lynn
Le 02/08/2011

Un article qui prouve que WOtc est capable de suivre sur le long terme des personnages qui évoluent et font évoluer l'ambiance même du jeu.

Un article super on se demande bien comment tu as fais pour récupérer tout ça!

J'espère que ce genre d'histoire, ainsi que cette longue trame complexe et profonde sera suivie par d'autres par ces genres de textes d'ambiances horriblement énigmatiques qu'on adore!

Note : 10/10

asm75
Le 15/02/2009

Magnifique article!
J'ignorais que WOTC nous avait deja fourni une histoire d'une telle qualité avant le bloc Urza.

scoriacé
Le 02/01/2009

je trouve que les dessins de incarmal en devenir et de crovax héros en devenir sont très beau je possède moi même les deux cartes et je leur trouve une ressemblance vous ne trouvez pas ;-)

Note : 8/10

Detheroc
Le 21/12/2008

Bof, je n'aime pas trop cette histoire, comme toutes les histoires avant carnage d'ailleurs, je trouve que les intrigues étaient assez moyennes...

Note : 3/10

TheDonK
Le 20/07/2008

Très bon article comme toujours Tybalt

Je pensais que tu avais arrêté d'écrire des articles, vu que j'attendais avec impatience la story line du bloc Time Spiral.
Comme toujours ton article est appondis comme il faut ^^, textes et cartes a l'appuie lol.

Je ne sais pas pourquoi tu n'as pas encore fait les articles des récents blocs mais si une aide extérieur peut t'aider, n'hésite pas à demander... lol du moins je me propose.

Note : 10/10

Tybalt
Le 20/07/2008

Comme le besoin s'en imposait et comme plusieurs commentaires le réclamaient, j'ai mis à jour l'article (qui remontait à fin octobre 2006) pour ajouter la fin alternative présentée dans "Chaos planaire". Enjoy :o)

Tybalt
Le 29/06/2008

@ YyrkoonDeVir : En effet, il s'agit d'une histoire alternative développée dans Chaos planaire à la faveur des troubles temporels affectant Dominaria. Dans cette version, c'est Mirri qui tue Sélénia et récupère sa malédiction, devenant Mirri la maudite, tandis que Crovax reste "bon" et, enfin libéré de son ange noir, devient Crovax, héros en devenir. Je n'ai pas encore eu le temps de mettre à jour l'article pour ajouter ça mais je le ferai dès que j'aurai le temps.

@ Waldham : Concernant les cartes alternatives de Crovax et de Mirri, cf. ci-dessus. Pour ce qui est de Tahngarth, il n'existe qu'une seule carte le représentant (Tahngarth, héros talruùm), mais il apparaît effectivement sur les illustrations et les textes d'ambiance des cartes dès Aquilon, puisqu'il fait partie du groupe de héros de l'histoire (l'équipage de l'Aquilon). Tu peux te reporter à mes autres articles de storyline pour connaître le rôle de Tahngarth dans la saga de l'Aquilon.

"Y a t il un site qui permet de faire une rechercher par rapport au texte d'une citation d'une carte ?"
Oui, c'est le moteur de recherche de la base de données "officielle" de Magic, le Gatherer, accessible ici : http://ww2.wizards.com/gatherer/index.aspx?
Malheureusement on ne peut faire de recherches qu'en VO (donc en anglais). Pour cela, il suffit de cocher la case "Search flavor text".
En revanche, il est possible d'afficher le texte français d'une carte (texte d'ambiance compris) en modifiant l'affichage de langue de la carte, mais ce n'est possible que pour les extensions les plus récentes (à partir de Sombracier je crois).

Waldham
Le 29/06/2008

J'ai vu que Mirri la maudite apparaissait en carte dans l'édition chaos planaire comme vampire.

Le minotaure Tahngarth dans l'édition Planeshift, ainsi que l'Aquilon.

Comme dit précédemment, dans l'édition Chaos Planaire, Crovax héros en devenir.

Est ce qu'il y a une évolution dans l'histoire indiqué dans les citations des cartes de ces éditions ?

Y a t il un site qui permet de faire une rechercher par rapport au texte d'une citation d'une carte ?

YyrkoonDeVir
Le 28/06/2008

SUPERBE

Merci sa m'a fait super plaisir de lire cette histoire

Je tien a signalé par contre qu'en Chaos planaire il me semble il y a une carte blanche qui s'appele [Corvax héros en devenir]
Sur le texte de la carte il y a écris :
Corvax était déstiné a etre maudit par un ange, mais le noble connut la redemption dans une autre ligne temporelle.

wolfang
Le 03/03/2008

géniale , c'est deja fini on en bouferrerai des heure

encore encore encore, adorere a fond

10/10

Note : 10/10

Frank 07
Le 06/09/2007

Ouais c'est une très belle histoire et j'adore les cartes avec crovax et selenia je trouve que ca raconte bien l'histoire de magic je te met 10 sur 10

Note : 10/10

Zayer
Le 25/08/2007

Super histoire !!
Tu as du te donner du mal à traduire tout les texte d'ambiances.Pour le truc de l'ange de la désolation, Je pense aussi que c'est une pale resurection de selenia. La preuve est que son coup de kick est blanc.
10 sans hésiter !!

Note : 10/10

the killer demon
Le 03/08/2007

Très belle histoire sur Crovax cela mérite un dix.L'histoire de crovax est vraiment sombre.

Note : 10/10

kalaris
Le 26/05/2007

Une histoire remplie d'intrigue, c'est ce qui fait l'ame de l'histoire de mtg. Bravo t'as du avoir du mal à résumé tous ça.

Note : 10/10

Berganon
Le 07/04/2007

HOOOOOOOOoooooooooooooo Quel belle histoire d'amour^^(quel plaiboy ce crovax^^)Enfin ces une super histoire trés trés bien retranscrite (je suis daccord avec "Tacos"^^)

Note : 10/10

Stylé, ca fesait longtemps que je connaissait l'histoire mais je suis heureux de voir qu'elle a été aussi bien retranscrite.
En revanche j'aimerai souligner quelques points non souligné (ou oublié) Sélénia part de la famille de Crovax pour rejoindre Wolrajh qui l'appelle à lui, mais elle aide dabord Crovax à tuer Tressegibet et Morinfen.
On soulignera d'autre part que tu as indiqué la naissance de Sélénia sur le plan de serra (ce qui est juste car il s'agit de la capitaine de Radieuse et comme tous les anges elle à également été crée par Serra) mais que tu n'as pas souligné que le bloc Urza se passe bien avant Aquilon. De ce fait lorsque Sélénia sert la famille de Crovax, elle a déja été captive par les phyrexian et Wolrajh (ce qui éxplique pourquoi Crovax l'a toujours connu blanche et noir).
Lorsque Wolrajh la rappel à lui elle doit lui obeir (malgré l'amour l'unissant à Crovax) car il la controle avec son haume de soumission (c'est sa chose gnarc).
Donc Crovax ne connais pas si bien le passé de sa bien aimé étant donné qu'il est choqué en la voyant se battre pour le compte de Wolrajh.

Note : 9/10

Suricane
Le 12/11/2006

Epoustouflant, divin, parfait, j'en redemande
Je me demande en combien de temps tu rassembles toutes ces informations...

Bravo

Note : 10/10

Exterminateur
Le 12/11/2006

Wah !

Très, très bon, encore une fois, comme tes précédents... J'adore lire tout ça ^^ Alors bon courage pour les suivants, continue de nous réjouir de la sorte

Note : 10/10

Metis the Darkmind
Le 06/11/2006

Sans doute plus profond et plus pertinent lui seul que tout le reste de la série (ce qui n'est pas peu direCet article est une (très agréable) surprise dasn la mesure ou seule une storyline...linéaire justement était annoncée/ Mais on ne s'en plains pas, loin de là!

Esperons que tu nous surprendras encore longtemps de cette façon.

Note : 10/10

Appréciation

Note :  

Contenus relatifs

Sondage

Quelle distribution d'acteurs pour la série d'animation Netflix ?

Résultats
(déjà 182 votes)