Carte à Jou(e)r : Brago, King Eternal - Magic the Gathering

Carte à Jou(e)r : Brago, King Eternal



Articles

Pit142857, le , 226 consultations

Cette semaine, Pit nous parle d'un esprit noble.

  Bloc opératoire

Bienvenue dans Carte à Jou(e)r, la mini-série qui se penche sur les mises à jour de carte qui ont pu avoir lieu ces quinze dernières années. Comme chaque semaine, je vais vous montrer deux versions d'une même carte, et vous pourrez vous amuser à trouver la différence de formulation entre les deux. Vous pouvez aussi essayer de comprendre par vous-même ce qui a pu pousser à faire ce changement. Pas d'inquiétude, la réponse se trouve juste en dessous !

Cette semaine, nous allons nous pencher sur Brago, King Eternal. Comme le changement n'a eu lieu qu'en VO, je vous propose ci-dessous une petite traduction des formulations des deux versions, afin que vous puissiez jouer même sans comprendre l'anglais.

Ancienne version





Nouvelle version


Voici les traductions comme promis :

Ancienne version a dit :

Vol

Quand Brago, roi éternel inflige des blessures de combat à un joueur, exilez n'importe quel nombre de permanents non-terrain ciblés que vous contrôlez, puis renvoyez ces cartes sur le champ de bataille sous le contrôle de leur propriétaire.


Nouvelle version a dit :

Vol

À chaque fois que Brago, roi éternel inflige des blessures de combat à un joueur, exilez n'importe quel nombre de permanents non-terrain ciblés que vous contrôlez, puis renvoyez ces cartes sur le champ de bataille sous le contrôle de leur propriétaire.


Comme vous l'avez remarqué, l'ancienne version commence la dernière capacité par "When" (ou « Quand » en VF), alors que la nouvelle version la commence par "Whenever" (Ou « À chaque fois » en VF). La règle générale est simple : si une capacité déclenchée peut se déclencher plusieurs fois dans la vie de l'objet, « À chaque fois » est davantage approprié.

Le plus souvent, le choix entre « Quand » et « À chaque fois » se fait en regardant la condition de déclenchement de la capacité. Par exemple, on dira toujours :

  • « Quand cette créature arrive sur le champ de bataille »,
  • « Quand cette créature quitte le champ de bataille »,
  • « Quand cette créature meurt »,
  • « Quand vous lancez ce sort »,
car ces conditions ne peuvent se produire qu'une seule fois dans la vie d'un objet.

Il existe cependant des cas plus subtils, où même si la condition peut se produire plusieurs fois, la suite de la capacité indiquera qu'il faut utiliser « Quand » car la capacité ne pourra s'appliquer réellement qu'une seule fois. C'est le cas de deux cartes qui ont subi un errata en même temps que Brago, King Eternal. Il s'agit de Contempt et Wall of Junk, qui ont tous les deux une capacité qui pourrait théoriquement se déclencher plusieurs fois (si elle est contrecarrée par exemple), mais qui ne va se déclencher qu'une seule fois la plupart du temps, car cette capacité se termine par « renvoyer [ce permanent] dans la main de son propriétaire à la fin du combat. »

Comme dernier exemple, je citerai les cartes recto-verso qui se transforment, dont le choix entre « Quand » et « À chaque fois » pour la capacité « Quand/À chaque fois que cette créature se transforme en ~ » dépend du fait que la créature possède ou non une autre capacité permettant à cette créature de se retransformer. Je vous laisse comparer le Saccageur loup-garou (qui utilise « À chaque fois que cette créature se transforme », car il peut se retransformer en Déserteur affligé, puis en Saccageur loup-garou à nouveau), et l'Envoûteuse possédée (qui utilise « Quand cette créature se transforme », car il ne peut pas se retransformer).

Source : Magic 2015 Update Bulletin § Brago, King Eternal

Alors, c'était comment ?

Complétement fou !

  5

Abscon, abjecte, inadmissible !

  0

Toi aussi, loue son œuvre !


Si vous n'êtes pas un de ceux qui se vident bêtement le cerveau sur la toile en brâmant comme un zombie, vous pouvez vous identifier pour participer. Sinon vous avez encore le choix de faire quelque chose de votre vie, en rejoignant la secte.