Doux Effroi de la nuit, saint Myojin des confins de la nuit !
Dans les cieux ! L'astre luit.
Le Voile de mystère annoncé s'accomplit
Cet Enfant de Gaia sur le Golem de paille endormi,
C'est l'amour infini ! {x2}

Saint Enfant de Gaia, doux agneau !
Qu'il est grand ! Qu'il est beau !
Entendez résonner les pipeaux
Des Berger des âmes conduisant leurs Troupeau de moutons enragés
Vers son humble Du berceau au tombeau ! {x2}

C'est vers nous qu'il accourt,
En un Dons non-donnés sans retour !
Le monde à l'envers ignorant de l'amour,
Où commence aujourd'hui son séjour,
Qu'il soit Seigneur des mort-vivants pour toujours ! {x2}

Quel accueil pour un Seigneur de la peste phyrexian !
Point d'abri, pour le Nécrophage chassetoit !
Dans sa crèche il grelotte de Coup de froid
O Pêcheur avemain, sans attendre la croix,

Fausse paix à tous ! Gloire stérile au Ciel hivernal !
Gloire au sein maternel,
Qui pour nous, en ce jour de Noël,
Enfanta le Faux Prophète éternel,
Qu'attendait Comandant Grêvën il-Vec ! {x2}

—Chant de Noël phyrexian
© 2000 - 2014 La Secte des Magiciens Fous - Conditions Générales d'Utilisation
Page générée en 0.200 sec