Les nouvelles du front : le format standard

Articles
par Vognar, le , 9816 consultations , 18

  Standard / Expert



Sur une idée originale de Rincevent, et malgré que celui-ci m'ai honteusement et sans scrupules volé mon dernier sujet d'article, je commence une série d'article nommée "Les nouvelles du front". Et puisque ce monsieur est sans gêne, c'est sans gêne que je vais recopier ses propos ici :

Rincevent a écrit :Une chose que je ferai bien moi-même mais pour laquelle je ne me sens pas suffisamment informé du métagame actuel: Les nouvelles du front. Il s'agirait d'articles succincts et ponctuels qui évoqueraient ce qui gagne en ce moment. En standard cela pourrait parler brièvement d'un ou plusieurs decks qui ont émergé récemment et dans les autres format il faudrait plutôt ce concentrer sur un archétype à la fois, les deck ayant généralement une plus grande longévité. Cela dit, il est possible aussi de simplement parler des dernières modifs à la mode des archétypes connus.


Premier article d'une lignée que j'espère longue et prospère, le billet que vous lisez actuellement va vous montrer l'état du métagame standard du mois de février.

Le meta en une seconde :

On a un format relativement sain sans deck dominant (le deck le plus présent représente 18% du format). Selesnya/Naya Aggro et Jund Control/Midrange tiennent le haut du panier avec respectivement 18% et 14%. Suivent derrière RDW (10%), Esper Control (10%), Gruul Aggro (8%), UWr Midrange (7%), ainsi qu'une floppée d'autres decks à moins de 5%. On notera (regrettera pour certains) la quasi absence de decks combo (Reanimator ne rafle que 5% du format).

Liste des decks présentés dans cet article :
  • Charmed, par Joel Larsson ( midrange)
  • The Aristocrats, par Tom Martell ( semi-aggro)
  • Esper Control, par Ben Stark ( contrôle)
  • Jund Control, par Owen Turtenwald ( contrôle)

Avant de commencer l'étude des decks à proprement parler, je tiens à remercier mtgtop8, d'où sont tirées les listes, pour le boulot qu'ils font. Ma connaissance (toute relative) du metagame lui doit beaucoup.



1. Charmed, par Joel Larsson ( midrange)


La liste sur mtgtop8.


Charmed est un héritier tout désigné pour Patriot, deck au nom issu de ses couleurs.

La stratégie est typique d'un aggro-contrôle : On pose quelques créatures et on contrôle jusqu'à ce qu'elles aient terminé le travail.

Dans le rôle de la Brute, on a l'Héliaste de Boros, parce qu'il est facile à jouer, solide et qu'il colle une dernière gifle s'il venait à mourir (c'est à dire qu'il tue avec une */6).

Dans le rôle du Bon, on l'Ange de la restauration, chargé de flicker l'Augure de Bolas et le Mage lancevif.

Dans le rôle du Truand, on a le Mage lancevif, qui donnera une seconde vie au 22 sorts du deck. Avec la présence de pas moins de 10 charmes dans le deck (Charme d'Azorius, Charme de Boros et Charme d'Izzet), sa polyvalence donnera du fil à retordre et des nœuds au cerveau aussi bien à son propriétaire qu'à son adversaire.

Le reste du deck contient la gestion (Lance calcinante, Pilier de flammes), de la gestion de masse (Acte blasphématoire, dont la synergie avec l'Héliaste de Boros est redoutable) et un sort clef de contrôle, la Révélation du Sphinx.



2. The Aristocrats, par Tom Martekk ( semi aggro)


La liste sur mtgtop8.


Quand on a joué avec le Mal sur Innistrad, quand on entend "aristocrate", on pense naturellement aux vampires. Pourtant, ce deck n'en contient qu'un, l'Aristocrate Falkenrath. C'est parce qu'il tient son nom de la présence, en plus de ce dernier, de l'Aristocrate du cartel.

C'est un deck avec un début de courbe bas comme aggro mais qui remonte légèrement sur la fin. Le thème est clairement affiché : ici, on joue humain. Entre le Champion de la paroisse et l'Aristocrate Falkenrath, les humains sont clairement à l'honneur.

La stratégie, simple voire simpliste au premier abord, est plus compliquée qu'elle n'en a l'air. Si on a bien une horde d'humain tout de blanc vêtus chargeant le vil et veule adversaire en début de partie, en milieu de partie, on a plus tendance à avoir quelques kilos de tripes fumantes sur les bras. Alors avant que ça n'arrive, on envoie les aristos sacrifier ceux qui vont de toutes manières mourir et on investit dans le haut de courbe. L'Ange de la restauration peut flicker des Conscrits zélés en présence d'un Champion de la paroisse, les Conscrits justement, peuvent prendre le contrôle d'un Thragcorne ou d'un Maître-chasseur de la lande, pour ensuite le sacrifier. Et, moins souvent qu'on aimerait que se soit mais quand-même, à l'occasion emprunter un arpenteur pour lancer son Ultime.

Pauvre en sorts non-créature, le deck aura du mal à surprendre, même si un Voyageur damné ressuscité sur un Charme d'Orzhov peut surprendre un attaquant adverse. Les Âmes persistantes apportent un second souffle pas cher en milieu/fin de partie.



3. Esper Control, par Ben Stark ( contrôle)


La liste sur mtgtop8.


Quand on entend "contrôle", on pense à gestion, gestion de masse, contresorts, pioche et kill. Ce deck ne déroge presque pas à la règle, tout y est :
- Charme d'Azorius, Dévorer la chair, Sauvetage dramatique et Prix ultime jouent aux snipers
- Verdict suprême et Dépuration planaire se chargent de faire le ménage en gros
- Dissipation fera son lot de frustrés
- Charme d'Azorius, Réfléchir à deux fois et Révélation du Sphinx font avancer le deck
- Ange de la restauration blinkera un Mage lancevif et tuera lentement mais surement un adversaire exsangue.

Si j'ai dit "presque" il y a quelques lignes, c'est parce que, contrairement à un contrôle classique, le deck ne contient presque pas de contresorts. La faute à ces quelques cartes de RTR ne pouvant pas être contrecarrées et à la puissante caverne des âmes, toujours est-il que le deck perd en surprise. Vous vous demandiez peut-être pourquoi la gestion prend autant de place, ne cherchez plus : il faut gérer ce que les contresorts absents vont laisser passer.



4. Jund Control, par Owen Turtenwald ( midrange)


La liste sur mtgtop8.


KYAAA ! hum, pardon.

Jund est maintenant un classique dans le paysage standard des derniers mois, si ce n'est plus, mais puisqu'il faut (encore) le présenter, en voici une version midrange. Attention, Golgari et Rakdos contiennent beaucoup de cartes parmi les meilleures du bloc, vous le savez. Les voici toutes - ou presque - réunies dans un même jeu.

Ce qu'on remarque avec les decks midrange, c'est la finesse et la précision dont doivent faire preuve à la fois le deckbuilder et le joueur dans l'équilibre entre se développer et frapper. En effet, trop de mana et le deck retombe comme un soufflé crevé dans l'œuf, pas assez et il s'asphyxie.

Pour le développement, on a l'Elfe de la charmille, toujours ravi de dégager un ravland et Cherchauloin qui fetchera ces derniers.
Pour ce qui est de frapper, on appelé du lourd. Maître-chasseur de la Lande, Thragcorne, tatie Olivia Voldaren et même tonton Garruk, chasseur primordial.

Pour gérer un peu le pabô d'en face, on a, là aussi, du très lourd. Décomposition abrupte, Vrille d'effroi, Prix ultime, Homicide, Pilier de flammes.

Et parce que gagner-c'est-bien-mais-avec-classe-c'est-mieux, je vous présente (KYAAA !) Liliana du voile ! Bon, dans la plupart des cas la première chose qu'elle fait et souvent la seule avant de repartir, c'est quand-même de supprimer une créature, mais moi, je suis amoureux, c'est comme ça.

Au rayon des gros-sorts-qui-tâchent, on a le Retour de Rakdos, cauchemar récurrent des jeux contrôle et le Bûcher des damnés lequel peut complètement inverser la vapeur d'une partie mal engagée contre aggro.




Voilà qui conclut la première édition des nouvelles du front. Au prochain épisode, les decks marquants des Grands prix Rio et Verona. N'hésitez pas à lancer un débat trollifique dans les commentaire sur ce que j'ai fais, dis, critiqué, loué.

Edité 1 fois, dernière édition par ylloh le 09/05/2013

18 Louanges

SaintMarin, le 14/06/2013

Vognar :C'est à ça que servent les sites communautaires, à partager les idées et les trucs qui fonctionnent à la vitesse du net.


Il est adorable non? En plus, il travaille comme un fou à ses articles et j'en vois qui perdent du temps à parler budget et de s'exciter en ouvrant des braguettes boosters.

Un article de bonne qualité, malgré l'absence aisément décelable de poneys.



Edité 2 fois, dernière édition par SaintMarin le 14/06/2013

surena, le 10/04/2013

Je n'achète jamais de cartes à l'unité non plus, à la fois pour "l'excitation de l'ouverture" (chouette cette expression!) et pour une contrainte pas inintéressante en termes de réflexion, c'est de ne faire qu'avec ce qu'on a ouvert, et donc d'essayer de trouver de la cohérence là où il n'y avait que du hasard Et du coup, les decks ne sont surement pas parfaits, mais ne sont pas non plus la monotone répétition en 4 exemplaires de super cartes "de la mort qui tue"
Cela dit, je rejoins l'argument du coût de cela: pour 10 euros, dans un magasin, on n'a que 3 boosters!!

Lecrapo, le 05/04/2013

La seule manière de jouer budget est de toute facon de prendre des cartes à l'unité... Donc ne pas acheter de cartes à l'unité pour rester budget c'est payer deux fois ses cartes: une fois pour rien dans le booster, et une seconde fois quand tu te rends compte que tu vas devoir aller la demander quand même...

Après si tu veux te faire un pool aléatoire de cartes pour monter des decks casu, prendre un display de temps en temps n'est pas forcément une mauvaise idée, il y a l'excitation de l'ouverture!



Edité 1 fois, dernière édition par Lecrapo le 09/04/2013

ReiNanto, le 29/03/2013

ShaKroNox :(outre le fait que je n'achète jamais de cartes à la pièce, trop cher... "-_-)


Tu n'achètes jamais à la pièce ou tu n'achètes pas à la pièce des cartes trop chers ?
J'ai un copain qui met de temps en temps 10€ pour acheter 4-5 boosters. Il se retrouve avec des cartes sans cohérence avec ses decks. Même si c'est parfois des mythiques, elles ne lui servent à rien. Alors que moi j'achète de temps en temps pour 10€ d'unco/rares pas cher et je l'explose systématiquement.

Je trouve que y'a moyen de faire des bons decks en standard sans trop se ruiner : mono blanc / mono rouge.

ShaKroNox, le 28/03/2013

C'est parfait! Je serai heureux de suivre tes articles sur le metagame. Ne fut-ce que pour me donner des idées de deck et comprendre ce qui cloche quand je construit les miens... (outre le fait que je n'achète jamais de cartes à la pièce, trop cher... "-_-)

Vognar, le 29/03/2013

C'est vrai que le standard est un format cher (notamment parce qu'il tourne rapidement) avec des cotes qui atteignent parfois celles du moderne (Tarmo, Banslayer, ...).

Ravi que ça te plaise et en espérant que tu améliores tes decks

Répondre

ReiNanto, le 28/03/2013

Je ne sais pas si tu as fait exprès mais c'est quand même la folie du 3-4 couleurs depuis que le retour des ravlands. On voit souvent des decks qui utilisent Kessig Wolf Run sans forcement jouer .

On trouve peu de mono , mono . Même eux introduisent une autre couleur. Souvent du rouge ou du vert.

Je trouve que les decks sont quand même dans l'ensemble assez différents même si on retrouve quand même souvent qq cartes.


Et c'est pas Tom Martekk mais Tom Martell. Il joue super lentement et il m'énerve avec son écharpe...



Edité 1 fois, dernière édition par ReiNanto le 28/03/2013

Vognar, le 28/03/2013

ReiNanto :Je ne sais pas si tu as fait exprès mais c'est quand même la folie du 3-4 couleurs depuis que le retour des ravlands. On voit souvent des decks qui utilisent Kessig Wolf Run sans forcement jouer .

On trouve peu de mono , mono . Même eux introduisent une autre couleur. Souvent du rouge ou du vert.

Effectivement, c'est très certainement dû aux ravlands. Dans le prochain article, on verra un bicolore, trois tricolores et un quadricolore.

ReiNanto :Je trouve que les decks sont quand même dans l'ensemble assez différents même si on retrouve quand même souvent qq cartes.

Aristocrate Falkenrath est quand même un peu envahissant à mon goût ^^

ReiNanto :Et c'est pas Tom Martekk mais Tom Martell. Il joue super lentement et il m'énerve avec son écharpe...

Faute de frappe stupide, je demande au modo de corriger. Merci

Répondre

leocacom, le 26/03/2013

Ah cool ! J'adore ce genre d'article ! Je ne fréquente pas les tournois, mais j'adore savoir ce qu'il s'y passe et comment les zouzous qui prennent le jeu plus au sérieux que moi construisent leurs decks !

Merci !

Vognar, le 27/03/2013

Avec plaisir. D'autres suivront, alors garde un œil par ici. Le prochain est prévu pour bientôt

Répondre

Mule41, le 26/03/2013

La principale raison pour laquelle ce deck s'appelle charmed, est qu'un Héliaste de boros indestructible redirige les blessures sur lui même une infinité de fois, donc avec lifelink, c'est infinité de points de vie. Or, Boros charm fournit l'indestructibilité, et Azorius charm, le lien de vie...

Vognar, le 27/03/2013

Effectivement, jolie combo, rapide à sortir et presque tout en éphémère. Avec en plus trois cartes très bonnes prises séparément. Du lourd

Répondre

trolonge, le 26/03/2013

j'aime beaucoup cet article également, je ne suis pas trop les decks les plus joués, donc je ne connais que ceux de l'endroit où je vais, et je viens de découvrir le deck "charmed" et la synergie acte blasphématoire/héliaste de boros m'a fait dresser les cheveux sur la tête =O il faut que j'essaye ça!
Merci pour l'article x)

Vognar, le 27/03/2013

C'est à ça que servent les sites communautaires, à partager les idées et les trucs qui fonctionnent à la vitesse du net

Bon courage pour ton test du combo

Répondre

gaborzak, le 26/03/2013

Article sympas qui me permet de m'intéresser un peu plus au monde du tournoi que je ne connais pas du tout. Alors donc je découvre des decks et ça me donne aussi des idées.
Je vais de ce pas poster un deck Azorius-like controle qui me semble pourrait faire son trou.

Thanks again ^^

Vognar, le 26/03/2013

C'est un plaisir

Tout le format n'est pas là, d'autres decks sont à suivre dans le prochain article

Répondre

Vognar, le 26/03/2013

... de brutes ^^

Merci pour le compliment sur l'article, d'autres suivront régulièrement

Je vais de ce pas voir cette chaîne.

ReiNanto, le 26/03/2013

L'article est une très bonne synthèse.

Je voulais juste rajouter que je m'étais abonné à la chaine Youtube de WotC. On y vois des matchs commentés des dernier ProTour, des focus sur les decks, ect.

Même si vous ne maitrisez pas l'english, les parties sont très intéressantes.

En plus on voit Melissa Detora souvent en ce moment. Un peu de féminité dans ce monde.



Edité 1 fois, dernière édition par ReiNanto le 26/03/2013

Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

Appréciation

Contenus relatifs

BORN TO BURN

 Decks

Partenaire Magic ATP

Lot de 100 Unco Communes vrac toutes éditions , LOT B

11.00 € 6.00 €

Portal 3 Kingdoms Anglais - Set Complet (en anglais)

2999.00 € 2490.00 €

Noël - Deck Box Ultra Pro - Dog Peluche - ACC

22.00 € 19.00 €

Sondage

L'hiver arrive, comme disait l'autre. La solution au froid c'est :

Résultats
(déjà 142 votes)