Oathbreaker : un nouveau format - Magic the Gathering


Oathbreaker : un nouveau format

Articles
par Vognar, le , 2191 consultations , 17

  Découverte et apprentissage de Magic / Connaisseur

Oathbreaker est un format multijoueurs de Magic proche du Commander qui commence à se faire connaître grâce aux streamers de LoadingReadyRun et à quelques youtubers anglophones. Le principe : 60 cartes, dont un planeswalker qui prend le rôle d'oathbreaker et un éphémère ou rituel qui commencent la partie dans la zone de commandement...

     

Oathbreaker est un format de Magic qui commence doucement à connaître une popularité conséquente, notamment grâce aux streamers de LoadingReadyRun et des vidéos récentes de divers youtubers anglophones : Tolarian Community college, Jumbo Commander et The Command Zone, pour ne citer qu'eux. Le nom signifie littéralement "briseur de serment", ce qui n'a ironiquement rien à voir avec le format. Celui-ci se veut être une variante de l'EDH, ou Commander, comme l'appellent les jeunes. Il a été créé il y a plusieurs années et considéré "fini" en 2017 par les joueurs de Weirdcards.org, un club de charité dont les bénéfices des événements sont reversés à des associations. Il a donc un comité indépendant de Wizards of the Coast, comme le Commander. Il a également un subreddit. Voici ses particularités.

Citation :
Oathbreaker est un format multijoueur (mais, à tous les coups, ces crétins de français vont s'échiner à le jouer en 1v1, comme ils l'ont fait pour le Commander).

Le deck doit contenir exactement 60 cartes, dont un planeswalker et un éphémère ou rituel. Ce planeswalker est votre "oathbreaker" (mais vous pouvez l'appeler votre "commandant", tout le monde se trompe de toutes manières) et ce sort est le sort "signature" de votre oathbreaker. Tous deux commencent la partie dans la zone de commandement.

Chaque carte du deck doit avoir une identité couleur comprise dans celle du général, y compris son sort signature. Ce dernier n'est pas obligé d'être de toutes les couleurs de l'oathbreaker.

Le deck ne doit contenir au plus qu'un exemplaire de chaque carte qui n'est pas un terrain de base.

Les joueurs commencent la partie à 20 points de vie.

La "taxe de commandant" s'applique aussi bien à l'oathbreaker qu'à son sort signature. Pour rappel, vous pouvez les lancer depuis la zone de commandement. En faisant ainsi, ils coûtent chacun pour chaque fois que vous l'avez déjà lancé depuis la zone de commandement cette partie.

Si votre oathbreaker devait changer de zone, vous pouvez le mettre dans votre zone de commandement à la place.
Idem pour le sort signature, à la seule exception que vous êtes obligé de le faire. Si le sot signature devait aller dans une zone autre que la zone de commandement ou la pile, il va dans votre zone de commandement à la place.

Vous ne pouvez lancer le sort signature de votre oathbreaker que si vous contrôlez celui-ci.

Si une autre règle ou une carte fait référence à votre "commandant", elle fait référence à votre "oathbreaker" à la place.

Il existe un planeswalker banni en tant que Oathbreaker : Saheeli, la talentueuse.

Les règles détaillées, en anglais, ici.

Oathbreaker : Pourquoi ?



Le format existe pour plusieurs raisons :

Tout d'abord, il met enfin un terme à l'éternel débat "Faut-il autoriser les planeswalkers comme commandants en Commander ?". Avec le Commander et l'Oathbreaker existant en parallèle, plus de question.

Ensuite, il est beaucoup plus rapide que le Commander. Là où une partie de ce dernier peut durer des heures, une partie d'Oathbreaker dure environ une heure à quatre personnes.

Enfin, pourquoi pas ? Nouvelles règles et nouvelles restrictions impliquent nouveaux decks et nouveaux challenges. MtG est un jeu vivant et ce parce que la communauté aura toujours le pouvoir de créer en dehors du système. Tant que tout le monde s'amuse, tout le monde y gagne.

Quelques exemples



Ashiok, Dream Render + Mind Funeral : Complètement absente en Commander où les decks ont 99 cartes, la meule pourrait tirer son épingle du jeu en Oathbreaker. Ashiok a un passif intéressant pour jouer un deck contrôle de type oppressif. Il bloque en effet les Fetchlands ainsi que les tuteurs. Son unique capacité active a le bon goût d'oblitérer toute stratégie à base de cimetière, d'ordinaire particulièrement efficace contre meule. Mind funeral est très forte en Oathbreaker, et son effet parle un peu de lui-même. Attention tout de même à ne pas tomber sur...

Jace, wielder of Mysteries + Mana Severance : Ce deck complètement débile ne vous rendra pas populaire dans votre groupe d'amis. Vous jouez en effet un deck composé de... 58 îles. Oui oui, 58 îles de base, et rien d'autre. Le principe est simple, vous jouez Jace, puis Severance, puis vous activez le de Jace et vous gagnez grâce au passif de Jace.

Nicol Bolas, Dragon-God + The Elderspell : Un deck contrôle qui a le bon goût d'être très raccord avec l'histoire. Bolas prendra les capacités de l'Oathbreaker adverse et l'Elderspell le tuera à la demande pour booster Bolas.

Gideon Blackblade + Armageddon : Un autre deck qui fera grincer des dents, avec un principe relativement simple. Tour 1 une créature, tour 2 une autre créature, tour 3 Gideon, tour 4 Armageddon, puis on bourre, encore et encore, en priant pour que ça passe.

Narset, Parter of Veils + Windfall : Une combinaison qui parlera aux joueurs de Leovold, Emissary of Trest. Aubaine réduira les mains de tous les adversaires à une carte et remplira la votre.

Huatli, the Sun's Heart + Tower Defense : Après Leovold, c'est Doran, la tour de siège qui a droit à son clin d'œil. Avec Huatli sur la table, Defense donnera virtuellement +5/+5 à toutes vos créatures pour seulement deux manas.

À vous de jouer !



C'est maintenant à vous de nous dire ce que vous pensez du format, quel deck trouvez-vous particulièrement fort, lequel vous aimeriez construire, etc. Débattez dans les commentaires !



Ajouter une louange


Vous devez vous identifier pour participer.

17 Louanges



MagicArnaud
Le 05/06/2019

Je viens de voir que le site EDHREC, qui est une référence bien connue des joueurs EDH, a commencé à soutenir le format... Avec un tel support, le format a des chances de se développer et de gagner énormément en visibilité.
https://articles.edhrec.com/edhrec-now-supports-oathbreaker/

MagicArnaud
Le 29/05/2019

Après, en lisant l'article j'ai quand même tiqué sur :

article a dit a dit :
Oathbreaker est un format multijoueur (mais, à tous les coups, ces crétins de français vont s'échiner à le jouer en 1v1, comme ils l'ont fait pour le Commander).

Il faut vraiment avoir un sacré sens de l'humour pour accepter de se faire insulter... et parler d'un format qui nous traite de crétins...

D'ailleurs... en quoi est-ce que les règles de l'EDH seraient elles "évidement" faites pour du multijoueur ? Ce sont plutôt les cartes sorties avec les packs Commander qui s'orientent résolument sur le multijoueur. Les règles en elles mêmes ne favorisent ni le multi ni le 1v1. En tous cas, je n'ai jamais eu à changer de règle selon que je jouais en duel ou en multi. Pour l'Oathbreaker c'est pareil : on a un format qui a été créé par des joueurs visant le multi, mais qui peut très bien se jouer aussi en 1v1. Où est le problème ? Et en quoi ça justifie de se faire traiter de "crétin" ?
Et "crétins de français", je trouve ça très choquant.

Voilà, je ne voulais pas être celui qui soulève ce point mais comme personne n'en a parle, je le signale quand même... c'est mieux que de faire comme si je n'avais rien vu...


niagara
Le 29/05/2019

À mon avis c'est Vognar (la personne qui s'est occupé de la rédaction de cet article) qui l'a lui-même ajouté pour faire de l'humour auto-dérisoire hein, ça vient pas du tout de l'article original, je pense

Vognar
Le 30/05/2019

C'est tout à fait ça, le pavé de règles vient de moi et a été réécrit à la main. Et le cynisme inhérent à ma remarque vient du fait que le multijoueur est un format considéré comme moins sérieux et plus casual, parce qu'il y a moins matière à prévoir et optimiser qu'en duel.

MagicArnaud
Le 31/05/2019

mouais... je trouve toujours que la remarque est déplacée sur la forme. Même si l'intention est de faire de l'humour, l'insulte est rarement une bonne idée. Si tu avais dit "mais un crétin comme moi penserait bien à en faire un format duel", tu n'aurais insulté que toi... J'aurais trouvé ça étrange, sinon inquiétant, mais bon, tu te fais le mal que tu veux.

Sur le fond non plus, je ne suis pas vraiment d'accord avec ce que tu avances. Un format "casual" n'est pas là pour fermer des portes : s'il est vraiment "casual", le format que tu présentes trouveras différentes façons d'être joué selon les cercles de jeu : duel ou multi, peu importe. Je joue EDH aussi bien en duel qu'en multi, et je me fiche pas mal de savoir si mon deck est prévu pour l'un ou pour l'autre de ces formats. Il faut croire que je joue vraiment "casual" même si je prends du temps à construire mes decks.

Bon, après, j'ai bien compris qu'il n'y avait aucune mauvaise intention dans ce que tu avais écrit. Je ne te fais donc aucun procès d'intention. Je dis juste que c'était maladroit.

niagara
Le 01/06/2019

En fait, pour l'historique, c'est les français qui ont pris le format EDH pour en faire le duel commander, c'est pour ça qu'il parlait des Français en général. Mais c'est compréhensible que tu te sois senti touché, tu n'avais pas le bon contexte !

MagicArnaud
Le 01/06/2019

J'avais bien ça en tête. Ce qui est dit ici sans méchanceté et avec autodérision est souvent dit au premier degré sur des sites non francophones. Ce n'est pas la première fois que je lis quelque chose sur notre bêtise supposée à vouloir jouer en 1v1. Les autres fois, c'était au premier degré, sur des sites US et je me disais que vu de l'étranger ça devait tenir à une incompréhension ou un raccourci ("ah, ces français ! toujours à vouloir en faire à leur tête !"). J'étais donc un peu surpris de retrouver ce genre de propos sur un site français.
Mais je ne voulais pas en faire un drame non plus, et j'ai bien compris qu'il n'y avait aucune mauvaise intention ici !

Bref, merci pour vos réponses et éclaircissements

Grimm
Le 02/06/2019

Et puis... Si on prenait au premier degré tout ce que disait Vognar...

Répondre

MagicArnaud
Le 29/05/2019

Grimm a dit :
Mmmm... J'ai le deck Jace en tête, mais le Gidéon... Quel est le but du paquet ?

j'ai l'impression qu'il y a eu une erreur dans l'article et que ce n'est pas Armageddon mais Colère de Dieu (ou un autre du même type) qui devrait être le sort signature.


niagara
Le 29/05/2019

Je pense que si, c'est armageddon, sinon je vois pas tellement l'intérêt de faire créa T1, créa T2, pour les détruire T4
Armageddon ça vire le mana de tous le monde (donc il faut recommencer à 0 pour les ressources de chacun) mais vu que le deck Gideon a déjà fait sa sorti hyper aggro il n'est ralenti par personne, enfin moi j'avais compris le deck comme ça en tout cas ?

MagicArnaud
Le 29/05/2019

Oui, tu as raison... au final, l'idée est juste de profiter du fait que Gideon est très fort pour pas cher... et qu'il garantit probablement une sortie bien plus rapide que ce que l'adversaire pourra faire.

Répondre

niagara
Le 28/05/2019

Citation :
Le nom signifie littéralement "briseur de serment", ce qui n'a ironiquement rien à voir avec le format.

Justement si, des planeswalkers qui se battent les uns contre les autres ont brisés leur serment qui les liaient

C'est un ami qui a découvert ce format il y a quelque jours et on a été hypé par les nouvelles possibilités de building que ça offrait, mais pour les raisons qui ont été cités dans les précédents commentaires, je ne vois pas ce format prendre autant d'ampleur que le Commander, ou alors avec une banlist beaucoup plus étoffée, ce qui réduira quand même beaucoup le champs de possibilités si on regarde le ratio Créatures légendaires/Planeswalkers légendaires qui existent... À voir, mais ça donne de nouvelles idées et c'est quand même ça qu'on aime !

J'ai découvert que Rowan Kenrith et Will Kenrith peuvent être joués en "partenaires".
Dans ce cas, ils ont chacun leur sort signature (il faut que Rowan soit sortie pour le sort rouge, et Will pour le sort bleu).

MagicArnaud
Le 27/05/2019

Je suis toujours très content de découvrir de nouveaux formats, et l'idée de jouer une version alternative un peu "originale" de l'EDH me tentait bien... jusqu'à ce que je lise les exemples de "decks" donnés à la fin de l'article.
Un format qui permet d'assembler une combo et de la jouer à coup sûr, ça ne sonne pas très fun.
Quand je construis mes decks EDH j'essaie d'éviter autant que possible les combos garanties (donc pas de tuteurs, ou pas de carte à combo qui tuent tout l'intérêt de la partie en la résumant à une course au premier à l'assembler). L'esprit EDH, tel que je le vois en tous cas, c'est de retrouver une certaine variété dans les parties (oui, je sais que tout le monde ne joue pas comme ça et que beaucoup préféreront un deck qui sort toujours de la même manière, mais je joue "casual", pour m'amuser, pas pour gagner tout le temps).
Bref, le Oathbreaker a l'air sympa à première vue, mais je redoute l'effet "combo - mon deck est prévu pour faire ça et il le fera toujours de la même manière", illustré par les exemples Jace et Gideon. (bon sang, le deck Jace est d'un ennui... et il revient à demander à l'adversaire s'il peut infliger 20 blessures en 4 tours... les parties durent le temps de la question...)

Je trouve l'idée sympa, mais dans les faits, j'ai l'impression que ça demande encore un peu de travail pour être un format jouable. Enfin, je dis ça alors que ça se joue depuis longtemps à lire l'article... je suis intrigué.


sora
Le 27/05/2019

Tout à fait d'accord, je joue aussi Casual en EDH, je me fais d'ailleurs ravager par mes potes qui jouent beaucoup plus pour le combo ... :p Ce format peut en effet être intéressant, mais peut-être le limiter au Modern ? pour éviter de sortir Mana Severance ou Armageddon ?

Vognar
Le 27/05/2019

C'est exactement la réflexion que je me suis faite au début, et ça peut être le cas à des niveaux assez bas où les decks ne contiennent pas ou peu d'interaction avec l'adversaire, mais il est très facile de contrer la plupart des stratégie à combo. D'abord, un simple contre enverra simplement le mec en boule dans un coin. Ensuite, Jace peut mourir facilement avant que son contrôleur ne lance l'autre sort. Pour enchaîner les deux dans le même tour, il doit attendre le tour 6. Et Jace est toujours gérable en réponse à la Severance. Contre Gideon, pareil, tu peux l'attaquer après son tour 3. Mais surtout, Armageddon ne gère que les terrains. Si tu as déjà développé une présence sur la table, son deck aggro va s'empaler sur tes bloqueurs, te laissant tout le temps de te redévelopper derrière. Aucune stratégie n'est invincible.

Mais ce qu'il faut surtout voir, c'est que c'est un format multi-joueurs. Jace et Gideon vont laisser un tour à 3 personnes pour leur taper sur la gueule et les empêcher de combo. D'autant que, en multi, les decks combos et/ou pénibles dans ce genre ont tendance à attirer une haine toute particulière du reste de la table.

Enfin, c'est un format fun. Si un joueur persiste à ramener un deck qui fait chier tout le monde, dites-le lui. Certains groupes, déjà en edh depuis longtemps, n'hésitent pas à "soft ban" (bannir officieusement, juste dans leur cercle de jeu) des cartes pour le bien de leur communauté. Rien n'empêche de faire pareil en Oathbreaker. La communication est clé.

Grimm
Le 28/05/2019

Mmmm... J'ai le deck Jace en tête, mais le Gidéon... Quel est le but du paquet ?



Edité 1 fois, dernière édition par Grimm le 02/06/2019

Répondre

Appréciation

Contenus relatifs

Sondage

Qui aurait dû faire partie du casting des planeswalkers du Trône d'Eldraine ?

Résultats
(déjà 82 votes)