Interview de Manon et Scarlett

Articles
par ylloh, le , 27139 consultations , 7

  Mana Rouge / Interviews



Manon et Scarlett ou les sexi-héroïnes du plus brûlant des magazines consacrés aux Jeux de Cartes à Collectionner, Mana Rouge, sont aujourd'hui au micro de la SMF. Chaque mois, elles répondent au courrier des lecteurs et égayent ce concentré d'actualités ludiques de leur plus beau sourire.

Manon Scarlett

[la SMF] Manon, Scarlett, on vous a découvertes avec Mana Rouge il y a un peu plus de deux ans. Comment êtes-vous arrivées là ? Pourriez-vous nous décrire votre rôle au sein du magazine ?

Scarlett : heu... Manon, on répond ensemble, ou chacune son tour ?

Manon : bon, je commence, ça sera plus simple. En fait, nous sommes simplement rédactrices, au sein d'une équipe assez réduite, ce qui veut dire que nous ne faisons pas que de la rédaction. Il faut s'occuper de toutes sortes de petites choses qui n'ont rien de très sexy, comme la gestion du courrier, des abonnements, réserver les billets d'avion pour Léo, calmer l'imprimeur quand on est en retard, etc. Bref, pas toujours des tâches qu'on imaginerait attribuées à des "égéries", mais en même temps on ne peut pas juste rester dans un coin pour faire joli. ;) Et nous faisons un peu du rédactionnel, bien sûr, notamment Scarlett et moi nous partageons la gestion du courrier des lecteurs, un mois sur deux. Et évidemment -ça c'est pour le côté glamour ;)- nous jouons notre rôle de muses et, surtout, de modèles vivants, pour les illustrations. C'est la partie la plus amusante, parce que nous adorons tout ce qui est cosplay, et c'est souvent l'occasion de créer des costumes assez rigolos. Scarlett, tu veux ajouter quelque chose ?

Scarlett : hum, t'as pas répondu à la première question, comment on est arrivées là.

Manon : ah flûte, ben vas-y, toi.

Scarlett : en fait on s'est pointées un peu par hasard. Le magazine était en train de se monter, et Léo n'était pas encore sûr du titre, mais il avait déjà une préférence pour "Mana Rouge". Nos prénoms l'ont décidé : Manon ça ressemblait à Mana, et Scarlett évoquait le rouge (pour ceux qui savent pas, je précise : on est jumelles, c'est pour ça qu'on est rousses toutes les deux). Du coup, il a choisi à la fois de garder sa première inspiration pour le titre du mag, et de nous embaucher, parce que la coïncidence entre nos prénoms et le titre auquel il pensait était trop étonnante pour ne pas porter chance. Et voilà, on était devenues les mascottes du magazine !

[la SMF] Avez-vous connu les cousines Pétale et Fleur de Lotus, qui étaient elles aussi représentées par votre dessinateur, Bruno Bellamy ?

Scarlett : Fleur, moi, j'la connais pas, mais avec Pétale, on a été un peu en contact, mais on ne s'est jamais rencontrées. Elle est repartie dans les îles quand elle a quitté la presse, et on discute parfois sur Internet. Elle est cool. :)

[la SMF] En parlant de Bruno Bellamy, comment va-t-il ? Pouvez-vous nous parler de ses projets de bande dessinée ?

Scarlett : il va bien, et on le voit assez souvent, forcément. On discute les projets d'illustration bien à l'avance, pour avoir le temps de préparer les costumes. Quand il y en a... ah ah ! Et, heu... ben, pour les séances de pose, évidemment.

Manon : mais en ce moment il passe beaucoup de temps sur une série BD dont le premier tome est sorti aux éditions Delcourt, ça s'appelle Showergate. Il nous a montré les pages en cours de réalisation, c'est un boulot de fou ! Mais c'est drôlement joli, et puis c'est une histoire romantique, j'aime bien... :)

Showergate

Scarlett : on avait fait une petite promo dans Mana Rouge, et ça a été l'occasion de faire un dessin avec nous deux et l'héroïne de Showergate, Ludivine, c'était sympa. J'aime bien cette image.

Manon : en tout cas on est vraiment privilégiées, parce qu'on peut voir les dessins du magazine en train de se faire, c'est drôlement intéressant.

[la SMF] Non contentes de répondre à vos fans sur le magazine, vous avez investi la toile avec un blog qui traite de l'actualité des JCC, manga, dessins et autres fanfaronneries bien amusantes. Ce moyen de communication vous offre-t-il plus de liberté que dans le magazine ?

Manon : moi ça m'intéresse beaucoup, mais on manque de temps pour s'en occuper vraiment, et il y a eu toutes sortes de problèmes techniques lors de la mise en place. Là on a changé de locaux pour la rédaction, et on va aussi avoir un nouvel hébergement pour le site, et donc pour le blog. J'espère qu'on pourra s'y consacrer davantage, parce que c'est un moyen d'échange plus immédiat avec le public, ce qui est assez intéressant.

[la SMF] Scarlett, si Manon devait être une carte Magic rouge ce serait laquelle ? Pareil Manon, si Scarlett devait être une carte Magic blanche se serait laquelle ?

Scarlett : Manon, en carte Magic rouge, quelle drôle d'idée… Je dirais Akroma, Ange de la Fureur. Car c'est évident que Manon est un ange, et qu'elle devrait être blanche. !

Manon : Ah, merci Scarlett, c'est une très bonne carte en plus. Alors, pour toi, je dis forcément Akroma, Ange de la Colère. Ça te va ? C'est une super carte, aussi. Et puis, on est jumelles, c'est donc logique !

Passons aux jeux de cartes à collectionner...

[la SMF] Qu'avez-vous pensé du nouveau Jeu de Cartes à Collectionner qui fait fureur en ce moment : World of Warcraft ? Sa qualité légitimise-t-elle sa place de concurrent de Magic, ou s'agit-t-il d'un autre produit de mode qui surfe sur la vague du succès du jeu vidéo comme l'a pu être Pokémon ?

Manon : Personnellement, j'adore ce jeu. Je trouve que lorsqu'on sait jouer à Magic, c'est vraiment facile de s'y mettre. Le jeu a été clairement conçu pour que les joueurs de Magic puissent comprendre les règles rapidement. Ça change un peu, et le système de jeu est très moderne. Pas de problème de Mana death ou de Mana full, par exemple. C'est intelligent de la part d'Upper Deck d'avoir misé sur cette licence.

Scarlett : Et puis, ils respectent vraiment l'univers du MMO. Ca fera plaisir aux fans, s'ils se mettent à ce jeu.

Manon : Moi, je ne le vois pas comme un phénomène passager. Bien sûr, pour le lancement, l'effet « mode » a joué. Mais plus aujourd'hui. Le jeu est suffisamment profond et intéressant pour accrocher les joueurs sur le long terme. Cela dit, Magic reste Magic, il ne faut pas croire que WoW puisse le détrôner comme ça. Ce n'est tout simplement pas possible.

Scarlett : Et en parlant de Pokémon, ne croyez surtout pas que c'est un jeu du passé ! Les ventes sont incroyables ! Pokémon reste le JCC le plus connu au monde. Dans le marché spécialisé, Magic se vend mieux, mais pas sur le marché grand public. Pokémon est un phénomène incroyable, même si on ne s'en rend pas forcément compte à notre niveau.

[la SMF] Comment expliquez-vous la mode actuelle de dématérialisation des Jeux de Cartes à Collectionner ? En effet, les jeux de cartes à collectionner virtuels ne sont plus un phénomène isolé (Urban Rivals, Dinocards, Magic Online). Certains servent même de plateforme de test avant commercialisation (les Liaisons Dangereuses, par exemple). Raisons strictement budgétaires ou nécessité pour les séduire les nouvelles générations qui naissent avec une souris dans la main ?

Scarlett : avant tout, je crois que dès lors qu'un média existe, il faut s'en servir. Les JCC on-line ne sont pas juste une transposition virtuelle des jeux en carton, pas plus que la musique électronique n'est une transposition de Bach ou de Mozart. Il faut s'en servir pour ce que cela permet, il faut exploiter les spécificités du support. L'un ne remplace pas l'autre, en tout cas, de même d'ailleurs que le "livre électronique" n'a finalement jamais détrôné le livre en papier.

Manon : mais on n'est encore qu'au début, je pense...

[la SMF] Ne risquons-nous pas de perdre ce qui fait le sel des JCC, c'est à dire la réunion d'une bande d'amis autour d'une table conviviale ?

Scarlett : ben qu'est-ce que je viens de dire ?!

Manon : Scarlett, sois gentille, un peu...

Scarlett : bon, bon. C'que je voulais dire, c'est que les jeux on-line sont un truc en plus, ça ne remplace pas vraiment les jeux traditionnels.

[la SMF] Entreposer des petits bouts de cartons avec amour dans un classeur collector est-il devenu has-been ?

Scarlett : heu... moi j'suis pas trop collectionneuse, hein. Les jeux qui prennent la poussière, c'est pas mon truc.

Manon : c'est sûr qu'en maniant des électrons recyclables, la notion de rareté disparaît, ou en tout cas elle paraît artificielle. Mais on y gagne des modes d'interactivité inédits, et puis pouvoir faire une partie avec un adversaire qui se trouve à l'autre bout du monde, c'est une forme de convivialité qu'on n'aurait pas pu envisager sans cela.

Scarlett : tiens, je parlais de Pétale, tout à l'heure, ben on joue en ligne, des fois...

Manon : voilà... comme l'a dit Scarlett tout à l'heure, ça ne remplace pas les jeux classiques, mais ça offre d'autres possibilités.

[la SMF] Avez-vous des idées pour séduire de nouveaux adeptes, alors que dans le magasin d'à côté on leur propose une console de jeu dernière génération capable de reproduire leurs mouvements pour la modique somme de trois boîtes de boosters Magic ?

Scarlett : les séduire ? Heu... j'ai pas d'actions chez Wizards, moi, hein.

Manon : d'abord, on n'a rien contre les consoles, c'est marrant aussi. Mais les prix des jeux vidéo pour les consoles récentes sont sacrément prohibitifs, alors je ne crois pas qu'on puisse comparer ça à une pile de boosters. Tout comme les livres papier, les cartes des JCC ont une présence physique, tactile, qu'on ne pourra jamais remplacer par quoi que ce soit de virtuel.

Scarlett : beaucoup de jeux vidéo essayent furieusement de coller aux goûts du public, d'être à la mode, de faire de l'épate... Alors que dans les bons JCC, chaque carte est une oeuvre d'art, c'est-à-dire quelque chose de surprenant, de vraiment créatif. Mario ou Sonic, ils sont gentils, mais compare ça à un Ange de Serra, et tu verras qu'y a pas photo !

Manon : tout à fait. Les jeux pour consoles ont un côté défoulatoire, et pour ça ils remplissent très bien leur rôle. Mais un bon JCC va bien au-delà de ça. Enfin, je trouve.

Et sinon dans la vie...

Scarlett : dans la vie faut pas s'en faireuuuh...

Manon : c'était une question, là ?

Scarlett : m'en fiche. :)

[la SMF] L'univers dans lequel vous évoluez est un univers, il faut l'avouer, plutôt masculin, avec son lot de blagues pas plus hautes qu'un pétunia et ses relents d'haleine pizza bacon chèvre...

Scarlett : je suis imbattable au concours de rots...

Manon : Scarlett !!!

[la SMF] À quand une joueuse de Magic dans le top 8 des pro tours ? Comment trouver sa place dans ce monde de brutes (ou de dragueurs ratés) lorsqu'on est une fille ?

Scarlett : Manon donne des coups de fesses et ça dégage tout de suite de l'espace. ;)

Manon : Scarlett, t'es pas sympa...

Scarlett : hu hu.

Manon : on essaye de ne pas trop jouer de nos charmes pour se faire remarquer, mais c'est sûr que la combativité et l'esprit de compétition sont plus des dominantes masculines. J'avoue que ce n'est pas tellement ce que je recherche dans le JCC. En revanche, évidemment, ce qui est intéressant dans l'aspect compétition internationale, c'est que c'est une occasion de voyager. L'avantage, pour nous, c'est que si on nous envoie en reportage sur un tournoi à l'étranger, on bénéficie des mêmes privilèges que les participants sans avoir la pression de la compétition.

Scarlett : peuh, moi ils me font pas peur !

[la SMF] Quels conseils donneriez-vous à une jeune demoiselle pour s'amuser et s'épanouir dans le monde des jeux cartes à collectionner (et si possible ramener ses nombreuses amies) ?

Scarlett : bah justement, faut commencer par ne pas s'imaginer que c'est un jeu de garçons ! Comme disait l'autre, l'important, c'est de participer...

[la SMF] Ce manque de parité ne cacherait-il pas un manque de segmentation du marché du JCC ? A l'instar des mangas qui peuvent cibler un public très particulier, pourrait-on imaginer un jeu de cartes adapté à vous les filles ? On pourrait démarrer avec une héroïne nue, lui trouver des fringues sexy, en chipper à ses adversaires, les défier dans des défilés de mode, tout ça pour séduire le beau George Clooney (et dans la deuxième édition, c'est Ahston Kutcher) ?

Manon : heu... un jeu pour les filles qui commencerait avec une héroïne en petite tenue ? Vous êtes sûr d'avoir bien réfléchi au concept, là ? ;)

Scarlett : je crois que la comparaison avec le manga est un peu inadaptée. La lecture est un plaisir solitaire, et l'extrême segmentation du manga n'est à mon avis vraiment effective qu'au Japon, pas tellement chez nous, mais ceci est une autre histoire... Le truc, c'est que le JCC ne se pratique pas seul, ou alors juste pour faire des châteaux de cartes. Et donc, encore une fois, rien n'empêche une fille qui aime le JCC d'y jouer avec des mecs, et vice-versa.

Manon : et puis je crois qu'il y a bien d'autres centres d'intérêt pour des filles d'aujourd'hui que les fringues, la mode, ou George Clooney. C'est un peu réducteur... C'est comme si on disait que les garçons ne s'intéressent qu'au foot, aux bagnoles, ou à, heu...

Scarlett : ...à moi. :)

Manon : c'est malin !

[la SMF] Y-a-t-il une question que vous auriez aimé que l'on vous pose ?

Scarlett : demandez donc à Manon la couleur de la culotte qu'elle porte aujourd'hui ! ;)

Manon : maisheuuuu... Scarlett !

[la SMF] Et la réponse ?

Scarlett : hi hi... bleue, avec des petites fraises ! :)

Manon : ah, tu peux parler, toi ! Dans le prochain numéro de Mana Rouge, le numéro d'octobre, tu n'en portes même pas de culotte, parce que tu n'avais pas compris le sujet à illustrer !

Scarlett : eeh, c'est pas ma faute, on m'avait pas bien expliqué, d'abord !

[la SMF] Merci les filles pour vos réponses, il reste une dernière question qui brûle nos lèvres : à quand votre allégeance au Dark Mogwaï (GàL) ?

Scarlett : Mais qui c'est, celui-là ? Je ne me soumets à personne ! C'est plutôt lui qui a intérêt à me vénérer !!!

Manon : Ne vous y fiez pas, elle n'est pas si anti-mec que ça !!!


Vous pourrez retrouver le magazine Mana Rouge tous les mois chez votre marchands de journaux ou à l'adresse suivante : http://mana-rouge.histoireetcollections.com/accueil.html.

Cette interview est illustrée par des croquis très sexy et exclusifs de Manon et Scarlett qui nous ont été envoyés par Bruno Bellamy, leur dessinateur.

Vous avez donc l'occassion d'admirer des croquis qui ont donné des illustrations que vous avez surement croisées dans le magazine Mana Rouge !

Vous pourrez retrouver d'autres illustrations de Bruno Bellamy sur son site Bellaminettes.

Vous pourrez aussi retrouver son projet de bande dessinée Showergate, sur son autre site http://showergate.net/blog/

Manon Scarlett

Edité 1 fois, dernière édition par ylloh le 06/05/2013

7 Louanges

Merluin, le 23/05/2009

La coopération de mana rouge est géniale !
Ton article est très ludique. Je suis bluffé.
A quand des mascottes pour la secte ?, et une petite interview du cousin DD4 ?

Note : 10/10

Exterminateur, le 20/10/2007

Interview sympa ^^ Des points de vue intéressants même si j'rejoins un peu Rincevent sur les jeux vidéos (bien que n'y jouant pas).

Skyion, le 17/09/2007

YLLOH ! Viens ici, j'ai deux mots à te dire ! :(

Sinon, je ne suis pas complètement mort, je suis même 100% vivant car j'ai bêtement visé à coté. Et il étais temps, car quand je vois ce que tu annonces cher Rellik. J'ai trop hâte ! :D

RELLIK, le 17/09/2007

c'est pas moi ! c'est ylloh !

enfin il y a quelques questions de moi mais ylloh a tout géré et signé avec mon nom...

j'espere que tu n'es pas completement mort ? car des images inédites de Bellamy devraient arriver

En exclusivité pour la SMF, Bruno Bellamy nous a soumis des croquis et autres images qui n'ont pas, ne sont pas et ne seront pas diffusées ailleurs.

Enjoy !

Et sinon, la note, c'est pour les supers réponses des filles, elles se sont bien lâché. Encore merci à elles

Note : 10/10

Skyion, le 16/09/2007

RELLIIIIIIIIIIIIIK !!! Pourquoi tu as fait cette magnifique interview dans mon dos. Je rêvais de la faire. Manon et Scarlett, ce sont mes idoles, mes déesses mes ... PAN !!! (Skyion vient de se suicider)

Note : 10/10

Rincevent, le 15/09/2007

La libido certes... mais ça fait tout-de-même bien plaisir de voir des filles qui ne sont pas de simples potiches dans ce milieu (il y avait aussi notre Arwen, hein, on est d'accord).

Il y a aujourd'hui des jeux vidéos qui, au delà du côté défouloir, ont des prétentions artistiques. C'est aussi ça qui fait que tout le monde s'y met (à moins que ce soit à cause des mini-jeux rigolos et des jeux de foot).

C'est vrai que la combativité et l'esprit de compétition sont plus des dominantes masculines.
Les filles préfèrent accorder les prix !

Note : 9/10

Crevette72, le 15/09/2007

Superbe interview. Les bonnes questions et les bonnes réponses. Les filles sont rares, et ce quelque soit le jeu de réflexion, à pratiquer la compétition. Manon et Scarlett sont deux perles fort précieuses pour la libido des jeunes magiciens.

Note : 9/10

Ajouter une louange

Vous devez vous identifier pour participer.

Appréciation

Note :  

Contenus relatifs

Partenaire Magic ATP

Tapis De Jeu Ultra Pro - Playmat - Amonkhet - Dieu Vert Rhonas - Acc

20.00 € 19.00 €

Champions of Kamigawa / Guerriers de Kamigawa - Set Complet (en Français)

275.00 € 255.00 €

Lot de 50 rares variées , (lot B)

24.00 € 18.00 €

Sondage

L'hiver arrive, comme disait l'autre. La solution au froid c'est :

Résultats
(déjà 121 votes)